Vous êtes sur la page 1sur 206

LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Université des Sciences et de la Technologie


Mohamed Boudiaf d’Oran

École d’Architecture

Étude acoustique

Présent par:
Année
Kaddour nadjib ellah universitaire: Encadrée par
GR:01 2009-2010 Mr: Ben
Dahou
Présentation du projet:

Le Centre des Conventions d’Oran est un


équipement construit à l’occasion de la
grande réunion du GNL16.

Maitre d’ouvrage: Sonatrach


Entreprise de réalisation et de conception:
OHL
Délai:24 mois
Surface du site:84000m²
Etapes du projet

1)Consultation restreinte auprès de six (06)


sociétés :
KEANGNAM (Corée du Sud)
ORASCOM (Egypte)
BOUYGUES (France)
CSCEC (Chine)
OHL (Espagne)
CCIC (Liban)
2)Réception et ouverture des offres techniques le:

20/11/2007
Choix des soumissionnaires :
BOUYGUES (France)
CSCEC (Chine)
OHL (Espagne)

 3)Réception et ouverture des offres


technico- économique : 14/01/2008
Présentation des résultats : 16/01/2008

Choix du soumissionnaire OHL (Espagne) :


16/01/2008
Signature du Contrat : 21/01/2008
Entrée en vigueur du Contrat : 26/01/2008
Réalisation du Projet en deux (02)
Phases :
◦ Phase Conception (Phase 1) :
 Étendue des prestations :
 définition du Projet (niveau APS),
◦ élaboration du Calendrier Détaillé d’Exécution
 fixation du Prix Global et Forfaitaire (PGF),
 Délai : 03 mois
 Date de lancement des études APS : 26/01/2008
 Date d’achèvement : 25/04/2008
 
du chantier :
 Installation

27/04/2008
◦ Phase Réalisation (Phase 2) :
 
 Présentation à la hiérarchie des résultats de la
Phase 1 et approbation
le 26/04/2008
 Etendue des prestations :
 Engineering
 Approvisionnements
 Construction
 Mise en service
 Délai : 21 mois
 Date de lancement : 29/04/2008
 Date d’achèvement : 31/01/2010
 
Présentation
 de l’entreprise de réalisation :
  Obrascon Huarte Lain est une entreprise de constructions

Historique :
1)Société Obraset construction (Obrascon) constituée en 1911.

2)Société Huarte constituée en 1927.

3)Société Lain constituée en 1963 .

1998 fusion entre la société Obrascon et Huarte

1999 Obrascon Huarte fusionne avec la société Lain OHL

:
Exemples de
projets :

Centre des arts de


Coruna , Espagne .
Architecte :Acebo X
Alonso

Torre espacio, Madrid , 2004 /2008


Architecte : Pei Cobb Freed & Partners

Forum de Barcelone, Herzog et De Meuron


 Plan de situation:

Le Centre de Convention est situé au nord est


de la ville d’Oran.
Le programme du CCO
 01 Palais des Congrès composé de :
• 01 auditorium de 3000 places
• 01 salle de conférences VIP (Chefs d’Etat)
 Hôtel 5 étoiles (Le MERIDIEN) d’une capacité
• 02 salles de session de 500 places chacune
de: • 20 salles de réunion de 50 à 100 places chacune
 254 chambres
• 01 salle de banquet
 42 suites (dont 02 Présidentielle)

 01 Palais des Expositions d’une superficie


01 Parking de 500 places
nette modulable de 14 400 m2
 Les terrassement :
désignent l’ensemble des opérations de mise en forme d’un terrain
liées à la l’édification d’une construction (nivellement du sol, fouille pour
l’exécution des fondations, tranchée pour mise en place des canalisations…).

