Vous êtes sur la page 1sur 24

LE

LE RÊVETEMENT
RÊVETEMENT CELLULAIRE
CELLULAIRE

Prof
Prof Djibril
Djibril SANGARE
SANGARE
OBJECTIFS
OBJECTIFS DU
DU COURS
COURS

 Décrire
Décrire lala composition
composition etet lala structure
structure des
des membranes
membranes
cellulaires
cellulaires chez
chez les
les eucaryotes
eucaryotes et et procaryotes,
procaryotes,

 Décrire
Décrire lala Composition
Composition biochimique
biochimique et
et l’organisation
l’organisation
moléculaire
moléculaire de de lala membrane
membrane plasmique
plasmique

 Décrire
Décrire lala structure
structure et
et rôle
rôle de
de lala paroi
paroi bactérienne
bactérienne des
des
cellules
cellules procaryotes
procaryotes
INTRODUCTION
INTRODUCTION (1)
(1)

 Une
Unemembrane
membranebiologique
biologiqueest
estune
unestructure
structurecellulaire
cellulairese
seprésentant
présentant
comme
commeune
unemince
minceparoi
paroiqui
quisépare
séparedeux
deuxmilieux
milieuxaqueux.
aqueux.OnOndistingue
distingue::

 La
Lamembrane
membraneplasmique
plasmique::enveloppe
enveloppecontinue
continuequi
quisépare
séparedu dumilieu
milieu
extérieur
extérieurlelehyaloplasme
hyaloplasmeetetles
lesdiverses
diversesstructures
structuresqu’il
qu’ilrenferme.
renferme.

 Les
Lesmembranes
membranesintracellulaires
intracellulaires::parmi
parmilesquelles
lesquellesles
lessystèmes
systèmes
membranaires
membranairesintracellulaires
intracellulairescomme
commel’enveloppe
l’enveloppenucléaire,
nucléaire,leleréticulum
réticulum
endoplasmique,
endoplasmique,l’appareil
l’appareildedeGolgi,
Golgi,les
lesmembranes
membraneslimitant
limitantles
les
lysosomes,
lysosomes,les
lesvésicules
vésiculesde detransition
transitionetetles
lesmembranes
membranesmitochondriales
mitochondriales
qui
quiont
ontun
uncaractère
caractèreununpeu
peuparticulier.
particulier.
INTRODUCTION
INTRODUCTION (2)
(2)

Les
Lesmembranes
membranesne nesont
sontpas
pasque
quededesimples
simplesfrontières
frontièresentre
entredeux
deuxphases.
phases.
Ce
Cesont
sontdes
desstructures
structuresfonctionnelles,
fonctionnelles,dynamiques
dynamiquesetetactives
activesdont
dontlelerôle
rôleest
est
fondamental
fondamentaldans
danslalaplupart
plupartdes
desactivités
activitésde
delalacellule.
cellule.Ainsi
Ainsilalamembrane
membrane
plasmique
plasmiqueest
estimpliquée
impliquéedans
danslalarégulation
régulationdu
dumilieu
milieuintracellulaire
intracellulaireetetdans
dansles
les
échanges
échangesde
delalacellule
celluleavec
aveclelemilieu
milieuextérieur.
extérieur.

Les
Leséchanges
échangesintracellulaires
intracellulairessont
sontréglés
régléspar
parlelesystème
systèmemembranaire
membranaire
constitué
constituépar
parleleréticulum
réticulumendoplasmique,
endoplasmique,l’enveloppe
l’enveloppenucléaire
nucléaireetetl’appareil
l’appareil
de
deGolgi.
Golgi.Enfin
Enfinles
lesmembranes
membranesmitochondriales
mitochondrialesjouent
jouentun
unrôle
rôleessentiel
essentieldans
dans
les
leséchanges
échangesénergétiques.
énergétiques.
CELLULES
CELLULES EUCARYOTES
EUCARYOTES

 Le
Le revêtement
revêtement cellulaire
cellulaire délimite
délimite lele milieu
milieu intra-cellulaire
intra-cellulaire et
et
lele sépare
sépare du
du milieu
milieu extracellulaire.
extracellulaire. IlIl comprend:
comprend:

La
 La membrane
membrane plasmique
plasmique :: en
en rapport
rapport avec
avec lele milieu
milieu
intracellulaire.
intracellulaire.

