Vous êtes sur la page 1sur 13

Eclairages de l’Islam sur

l’avortement
plan
Introduction
I) L’évolution embryologique telle que définie en
Islam  
II) L’avis de l’Islam sur l’avortement clandestin
III) L’avortement provoqué avant les 120 jours de
gestation pour des contraintes
Conclusion (avis des écoles juridiques
islamiques)
introduction
L’Islam a comme principe fondamental le respect des
préceptes qu’Allah et le Prophète (PSL) imposent.
Au Sénégal le taux des musulmans atteint les 95% de
la population.
Chaque question de l’heure passe forcément au crible
des enseignements islamiques en vue d’être acceptée
ou rejetée.
Parmi ces questions, celle de l’avortement en cas de
viol et d’inceste.
I) L’évolution embryologique telle que
définie dans le Saint Coran
« Puis Nous en f îmes une goutte de sperme dans un
reposoir solide
 Ensuite Nous avons fait du sperme une ADHÉRENCE
Et de l’adhérence Nous avons créé un EMBRYON
Puis de cet embryon Nous avons créé des os
Et Nous avons revêtu DES OS DE CHAIR
Ensuite, Nous l’avons transformé en une TOUTE
AUTRE CRÉATURE, gloire à Allah Le Meilleur des
créateurs » (Coran, Sourate 23, Versets 12 à 14)
Schema du processus
« Puis
Nous en
f îmes une Puis de cet
goutte de embryon
sperme Nous avons
dans un créé des os
reposoir Et Nous
solide avons
Ensuite revêtu des

AUTRE CREATURE
Nous avons os de chair
fait du
CONCEPTION

sperme une
adhérence  Adhérence 80 jours Os/chair
»

Sperme 40 jours Embryon 120 jours


Ensuite, Nous
Et de l’adhérence l’avons
Nous avons créé transformé en
un embryon une toute autre
créature, gloire
à Allah Le
Meilleur des
créateurs

Coran, Sourate 23, Versets 12 à 14


L’évolution embryologique telle que définie
dans le Saint Coran (suite)
Ces versets sont à la base de toutes interprétations sur
l’acceptabilité ou non de l’avortement, puisque
composés par quatre (04) étapes que sont:
celle de la goutte de sperme, de l’adhérence, de
l’embryon, et enfin celle de la création d’une toute
nouvelle créature.
Chacune de ces étapes dure 40 jours et ce n’est qu’à
partir de la quatrième que la vie est insufflée au fœtus
selon l’enseignement du Prophète (PSL)
L’évolution embryologique telle que définie dans un Hadith authentique du Prophète
(rapporté par Ibn Mas’ûd)

« Certes, chacun de vous lorsqu’il est créé, demeure


dans le ventre de sa mère pendant quarante jours
comme une gouttelette, puis devient pendant une
période d’égale durée, un caillot de sang, enfin pendant
une semblable durée de temps devient un morceau de
chair, alors Allah lui envoie un ange, puis l’esprit est
insufflé dans cette chair » ‫إن أحدكم يجمع خلقه في بطن أمه‬
‫ ذلك ثم يكون مضغة مثل ذلك ثم‬  ‫ ثم يكون علقة مثل‬،‫أربعين يو ًما نطفة‬
‫ يرسل الملك فينفخ فيه الروح‬ 
II) Avis de l’Islam sur l’avortement clandestin
(sans contraintes)
Interdiction sous toutes ses formes
Équivaut à un infanticide un assassinat
Allah le réprime en ces termes:
: « Et; sauf en droit, ne tuez point la vie qu'Allah a
rendu sacrée. » (Coran, Sourate 17, Verset 33)
‫وال تقتلوا النفس التي حرم هللا إال بالحق‬ 
III) L’avortement provoqué avant les
120 jours de gestation pour des raisons
valables
Ici, le débat ne se pose pas autour de l’acceptabilité de
l’avortement, mais plutôt autour de l’échéance de sa faisabilité
Certains jurisconsultes disent qu’en cas de nécessité absolue il est
possible d’interrompre une grossesse mais dans les 40 premiers
jours se basant sur ce hadith rapporté par Muslim et Tabarî :
« lorsque la goutte de sperme a 42 nuits d’existence dans
l’utérus, Allah envoie un ange pour le modeler en créant
son ouïe, sa vision, sa peau, sa chair et ses os »
‫ وخلق سمعها‬،‫ إذا مر بالنطفة اثنتان وأربعون ليلة بعث هللا إليها ملكا فصورها‬،
‫ وعظمها‬،‫ ولحمها‬،‫ وجلدها‬،‫وبصرها‬
NB: Ce Hadith est jugé inauthentique selon les experts en la
matière.
L’avortement provoqué avant les 120 jours
de gestation pour des raisons valables
les savants musulmans considèrent unanimement
que, passé la limite de quatre (04) mois (120 jours),
l’avortement est strictement interdit. Avorter dans
un tel cas de figure est considéré comme étant un acte
d’infanticide et est assimilé à un crime en Islam sauf au
cas où la vie de la mère s’avère menacée.
Par ailleurs, pour des raisons connues et certifiées
(menace de la vie de la mère, viol, inceste) l’avortement
peut s’appliquer jusqu’au quatrième mois.
Avis des écoles juridiques islamiques
Plusieurs sentences ont été livrés par les jurisconsultes sur
ce sujet que sont:
Interdit «‫ » حرام‬chez la femme d’avorter quelque soit
l’étape où se trouve le fœtus. C’est l’avis de certains
hanafites, de la plupart des malikites et de l’imam Ghazali.
Voir Ibn Âbidine dans son ouvrage de référence de l’école
hanafite, « Raddoul Mouhtâr » (Volume 5 – Page 519)
 Répréhensible«  ‫مكروه‬ » lorsque le fœtus est à son stade
de goutte de sperme «‫ نطفة‬ », tandis qu’il est interdit au de
là de cette étape, ceci est le propos de certains malikites.
Avis des écoles juridiques islamiques (suite)
permis «‫ » جائز‬lorsque le fœtus est encore goutte de sperme
et interdiction au delà de cette étape, ceci est encore l’avis de
certains malikites et hanbalites.
permis lorsque le fœtus est entre goutte de sperme et
adhérence, alors qu’il est prohibé au de là de cette étape, c’est
l’avis de certains chafiites.
permis quelque soit la phase dans laquelle se trouve le
fœtus, chez les hanafites. En effet, Certaines
références hanafites (comme « An Nawâdir » par exemple)
mentionnent la permission de mettre un terme à la grossesse
si les membres du fœtus ne sont pas encore formés
Merci de votre aimable attention

Vous aimerez peut-être aussi