Vous êtes sur la page 1sur 26

ZelligeEtCéramique

Réalisé par :
ABOULOIFAWALID
ASS’AD SAID
Plan :
A. Zellige :
i. Définition.
ii. Fabrication.
iii.Utilisation.

B. Céramique :
i. Qu'est ce que la céramique ?
ii. Différence entre Céramique et la Méthode Céramique.
iii. Applications .
Zellige
i. Définition:
zellige :est une mosaïque dont les
éments,appelés tesselles,sont des morceaux
carreaux de faïence colorés.Ces morceaux
terre cuite émaillée sont découpés un à
et assemblés sur un lit de mortier pour
rmer un assemblage géométrique.Le
lige,utilisé principalement pour orner
s murs ou des fontaines,est un composant
ractéristique de l'architecture berbère et
abo-andalouse ,présent principalement
Maroc et en Espagne.
ii.Fabrication des zelliges

première étape de la fabrication est le moulage de l'argil


mzahri » en arabe).S'ensuit le calibrage et le séchage du
reau formé,puis sa première cuisson.Les carreaux,d'une
aine de cm de côté,sont ensuite émaillés et cuits.Les
eaux de différentes couleurs sont ensuite découpés selon
mes géométriques définies qui permet leur imbrication.
e découpe artisanale s'effectue avec un marteau trancha
laisse apparaître un fin liseré de terre cuite mise à nu sur
ourtour des morceaux de carreaux découpés (« tesselles »
Le « kassar » est l'artisan chargé de tailler les
carreaux en tesselles.Son marteau tranchant est
nommé « manqach ».Après cette première découpe,
l'étape suivante est le khallaç qui consiste à
chanfreiner les tesselles en leur donnant des arrêtes
régulières.On nomme en arabe « mâalem » l'artisan
qui élabore les motifs géométriques,parfois d'une
grande complexité.Il est en général capable de dessiner
et d'assembler de mémoire les tesselles géométriques,et
de les encoller directement sur les murs à décorer.
iii.Utilisation du zellige
ïences émaillées à l'extérieur sont la forme la plus répandue de la
ique marocaine.Les plus anciennes céramiques décorées sont les frise
uite,émaillées qui ornent à Fès les mosquées Karaouyne et celles des
ous (XIe siècle) et à Marrakech les minarets de la Koutoubia et de la
uée de la Casbah au XIIe siècle par les souverainsAlmohades.
rd'hui,les zelliges sont sortis de l'espace architectural pour investir les
s de télévision sous forme de logo,servir de décoration pour les public
inture,Matisse a commencé sa collection de carreaux nasrides et a réa
emières gouaches découpées (les nasrides sont les princes andalous v
nade au XIVe siècle et les zelliges de Fès sont les héritiers des
es nasrides).
eintres marocains ou étrangers ont intégré la marqueterie de faïence
œuvres.
Céramique
i.Qu'est ce que la céramique ?
Mot d'origine grecque :keramos signifie
argile ».
e terme générique de céramique désigne
ensemble des objets fabriqués en terre qui
nt subi une transformation physico-
himique irréversible au cours d’une
uisson à température plus ou moins élevée.
a céramique est non seulement un
arqueur culturel dans la plupart des
ociétés mais aussi le matériau le plus
bondant que l’Homme ait créé.
STRUCTURE ET PROPRIETES DES CERAMIQUES
Re

Rrup

Re
Structure et comportement des céramique

• Structure plus complexe que celle des métaux


• Contient au moins deux éléments

La structure cristalline des céramiques avec liaison ionique est


formée d’ions et non pas d’atomes.

Liaison :purement ionique,ionique/covalente et covalentepure .


Liaisons et
propriétés

classification
Exemple:Forme Cristalline de silice SiO2
trois polymorphes de SiO2:
Quartz, Cristobalite, Tridymite

structure à faible densité ~ 2.65


g/cm3

Réseau 3D de SiO44- tétraèdres

Chaque atome O est partagé par un tétraèdre adjacent


• Composés des ions de Si et O,les éléments les plus abondants
(roches,sols,sable,argiles- SiO2silice)
• Unité de base:SiO44- tétraèdre:
Liaison Si-O est largement covalent,mais l’unité SiO4 a une
charge de – 4
Verres

• SiO44-:tétraèdre de base.
• La plus part des verre de fenêtres sont
produits en ajoutant d’autres oxydes (ex.
CaO,Na2O,B2O3,etc) dont les cations sont
incorporés dans le réseau de SiO4.
• Ces cations brisent le réseau tétraédrique et
les verres fondent à desT° inférieures à celle
de SiO2 amorphe pure.
• Le rayons des cations est plus grand que les
rayons des sites tetra et octa .
Réactions à l’état solide :Méthode céramique
Obtenir,à partir d’un mélange de composés solides
en poudres,un nouveau produit par un traitement
thermique approprié.
Paramètres à contrôler pendant une synthèse
céramique :

Nature des réactifs :homogénéité et taille des grains .

Traitement thermique : la température et la durée


Le broyage : est une opération consistant à diviser un solide,pour augmenter
sa surface spécifique (surface développée de la poudre par unité de masse) et donc sa
réactivité

Séchage ou traitement thermique :

provoque transformation physico-chimiques qui vont modifier :

- nature des phases (formation de la phase désirée)

- micro-structure du matériau
Frittage
Définition :Processus physico-chimique par lequel une poudre de fines
particules est consolidée en dessous de sa température de fusion (entre
0,6 et 0,8Tf ) en un matériau massif,résistant,plus ou moins compact.

- Poudre compactée et portée à une température à laquelle la


diffusion devient importante (T > 400 -500 °C)
-Les particules se soudent entre elles en formant des petits cols qui
s'élargissent peu à peu,réduisant ainsi l'énergie de surface
Inconvénients de la méthode céramique

Hautes températures
-grandes dépenses d’énergie
-composé désiré peut être instable à hauteT
Lenteur des réactions
-car réaction à l ’état solide
-broyage minutieux pour avoir très fines particules réactives

Possible hétérogénéité de composition du produit


pour remédier à ces inconvénients :
On améliore la mobilité des espèces réactives à savoir les voies en solution ce qui
nous permet d ’opérer à des températures plus basses.
Applications :
On peut classer les céramiques selon leur application :
 céramiques traditionnelles,à usage alimentaire,pour le bâtiment ou
l'ornementation :poterie,vaisselle,faïence,porcelaine,carrelage,briques,
tuiles ;
 céramiques techniques ou industrielles :
• céramiques diélectriques (isolantes).céramiques piézoélectriques.
. céramiques conductrices.
• céramiques magnétiques.
• céramiques supraconductrices.
 pour les applications mécaniques :
• pour l'usinage :abrasif (polissage),outils de coupe (plaquette de
carbure),
• supports de catalyseur,pour l’industrie chimique et les pots
catalytiques,
• pour les applications optiques :transparence,émission de lumière,
• pour le nucléaire :combustible nucléaire.
FIN

Vous aimerez peut-être aussi