Vous êtes sur la page 1sur 47

Métallogénie

 Chromites de la Nouvelle-
Calédonie proviennent d'une
partie de fond océanique
émergée.
 Diamants se forment dans
les kimberlites (roches
existant dans des cheminées
volcaniques particulières).
 Une Kimberlite est une roche
provenant d'un magma
ultramafique qui contient des
éléments volatils (eau, CO2),
qui est riche en K et en
éléments incompatibles et
qui dérive d'une fusion
partielle avec un faible taux
de fusion d'une source
mantellique profonde
enrichie.
 Les kimberlites se mettent
en place en domaine
continental généralement
en bordure des cratons
archéens lors d'éruptions
très explosives, en formant
des petits cratères en forme
d'entonnoir appelés maars.
Les diamants sont des
xénocristaux réfractaires prélevés
lors de la remontée du magma
kimberlitique dans le manteau
lithosphérique sous-continental.
Le magma est un véhicule qui
transporte les diamants
rapidement vers la surface sous
des conditions l'empêchant de se
retransformer en graphite.
Le diamant est la forme
stable des polymorphes du
carbone aux pression et
température de la partie
inférieure de la lithosphère.
 L'extraction des diamants
se fait souvent dans des
mines à ciel ouvert très
impressionnantes,
creusées en entonnoir
dans la kimberlite.
II - Métamorphisme
Les phénomènes
thermiques, au voisinage,
de la montée d'un pluton
granitique, favorisent en
général les circulations
d’éléments métallifères et
augmentent leur degré de
concentration.
II.1- Skarns : ce sont des
gisements métasomatiques
se formant par transfert
d'éléments chimiques d'un
fluide en imprégnation dans
une roche carbonatée au
contact d’une intrusion
granitique.
 Skarn : roche à silicates
calciques (à Al, Fe, Mg ou
Mn), à grain grossier,
formée par remplacement
métasomatique, surtout
siliceux de roches
carbonatées au contact
d'une intrusion granitique.
La position de la
minéralisation est très liée
à la position de l’intrusif. De
fait, la grande majorité des
skarns se trouvent à moins
de 800 m de la limite de
l’intrusion.
Types majeurs de skarns
 Skarns à Fe
 Skarns à W
 Skarns à Sn
 Skarns à Mo
 Skarns à Cu
 Skarns à Zn
 Skarns à Au
III - Sédimentation
 Les fluides des bassins
sédimentaires (saumures)
peuvent être minéralisés
et permettent la mise en
place de gisements
miniers.
3 types de minéralisations sont
associées aux processus
sédimentaires:
III.1 – Minéralisations à Pb-Zn
dans les Séries carbonatées.
 III.2 – Minéralisations à Cu
dans les Shales.
 III.3 – Minéralisations d’U
dans les Grés.
 III.1. - Minéralisations à Pb-
Zn en milieu carbonaté dont
l’exemple idéal est le type
Mississippi Valley aux USA.
 La dolomitisation joue un
grand rôle comme processus
minéralisateur. Elle est
surtout secondaire et
polyphasée.
 Ce type de minéralisation
à Pb-Zn est associé
également aux processus
de :
 - Dissolution-
recristallisation.
 - Karstification primaire
et/ou secondaire.
Ces gisements se forment
à basses T°C (50 à 200°)
avec des fluides de
saumures denses (10-30%
NaCl).
Minéralisation à Zn dans la dolomie spathique,
Mine de Daniel’s Harbour Canada
Les fluides des bassins sont
oxydants et transportent les
métaux sur plus de 100 km
sous forme de complexes.
Le gisement se forme dans un
environnement réducteur
avec des espèces réductrices
souvent associées à des
hydrocarbures (pyrobitumes).
 Au contact de ces 2
milieux : fluides oxydants
(portant les métaux) et
environnement réducteur
du gisement, une réaction
d'oxydo-réduction
précipite les métaux sous
forme de sulfures.
Ce processus profite des
cavités (karst et brèches)
crées par les processus
de dissolution et de
dolomitisation secondaire
ayant lieu dans la
plateforme carbonée.
Les grands gisements à Pb-Zn
de type Mississippi Valley :
Pine Point 80Mt; Gayna River
50 Mt; Polaris 20Mt, Canada
SE Missouri, Central
Tennessee 20Mt, USA
Touissit-Bou Beker, Maroc
Kipushi 50Mt, R. Dé Congo
 Les gisements Pb-Zn de
type Mississippi Valley des
USA et Canada totalisent
223 MT avec 3,3% Zn et
2,3% Pb.
Pine
Point
Canada
 III.2 - Shales à Cu : la
minéralisation est encaissée
dans des schistes noirs.
 Les Kupferschiefer de Lubin
et Polkowice en Pologne et
de Talvivaara, en Finlande.
Les black shales représentent
un environnement approprié
pour le piégeage de
minéralisations variées. Les
boues riches en MO (= black
shale) deviennent un réservoir
des éléments traces et du S
pendant la sédimentation.
Elles sont le siège du
piégeage d’une très grande
variété d’éléments :
• métaux de base : Cu, Pb,
Zn, …
• métaux précieux : Au, Ag,
Ni, Eléments du Groupe du
Platine (EGP: Ru, Rh, Pd,Os,
Ir, Pt et Re).
 • éléments rares : W, Sn,
U, Ge, Se, Mo, Ti, V, REE
(Terres Rares), …
 • matières premières :
graphite, phosphate, …
Les black shales se
déposent en général sous
forme de boue riche en
matière organique (MO)
sur les fonds océaniques
en conditions anoxiques.
La couleur noire de ces
roches est due à la
présence de carbone
organique, correspondant le
plus souvent à des résidus
d’algues, bactéries et
autres organismes marins.
Le transport des métaux dans
les formations riches en MO
peut être assuré entre autres
par les substances humiques
(acides humiques, acides
fulviques). Elles représentent la
grande majorité des composés
organiques présents dans les
environnements riches en S.
Les métaux s’associent à
ces substances organiques
pour former des complexes
solubles au sein des
fluides qui circulent dans
les bassins sédimentaires.
Les métaux sont liés à des :
-complexes métal-humate
(acides humiques ou fulviques),
-Complexes organiques simples
(acétates, oxalates, phtalates),
-- ligands contenant O, N, S avec
lesquels ils forment des liaisons
fortes.
Le rôle des substances
humiques est limité aux
environnements de basse
T°C, car à des T°C
supérieures à 100°C, les
complexes acides
humiques-métaux sont
facilement altérables.
 III.3 - Les grès à U : la
minéralisation sous forme
d’amas stratiforme à :
 - Basse teneur : Arlitt,
Akuta au Niger, Franceville
au Gabon et l’Ouest du
massif Armoricain en
France.
 - Haute teneur généralement
au niveau de l’interface
socle-couverture, (bassin du
Saskatchewan en Athabasca
au Canada) et (Alligator river
en Australie).
VI - Pédogenèse
 C’est une différenciation
sédimentaire mécanique ou
chimique.
 Placer est un gisement en
milieu détritique dont la
concentration s’est réalisée
sous l’effet dominant de la
gravité.
 Placer (mot espagnol placel)
qui désigne un banc de sable
Minette de Lorraine, la
potasse d'Alsace et les
bauxites du Var (France)
sont d'origine sédimentaire.
 Placers à or et les diamants
du Kalahari (Botswana) sont
des concentrations issues du
lessivage de roches en amont
par le réseau hydrographique.
 Diamants proviennent du
lessivage des kimberlites.

Vous aimerez peut-être aussi