Vous êtes sur la page 1sur 74

1

Module 22
Éco-conception

3ÉME SEMESTRE - CYCLE INGÉNIEURE,


FILIÈRE GÉNIE INDUSTRIEL ET PRODUCTIQUE
Plan de la matière

1. Industrie et environnement

2. Management de l’environnement

3. Processus de conception des nouveaux produits

4. Démarche d’éco-conception
THÈME 4
DÉMARCHE D’ÉCO-CONCEPTION
Écoconception
• Méthode de conception d’un produit visant à réduire les impacts
environnementaux tout au long du cycle de vie du produit.

• Un produit  ≠ étapes qui constituent son cycle de vie: Conception,


production, distribution, utilisation et fin de vie (recyclage ou
élimination).
• Conception  répondre à des spécifications techniques, économiques,
et de satisfaction du client - Aspect environnemental  critère utilisé en
conception
Démarche d’écoconception

• Idée du produit  sa commercialisation  beaucoup de chemin


(plusieurs années).
• Conception d’un produit  étape qui a le plus d’influence sur :
• Mise sur le marché, Retour sur investissement, Evolution technique,
Capacité de maintenance et Facteur environnementale

• Objectif de la démarche d’écoconception:


• Commercialiser un produit écologique
• Se base sur 5 Concepts
Concepts de base de la démarche
d’écoconception.

• Premier concept : penser cycle de vie.

• Deuxième concept : intégrer l’écoconception tout au long du


processus de conception.

• Troisième concept : mettre en œuvre des outils d’évaluation

• Quatrième concept : élaborer une stratégie environnementale

• Cinquième concept : impliquer plusieurs acteurs interne et


externe
Premier concept : penser cycle
de vie
• Avoir une approche qui implique l’ensemble des impacts
environnementaux que peut avoir un produit.

• Prendre en compte le plus largement possible, tous les flux de


matières en entrée et en sortie

• Pendant toutes les étapes du cycle de vie du produit.


Grandes étapes du cycle de vie
d’un produit
Penser cycle de vie

• On peut avoir un transfert d’impacts, on améliore certains impacts


et on en dégrade d’autres.

• Adopter une approche multicritère,


• Définir une liste d’impacts
• Étudier les plus importants pour le produit.
• Exemple : aborder uniquement bilan carbone du produit, en phase
d’usage ne peut pas suffire pour prétendre de faire l’écoconception.
2éme concept : intégrer l’écoconception
tout au long de la conception

• Intégrer l’écoconception tout au long du processus de conception


des nouveaux produits
• Travailler tôt dans le processus de conception,  marges
importantes d’amélioration.

• Au début, le nouveau produit n’est pas encore défini marges de


travail (logique environnementale) énormes
• Vont être de plus en plus réduit au fur et à mesure que la
spécification du produit va se figer.
3éme concept : mettre en
œuvre des outils d’évaluation
• Mettre en œuvre des outils qui vont permettre à l’entreprise de
connaître son produit et à l’améliorer.

• Outils pointus : Analyse de cycle de vie (ACV)



• Méthodes plus simples: Roue de l’écoconception.
• Permettent d’apporter : Une vision au moins qualitative du produit
• Des pistes d’améliorations environnementale
4éme concept : élaborer une
stratégie environnementale.

• Faire des choix,


• Pouvant privilégier les impacts les plus importants pour le produit

• En s’appuyant sur
• Les obligations réglementaires,
• Les demandes des clients,
• Ce que font les concurrents …
5éme concept : impliquer plusieurs
acteurs interne et externe

• Elle n’est pas uniquement un problème de bureau d’étude,


• Fait appel aux:
• Sous-traitants - fournir les sous-ensembles de pièces,
• service achat, service commercial,
• Service qualité - très impliqué dans le processus de conception.

• Avoir un dialogue avec tous ces acteurs en interne et en externe de


l’entreprise.
Norme ISO 14 062 : Démarche
d’écoconception

• Titre : Management environnemental – Intégration des aspects


environnementaux dans la conception et le développement de produits.
• Destinée aux concepteurs et développeurs de produits.
• Expose les principes de base pour prendre en compte l’environnement
dans les activités de conception et de développement de produit.

• Présente une démarche qui parcours toutes les étapes de développement


de produit
• Propose des activités d’écoconception à chaque étape.
Norme ISO 14 062 : Démarche
d’écoconception
• Planification : Formuler les exigences environnementales,
• Identifier les facteurs qui pousse l’entreprise à Eco concevoir son produit,
• Définir les enjeux de l’écoconception
• Conception préliminaire : Intégrer les exigences environnementales au
niveau des spécifications du produit
• Conception détaillé Essais Prototype :  Faire des évaluations orientées cycle
de vie,
• Vérifier les spécifications par des essais sur les prototypes
• Production / Lancement : Communiquer les informations (aspects
environnementaux, utilisation recommandée et élimination du produit)
Processus d’écoconception

• Démarche d’écoconception
• Parcours toutes les étapes de développement de produit
• Propose des activités d’écoconception à chaque étape.

