Vous êtes sur la page 1sur 20

Intérêt du dosage de la vitamine D

chez le footballeur professionnel


Raphael JALLAGEAS
Service rééducation fonctionnelle CHU Rennes
UEFA MEDICAL PROGRAM
Xavier ROY
La Berrichonne Football
Rappels
La vitamine D = calciférol

Vitamine liposoluble

Sources de vitamine D :
-La peau 2/3
-Alimentation 1/3
-La supplémentation médicamenteuse

Le taux de 25(OH)D3 est déterminé par ( Van


Schoor 2011) :
- l'exposition au soleil
- la pigmentation cutanée
- le style vestimentaire
- l'usage de crème solaire
- nutrition et les suppléments
- âge
Valeurs de références

Serum 25[OH]D Status

< 10 ng/L Severely deficient

10 - < 20 ng/L Deficient

20 – 30 ng/L Inadequate

> 30 ng/L Adequate

ng/L = 2.5 nmol/L

Ross AC. The 2011 Dietary Reference Intakes for Calcium and Vitamin D: what
dietetics practitioners need to know. Am Diet Assoc. 2011 Apr; 11
Quel taux de vitamine D chez l'athlète ?

CLOSE GL. The effects of vitamin D3 supplementation on sérum total 25[OH]D and
physical performance : a randomised dose-response study. Br J Sports Med. 2013
Jul;47(11):692-6
Impact de la vitame D sur la santé
Diminue le risque:
- Cancer du sein (Chen 2009)
- Cancer du colon (Wactawski-Wende 2006,Garlan 2009)
- Leucémie (Manolagas 1985, Bouillon 2008)
- HTA (Li 2002)
Taux de 25(OH)D3

- Pathologies cardiaques (Brown 2008)


- Infectieuses (Nnoaham2008, Gombart 2009)
- Rhumatologique (Holick 2008)
- Pathologies psychiatriques (Wilkins 2006, Hoogendjick 2008)

Augmente le risque:
- Diabète de type I et II (Forouhi 2008, Svoren 2009, Bener 2009,
Teegarden 2009, Schuch 2009)

PLUDOWSKI P. Vitamin D effects on musculoskeletal health, immunity, autoimmunity,


cardiovascular disease, cancer, fertility, pregnancy, dementia and mortality—A review
of recent evidence. Autoimmunity Reviews. 12 (2013) 976–989.
Effet de la vitamine D sur la force musculaire

N CE
E RE
D I FF
D E
PA S

REDZIC M. Relationship between 25-hydoxyvitamin D, muscle strength, and


incidence of injury in healthy adults: a systematic review. Nut Research 33 (2013)
251 – 258
Vitamine D et force musculaire

C E
E R EN
D IFF
DE
PA S

HAMILTON B. Vitamin D concentration in 342 professional football players and association


with lower limb isokinetic function. J Sci Med Sport (2013) in Press .
Supplémentation et force musculaire

3 1
0 2 Mesure de la force musculaire au M sup et M
inf, détente verticale en pré-supplémentation
A S et à 6 et 12 semaines.
T E
H M
L A Résultats :
È I 57% de patients déficient.
T N
E E
S S Pas d’effet sur les performances (p>0.005).

CLOSE GL. The effects of vitamin D3 supplementation on sérum total 25[OH]D and
physical performance : a randomised dose-response study. Br J Sports Med. 2013
Jul;47(11):692-6
Supplémentation et force musculaire

Pas de différence
significative
Pas d’amélioration des
performances musculaires
dans une cohorte de
jeunes sportifs

CLOSE GL. The effects of vitamin D3 supplementation on sérum total 25[OH]D and
physical performance : a randomised dose-response study. Br J Sports Med. 2013
Jul;47(11):692-6
Vitamine D mitochondrie
Etude longitudinale
12 adultes déficients NON SPORTIFS
Etude dans le triceps sural de la phosphorylation oxydative au sein de la mitochondrie
en utilisant du phospohre31 avant et après supplémentation en cholécalciférol.
Groupe contrôle de 15 sujets sains.

Conclusion :
La supplémentation en vitamine D augmente la phosphorylation oxydative
mitochondriale musculaire après l'exercice, chez des patients déficients. Ce résultat
suggère que les changements dans la phosphorylation oxydative mitochondriale chez
le patient déficient pourraient au moins être en partie responsable de la fatigue
ressentie par ces patients.
Pour la première fois, il a été démontré un lien entre la vitamine D et les mitochondries
dans le muscle squelettique humain.

SINHA A. Improving the vitamin D status of vitamin D deficient adults is associated


with improved mitochondrial oxidative function in skeletal muscle. J Clin Endocrinol
Metab. 2013 Mar;98(3):E509-13.
Blessure et vitamine D

REDZIC M. Relationship between 25-hydroxyvitamin D, muscle strength, and incidence


of infury in healthy adults : a systematic review. Nutr Res. 2013 Apr;33(4):251-8.
Supplémentation vitamine D

P=0.006
P<0.0005
P=0.62
P=0.008
P=0.016

P=0.966

CLOSE GL. The effects of vitamin D3 supplementation on sérum total 25[OH]D and
physical performance : a randomised dose-response study. Br J Sports Med. 2013
Jul;47(11):692-6
Variation du taux de 25(OH)D3 en fonction
des saisons chez le footballeur

GALAN F. Serum 25-hydroxyvitamin D in early autumn to ensure vitamin D


sufficiency in mid-winter in professional football players. Clinical Nutr 31 (2012)
132-136.
Variation du taux de 25(OH)D3 en fonction des
saisons chez le footballeur

MORTON JP. Seasonal variation in vitamin D status in professional soccer players of


the English Premier League. Appl. Physiol. Nutr. Metab. 37: 798–802 (2012).
La berrichonne résultats : 2011

120 120  Moyenne 22.16 +/- 8.3 ng/ml en


Févier vs 42.89 +/- 15.9 ng/mL
100 100 juillet
 Augmentation significative de la
80 80 25(OH)D entre Février et Juillet
25(OH)D ng/L

(p=0.028)
60 60
 13% des joueurs avaient un taux
normal de vitamine D en Février
40 40  43% une insuffisance en
vitamine D
20 20  44% une carence en vitamine D
 100% des sujets africains étaient
0 0 déficients en vitamine D
Février 11 Juillet 11
Résultats : 2012
 Moyenne 42.89 +/- 15.9
ng/ml en Juillet vs 20.52 +/-
8.7 ng/mL Février
 Diminution significative de
la 25(OH)D entre Février et
Juillet (p=0.008)
 16% des joueurs avaient un
taux normal de vitamine D
en Février
 28% une insuffisance en
vitamine D
 56% une carence
 86% des sujets africains
étaient déficients en vitamine
D
2011-2013

Supplémentation
Conclusion
L’hypovitaminose D est un problème de santé publique avec une augmentation du
risque de développer à long terme une pathologie chronique.

Aucun consensus sur le niveau optimal de vitamine D. Le dosage de la vitamine D doit


être biannuel si on veut déterminer le statut vitaminique du sportif.

Il existe une variation saisonnière du taux de vitamine D.

Il n’existe aucune règle de supplémentation à ce jour chez le sportif.

A ce jour il n’existe aucune étude bien conduite en faveur d’une diminution de la


performance chez les patients jeunes en hypovitaminose. Une longue période
d’hypovitaminose est nécessaire pour avoir une action sur la fibre musculaire.

Pas de corrélation entre hypovitaminose ou déficience en vitamine D et blessure


musculaire.

Vous aimerez peut-être aussi