La fouille : excavation réalisée dans le sol et destinée à être remplie par le


béton des semelles de fondation.

types de fouilles :
- La fouille en pleine masse réalisée sur la totalité de l’emprise du
bâtiment, plus ou moins profonde.
- La fouille en tranchée : leur profondeur est supérieure à 1 mètres et
leur largeur n'excède pas 2 mètres.
- La fouille en excavation: elles ont une largeur de plus de 2 mètres
mais leur profondeur ne dépasse pas 1/2 largeur.
- La fouille en rigole: sa profondeur n'excède pas 1 mètre et sa largeur 2
mètres.
Les types de fouilles

Fouilles en excavation Fouilles en pleine masse

Fouille en
tranchée
Caniveau

Fouilles en rigole
La fondation :
désigne l’ensemble des ouvrages enterrés sur lesquels repose une
construction , Elles transmettent au sol le poids total de l’ouvrage.

Les fondations superficielles : elles sont utilisées quand le bon sol


est proche de la surface.

Les types de fondations superficielles:


- La semelle filante : elle est située sous les murs porteurs , ou
sous les poteaux rapprochés.
- La semelle isolée : elle est continu sous les poteaux.
- Le radier : système de fondation constitué d’une dalle épaisse
en béton armé, réalisé sous l’ensemble de la construction.
Les composants de la semelle isolées :

1-Béton de propreté: couche de béton maigre mise en place au fond de la


fouille destinée à protéger le béton des semelles de fondations des risques
de souillures .
2- Le plot ou le dé de fondation :
bloc de béton sur lequel reposent les extrémités des longrines.
3- Les longrines:
poutre préfabriquée, ou coulée sur chantier, en béton armé ou en béton
précontraint prenant appui sur les plots .
Les composants de la semelle filante continu sous mur :
On retrouve le béton de propreté et la semelle en béton armé.
Les composants de la semelle filante continu sous poteaux(palais des
expositions):
elle est constituée d’une couche de béton de propreté, d’une semelle, et
d’un avant poteau.
Schémas des fondations

Palais des expositions

Plais des congrès


Hôtel
Parking

Semelles isolées radier général semelles isolées semelles filantes semelles isolées semelle filante

radier radier
Les semelles isolées

Parking

Largeur :3.30 m
Les étapes de construction
d’une semelle isolée:

2)Mise en place
du coffrage
4)coulage du
béton des plots

3)Mise en place
des armatures 1)Le coulage du
béton de propreté

5)Coulage des longrines.


Le radier général
Hauteur radier :1.50 m
Mise en place du
ferraillage

hôtel

béton de propreté

Palais des Congrès


La semelle filante continu sous mur

ferraillage

Les attentes

coffrage

béton de
propreté
Parking
La semelle filante continu sous poteaux
La fosse d’ascenseur

longrine

mur de
soutènement

radier

Béton de
propreté
Le drainage
est une technique de construction
qui consiste à protéger
l’infrastructure
des infiltration des eaux.
1)Enduit d’imprégnation
2)Feutre (membrane d’étanchéité)
(appliqué à chaud)
(appliqué à froid )

Protège la membrane d’étanchéité


contre
drainer l’eau vers
Les impacts du remblai
le bas

Feuille géotextile 3)Feuille de drainage (fixation par clous)


LA STRUCTURE DU PROJET
Au point de vue structurel
,le projet caractérise par:

1_une diversité des


structures qui sert la
fonction
2-la structure touche
plusieurs aspects du projet
PLAN RDC
DU PROJET
la construction des murs des
soutènements enterrés

LE COUFFRAGE
D’UN MUR DE
SOUTENEMENT

- Les murs enterrés


Il s'agit des murs de caves ou de sous-
sol. Ils doivent résister aux efforts des
terres .
Murs voiles en béton préfabriqué STRUCTURE
POTEAU-
poutre(métallique)

La section du poteaux:1.5m
LA Portée:72m
LA DISTANCE ENTRE 2 POTEAUX:6m

Poteaux en béton armé avec poutre tri- dimensionnelle


La structure du palais des expositions

Caractéristiques:
la grande portée donne l‘impression que les poutre tri
dimensionnelle ne sont pas soutenues par les poteaux
la hauteur de la salle met en évidence les démentions des
éléments structuraux
La poutre
métallique tri-
dimensionnelle
tubulaire :