• Figure suivante  à côté de chaque étape de conception, activités


d’écoconception a effectuer.
• Malgré la disposition séquentielle, les équipes de développement
devrons répéter certaines étapes plusieurs fois, processus itératif.
Activités du processus
d’écoconception
Processus de conception Activité d’écoconception
Planification 1. Etablissement du programme  
d’écoconception
Développement de concept 2. Identification des impacts  
environnementaux potentiels
 
3. Sélection des Directives pour
l’écoconception

Conception préliminaire 4. Application des directives  


écoconception a la conception initiale

Conception détaillée 5. Évaluation des impacts  


environnementaux
 
Test et affinement   6. Affiner la conception
Comparer aux objectifs  
Écoconception
Montée en cadence 7. Réflexion sur le processus et les  
résultats de l’écoconception
Activités du processus
d’écoconception
• Phase de planification  Programme d’Ecoconception,
• Développement du concept  Évaluation qualitative des impacts - Directives
Ecoconception appliqué tout au long du projet de développement.
• Conception préliminaire choix initiaux de matériaux, certaines décisions de
conception de module.
• Conception détaillée  beaucoup plus de décisions devront être prises -
plusieurs options sont proposées – Ils sont évaluées (méthode ACV, Roue
d’écoconception …)
• Résultat comparé aux objectifs Ecoconception (planification)
• Re-conception : Ce processus se répète  impacts niveau acceptable
1. Programme d'Ecoconception : facteurs,
objectifs et équipe :

• Phase de planification  agenda ou programme d’Ecoconception.

• Comprend trois activités :


• Identification des facteurs internes et externes de l’Ecoconception,
• Définition des objectifs environnementaux du produit
• Mise en place d’une équipe Ecoconception.

• Programme d’Ecoconception - voie concrète  produits respectueux de


l'environnement.
Identification des facteurs internes et externes de
l’ecoconception

• Identification des facteurs qui pousse l'entreprise à aborder la


performance environnementale de ses produits.
• Définir à la fois les facteurs internes et externes de l’Ecoconception.

• Liste peut évoluer au fil du temps


• Changements dans la technologie, la réglementation, l'expérience, les
intervenants et la concurrence
• Affectent la capacité et les défis de l'organisation.
Facteurs internes de
l’ecoconception
• Objectifs de l’Ecoconception au sein de l'organisation.
• Qualité du produit : se focaliser sur les performances environnementales  améliorer la
qualité du produit - fonctionnalité, fiabilité, durabilité et maintenabilité.
• Image de marque : haut niveau de qualité environnementale  améliorer l’image d’une
entreprise.
• Réduction des coûts : utilisation de moins de matériaux et d'énergie  économies de coûts.
Produire moins de déchets et éliminer les déchets dangereux  réduction des coûts des
déchets.
• Sécurité opérationnelle : éliminer les matières toxiques + changements du a l’Ecoconception
 améliorer la santé et la sécurité au travail.
• Responsabilité éthique : intérêt pour le développement durable (gestionnaires + développeurs)
 motivé par un sens moral - responsabilité de la conservation de l'environnement.
Facteurs externes de
l’écoconception
• Comprennent ; réglementations, préférences des clients et offres des concurrents.
• Législation environnementale : politique environnementale produits se développe
 entreprises comprendre réglementations (régions où elles vendent des produits)
+ anticiper les législations avenir.
• Demande du marché : environnement commercial - clients - bien informés - exiger
des produits durables.
• Publicité négative, blogs et boycotts de produits  impact considérable sur les
ventes.
• Fournisseurs : influencent le comportement de l'entreprise en introduisant des
matériaux et des processus plus durables  auditer et confirmer les déclarations
environnementales fournisseurs.
Définir les objectifs
environnementaux du produit.
• Entreprises  établissent une stratégie environnementale à long terme.
• Englobe ; respect de la réglementation environnementale,
• Réduction des impacts environnementaux: produits, services et opérations.

