Vous êtes sur la page 1sur 19

Chapitre 2 Le compte de résultat

Chapitre 2 Le compte de résultat 1


Nous avons vu que le bilan décrivait le patrimoine de l’entreprise, c’est-à-dire
ce qu’elle possède et ce qu’elle doit. Il ne décrit pas en revanche, les opérations
réalisées durant l’année.
Le compte de résultat, lui, décrit l’activité de l’entreprise durant un an. Il
recense les actes économiques qui se sont déroulés dans l’entreprise, sans se
préoccuper du règlement financier. Par exemple, si une entreprise achète et reçoit
des matières premières en décembre N payable en Janvier N+1, le compte de
résultat de l’année N prendra en compte cette opération même si le règlement se
passera sur une autre année comptable.

Chapitre 2 Le compte de résultat 2


I Que trouve-t-on dans un compte de résultat ?
 
L’entreprise existe pour fournir à ses clients des biens ou des services. Pour réaliser
ces biens ou ces services, l’entreprise va consommer des matières, des prestations de
services (ex : création d’un site WEB), des heures de travail (rémunération des salariés).
Si le montant des ventes des biens et services à ses clients (ce qu’on appelle
PRODUITS dans le compte de résultat) est supérieur à la valeur de ce qu’elle a consommé
(ce qu’on appelle CHARGES dans le compte de résultat) alors le résultat de l’entreprise
sera un bénéfice. Si c’est l’inverse ce sera une perte.
Donc le résultat est la différence entre les produits et les charges. Le compte de
résultat se présente en deux parties avec les charges à gauche et les produits à droite.

Charges Compte de résultat Produits


   
 
 

Chapitre 2 Le compte de résultat 3


Les principaux produits que l’on retrouve Les principales charges que l’on
sont : retrouve sont :
 Ventes de marchandises  Achats de marchandises
 Ventes de produits finis  Achats de matières
 Ventes de services premières
 Intérêts des placements financiers  Impôts
 Ventes d’immobilisations d’occasions  Salaires
(voiture du commercial de l’entreprise  Intérêts d’emprunt bancaire
par exemple)  Etc Etc
 Etc Etc
Note : les achats d’immobilisations ne
figurent pas dans les charges mais dans le bilan
car ce sont des biens que l’on va utiliser
plusieurs années. On va simplement évaluer
l’usure de l’immobilisation pour l’année et
mettre la somme dans les charges via le
compte Dotation aux amortissements.

Chapitre 2 Le compte de résultat 4


Deux situations sont donc possibles :
TOTAL PRODUITS > TOTAL CHARGES
TOTAL PRODUITS < TOTAL CHARGES

Chapitre 2 Le compte de résultat 5


Première situation
Voilà le compte de résultat d’une entreprise au 31/12N

Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits


Achats de marchandises 100 000 Ventes de marchandises 200 000
       
TOTAL 100 000 TOTAL 200 000
Bénéfice 100 000

Si au 31/12/N, les achats et les ventes n’ont pas encore été réglés, cela ne
changera rien à la présentation du compte de résultat de l’année N. Cela confirme
que le résultat et la trésorerie sont deux choses différentes.

Autre présentation
Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits
Achats de marchandises 100 000 Ventes de marchandises 200 000
     
BENEFICE 100 000  
TOTAL 200 000 200 000

Cette présentation est un peu plus étonnante car le bénéfice se trouve dans les
charges. L’idée est bien entendu d’avoir la colonne TOTAL Charges identique à la
colonne TOTAL Produits.
Chapitre 2 Le compte de résultat 6
Seconde situation
Voilà le compte de résultat d’une entreprise au 31/12N
Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits
Achats de marchandises 100 000 Ventes de marchandises 75 000
       
TOTAL 100 000 TOTAL 75 000
Perte 25 000
 

Une fois encore, si les ventes et les achats ne sont pas réglés au 31/12/N cela ne
changera en rien la présentation du compte de résultat.

Autre présentation
Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits
Achats de marchandises 100 000 Ventes de marchandises 75 000
       
    Perte 25 000
       
TOTAL 100 000 TOTAL 100 000

Chapitre 2 Le compte de résultat 7


II Comment est découpé le compte de résultat ?