L’origine de la poutre métallique tri- dimensionnelle


tubulaire :

Centre
George
Pompidou
L’assemblage entre le
poteau en béton et
la poutre tri-
dimensionnelle
tubulaire

La salle comprend
22 POTEAUX
CIRCULAIRE
section :
1,5M
:SUPORTENT 11
POUTRES tri-
dimensionnelle :
72M DE Portée
Le ferraillage des poteaux de la salle des
expositions
LA ROTULE

Rotule : élément de liaison de certains appuis qui permet la


libre rotation de la pièce appuyée, soit dans un seul plan,
généralement vertical (rotule cylindrique), soit dans tous les
plans verticaux (rotule sphérique).
La structure de la pergola
Elle se caractérise par
une double structure
la 1ére poteaux-
poutres métallique , et
la 2éme enveloppe la
1ére
La structure du palais
des expositions

Cette structure fait la


liaison entre la structure du
palais des expositions et le
palais des congrées
il y a une autre structure
qui fait la liaison entre le
palais des exposions et le
palais des congrées :
structure métallique
poteau-poutre avec
Pivots voiles
l’existence de deux
pivots en murs voiles
contenant les
escaliers ,cette partie
comprend l’entrée
principale .

Structure
métallique(poteau-
poutre)
LA STRUCTURE DE L’ HOTEL

L’hôtel a une structure


métallique poteau-poutre +
des murs en béton armé
préfabriqués et planchers
collaborant

-structure
métallique
-violes en
béton
préfabriqués
Voiles en béton
préfabriqué

Plancher
collaborant
Détail d’ assemblage des éléments
structuraux

•Encastrement par jarret

•Encastrement

•Platine d'extrémité •Platine un seul


côté
•Plat soudé

•Gousset - trois
diagonales

•Gousset - une diagonale


LE FUT LES TIGES
D’ENCRAGE
UNE CLAME

L’encrage d’un poteau


Métallique dans la dalle
Types de
contreventement
palées triangulées :

1 - diagonale simple
Type
De palées
triangulées

Tracé en A
Contreventement par un fer plat sur gousset Contreventement par cornières
Les voiles préfabriqués en
béton

Ils supportent leur poids


propre et une partie des
charges et surcharges
d'exploitation.

Ils sont exécutés, en


béton armé.
.
L’existence des
murs voiles
dans toute la
façade nord
du projet et
une partie de la
façade sud.
LE PARKING COMPREND 2
Étages
Le parking
La hauteur du premier =4m
La hauteur du
deuxième=2,70m
-le système de structure du
parking c’est système
poteau-dalle(dalle pleine)
Les sections des poteau
x(1.00 0,35)m , (0,8x0,35) et
(0,5x0,5)
PALAIS DES CONGRES

Système poteaux –poutres pour la partie


Nord du palais des congres(salle des sessions)
La structure du palais des
congrées

1
3

4
Les joints
Le joint de dilatation: Le joint de dilatation a pour but d’accommoder
les mouvements structuraux(dilatation , fluage ,retrait) d’un bâtiment.
Ce joint concerne la superstructure.
Le joint de rupture : Joint permettant les déplacements verticaux dus a
des tassements différentiels sous les fondations .
Utilisée dans les cas suivants:
- fondations homogène sur sol hétérogène.
- fondation hétérogène sur sol homogène.
- bâtiment à différentes hauteurs.
Ce joint concerne l’infrastructure et la superstructure.
Le joint sismique : joint qui sert aux déplacement du bâtiment en cas
de séisme.

Le joint sismique peut coïncider avec le joint de dilatation.