• Atteindre les objectifs à long terme,  fixer des objectifs spécifiques pour
chaque produit pendant la phase de planification.
• Permettent à l'entreprise de déployer sa stratégie.
• Peuvent être développés en se basant sur l’identification des étapes du cycle
de vie qui contribuent à des impacts environnementaux les plus significatifs.
Constitution d’une équipe
écoconception
• Ecoconception nécessite la participation de nombreux experts fonctionnels au projet de
développement de produit.
• Souvent sous-équipe au sein de l'équipe de projet globale
• Composition typique d'une équipe d’Eco Conception
• Chef d’équipe d’Eco-Conception,
• Expert en matériaux, énergéticien, Ingénieur de fabrication et
• Représentant de l'organisation des achats et de la chaîne d'approvisionnement.
• Composition de l'équipe d’Eco-Conception
• Dépend de l'organisation et des besoins du projet spécifique, peut inclure;
• Professionnels du marketing, consultants externes, fournisseurs ou d'autres experts.
Exemple : Siège de bureau setu de
Herman Miller
• Démarche d’écoconception utilisé par Herman Miller, Inc., fabricant de mobilier
de bureau, basé aux États-Unis, pour lancer son siège de bureau polyvalent Setu.
• Herman Miller - gamme de sièges de bureau ; Aeron et Mirra …
• A conçu le siège de bureau Setu en collaboration avec Studio 7.5, entreprise de
design basée en Allemagne.
• Siège polyvalentes, se baser sur de nouvelles normes de simplicité, d'adaptabilité
et de confort tout en étant respectueux de l'environnement.
• ≠ sièges de bureau conventionnels - siège Setu utilisée pendant des périodes
relativement courtes,; salles de conférence, postes de travail temporaires et
espaces de collaboration.
Programme d'Ecoconception
Siège de Bureau Setu
• Facteurs d’écoconception ; Demande du marché et engagement d'Herman
Miller envers la responsabilité environnementale.
• Objectifs environnementaux : Zéro production de déchets dangereux,
Aucune émission nocive dans l’air, Aucune utilisation d'eau au niveau du
procédé, Utilisation d'énergie électrique verte.
• Équipe Ecoconception : Examine, sur chaque projet, la chimie des
matériaux, le démontage, la recyclabilité, les emballages, les sources et
utilisations d'énergie et la production de déchets, Travaille en collaboration
avec chaque équipe de développement, Fournit les outils et les connaissances
nécessaires pour prendre des décisions de conception écologiquement
rationnelles.
2. Identifier les impacts
environnementaux potentiels
• Phase de développement du concept - Équipe d’Ecoconception  identifier les impacts
potentiels.

• Prendre en compte les impacts, Même si : Peu ou pas de données spécifiques disponibles :
(Consommation de matériaux et d'énergie, émissions et la production de déchets …)
Évaluation détaillée de l'impact environnemental pas encore possible.

• Re-conception du produit  données fournies par l'analyse d'impact de produits existants.

• Poser la question : Quelles sont les sources importantes d'impact environnemental potentiel
à chaque étape du cycle de vie ?

• Analyse qualitative  Questions spécifiques pour chaque étape - Exemples de questions


provenant de Brezet et all.

• H. Brezet et C. Van Hemel, Ecodesign: A Promising Approach to Sustainable Production and Consumption., Paris,
France: UNEP, 1997.
Identifier les impacts environnementaux
relatifs aux matériaux

• Quelle quantité et quels types de matières recyclables seront utilisées ?


• Quelle quantité et quels types de matériaux non recyclables seront
utilisés ?
• Quelle quantité et quels types d'additifs seront utilisés ?
• Quel est le profil environnemental des matériaux ?
• Quelle quantité d'énergie sera nécessaire pour extraire ces matériaux ?
• Quels moyens de transport seront utilisés pour se les procurer ?
Identifier les impacts environnementaux
relatifs a la production

• Combien et quels types de processus de production seront utilisés ?


• Quelle quantité et quels types de matériaux auxiliaires sont
nécessaires ?
• Quelle sera la consommation d’énergie ?
• Quelle quantité de déchets sera générée ?
• Les déchets de production peuvent-ils être séparés pour être recyclés ?
Identifier les impacts environnementaux
relatifs a la Distribution

• Quel type d'emballage pour le transport sera utilisé (emballage en


vrac, de vente au détail, avec les volumes, poids, matériaux,
réutilisabilité) ?
• Quels moyens de transport seront utilisés ?
Identifier les impacts
environnementaux a l’utilisation

• Quelle quantité d'énergie et quel type d'énergie sera nécessaire ?


• Quelle quantité et quel type de consommables seront nécessaires ?
• Quelle sera la durée de vie technique ?
• Combien d'interventions maintenance seront nécessaires ?
• Quels matériaux auxiliaires et énergie seront nécessaires et
combien ?
• Quelle sera la durée de vie esthétique du produit ?
Identifier les impacts
environnementaux en fin de vie

• Comment le produit peut-il être réutilisé ?


