Vous êtes sur la page 1sur 24

Emplacement des réservoirs de

stockage et précaution
d’installation
L’emplacement des réservoirs de stockage
Sommaire:

• Définition du réservoir et leurs types.


• L’emplacement des réservoirs de stockage.
• Critère pour choisir l’emplacement.
• Analyse sécuritaire.
Définition du réservoir:
• Les réservoirs servent à stocker temporairement l'eau potable en attendant
sa distribution.

• Ils permettent essentiellement de réguler la pression et le débit entre la


phase de production (du forage vers le stockage) et la phase de
consommation (du stockage à la consommation). Leur rôle est
d'emmagasiner l'eau lorsque la consommation est inférieure à la
production et de la restituer lorsqu’elle en devient supérieure.

• Les réservoirs sont présents notamment dans les réseaux d'adduction (et
d'assainissement). 
Types du réservoirs:
• Selon les matériaux utilisée:
B. A, métalliques, polystyrène.
• Selon la forme:
Circulaires, rectangulaires, de forme quelconque.
• Selon la topographie de l’emplacement du réservoir:
Surélevés, Situés au sol.
Emplacement du réservoir:
• Il existe deux types différents de réservoirs : le réservoir surélevé et le
réservoir au sol.
Réservoir surélevé (château d’eau):

Lorsqu'il n'y a aucun site ayant une élévation suffisante pouvant assurer
des pressions adéquates dans le réseau de distribution à partir d'un
réservoir souterrain, on utilise parfois un réservoir élevé.
Ce type de réservoir est supporté par des piliers.
• Réservoir enterré:
C’est lorsqu’on se trouve devant un site ayant une élévation suffisante
pouvant assurer des pressions adéquates dans le réseau de distribution à
partir d'un réservoir souterrain.
Le réservoir d’eau doit être le plus proche possible de l’agglomération à
alimenter.

Pour des raisons économiques, il sera de grande rentabilité de placer  le


réservoir à proximité du centre de gravité de l’agglomération. Tout cela
dans le but de réduire la quantité des conduites et par conséquent les pertes de
charges et les fuites d’eau.

Le réservoir est loin de l’agglomération plus la hauteur du réservoir est


grande => une énergie de pompage plus importante et coût important.
On essaie généralement d’exploiter le relief à proximité de la ville pour
utiliser un réservoir semi-enterré (plus économique qu’un réservoir en
tour).
Quand la ville présente des différences de niveau importante, on peut
adopter une conception étagée du réseau.
Dans le cas où l’agglomération s’étend dans une direction donnée, un
réservoir unique peut être insuffisant et fournir en extrémité des
pression faible en pointe.
L’ajout de réservoirs d’équilibre à l’autre extrémité de la ville
qui se remplissent pendant les heures de faible consommation ( la nuit).
• Dans quelque cas on peut adopter en même temps les deux types des
réservoirs semi-enterrés et surélevés. Pour limiter le volume du
réservoir sur tour.
Le choix définitif du site résultera alors d'une analyse économique des
deux critères précédents. D'autres critères inclus également sur ce choix
du site à savoir la nature du sol de fondation et de l'accessibilité du site.
Précaution à prendre: « Analyse THO »
VERIFICATIONS PREALABLES
Avant toute installation de réservoir, il convient de s’assurer de la
conformité de l’installation vis-à-vis de la règlementation. Notamment :
• de vérifier la nature des sols et leur capacité à soutenir la masse du
réservoir une fois rempli,
• d’inventorier tous les risques naturels et potentiels dans la zone
d’installation du réservoir (risques de mouvement de terrain, zone
inondable, carrières souterraines, etc...) pour prendre toutes les
dispositions permettant une installation conforme et fiable du réservoir,
• de s’assurer de l’absence de tout réseau enterré (eau potable, eaux usées,
gaz, électricité, etc...) dans les distances règlementaires.
• de s’assurer de la conformité aux règles de limites de propriété,
• de respecter les distances inter-réservoirs pour l’installation de
réservoirs juxtaposés,
• de respecter les distances minimales avec des fondations,
• de vérifier la conformité à la législation en vigueur pour l’implantation
de réservoir(s) sous un bâtiment,
• de s’assurer qu’aucune cavité quelconque ne se trouve au-dessous du
réservoir.
PRECAUTIONS POUR LE STOCKAGE
EVENTUEL AVANT MISE EN PLACE
• Les réservoirs doivent être installés sur une surface plane, dépourvue
de parties saillantes et de végétation pouvant endommager le
revêtement extérieur de la cuve,

• Dans le cas de réservoirs livrés sans châssis, il est impératif de poser le


réservoir sur deux tas de sable, un sous chaque fond bombé d’extrémité,
afin que la génératrice inférieure du réservoir ne soit jamais en contact
avec le sol,

• Les réservoirs doivent être installés dans une zone non inondable,
• Nous déconseillons de stocker en extérieur un réservoir pendant plus de deux mois
avant son
enfouissement. Ceci pour 3 raisons concernant le revêtement polyuréthane normalisé,
celui-ci
étant :
- sensible aux ultra-violets,
- dépourvu d’élasticité, le rendant cassant en cas de dilatation de l’acier lors
de l’alternance de différentiels de température (jour/nuit en particulier),
- exposé aux chocs pouvant être causés par les engins et le personnel de
chantier pendant
la période de stockage.
Technique:
• Incendie :
Maintenance circuit de détection et d’extinction automatique du feu.
Absence de simulation du fonctionnement des systèmes d’extinction du
feu.
• Montée en pression:
Défaillance d’une soupape.
Défaillance d’un évent.
• Réduction de la résistance:
Fatigue du matériau du réservoir.
Fluage du réservoir.
• Défaillance de l’automatisme de contrôle de la pression:
Non control d’une surpression à cause de la défaillance d’un instrument
(Réservoir avec remplissage dynamique).
Humaine:
• Sur-remplissage du réservoir:
Utilisation du réservoir en surcapacité et dépassement des limites de
dimensionnement.
• Réduction du volume suite à un accident:
Déformation et réduction du volume du réservoir suite à un choc
extérieur.
Organisationnelle:
• Non planification de l’étalonnage des soupapes de sécurité:
Non-respect de la pression admissible sans de tarage de la soupape.
• Qualification des personnes intervenant sur les réservoirs:
Ignorance de philosophie d’opération du réservoir dans son
environnement.
Conclusion:

La prise en charge du volet sécurité est primordiale et nécessite des


réflexions qui dépassent l’étude à l’utilisation finale pour se rendre
compte de toutes les éventualités et éviter la défaillance.

Vous aimerez peut-être aussi