Les joints
joint de rupture joint de dilatation

joint de dilatation
joint de rupture
1)joint de rupture

mur de soutènement parking


radier hôtel

joint de rupture

coupe
plan
2)joint de dilatation

joint de dilatation

poteau poteau

couvre joint

coupe
semelle isolée

plan
3)couvre joint sismique
LES PLANCHERS
plancher et dallage

Définition

 Structure
horizontale
séparant entre
deux niveaux
d’un bâtiment
et supportant
des charges.
Fonction de plancher
leur conception et les procèdes de mise en œuvre
doivent assurer les fonctions suivantes :
 la résistance aux charges permanentes (ou fixes),
 la résistance aux charges d'exploitation (ou
libres),
 l'accès entre les niveaux : étage ou sous-sol par
des trémies ,
 l'isolation thermique intégrée dans le cas
d'un sous-sol, un vide sanitaire ou des combles.
 l'isolation acoustique entre niveaux habitables aux
bruits aériens (voix, musique, etc.) ou d'impacts
(circulation, par exemple les bruits de pas).
 la protection contre l'incendie (matériaux
isolants ininflammables),
 le passage de réseaux de distribution pour
l'électricité, l'eau froide et chaude sanitaires, les
canalisations de chauffage
Types des planchers
Deux catégories selon
a/ Le Système porteur verticale
a- construction mural massive

b- construction a ossature
b/ Le matériau
1- bois
2- acier
3- béton armé
Eléments constitutifs
Types des planchers
1-La dalle pleine
1) Définition :
La dalle est constituée d’une plaque de béton de 8 à
20cm avec armature incorporée. Cette dalle en béton
armé peut reposer sur deux ou plusieurs appuis.
2) Épaisseur de la dalle :
Elle résulte des conditions :
de résistance à la flexion L/30 à L/35 de la portée
pour une dalle reposant sur 2 appuis ; L/40 à L/50
pour une dalle reposant sur trois ou quatre cotés ;
d’isolation acoustique (loi de masse) ≥ 16cm ;
de sécurité en matière d’incendie :
 7cm pour 1 heure de coupe de feu ;
 11cm pour 2 heures de coupe de feu.
La dalle pleine

La Pose du ferraillage

Le Coulage de la dalle de
en béton.
La dalle pleine
1- crochet
d’adhérence
2-armature
principale

3-armature
de répartition
4-ligature

5-béton

DALLE PLEINE
2-La dalle collaborant

La poutre

Métal galvanisé
La dalle collaborant
Définie dans le cadre des Avis techniques, cette appellation
désigne un plancher en béton coulé sur un profilé métallique
large collaborant.
Plancher en Métal
 Main d’œuvre spécial
 Développement simple
( boulonnage , soudage )
 Mouvais isolation
acoustique et thermique
 Très légère.
 Grand porté
 Plus haute
La dalle collaborant

1 Le plancher est formé :


- d'une tôle en acier, profilée à froid et raidie longitudinalement par des
nervures dont les formes et les dimensions varient selon les produits.
La tôle est proposée en plusieurs épaisseurs, couramment 75/100è ;
- d'une dalle béton, composée de sables et de granulats.
- d'aciers complémentaires : treillis soudé et aciers ronds à haute adhérence
- d'un revêtement de sol souple ou dur.

2 Épaisseur de planchers
Épaisseur minimale de plancher brut :
hauteur du coffrage plus 4 à 5 cm.
Épaisseur maximale de béton : 15 cm

Les épaisseurs possibles vont de 8 à 30 cm selon les


produits et leurs applications ; les épaisseurs
courantes sont comprises entre 10 et 16 cm (plancher
brut, nervures comprises).
LE FAUX PLAFOND
 L'ajout d'un faux plafond nous offre plusieurs
avantages, notamment le renforcement du côté
décoration et aussi la dissimulation de certaines
imperfections apparentes comme les câbles
électriques, les saletés sur le plafond, etc.

 Nous allons vous montrer la manière d'effectuer


la pose de cette construction additive. Sachez
qu'il n'est pas nécessaire d'être un professionnel
pour pouvoir mener à bien ce bricolage, à moins
que la superficie sur laquelle on doit travailler ne
soit assez large

 Un faux plafond consiste en une structure


métallique montée sur un plafond existant,
en bois ou en béton, et fini à l’aide de
plaques de plâtre.
Faux plafond modulaire en platre
60’60

Plaque de plâtre hydrofuge pour cloisons, contre-cloisons et faux-plafonds

Description Caractéristiques
Plaque à bords latéraux amincis avec parement en
carton traités contre l’absorption d’eau ou d’humidité
et âme en plâtre hydrofuge. Pour la réalisation de
cloisons, contre-cloisons et faux-plafonds dans des
locaux humides ou non chauffés ou sur parois
soumises à des projections ou des ruissellements.
Finitions de tous types y compris carrelée.