• Les composants ou matériaux seront ils réutilisés ?
• Le produit peut-il être rapidement démonté à l'aide d'outils courants
?
• Quels matériaux seront recyclables ?
• Les matériaux recyclables seront ils identifiables ?
• Comment va être reformé le produit ?
Graphique impacts environnementaux
tout au long du cycle de vie
• L'équipe répertorie, pour chaque étape du cycle de vie les principaux
impacts environnementaux potentiels.
• Élaborer un graphique  visualiser qualitativement les impacts
environnementaux tout au long du cycle de vie du produit.
• La hauteur de chaque barre dans le graphique  jugement de
l’équipe sur l’ampleur globale des impacts environnementaux
potentiels
• Permet d’identifier les points où il faut concentrer les efforts
Ecoconception.
Impacts environnementaux
Potentiels Siège de Bureau Setu
• Pour guider l’Ecoconception au niveau du projet
du Siège Setu,
• Herman Miller a effectué une évaluation
qualitative des impact environnementaux
• Selon le cycle de vie du mobilier de bureau
Impacts environnementaux potentiels
mobiliers de bureau Herman Miller
Cycle de vie Impacts environnementaux
Matériaux Épuisement des ressources naturelles
  Dégradation des terres due à l'exploitation
Émissions et production de déchets
Biodiversité réduite en raison de la déforestation
Production Pollution de l'eau par les rejets d'usine
  Production de déchets pendant la production
Pollution atmosphérique due aux émissions
Distribution Pollution atmosphérique due aux émissions des transports
Production de déchets à partir de l'emballage
Utilisation Matériel d'entretien et de nettoyage
Abrasion des matériaux
Recyclage Dégradation des terres causé par les déchets
Génération de méthane et des polluants des eaux souterraines à cause des déchets
Production de déchets pendant le processus de valorisation
Pollution atmosphérique et cendres toxiques à cause de l'incinération
Graphique impacts environnementaux
mobiliers de bureau Herman Miller

Evaluation qualitative du cycle de vie du mobilier de bureau Herman Miller


60

50

40

30

20

10

0
Matériaux Production Distribution Utilisation Recyclage
Impacts environnementaux et
cycle de vie
• Pour certains produits
• Par exemple les automobiles, les appareils électroniques …
• Les impacts les plus importants se situent au stade de l'utilisation.

• Pour les autres produits


• Par exemple les vêtements, le mobilier de bureau …
• Les impacts les plus importants peuvent être au niveau des
matériaux, de la production et de la récupération.
3. Sélection des directives pour
l’écoconception :
• Directives, Recommandations, Lignes directrices,
• Aident les équipes de conception à prendre des décisions précoces
d’Ecoconception - Sans analyse d'impact détaillée (n'est possible que si la
conception est plus avancée).
• Sélectionnées au cours du développement du concept - Appliqué tout au long du
projet de développement.
• Directives Ecoconception basée sur une étude de Telenko et al - Chaque étape du
cycle de vie a ses propres directives.

• C. Telenko, C. C. Seepersad et M. E. Webber, «A Compilation of Design for Environment Principles and


Guidelines,,» chez ASME 2008 International Design Engineering Technical Conferences & Computers and
Information in Engineering Conference,, New York, USA, August 3-6, 2008.
Directives pour
l’écoconception d’après Telenko et al
Etape cycle de vie Directives pour l’écoconception 
Matériaux Ressources renouvelables
• Spécifier des ressources renouvelables et abondantes. *
• Spécifier des matériaux recyclables et / ou recyclés. *
• Spécifier des formes d'énergie renouvelables. *
Sécurité des matériaux
• Spécifier des matériaux non dangereux. *
• Installer des protections contre les rejets polluants et les substances dangereuses.
• Prévoir des étiquettes et des instructions pour une manipulation sûre des matières toxiques. *
Production Utilisation minimale des ressources en Production
  • Prévoir le moins d'étapes de fabrication possible. *
• Spécifier des matériaux qui ne nécessitent pas de traitements de surface ou de revêtements. *
• Minimiser le nombre de composants. *
• Spécifier des matériaux et composants légers. *
Distribution Utilisation minimale des ressources en Distribution
  • Minimiser les emballages
• Utiliser des matériaux d'emballage recyclables et / ou réutilisables.
• Utiliser le pliage, l'emboîtement ou le démontage pour distribuer les produits dans un état compact.
• Appliquer des techniques structurelles et des matériaux pour minimiser le volume total.
Utilisation Efficacité des ressources en Utilisation
  • Implémenter la mise hors tension automatique des sous-systèmes qui ne sont pas utilisés en fonctionnement.
• Utiliser des mécanismes de rétroaction pour indiquer la quantité d'énergie ou d'eau consommée.
• Implémenter des contrôles intuitifs pour les fonctionnalités d'économie de ressources.
Durabilité
• Tenir compte de l'esthétique et de la fonctionnalité pour garantir que la vie esthétique soit égale à la vie technique.
• Faciliter la réparation et la mise à niveau.
• Assurer un entretien minimal.
• Minimiser les défaillance.
Recyclage Démontage, séparation et nettoyage
  • Assurer l’accessibilité des joints et des fixations et de nettoyage. *
• Spécifier des joints et des fixations pour qu'ils soient séparables à la main ou avec des outils courants. *
• Assurer une séparation facile des matériaux incompatibles. *
Directives pour l’écoconception
Siège de Bureau Setu
• Grand nombre des directives  sélection des matériaux

• Rôle central des matériaux dans le l’écoconception.

