Vous êtes sur la page 1sur 18

ISSEP KEF

Action pédagogique

Enseignante : Rim Mekni


Assistante universitaire
meknirim65@yahoo.fr
Le processus enseignement /apprentissage

Selon Develay : « Comprendre comment l’élève


apprend est le fondement de l’activité d’enseignement.
En effet, la fonction de l’enseignant n’est pas
d’enseigner, elle est de veiller à ce que les élèves
apprennent ».
I – Différencier apprendre / enseigner
Deux activités différentes

Apprendre Enseigner
Du côté de l’élève Du côté de l’enseignant

L’enseignant place l’élève dans des conditions favorables


d’apprentissage et lui apporte les outils nécessaires aux
acquisitions et à son développement.
L’enseignement est une aide à l’apprentissage ,c’est connaître
et mettre en œuvre les conditions (pédagogiques et
didactiques) facilitant les apprentissages des élèves.
Questions relatives au terme apprendre

Qu’est ce qu’apprendre ?

Comment l’élève apprend ?


Quelles attitudes l’élève doit-il avoir face aux tâches
proposées par l’enseignant ?

Quelles stratégies l’élève doit-il mettre en place pour


mieux apprendre ?

Quels processus l’élève doit-il utiliser pour apprendre


efficacement ?
Questions relatives au terme enseigner

Qu’est ce qu’enseigner ?

Comment faciliter les apprentissages des élèves ?

Quels procédés l’enseignant peut-il utiliser pour


que l’élève apprenne mieux ?

Comment l’enseignant conçoit-il et gère-t-il les tâches


d’apprentissage proposées aux élèves ?
I - 2- Les interventions de l’enseignant

Ensemble des démarches didactiques et des mises en œuvre


pédagogique caractérisant l’action du professeur d’EP aussi
bien pendant la séance, qu’autour de la séance (avant et
après), et destinées à créer des conditions externes
(matérielles, informationnelles, relationnelles) dans le but
de permettre aux élèves de s’engager dans un processus
interne et individuel à partir duquel ils construiront de
nouvelles compétences.
Quatre grands domaines d’intervention caractérisent les
procédures d’enseignement
1 . La conception didactique (choix et planification des APSA,
mode d’entrée dans l’activité, transposition didactique,
élaboration des tâches d’apprentissage, etc.)
2 .Les mises en œuvre pédagogique (animation et style
d’enseignement, placement, gestion de la classe, des
groupes, de l’espace, du matériel, du temps, etc.)
3 .La régulation de l’activité de l’élève (observation des
conduites, feedback, variables didactiques, évaluation
formative ou formatrice, etc.)
4 .L’évaluation (diagnostique, formative, formatrice,
sommative, certificative)
Les étapes de l’action pédagogique

Concevoir le contenu d’enseignement 


Mettre en place les différentes situations
conçues 
Conduire les situations conçues 
Evaluer les situations mises en pratique 
Réguler et apporter des corrections 
Concevoir le contenu d’enseignement 

Le contenu d’enseignement doit être conçu en


fonction des attentes de vos élèves et non pas
des vôtres, un clin d’œil sur les programmes est
nécessaire et même indispensable (les
programmes officiels)
Mettre en place les différentes
situations conçues 

Une bonne préparation matérielle de la séance


est une conduite indispensable de réussite de
votre séance. Cette mise en place doit
nécessairement permettre une quantité
importante de travail de vos élèves.
Conduire les situations conçues 

Les consignes d’organisations doivent être


claires ; les consignes prodiguées doivent vous
libérer de tous les problèmes d’organisations
ultérieurs.
Il est nécessaire de « parler peu ; « laisser
vivre » / « parler l’exercice » ; ne pas parler
dans le bruit ; utiliser une terminologie juste
,adaptée au niveau de vos élèves et avoir une
bonne conduite des situations .
Le temps de jeu doit être nettement plus
important que le temps de réflexion et de
discussion.

Evitez les jeux avec élimination ou l’enfant


reste trop longtemps sans activité
Evaluer les situations mises en pratique 

Affirmer si le comportement des élèves est une réussite ou un


échec .

Savoir reconnaitre les repères de la réussite des élèves

Savoir reconnaitre et identifier les repères et les causes


d’échecs.
Il faut intervenir mais discrètement aussi
peu que possible et seulement pour
guider le choix des situations et
aménager le milieu.
Réguler et apporter des corrections 

Dès que quelque chose ne semble pas tourner


en rond, entrer dans une phase de régulation et
amener les variantes.
Observer un camarade qui enseigne 

Il faut avoir une grille d’observation


à confectionner ; cette grille doit être spécifique à
l’activité à observer.

Exploiter la grille d’observation par la discussion et


la critique constructive avec les camarades en
présence de l’enseignant.
 
Références bibliographiques
 Brousseau, G. (1998). La théorie des situations
didactiques. Grenoble: La Pensée sauvage.
 Chevallard, Y. (1985). Du savoir savant au

savoir enseigné. Grenoble: La Pensée sauvage.


 Develay, M. (1996). Didactique et pédagogie.

Sciences humaines,12, p-p 27-43.


 Hamama Z. (1995). Pédagogie générale et pédagogie

corporelle. Eds SCAP.


 Hébrard, A. (1986). L’Éducation physique et sportive, réflexions

et perspectives. Coédition Revue STAPS et Eds « Revue EPS ».

Vous aimerez peut-être aussi