Marque : Knauf
Famille : Plaques en plâtre, ciment ou silico-calcaire
POSE D'UN FAUX PLAFOND FIXE
EN PLAQUES DE PLÂTRE

 
LE MATERIEL
Niveau
Règle
Mètre
Marteau
Visseuse électrique ou à batterie
Monte plaque (à louer)
 
 
LES MATERIAUX
Plaques de plâtre
Rail
Support de fixation (voir les différents types de support ci-dessous)
Enduit à joints
Bande pour joints Vis TF212
 
LE TRACAGE
Faire des repères au niveau du futur plafond fini.
Tracer le niveau de l'ossature 12,5mm au dessus de ces repères. Pour être sûr que le
niveau soit bon, Il sera peut être nécessaire de faire un bâti en bois pour suspendre le
faux-plafond.
Les suspentes doivent être posées tous les 1m20 maxi dans le sens du rail. Les rails
doivent être espacés de 0m60.
 

LA POSE
DIFFERENTS SUPPORTS
 
Fixation sur plafond en plâtre
classique
Faire des trous dans le plafond
ancien pour faire apparaitre les
anciennes solives. En respectant
les côtes données plus haut, fixer
les suspentes sur ces solives. Si le
plafond doit descendre beaucoup
et qu'il n'existe pas de suspente
assez longue,utiliser des tiges
filetées.
 
Fixation sur poutre
en bois
Ces poutres seront
fixées sur un bâti qui
fait le tour.
 
 
 
Fixation sur plafond en béton ou en
hourdis
En respectant les dimensions ci-
dessus, percer des trous pour y insérer
les chevilles qui supportent les tiges
filetées diam.6mm.(voir fixation) À
l'extrémité des tiges filetées, poser le
support correspondant au rail et le
serrer à l'aide d'un écrou et d'un
contre écrou.
 
 
À 10cm des murs, dans les angles,
poser les 4 suspentes d'angle. Tendre
un cordeau entre 2 suspentes et poser
les suspentes intermédiaires. Lorsque
toutes les suspentes sont en place,
poser les rails en ajoutant une eclisse
si ceux-ci sont trop court.
 
POSE D'UNE ISOLATION THERMIQUE OU PHONIQUE
C'est à ce moment que vous pouvez poser un isolant
en le mettant en travers des rails avant de poser les
plaques de plâtre.Voir (pose d'isolant)
 
POSE DES PLAQUES
Si vous voulez travailler seul, il est nécessaire de
louer un élévateur qui vous permet demonter les
plaques au niveau des rails sans faire d'effort. (voir
utilisation du matériel) Si la pièce est d'équerre,
poser la première plaque dans un angle, le long des
murs. Visser celle-ci sur les rails à l'aide de la
visseuse en mettant une vis toutes les 30cm. Si la
pièce n'est pas d'équerre, fixer une plaque entière en
se basant sur un mur dans le sens dela longueur de
la plaque. Poser la plaque suivante en alignant les
bords. Ensuite, mesurer le morceau de plaque qui
manque, tracer sur une plaque et découper celle-ci à
l'aide de la scie égoïne.
PIECE VUE DE DESSUS

POSE DES BANDES Lorsque toutes les plaques sont


posées, mettre en place les bandes à joints et
l'enduit pour reboucher les trous de vis
B1 13
Dans le marché de base les cloisons sont prévus
en placoplâtre type BA 13 ainsi que les faux
plafonds horizontaux

Il est donc recommandé de réaliser des cloisons


en placoplâtre, plus légères, moins chères,
rapide à réaliser et la finition est beaucoup plus
lisse qu’une cloison en maçonnerie