• Projet Setu  Experts Ecoconception ont fourni à l'équipe de


développement plusieurs directives.
• Ces directives sont identifiées par un astérisque dans le Tableau
précèdent
4. Appliquer les directives
d’écoconception a la conception initiale

• Au fur et à mesure que l'architecture du produit est développée  phase de conception


préliminaire
• Certains choix initiaux de matériaux effectués - Certaines décisions de conception de module.
• Il est avantageux d'appliquer les directives d’écoconception, sélectionnées à l'étape précédente.
• Conception initiale du produit  impacts environnementaux plus faibles.
• Phase de conception détaillée  spécifications exactes des matériaux, géométrie détaillée et
processus de fabrication déterminés.
• Application des directives d’écoconception - la même que phase de conception préliminaire
• Mais, beaucoup plus de décisions sont prises + facteurs environnementaux considérés avec
plus de précision.
Les directives d’écoconception

• Équipes de développement
• Spécifier des matériaux à faible impact
• Réduire la consommation d'énergie,

• Créent des produits plus respectueux de l'environnement.

• De plus
• Les inciter à améliorer la fonctionnalité et la durabilité du produit,
• ce qui peut entraîner une réduction significative des impacts environnementaux.
Appliquer les Directives écoconception
pour le Siège de Bureau Setu

• Équipe Setu a Souhaité que le siège développé soit léger afin de


réduire l'utilisation des matériaux et les impacts de transport
• Application de la directive :
• Spécifier les matériaux et composants légers.

• Développer une architecture de produit, n’ayant pas besoin de
mécanisme d'inclinaison sous le siège  réduire le poids du siège
jusqu'à 9 kg.
Appliquer les Directives écoconception
pour le Siège de Bureau Setu

• Équipe Setu a Cherché de nouvelles façons de démontage afin de faciliter le


recyclage.
• Placer chaque joint à un endroit facilement accessible + Veiller à ce que les
composants du Siège soient séparables à la main ou avec des outils courants

• Application des directives :


• S'assurer que les joints et les fixations sont facilement accessibles ;
• Spécifier les joints et les fixations de manière à ce qu'ils soient séparables à
la main ou avec des outils communs.
Appliquer les Directives écoconception
pour le Siège de Bureau Setu

• Géométrie du dossier  inspirée de la colonne


vertébrale humaine.
• Concepteurs de Studio 7.5  plusieurs
prototypes du dossier  Support et inclinaison
appropriés.

• Forme du dossier définie  équipe - chercher


les matériaux - Exigences fonctionnelles et
environnementales.
Appliquer les Directives écoconception
pour le Siège de Bureau Setu
• Spécifier ces matériaux  base de données Herman Miller – MBDC,
• Impacts sécurité + environnement de chaque matériau et les classe 4 catégories :
• Vert (peu ou pas de danger), Jaune (danger faible à modéré), Orange (données
incomplètes), Rouge (risque élevé).
• Herman Liller - utiliser matériaux jaune ou verte - nouveaux produits.
• Par exemple, polychlorure de vinyle (PVC) classé rouge - Couramment utilisé -
meubles et autres produits  faible coût et haute résistance - Production et
incinération du PVC  émissions toxiques.
• Application de la directive : Spécifier les matériaux non dangereux
• Spécifier des matériaux plus sûrs - polypropylène et écarter le PVC.
5. Évaluer les impacts
environnementaux
• Évaluer les impacts du produit sur l'ensemble de son cycle de vie 
• Connaitre en détail comment le produit doit être fabriqué, distribué, utilisé et
recyclé ou éliminé.
• Sur la base de la nomenclature détaillée ; Sources d'énergie, spécifications des
matériaux des composants, fournisseurs, modes de transport, flux de déchets,
méthodes de recyclage et moyens d'élimination.
• Plusieurs outils quantitative ACV sont disponibles
• Varient en prix et en complexité
• Sélectionnés en fonction des types de matériaux et de processus impliqués, et
de la précision requise de l'analyse.
Analyse de cycle de vie

• Nécessite beaucoup de temps, de formation et de données.


