Vous êtes sur la page 1sur 35

LES RELATIONS COLLECTIVES

Introduction
Plan
Introduction
I. Les Délégués du personnel

II. Le Comité d’Entreprise


III. Les Délégués Syndicaux
IV. Le CHSCT

Conclusion
1. Les délégués du personnel
1.1. Définition

Doit être élu dans tous les établissements employant


habituellement au moins 10 salariés permanents, des
délégués des salariés, dans les conditions prévues
par la loi.
Dans certains cas, assument les missions
normalement dévolues au CE, au CHSCT et au DS.
Le nombre des délégués des salariés est :

De 10 à 25 salariés un délégué titulaire et un délégué


suppléant
De 26 à 50 salariés 2 délégués titulaires et 2 délégués
suppléants
De 51 à 100 salariés 3 délégués titulaires et 3 délégués
suppléants
De 101 à 250 salariés 5 délégués titulaires et 5 délégués
suppléants
De 251 à 500 salariés 7 délégués titulaires et 7 délégués
suppléants
De 501 à 1000 salariés 9 délégués titulaires et 9 délégués
suppléants
1.2. Les missions du Délégué du Personnel

 Représenter le personnel auprès de l'employeur et lui faire


part de toute réclamation individuelle ou collective en
matière d'application de la réglementation du travail;
 Être consultés, en l'absence de comité d'entreprise, sur les
licenciements économiques, la durée du travail , la
formation professionnelle…;
 Être les interlocuteurs de l'inspecteur du travail qu'ils
peuvent saisir de tout problème d'application du droit du
travail .
DP
Transmettre des
réclamations à
l'employeur

Être
Avertir
consulté par
l'employeur
l'employeur

Saisir Absence d’une


l'inspecteur instance dans
du travail l’entreprise
1.3.Conditions d’électorat et d’éligibilité

Electorat Eligibilité
;Agé de 20 ans ●
;Agé de 16 ans ●
Avoir travailler de façon continu ●
dans l’entreprise depuis 1 an au
Ayant travailler ● ;moins
La nationalité marocaine est ●
6 mois dans la ;également exigée

.même E/se Ne doit pas avoir un lien de ●


.parenté avec l’employeur
1.4.Les moyens d'action des délégués du
personnel

Une réunion Au moins une réunion mensuelle, sur


convocation du chef d’entreprise, au cours de

périodique ;laquelle l’employeur répond à ses questions

Un crédit Un crédit de 15 heures par mois (considérées comme temps ●


de travail) afin d’exercer sa mission. Une utilisation non
conforme à sa mission constitue un agissement fautif
d’heure ;susceptible d’être sanctionné
Suite …

Un local aménagé et un panneau ●


Un local ; d’affichage dans l’établissement

Pendant les heures de délégation ou en dehors ●


Une liberté de des heures de travail (à condition de ne pas créer
de gêne importante) ou en dehors de l’entreprise,
déplacement .durant les heures de délégation
2. Le comité d’entreprise
2.1. Définition

Il est créé au sein de chaque entreprise employant


habituellement au moins 50 salariés un comité
consultatif dénommé «comité d'entreprise».
2.2. La composition du comité d’entreprise

Le chef d’entreprise

Les représentants du personnel

Le représentant de chaque organisation syndicale


2.3. Les attributions du CE

Le Comité d’Entreprise gère librement les activités


sociales et culturelles de l’entreprise. Dans son rôle
d’instance consultative, il est obligatoirement informé
et consulté sur les questions relatives à l’organisation,
la gestion, la marche générale de l’entreprise, la
réduction des effectifs, la durée du temps de travail,
les conditions d’emploi et la formation
professionnelle.
Les attributions d’ordre économique ou professionnelle :

 Joue un rôle consultatif et dans pouvoir de décision ;


 Formule toutes les propositions de nature à améliorer
les conditions de travail ;
Assure une expression collective des salariés.
Suite …

Les activités sociales et culturelles

Les attributions d’ordre économique


ou professionnel

La gestion de l’entreprise

L’établissement du règlement intérieur


et du bilan social
2.4. Les moyens du CE

Les moyens d’actions du


CE

Les moyens Les moyens


financiers non financiers
2.4. Le fonctionnement du CE

Réunion

Un procès verbal
3. Les déléguées syndicaux
le Délégué syndical est un salarié désigné par
un syndicat représentatif, qui a pour fonction
de représenter cette organisation et de négocier
des accords collectifs.
3.1. Définitions et caractéristiques des syndicats