Les cloisons en placoplâtre


sont de type BA 13, hydrofuge,
et peuvent être placés dans les
salles de bain, wc ou cuisine et
même à l’intérieur d’une pièce
annexe comme le garage.
Des isolations phoniques
peuvent être posées à
l’intérieur des cloisons afin
d’avoir un affaissement
acoustique plus confortable
 Le faux plafond en placoplâtre TYPES BA13 est toujours horizontal à plus de
2,50 mètres du sol fini, et la structure porteuse est composée d’un primaire en
planche de pin traité classe 4, et le secondaire en fourrure métal
spécialement prévu pour les faux plafonds placoplâtre. La liaison planche
bois et fourrure est assurée par des suspentes normalisées
Faux plafond BA13

Les plafonds en plaque de plâtre (BA13,)


répondent aux contraintes les plus
exigeantes en matière d'isolation thermique
et correction acoustique ainsi qu'en matière
de protection au feu avec des degrés
coupe feu très élevés.

 Avantage : prix intéressants, facilité et


rapidité de pose, modularité, accessibilité
permanente au dessus du faux plafond.

Ces plaques existent en différentes dimensions et peuvent


également être hydrofugées afin d'être utilisées dans
des pièces humides.
Elles sont composées d'une couche épaisse de plâtre
encartée entre deux couches de carton spécial.
Ces plaques sont ensuite vissées sur une ossature
métallique en acier et peuvent être fixées sur n'importe
quelle structure, qu'elle soit en béton, en acier ou en
bois.

.
Dim d'une plaque entière =2,50m x 1,20m .
- Plafonds modulaire métalliques en bacs acier
Plafond sur ossature métallique placostil:
Définition:
Un système placostil est constitué de plaques de plâtre vissées
perpendiculairement sur une ossature métallique.
Types de pose:
 Sous fermette ou solivage en bois.
 Sous plancher en bois ou dalle béton.
 Sous charpente métallique ou en bois.
 Sous plancher poutrelles hourdis.
Domaines d’emploi:
Les plafonds placostil fixes sont adaptes à tous les types de construction .
Quelque soit le type de support(métal, bois, béton, hourdis ) les plafons
permettent de répondre à toutes les contraintes:
1. De formes: ouvrages horizontaux , inclinés,
2.
acoustiques, isolation phonique. Avantages:
De performances: protection incendie , isolation et correction
Gamme gyptone

DESCRIPTION
Les dalles GYPTONE sont des
plaques de plâtre de petites
dimensions démontables
perforées ou lisses, peintes avec
une peinture blanche en phase
aqueuse.
DESTINATION:
La gamme GYPTONE convient
tout particulièrement aux lieux
nécessitant un confort
acoustique Salles de
spectacle, auditorium, halls,
bureaux salles de réunion, locaux
ci ‘enregistrement.
Eclairage LED
.Les LED ont de nombreux avantages:
Les LED de bonne qualité ont une durée d'utilisation allant jusqu'à 100.000
heures, soit 11 ans et 5 mois sans interruption.
Une lampe LED ne contient pas de filaments fragiles ni de verre, elle est donc
plus solide et dure plus longtemps que d'autres sources lumineuses.

Une lampe LED ne consomme qu'une fraction de l'énergie nécessaire pour une
lampe traditionnelle. Avec une consommation de 0,4 ou 0,6 W, elle est donc
beaucoup plus économique, alors qu'elle transforme cette énergie en lumière
vive et intense. Une lampe encastrée à 4 LED consomme 0,4 W au total, ce qui
vous coûtera 0,55 euros si vous la laissez allumée 24h/24 toute l'année.

Les lampes LED fonctionnent à un voltage très bas (3,2 V ou 12 V pour les
sets encastrables). Elles sont donc non seulement économiques, mais aussi
sûres.
Vu leur petit format, les LED s'intègrent sans difficultés dans d'élégantes
armatures, et on peut les encastrer subtilement dans le plafond, comme ici.
Les LED produisent très peu de chaleur, si bien qu'on peut les toucher, même
allumées, sans risque. C'est un gage de sécurité pour les enfants et les
animaux, car on peut alors monter les armatures, encastrées ou apparentes, à
n'importe quelle hauteur.
REMPLISSAGE
Les cloisons:
sont indispensables à la séparation et délimitation des différentes zones de travail.