Les charges et les produits sont classés en trois grandes catégories :


 Les charges et les produits d’exploitation
 Les charges et les produits financiers
 Les charges et les produits exceptionnels

Charges Compte de résultat Produits


Charges d’exploitation   Produits d’exploitation  
   
Charges financières Produits financiers
   
Charges exceptionnelles Produits exceptionnels
   
Participation des salariés
Impôt sur les bénéfices
 
TOTAL TOTAL

Chapitre 2 Le compte de résultat 8


Le niveau d’exploitation
On classe dans cette rubrique l’ensemble des actes économiques qui ont un lien
direct avec l’exploitation, c’est-à-dire le métier de l’entreprise.
Par exemple, on retrouve dans les produits d’exploitation, les ventes de biens et
services faites par l’entreprise.
Dans les charges d’exploitation, on retrouve les achats de matières faits par
l’entreprise, les frais de personnel, les impôts et taxes etc etc
Charges Compte de résultat Produits
Charges d’exploitation   Produits d’exploitation  
Achats de marchandises Ventes de marchandises
Achats de matières premières Production vendue de biens et de services
Impôts et taxes ……….
Salaires et traitements = Chiffre d’affaires
Charges sociales  
Dotations aux amortissements
………..

Chapitre 2 Le compte de résultat 9


Charges Compte de résultat Produits
Charges d’exploitation   Produits d’exploitation  
Achats de marchandises Ventes de marchandises
Achats de matières premières Production vendue de biens et de services
Impôts et taxes ……….
Salaires et traitements = Chiffre d’affaires
Charges sociales  
Dotations aux amortissements
………..

Rappel : les marchandises sont achetées pour être revendues en l’état, alors que les matières
premières vont être utilisées dans la fabrication des produits finis de l’entreprise.

Les impôts et taxes font partie des charges d’exploitation.

Les charges sociales sont des charges que supporte l’entreprise lorsqu’elle emploie des
salariés.

Au niveau des produits, le chiffre d’affaires (CA) d’une entreprise est constitué :
 Des ventes de marchandises
 De la production vendue, c’est-à-dire les ventes de biens ou de services que l’entreprise a
fabriqués.

Le CA constitue l’immense majorité des produits d’une entreprise même si il en existe


d’autres.
Chapitre 2 Le compte de résultat 10
Le niveau financier

On recense ici tous les actes économiques qui ont un caractère financier. Les charges
et produits financiers les plus fréquents sont les suivants :
Charges Compte de résultat Produits
Charges d’exploitation   Produits d’exploitation  
……….. ……….
Charges financières Produits financiers
Intérêts et charges assimilées Intérêts et produits assimilés

Les intérêts et charges assimilées sont les intérêts payés par l’entreprise sur des
emprunts faits auprès de la banque ou les agios que l’entreprise paye en cas de
découvert.
Les intérêts et produits assimilés sont les intérêts perçus par l’entreprise sur des
prêts consentis à des tiers, ou sur de l’argent placé en banque sur un compte
rémunéré.

Chapitre 2 Le compte de résultat 11


Le niveau exceptionnel
On retrouve ici tous les actes économiques dits exceptionnels, qui par définition ne
se renouvelleront pas et qui n’ont pas de caractère d’exploitation ou financier. Par
exemple, la voiture du commercial d’un grossiste en vêtements commence à avoir trop
de kilomètres, on décide donc de la revendre. C’est un produit exceptionnel car vendre
des voitures n’est pas l’activité de l’entreprise et en plus ce n’est pas une opération qui
va se répéter tous les mois.
Charges Compte de résultat Produits
Charges d’exploitation   Produits d’exploitation  
……….. ……….
Charges financières Produits financiers
……… …….
Charges exceptionnelles Produits exceptionnels
Charges exceptionnelles sur opération de gestion Produits exceptionnels sur opérations de gestion (ex : subventions)
(ex : amendes fiscales, pénales...)
 

Chapitre 2 Le compte de résultat 12


Les charges hors-catégorie
Deux rubriques de charges n’appartiennent à aucune des trois catégories citées
plus-haut.
La participation des salariés au bénéfice de l’entreprise (toute entreprise de
plus de 50 salariés doit verser une partie de ce bénéfice à ses salariés).
L’impôt sur les bénéfices : le bénéfice de l’entreprise est imposé à 33.33%, soit
1/3.
Ces deux catégories n’apparaissent qu’en cas de bénéfice

Charges Compte de résultat Produits


Charges d’exploitation   Produits d’exploitation  
   
Charges financières Produits financiers
   
Charges exceptionnelles Produits exceptionnels
   
Participation des salariés  
Impôt sur les bénéfices  
   
Bénéfice Perte
   
TOTAL TOTAL

Chapitre 2 Le compte de résultat 13


Ce bénéfice ou cette perte sera le résultat final de l’entreprise qu’on appelle encore
résultat net comptable. Ce bénéfice ou cette perte sera reporté au passif du bilan dans
la ligne « Résultat ».