Le
 Le cell-coat
cell-coat (manteau
(manteau cellulaire)
cellulaire) en
en relation
relation avec
avec lele
milieu
milieu extérieur
extérieur

Le
 Le cytosquelette
cytosquelette sous-membranaire.
sous-membranaire.
STRUCTURE TRILAMINAIRE

Coupes
Coupes minces 0.03 (fixation
minces 0.03 (fixation dans
dans KMnO4
KMnO4 etet inclusion
inclusion dans
dans
une
une résine)
résine) observées
observées auau M.E
M.E àà transmission
transmission
STRUCTURE
STRUCTURE PARTICULAIRE
PARTICULAIRE

Après
Après cryodécapage
cryodécapage (cassure
(cassure après
après fixation
fixation par
par congélation
congélation
dans
dans l´Azote
l´Azote liquide
liquide -196
-19600C),
C), on
on observe
observe au au ME
ME àà balayage:
balayage:
COMPOSITION
COMPOSITION BIOCHIMIQUE
BIOCHIMIQUE ET
ET ORGANISATION
ORGANISATION
MOLÉCULAIRE
MOLÉCULAIRE DE
DE LA
LA MEMBRANE
MEMBRANE PLASMIQUE
PLASMIQUE

 COMPOSITION
 COMPOSITION BIOCHIMIQUE:
BIOCHIMIQUE: en
en moyenne
moyenne 40%
40% de
de lipides
lipides etet
52%
52% de de protéines
protéines etet 88 %.
%. de
de glucides
glucides (associes
(associes aux
aux protéines
protéines
etet aux
aux lipides),
lipides),

 Les
Les lipides:
lipides: Lipides
Lipides amphiphiles
amphiphiles possédant
possédant un
un pôle
pôle
hydrophile
hydrophile etet pôle
pôle hydrophobe.
hydrophobe. Ils
Ils sont
sont composés:
composés:


 55%
55%de
dephospholipides,
phospholipides,
 25%
 25%de
decholestérol,
cholestérol,
 18%
 18%de
deglycolipides
glycolipides
 2%
 2%ddAcides
Acidesgras
grashydrophobes
hydrophobes. .
LES
LES PROTEINES
PROTEINES

 Polypeptides
Polypeptides dont
dont lele P.M.
P.M. varie
varie de
de 20.000
20.000 àà 240.000
240.000
(Surtout
(Surtout des
des glycoprotéines).
glycoprotéines).


 protéines
protéines de
de structure,
structure,


 protéines
protéines contractiles
contractiles (actine,
(actine, myosine,
myosine, spectrine)
spectrine)

 enzymatiques
 enzymatiques (enzyme
(enzyme de
de la
la glycolyse,
glycolyse, d´ATPases,
d´ATPases, de
de
protéines
protéines Kinase,
Kinase, Adenyl
Adenyl cyclases et de
cyclases et de per
perméases).
méases).

 Une
 Une protéine
protéine majeure
majeure de
de la
la membrane
membrane est
est la
la
glycophorine
glycophorine glycoprotéine
glycoprotéine riche
riche en
en acides
acides sialiques.
sialiques.
  
D'après ce modèle la membrane plasmique possède une fluidité capable de
varier localement et qui s´explique par les interactions entre les différents
composants chimiques:

- Agencement des phospholipides : il varie suivant la quantité d´eau,


formation d’une couche monomoléculaire avec peu d'eau, formation de
micelles avec moins de 50% d'eau et d'une bicouche avec plus de 50% d´eau.

- Interaction lipides-lipides : La fluidité augmente avec le degré d


´insaturation des lipides. Les phospholipides saturés sont peu fluides, les non
saturés (double liaison) sont plus fluides.

- Interactions entre phospholipides et cholestérol font varier la fluidité.


On obtient ainsi une mosaïque lipidique qui constitue la matrice des
membranes biologiques.
Organisation
Organisation Moléculaire
Moléculaire
MODÈLE
MODÈLE EN
EN MOSAÏQUE
MOSAÏQUE LIPIDES-PROTÉINES
LIPIDES-PROTÉINES
(Singer
(Singer et
et Nicolson 1966-1971)..
Nicolson 1966-1971)
- Interactions protéines-lipides :

-Les protéines extrinsèques diffèrent selon leur localisation. La


fibronectine se trouve sur la face externe alors que l'alpha-actinine
la spectrine, l'ankirine se situent sur la face interne.