• De nombreuses analyses ACV sont comparatives et fournissent une
base pour considérer la performance environnementale des
alternatives de conception de produits.
• Les logiciels commerciaux d'ACV sont de plus en plus utilisés dans
la conception de produits, et des données complémentaires sont
disponibles pour:
• Matériaux courants, Processus de production, Méthodes de transport,
Processus de production d'énergie et Scénarios d'élimination.
Evaluation des Impacts - Siège
de Bureau Setu
• Herman Miller propre outil d'évaluation - Développé pour eux par MBDC.
• Interface sous forme de feuille de calcul = base de données des matériaux
• Prend en compte quatre facteurs pour chaque composant du produit :
• 1. Chimie des matériaux - 2. Contenu recyclé - 3. Démontage - 4.
Recyclabilité.
• Conception initiale du Setu établie  Siège divisée en modules,
• Différentes équipes  élaboration de chaque module.
• Au fur et à mesure - équipe Ecoconception évaluation  outil de MBDC
Écoconception - itérations
évaluation re-conception
• Apres l’évaluation des impacts, il faut les comparer avec les objectifs
Ecoconception, établis lors de la phase de planification.
• Évolution de la conception  phase de conception détaillée
• Plusieurs options proposées  peuvent maintenant être comparées -
trouver celle qui ont les plus faibles impacts.
• Conception  beaucoup de place à l'amélioration
• Plusieurs itérations évaluation re-conception sont nécessaires
• Avant que l'équipe soit convaincue que le produit est bon du point de
vue environnementale.
6. Affiner la conception – réduire
les impacts environnementaux
• Objectif : réduire ou éliminer tout impact environnemental significatif
grâce à une re-conception.
• Processus se répète jusqu'à ce que;
• Impacts environnementaux réduits à un niveau acceptable
• Performance environnementale corresponde aux objectifs
d’Ecoconception.
• Re-conception pour une amélioration environnementale continue
• Peut se poursuivre après le début de la production.
Affinage de la conception -
Siège de Bureau Setu
• Sièges de bureau Aeron et Mirra, Herman Miller
• Plusieurs modifications aux matériaux depuis leur sortie initiale
• Réduire leurs impacts environnementaux.
• Sièges Setu, après plusieurs itérations  moyen pour mouler le dossier en utilisant deux
matériaux en polypropylène différents qui sont compatibles pour le recyclage sans
séparation.
• Rails intérieur et extérieur du dossier constitués d'un composite de polypropylène et de
verre
• Rayons de liaison sont moulés à l'aide d'un composite de polypropylène et de caoutchouc
plus flexible.
• Base en aluminium - design minimaliste - Non revêtu, non poli, sans travail de finition et
sans toxines nocives  durable, moins d'impacts environnementaux.
7. Réflexion sur le processus et les
résultats de l’écoconception
• Comme pour tous les autres aspects du processus de développement
de produit,
• Activité finale du processus d'écoconception consiste à se demander :
• Dans quelle mesure avons-nous bien exécuté le processus
d’écoconception ?
• Comment le processus d’écoconception peut-il être amélioré ?
• Quelles améliorations environnementales peut-on apporter aux futurs
produits ?
Réflexion sur l’écoconception-
Siège de Bureau Setu
• Bien que très réussie en termes de mise en œuvre de la démarche d’écoconception, le
siège Setu a encore des impacts négatifs sur l'environnement,
• En particulier en termes de chimie des matériaux et d'utilisation de contenu recyclé.
• Développement d’un produit parfait du point de vue Environnement  peut prendre
des années.
• Écoconception efficace  équipe de développement adopte une amélioration continue.
• Équipe écoconception  capable d’améliorer davantage le siège Setu et de réduire
d’autres impacts.
• Par exemple, moulage des bras Setu entièrement en polypropylène  améliorer la
recyclabilité et réduire les coûts - Mais - résoudre problèmes techniques très
complexes.
Réflexion sur l’écoconception-
Siège de Bureau Setu
• Améliorer processus d’écoconception  Herman Miller utiliser le logiciel ACV.
• Ensuite intégrer « l’empreinte carbone » dans leur outil d’évaluation.
• Empreinte carbone d'un produit = quantité d'émissions de gaz à effet de serre généré par
le produit, exprimée en masse équivalente de CO2 émis.
• Prise en compte de l’empreinte carbone  choix de matériaux d’Herman Miller.
• Par exemple : se baser sur recyclabilité et toxicité  aluminium est un matériau propre.
• Cependant, prendre en compte l'empreinte carbone  aluminium choix moins favorable
(par rapport à l'acier, par exemple) quantité d'énergie nécessaire pour le produire.
• Aluminium recyclé, utilise beaucoup moins d'énergie
• Analyse dépend également des sources des matériaux et de l'énergie utilisés pour les
traiter.
Les outils de l’écoconception
• Démarche d’écoconception  intégrer la préoccupation environnementale tout au long
du processus de conception.
• Conception détaillée  connaissance plus précise du produit; matériaux, composants,
processus de production, sources d'énergie, fournisseurs, modes de transport, déchets,
méthodes de recyclage.
• Plusieurs options proposées  doivent être évaluées - Résultat d’évaluation 
comparé aux objectifs.
• Évaluation  quantifier les impacts environnementaux d’un produit.
• Identifier les sources des impacts  définir des actions pour améliorer le produit
• Avoir une référence – nouveau produit  moins impactant que le précédent.
• Outils disponibles ; ACV, roue d’écoconception et MIPS
Méthode MIPS