Remarques:
Le compte de résultat décrit l’activité de l’entreprise d’une année. Il est donc remis
à zéro chaque début d’année comptable. Cela n’est pas le cas du bilan, car lorsqu’une
entreprise possède une voiture le 31/12/N, elle a toujours cette voiture le 01/01/N+1.
Il ne faut pas confondre le résultat de l’entreprise et la trésorerie :
• Un résultat positif (bénéfice) prouve la capacité de l’entreprise à vendre ses produits
plus chers qu’ils ne lui coutent. On dit que l’entreprise fait du profit.
• Une trésorerie positive prouve la capacité de l’entreprise à gérer ses encaissements
et ses décaissements (avoir des encaissements toujours supérieurs à ses
décaissements).

Chapitre 2 Le compte de résultat 14


Exemple :
Une entreprise a une trésorerie nulle au 1er Janvier de l’année N.
Durant l’année N, elle ne réalise que deux opérations, toutes les deux en
décembre :
 Le 15/12/N elle achète des marchandises réglées au comptant pour 1 000 €
 Le 17/12/N elle revend toutes ces marchandises pour 1 300 € mais sera réglée à
90 jours (soit en mars N+1)
Le compte de résultat enregistre les actes économiques sans s’occuper des
paiements. Voilà le compte de résultat au 31/12/N
Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits
Achats de marchandises 1 000 Ventes de marchandises 1 300
       
TOTAL 1 000 TOTAL 1 300
Bénéfice 300
 

OU

Chapitre 2 Le compte de résultat 15


Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits
Achats de marchandises 1 000 Ventes de marchandises 1 300
     
BENEFICE 300  
TOTAL 1 300 1 300
 

Les 2 opérations ont eu lieu au cours de l’année N, elles doivent donc figurer
dans le compte de résultat de l’année N. Ce bénéfice montre bien la profitabilité
de l’entreprise lors de l’année N.

Par contre, la trésorerie de l’entreprise au 31/12/N est la suivante :


Solde de trésorerie au 01/01/N 0
Paiement des achats de marchandises -1 000
Encaissement des ventes de marchandises 0
(elles ne seront encaissées qu’en mars N+1)  
Solde en banque au 31/12/N - 1000

L’entreprise est à découvert bancaire car elle a mal géré ses paiements. Le
fournisseur lui a imposé de payer comptant, à l’inverse elle a dû céder un délai
de paiement à son client. Pourtant cette entreprise est profitable car elle dégage
du bénéfice.
Afin de porter un jugement sur une entreprise il faut toujours prendre en
compte ces deux aspects (profitabilité, gestion de trésorerie).
Chapitre 2 Le compte de résultat 16
III L’articulation compte de résultat / bilan
Le bénéfice est généré par les opérations de l’année, c’est-à-dire les produits et les
charges inscrits dans le compte de résultat.
Prenons l’exemple d’une entreprise qui se crée le 01/01/N avec un capital de
300 000 € (en numéraire) et qui achète des marchandises dans l’année pour 200 000 €
et les revend pour 350 000€ (le tout au comptant).

Voilà son compte de résultat au 31/12/N

Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits


Achats de marchandises 200 000 Ventes de 350 000
    marchandises  
TOTAL 200 000   350 000
TOTAL

Bénéfice 150 000


 

Chapitre 2 Le compte de résultat 17


Charges Compte de résultat au 31/12/N Produits
Achats de marchandises 200 000 Ventes de 350 000
    marchandises  
TOTAL 200 000   350 000
TOTAL
Bénéfice 150 000
 

Ce même bénéfice sera reporté au passif du bilan, dans les capitaux propres pour
équilibrer le bilan :
Actif BILAN Passif
Actif circulant   Capitaux propres  
Disponibilités 450 000 Capital social 300 000
    Résultat 150 000
    Total capitaux propres 450 000
       
TOTAL 450 000 TOTAL 450 000

Chapitre 2 Le compte de résultat 18


Actif BILAN Passif
Actif circulant   Capitaux propres  
Disponibilités 450 000 Capital social 300 000
    Résultat 150 000
    Total capitaux propres 450 000
       
TOTAL 450 000 TOTAL 450 000

La trésorerie de l’entreprise s’explique comme suit :


Apport des actionnaires 300 000
Paiement des achats de marchandises - 200 000
Encaissement des ventes de marchandises 350 000
Solde en banque 450 000

Au bilan ce bénéfice traduit un enrichissement de l’entreprise. Elle possède


dorénavant un actif de 450 000 € (contre 300 000 € lors de sa création).

Chapitre 2 Le compte de résultat 19

Vous aimerez peut-être aussi