-Les protéines extrinsèques sont hydrophiles et sont situées à la


périphérie des phospholipides,

-Les protéines intrinsèques sont hydrophobes et se lient aux chaines


d'acide gras des phospholipides par des liaisons hydrophobes. Les
protéines intrinsèques sont enchâssées dans la matrice lipidique.
Modèle en mosaïque fluide lipides-protéines de la membrane
- Interaction protéines-protéines :
Les protéines membranaires sont mobiles dans la matrice lipidique
Il y a déplacement transversal ou fusion des protéines
responsables des fonctions enzymatiques et de transport.

Les protéines globulaires fusionnent les unes avec les autres par
leur groupement carboxyl COO-. L'abaissement du Ph modifie
les charges négatives des protéines et il y a formation d'agrégats.
L'abaissement de la température empêche la mobilité des
protéines.

Le contrôle de la mobilité sous l'action du milieu se fait par


l'intermédiaire des microfilaments et des microtubules.
On distingue des mouvements de diffusion latérale et des
mouvements de bascule (flip-flop).
Mécanismes de la fusion membranaire

CONCLUSION:
La membrane plasmique ne présente donc pas une structure
uniforme en toutes circonstances mais des états successifs
d'organisation correspondant à des conditions d'activité différente.
CELLULE
CELLULE PROCARYOTES
PROCARYOTES

Epaisse d’environ 10nm, la membrane plasmique à une structure


moléculaire comparable à celle des cellules eucaryotes.
Cependant, il ne semble pas qu’elle soit recouverte par un cell
coat.
COMPOSITION
COMPOSITION BIOCHIMIQUE
BIOCHIMIQUE ET
ET ORGANISATION
ORGANISATION
MOLÉCULAIRE
MOLÉCULAIRE DE
DE LA
LA MEMBRANE
MEMBRANE PLASMIQUE
PLASMIQUE

 Les
Les lipides:
lipides: Lipides
Lipides amphiphiles
amphiphiles possédant
possédant un
un pôle
pôle hydrophile
hydrophile
et
et pôle
pôle hydrophobe.
hydrophobe. Ils
Ils sont
sont composés:
composés:

-- 55%
55% de
de phospholipides,
phospholipides,

-- 25%
25% de
de cholestérol,
cholestérol,

-- 18%
18% de
de glycolipides
glycolipides

-- 2%
2% dd Acides
Acides gras
gras hydrophobes.
hydrophobes.
FONCTIONS
FONCTIONS

 Joue un rôle dans la perméabilité sélective grâce des perméases:

- qui commandent les entrées et sorties dans la


cellule (excrétion des enzymes, de toxines…etc.

 Mais son rôle diffère de celui de la membrane plasmique des cellules


eucaryotes car elle est le siège de nombreuses enzymes en particulier:

- des enzymes du métabolisme respiratoire (des cytochromes,


des enzymes du cycle de Krebs )
 La MP des bactéries à donc les mêmes fonctions que les crêtes
mitochondriales. Elle contrôle la division bactérienne :

- Lorsque la bactérie se divise, on constate que, tandis


que s’effectue la duplication du chromosome, le mésosome sur
lequel il est attaché augmente de volume, se divise. Les deux
mésosomes se séparent, entraînant chacun vers une extrémité
de la bactérie, le chromosome
auquel il adhère.
LA
LA PAROI
PAROI

 DÉFINITION:
DÉFINITION:

La
La paroi
paroi est
est une
une structure
structure dede protection
protection physico-chimique
physico-chimique
et
et un
un exosquelette
exosquelette (squelette
(squelette externe).
externe). Elle
Elle protège
protège lala cellule
cellule
en
en maintenant
maintenant lala pression
pression osmotique
osmotique intra
intra bactérienne
bactérienne àà un un
niveau
niveau élevé,
élevé, très
très supérieur
supérieur àà celui
celui du
du milieu
milieu externe,
externe, et et elle
elle
confère
confère sa
sa forme
forme àà lala bactérie.
bactérie.
LA
LACOLORATION
COLORATIONDE
DEGRAM
GRAMET
ETLA
LASTRUCTURE
STRUCTUREDE
DELA
LAPAROI
PAROI