• Material Input Per unit of Service


• Définit l’efficacité écologique et économique d’un produit en liant la
consommation des ressources au service rendu.

• Toutes les masses impliquées lors de la transformation des ressources


durant le cycle de vie d’un produit sont répertoriées et transformées en
intensités matérielles MI.

• L’indicateur MIPS est ensuite calculé en divisant la somme


des MI par le service du produit.
La roue de l’écoconception

• Roue de Brezet - Eco-design strategy wheel


• Outil simple d’utilisation et donne des pistes d’amélioration d’un produit
selon différents axes qui constituent les phases du cycle de vie de ce
produit.
• On peut par exemple :
• Sélectionner des matériaux propres - Réduire la quantité de matériaux,
• Optimiser le processus de fabrication - Optimiser l’emballage du produit,
• Sa phase d’utilisation - Sa durée de vie
• Ou Penser à sa fin de vie
Roue de brezet
Les axes de la roue de
l’écoconception
• Premier axe : sélection de matériaux à moindre impact,
• Rechercher des matériaux plus propres, renouvelables, à moindre contenu énergétique, recyclés et
recyclables.
• 2eme axe : réduction de quantité de matériaux,
• Réduire la masse de matériaux utilisés, volume, nombre de matériaux différents
• 3éme axe : optimisation de la technique de production,
• Chercher des alternatives  plus propres, utilise moins d’étapes; mode de consommation d’énergie,
énergie plus propre, diminuer la consommation; diminuer la production de déchets en production;
les consommables, consommables plus propres.
• 4éme axe : logistique et emballage.
• Utiliser moins d’emballages, trouver des emballages plus propres ou réutilisable, modes de transport
plus efficaces, optimiser la logistique , produire et assembler localement - moins de logistique.
Les axes de la roue de
l’écoconception
• 5eme axe : utilisation du produit,
• Réduire la consommation énergétique, sources de consommation d’énergie plus propres, réduire la
maintenance (moins de consommables), consommables plus propres, éviter gaspillage d’énergie (modes
de veille)…
• 6éme axe: optimisation de la durée de vie du produit.
• Produit plus fiable et durable ; faciliter la maintenance; structure modulaire - changer un module pour la
maintenance. concevoir un produit de manière classique et intemporelle - éviter l’effet de mode.
• 7éme axe : optimisation de la fin de vie du produit.
• Faciliter le désassemblage - réutilisation du produit (même usage ou autre usage) ; des composants ;
matériaux du produit recyclables et modes d’incinération plus propres.
• 8éme axe : innovation, développement de nouveaux concepts.
• Dématérialiser des fonctions, permettre une utilisation partagée du produit (dispositifs de partage de vélos
ou de véhicules) ; intégrer de nouvelles fonctions, optimiser fonctionnellement produit et composants.
Analyse de Cycle de Vie - ACV
• Prise en compte exhaustive de tous les flux - Ensemble du cycle de vie d’un produit
• Connaitre les impacts engendrés sur l’environnement. 
• Outil d’évaluation environnementale produit - normes ISO 14040/44 - Prend en
compte l’ensemble du cycle de vie sur un nombre important d’indicateurs d’impacts

• Prise en compte globale de l'environnement : Consommation d'énergie et de


matière, rejets, émissions et déchets,
• À chaque étape du cycle de vie du produit : De l'extraction des matières premières à
sa valorisation en fin de vie, en passant par ses étapes de distribution et d'utilisation).
Analyse de Cycle de Vie - ACV

Faire le bilan des entrant et des sortant d’un système, tout au long de sont cycle de vie.
Normes ISO 14040/44

• Norme ISO 14040 : 2006


• Gestion environnementale – Analyse du cycle de vie – Principes et cadre
• Précise les objectifs et les domaines d’application de l’ACV et détaille le contenu des différentes étapes ;
définition des objectifs et du champ de l'étude, inventaire du cycle de vie, évaluation de l'impact et
interprétation.
• Permet de guider pas à pas le responsable du projet, de l’inventaire à l’évaluation, en passant par la
limitation et l’apport d’éventuelles corrections.