C’est un groupement de personnes doté de la


personnalité juridique et créé librement dans le
but exclusif de :
 Étudier et défendre les droits et les intérêts
professionnels, matériels, moraux de ses
adhérents.
 Communiquer et informer les salariés
 Le principe de la liberté syndicale c'est–à–dire le droit
d'adhérer ou de ne pas adhérer et celui de choisir
librement son syndicat est reconnu à tout salarié dans le
préambule de la constitution. C'est donc un droit
constitutionnel.
3.2. Conditions d’éligibilité

Electorat Eligibilité
Être un salarié de ● Être un salarié de ●
l’entreprise ; l’entreprise
;Avoir au moins 16 ans ● ; Avoir au moins 18 ans ●
Avoir au moins 3 mois de ● Avoir au moins un an ●
présence dans d’ancienneté dans
.l’entreprise .l’entreprise
3.3. Les moyens d’actions

• La loi reconnaît aux DS un certain nombre d'avantages:


– La collecte des cotisations syndicales pendant le temps de
travail à condition qu'elle soit effectuée par le délégué syndical
sur son crédit d'heures ;
– La liberté d'affichage syndical sans contrôle préalable de
l'employeur sur des panneaux propres à chaque section
syndicale et distincts de ceux qui sont réservés aux délégués du
personnel et au comité d'entreprise ;
– La diffusion de tracts et publications dans l'enceinte de
l'entreprise aux heures d'entrée et de sortie du travail;
– Un local syndical commun aux différentes sections
syndicales dans les entreprises de 201 à 999 salariés (dans
les entreprises occupant au moins 1 000 salariés chaque
section doit disposer d'un local) ;
– La réunion mensuelle des adhérents : les adhérents de
chaque section syndicale peuvent se réunir une fois par
mois dans l'enceinte de l'entreprise en dehors des locaux de
travail, suivant des modalités fixées par accord avec le chef
d'entreprise .
3.4. Les attributions

Il est chargé de :

 Présenter à l'employeur ou à son représentant


le dossier des revendications ;
 Défendre les revendications collectives et
engager les négociations à cet effet ;
 Participer à la conclusion des conventions
collectives.
De 100 à 250 salariés 1 représentant syndical

De 251 à 500 salariés 2 représentants syndicaux

De 501 à 2000 salariés 3 représentants syndicaux

De 2001 à 3500 salariés 4 représentants syndicaux

De 3501 à 6000 salariés 5 représentants syndicaux

Plus de 6000 salariés 6 représentants syndicaux


4. Le Comité d’Hygiène de Sécurité et
de Conditions du Travail “CHSCT”
4.1. Définition

Le Comité d'hygiène, de sécurité et des


conditions de travail (CHSCT), institution
représentative du personnel dotée de pouvoirs
délibératifs pour l'ensemble des questions de
santé, de sécurité et de qualité de vie au travail.
4.2. Les missions du CHSCT

• Analyser les conditions de travail et les risques professionnels


auxquels peuvent être exposé les salariés et plus spécialement
les femmes enceintes ;
• Vérifier l’application des prescriptions législatives et
réglementaires la mise en place des mesures de prévention
préconisées ;
• Développer la prévention par des actions de sensibilisation et
d’information ;
• Analyser les accidents du travail et les maladies
professionnelles ou à caractère professionnel.
4.3. La composition du CHSCT
• Le chef d’établissement (ou son représentant) qui en est le
président ;
• Une délégation de personnel élue par les membres du comité
d’entreprise et les délégués du personnel pour une durée de
deux ans ;
• A titre consultatif, le CHSCT peut faire appel au médecin du
travail, le chef de la sécurité et des conditions et travail ou
toute personne jugée qualifiée par le comité ;
• L’inspecteur du travail et l’agent du service de prévention de
sécurité sociale peuvent assister aux réunions.
4.4.Le fonctionnement du CHSCT

Le comité se réunit une fois par trimestre à l’initiative du


chef d’établissement. Cependant, en cas d’accident aux
conséquences graves, ou ayant pu l’être, ou à la demande
de deux membres du comité, ce dernier se réunit aussi.
Ces réunions ont lieu, sauf exception pour cause
d’urgence, pendant les heures de travail.
L’ordre du jour de chaque réunion est fixée par le chef
d’établissement, et le secrétaire du CHSCT, et doit être
communiqué aux membres du comité.
4.5.Les moyens du CHSCT

Le chef d’établissement doit mettre à disposition du


CHSCT les moyens nécessaires à la préparation et à
l’organisation des réunions, et aux déplacements liés aux
enquêtes et aux inspections menées par le comité. Le chef
d’établissement doit aussi fournir tous les ans au comité
un bilan sur la situation de l’hygiène, de la sécurité et des
conditions de travail dans l’entreprise et sur les actions
qui ont été mené tout au long de l’année écoulée.
Merci Pour Votre
Conclusion
Attention

Vous aimerez peut-être aussi