Vous êtes sur la page 1sur 16

MENACE

D’ACCOUCHEMENT
PREMATURE
Dr MINKOBAME
GYNECOLOGUE
CHUMEFJE
PLAN
• I- GENERALITES
• II- RAPPELS ANATOMO PHYSIOLOGIQUES

• III- DIAGNOSTIC
• 1- POSITIF
• 2- DIFFERENTIEL
• 3- ETIOLOGIQUE
• 4- EVOLUTIF

• IV- PRSIE EN CHARGE


OBJECTIFS
• Définir la MAP
• Faire le diagnostic clinique et paraclinique de la MAP
• Décrire et interpréter le score de BAUMGARTEN
• Enoncer les principes du traitement de la MAP
I-GENERALITES
• 1- Définition

La Menace d'Accouchement Prématurée (MAP) correspond à :


• de contractions utérines fréquentes et régulières (au moins 3 en 30 minutes),
• et de modifications cervicales significatives , avant 37 (SA).

• C'est une des situations obstétricales les plus fréquentes et les plus anciennement
reconnues, mais aussi une des plus mal connues : ses critères diagnostiques sont
imparfaits, le diagnostic étiologique est souvent négatif, et son traitement reste peu
efficace.
II- RAPPEL ANATOMO
PHYSIOLOGIQUES
1- Utérus gravide :Trois parties: corps , isthme, col ( muscle lisse)
2- Période de l’accouchement: travail, expulsion , délivrance
3- Contractions utérines: caractéristiques:
- phase de latence: 2-3 CU/10 mn
- Phase active: 4-5 CU/10mn
- Action du calcium au niveau membranaire pouvant occasionner les
contraction musculaires
III- DIAGNOSTIC
• 1- POSITIF

Du point de vue clinique

• INTERROGATOIRE

- Âge gestationnel ?

- S'agit-il bien de contractions utérines : durcissement généralisé et intermittent de l'utérus d'une durée de 30 à
60 secondes ?
- Caractères de ces contractions : ancienneté, fréquence, régularité, mode évolutif ?

- Manifestations associées : rupture des membranes, hémorragies ?


- Recherche d'un facteur déclenchant : fièvre, signes fonctionnels urinaires, surmenage récent ?

- Facteurs de risque : antécédent d'accouchement prématuré, conisation, malformation utérine, DES, béance
cervicale, hydramnios, grossesse multiple, Vaginose Bactérienne (VB), infections urinaires et autres…
III- DIAGNOSTIC (2)
• EXAMEN GENERAL

- Température, tension artérielle, pouls, OMI, état des conjonctives

• EXAMEN PHYSIQUE

- Examen au spéculum (rupture des membranes, hémorragies)


- Toucher vaginal : longueur et dilatation du col, normalement, le segment
intravaginal du col est long d'au moins 2 cm, et l'orifice interne du col est
fermé. L'évasement isolé de l'orifice externe du col est banal chez la
multipare,
- Bandelette urinaire ( recherche de nitrites),
III- DIAGNOSTIC (3)
 Du point de vue para clinique
• Echographie obstétricale centrée sur le col
• Mesure de la longueur du col par échographie vaginale. Un col < 25-30 mm
serait le témoin d'une « vraie MAP » avec haut risque d'accouchement
Entenoir
prématuré. Cet examen reste néanmoins incomplètement évalué.
cervical

Col restant
• Enregistrement du rythme cardiaque fœtal
• un enregistrement cardiotocographique qui vérifie le bien-être foetal et
quantifie avec précision les contractions,

Contractions
utérines
• Dosage de la fibronectine plasmatique
• La FNF est une glycoprotéine synthétisée par le trophoblaste qui permet
l’adhésion du blastocyste à l’endomètre, puis la cohésion du chorion à la
caduque utérine
• Chez les patientes présentant une grossesse physiologique, le pourcentage
de FNF diminue ensuite jusqu’après 21 SA. A partir de 37 SA, la FNF subit une
glycosylation qui entraîne la séparation du chorion et de la caduque, et donc
sa libération au niveau cervico-vaginal, où elle devient détectable.
• C’est pourquoi, cette glycoprotéine est dite normalement absente entre la
21ème et la 37ème semaine. L’effet des contractions utérines joue également
un rôle dans la libération de la fibronectine de liaison à cette période. [7,13].
2- DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
• Syndrome de Lacomme :Douleurs ligamentaires. Les femmes
enceintes signalent fréquemment des douleurs à type de tiraillement
centrées sur le pubis et la racine des cuisses, sans aucun phénomène
de durcissement utérins.
• Contractions physiologiques (Braxtons Highs). Il est normal au
troisième trimestre de ressentir une à cinq contractions par jour,
surtout le soir ou après un effort,
• 3- DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
• 1- Causes infectieuses:
• Bactérienne: infections urinaires, appendicite
• Parasitaires: Paludisme
• 2- Causes mécaniques:
• Surdistension utérine: gémellité, hydramnios, myome et grossesse, beance cervicon isthmique
• 3- Causes traumatiques
• Chute de sa hauteur, rixe
• 4- Causes générales:
• Conditions socio-économiques difficiles (multipare, age maternel,malformations utérines,
activité professionnelle contraignante).CRAP
• Maladies: HAT, Diabète
• 4- EVOLUTIF Score de BAUMGARTEN
0 1 2 3 4

Contractions 0 irrégulières régulières


utérines
Membranes intactes Rupture Rupture
haute basse
Métrorragies 0 Peu hémorragies
importantes
Dilatation du 0 1cm 2cm 3cm 4cm
col

Interprétation: ≤ 3= MAP légère/4-5 MAP modérée/≥6= MAP sévère


IV- PRISE EN CHARGE
• But :
• Arrêtez les contractions
• Traiter la causes
• Moyens
• Repos strict au lit
• Tocolytiques (antagonistes de l’ocytocine,beta 2 mimétiques, inhibiteurs
calciques)
• Traitement adjuvants (progestérone, anti spasmodiques)
• INDICATIONS
• Trois mesures ont fait la preuve de leur efficacité pour réduire la
mortalité et la morbidité néonatale :
-Transfert In Utero (TIU) vers une maternité adaptée à l'âge
gestationnel en cas de MAP sévère,
-corticothérapie prénatale (+++) < 34 SA pour prévention de la Maladie
des Membranes Hyalines (MMH).
- Repos strict au lit
• Traitement tocolytique associé au traitement de la cause
• La durée du traitement sera de 48H, après lesquels les contractions
doivent céder sinon, laisser accoucher la parturiente
MERCI POUR VOTRE ATTENTION

Vous aimerez peut-être aussi