• 2éme norme, la plus utilisée, ISO 14044 :2006


• Gestion environnementale – Analyse du cycle de vie – Exigences et lignes directrices
• Spécifie les exigences et fournit les lignes directrices pour la réalisation d'analyses du cycle de vie (ACV)
• Aborde plusieurs questions similaires à la norme précédente, mais s’attache, surtout à traiter la relation
entre les phases de l’ACV et les conditions d’utilisation.
Phases de l’ACV
Définition des objectifs et des
champs d’études

• Définition du produit (ou du service),

• En choisissant l’unité fonctionnelle, les objectifs et la précision


de l’étude,

• Frontières du système étudié

• Hypothèses générales de l’étude.


Inventaire du cycle de vie (ICV)

• Collecte de données relatives à tous les processus inclus dans le système étudié.
• Entrées : matières premières, énergie et ressources naturelles
• Sorties : émissions vers l’environnement (eau, air, sol), les produits, les co-produits et les
déchets.

• Etapes:
• Diagramme des procédés
• Planification de la collecte de données.
• Collecte des données.
• Mise en forme ou rapport.
Collecte de données et bases de
données environnementales
• Qualité de ICV dépend de la qualité des données à dispositions , type d’ACV,
• ACV simplifiée  moins de détails qu’une ACV complète. 
• Faciliter la collecte des données, assurer leur validité  bases de données - divers entités
gouvernementales et de recherche.
• Par exemple, Base IMPACTS développé par l’ADEME (Agence De l'Environnement et de la
Maîtrise de l'Energie) - Industriels - permettant de calculer l’impact environnemental du produit.
• Regroupe, selon des indicateurs (épuisement des ressources non renouvelables, gaz à effet de
serre, écotoxicité aquatique, acidification etc.)
• Données sur l’impact environnemental de tout ce qui permet la production et la consommation
d’un produit fini - Pour les produits de grande consommation vendus en France.
• Collecte de données - étape délicate  malgré l’existence de bases de données, tous les produits
ne sont pas référencés - leur fabrication peut être confidentielle.
Evaluation

• Calcul des impacts environnementaux.

• Fonction du type de produit/service, et du type de critère voulu.

• Critères de la conception (énergie, matières premières, etc).


Les éco-indicateurs
• Il faut traduire tous ces impacts environnementaux au travers d’un certains
nombres d’éco-indicateurs qui vont renvoyer à l’émission de CO2, la
consommations d’énergie, la surface au sol impactées, l’acidification …
• Vous avez certainement déjà vu des communications d'entreprises qui vous
donnaient, sous forme d’éco-indicateurs, des données sur les impacts
environnementaux.
• Par exemple, au niveau d'une voiture, on peut trouver des informations sur des
émissions de CO2 en équivalent [kg CO2 ].
• Ces Eco indicateurs donne une évaluation globale du produit dans son usage sur
toutes ses phases de vie.
• Le problème le plus délicat est la nécessité d’adopter une approche multicritère.
Les éco-indicateurs

• Empreinte eau : indicateur basé sur la consommation d’eau d’un


produit sur l’ensemble de son cycle de vie.
• Types d’eau : eau bleue, eau verte et eau grise.
• Bilan énergétique : estimer la consommation totale d’énergie liée à
un produit (valeur de contenu énergétique exprimé en MJ/kg de
produit).
• Bilan carbone : quantifier les émissions de gaz à effet de serre des
activités liées à un produit.
Calcul des éco-indicateurs

• Plusieurs outils de calculs, alimentée par des bases de données proposées,


• Aider le concepteur à calculer les éco-indicateur de son produit.
• Par exemple, le logiciel CAO SOLIDWORKS, propose l’outil Sustainability.
• Demander de renseigner certaines informations concernant :
• Procédé de fabrication (durée de vie estimée du produit, énergies utilisées
pour la fabrication, pourcentage de rebuts …),
• Matériaux, Utilisation du produit,
• Transport (kilométrage, aérien, maritime, ferroviaire, routier),
• Fin de vie (taux de recyclage,..).
SOLIDWORKS Sustainability

• Affiche - tableau de bord graphique


- impact environnemental du produit
• Étapes du cycle de vie
• Matériaux, fabrication, utilisation,
transport, fin de vie),
• 4 facteurs : empreinte carbone,
consommation d'énergie,
acidification de l'air et
eutrophisation de l’eau.
• Base de données matériaux GaBi
(intégrée à Sustainability)
• Tester plusieurs matériaux et
analyser leur impact
Interprétation des résultats

• Phase d’analyse des résultats obtenus, afin


d’aboutir à une conclusion et de prendre des
décisions,

• Dans le but de répondre aux objectifs définis


initialement dans la première étape de l’étude.

Vous aimerez peut-être aussi