La
Lacoloration
colorationde
deGram
Gram(coloration
(colorationpar
parleleviolet
violetde
degentiane
gentianeetetlalafushine,
fushine,
après
aprèsmordançage
mordançagepar parlelelugol,
lugol,suivie
suivied’un
d’unlavage
lavageààl’alcool)
l’alcool)distingue
distingue
empiriquement
empiriquementdeuxdeuxgrands
grandsgroupes
groupesde debactérie
bactériedites
ditesGram+
Gram+qui qui
retiennent
retiennentlelecolorant,
colorant,etetleleGram-.
Gram-.

La
Lapositivité
positivitéou
oulalanégativité
négativité dedelalaréaction
réactionde
deGram
Gramdépend
dépendde delala
structure
structurededelalaparoi.
paroi.On
Onadmet
admetque quelalaperméabilité
perméabilitédedelalaparoi
paroides
des
bactéries
bactériesgram-
gram-estestbeaucoup
beaucoupplusplusgrande
grandeque
quecelle
celledes
desbactéries
bactéries
gram+
gram+de detelle
tellesorte
sorteque
quel’alcool
l’alcoolentraînerait
entraîneraitaisément
aisémentleslescolorants
colorants
fixés.
fixés.
STRUCTURE
STRUCTURE EN
EN MICROSCOPIE
MICROSCOPIE
ÉLECTRONIQUE
ÉLECTRONIQUE

 La
Laparoi
paroides
desbactéries gram+est
bactériesgram+ estune
unecouche
coucheunique,
unique,homogène,
homogène,de
de15
15àà30
30nm
nmd’épaisseur.
d’épaisseur.Elle
Elle
est
estformée
forméed’une
d’unemolécule
moléculeénorme
énormed’un
d’unpeptidoglycane,
peptidoglycane,lalamuréine
muréine(encore
(encoreappelée
appelée
glycopeptide
glycopeptideou
oumucocomplexe)
mucocomplexe)

 Cette
Cettemolécule
moléculegéante
géanteentoure
entoureààlalamanière
manièred’un
d’unfilet,
filet,lalatotalité
totalitéde
delalabactérie.
bactérie.Elle
Ellerepose
repose
directement
directementsur
surlalamembrane
membraneplasmique
plasmiquede delalabactérie.
bactérie.

 Cette
Cettemolécule
moléculede demuréine
muréineest
estsolidement
solidementmaintenue
maintenueààlalamembrane
membraneplasmique
plasmiquepar
pardes
des
polysaccharides
polysaccharidesanioniques
anioniquesetetdes
desacides
acidestechnoïdes
technoïdesancrés
ancrésdans la
dans lamembrane
membranesous
sous
jacente
jacenteetetqui
quiétablissent
établissentavec
avecleleglycopeptide
glycopeptidedes
desliaisons
liaisonscovalentes.
covalentes.
Rôle de la paroi bactérienne :

--rôle
rôleprotecteur
protecteuretetde
desoutien
soutien (exosquelette),
(exosquelette),support
supportdes
desantigènes
antigènes
somatiques
somatiques

--La
Lacapsule
capsulebactérienne
bactérienne::Certaines
Certainesbactéries
bactériespossèdent,
possèdent,enendehors
dehorsde
delala
paroi,
paroi,une
unecapsule
capsuled’épaisseur
d’épaisseurvariable,
variable,généralement
généralementfaite
faitede
de
polysaccharides.
polysaccharides.

Les
Lesbactéries
bactériespathogènes
pathogènes capsulées
capsuléessont
sontmoins
moinssensibles
sensiblesààlala
phagocytose.
phagocytose.Cette
Cettecapsule
capsulepermet
permetààlalabactérie
bactériede
derésister
résisterplus
plusou
ou
moins
moinscomplètement
complètementààlalaphagocytose.
phagocytose.D’autres
D’autrespart,
part,ses
ses
polysaccharides
polysaccharidesont
ontdes
desactivités
activitésantigéniques
antigéniques. .

Vous aimerez peut-être aussi