Les types de cloisons:


différents types de cloisons sont utilisés dans la construction du projets:

Cloison en BA13:
les cloison BA13 sont constitués par l’assemblage d’une ou plusieurs plaques
de parement en plâtre vissées sur une ossature métallique avec un isolant au
milieu.
enduit à joint

Plaque de plâtre BA13

isolant

montant

rail
•Cette ossature se compose de
rails , haut et bas, et d’un
réseau de montants verticaux
simple ou double suivant la
hauteur désirée.

Traitement du joint avec bande enduit

Le vissage des plaques


sur les ossatures se fait
avec un entraxe de 0.30
m; pour certains montage
l’assemblage des plaques
se fait par des agrafes
résinées .

Visse auto perceuse


on a trois types de BA13 :
• BA13 gris
• BA13 rose : résiste au feu
• BA13 vert : hydrofuge

Les avantages de ce type de cloison:


 Montage sur ossature standard
 Mise en œuvre rapide
 Découpe avec outils courants
 Intégration des réseaux dans les
cloisons
Cloisons mobiles :
Des panneaux individuels auront une épaisseur
nominale de 100mm et une largeur maximale de
1234mm
Système de suspension :
Rail
• C’est une pièce en aluminium extrudé
par où passent les chariots de roulement.

 Avec rail monodirectionnel:


• Les parements de panneaux sont constitués de
2 plaques MDF d´épaisseur de 16 mm.

• Les châssis sont en profilés aluminium avec


montants verticaux et traverses horizontales
autoporteur assurant une Protection efficace du
chant des panneaux

•Le profil de rail est en aluminium anodisé


naturel.

• Le coloris du profil métallique apparent et du


joint sera thermo laqué.

•Les parements de panneaux sont en acier laminé
sur le substrat approprié.

• Les châssis sont en acier peint de calibre 16


(1,42mm).

•Les parements sont enveloppé sur les bords


verticaux des panneaux.

•Le rail est en acier formé (6mm) peint en noir,


connecté au support structurel par des paires de
tiges de suspente filetées, en acier de minimum
(13mm).

•Le profil de rail est en aluminium anodisé naturel.


La finition de parement est fait par un tissue vinyle
 Avec rail multidirectionnel:
•les panneaux sont constitué de 2 plaques MDF
de 16 mm d´épaisseur
•Les châssis sont en profilés en aluminium
anodisé naturel avec montants verticaux et
traverses horizontales autoporteur assurant une
protection efficace du chant des panneaux.
•Le profil de rail est en aluminium anodisé naturel
à doubles lèvres de roulement.
• Les intersections permettent le changement de
direction des panneaux sans utiliser de plaque
tournante
•Le coloris du profil métallique apparent et du
joint est anodisé naturel.

MDF: Dans le langage technique, MDF


(medium density fiberboard) est
l’abréviation qui désigne un panneau de
composite de fibres de bois à moyenne
densité assemblé par un procédé
industriel qui soumet les particules de
bois à un liant synthétique.
•il ne se fend pas,
•il résiste au feu,
•il n'éclate pas,
•il ne se déforme pas,
•homogène dans les trois dimensions,
•esthétique du fait de sa texture fine,
•plus économique que le bois massif,
•disponible partout en différents
épaisseurs,

Cloison vitrée : pour la séparation des bureaux.

Cloison en maçonnerie : utilisé dans la


cuisine.
Les revêtements
Définition
Le revêtement :c’est l’ensemble des
diverses épaisseurs de matériaux qui
contribuent à habiller les matériaux
des gros œuvres
Types de revêtements:

◦ 1-revêtements de sol
◦ 2- revêtements de mur
◦ 3- revêtements de plafonds
Critères de choix:
Abrasion à la marche Action mécanique L’action de l’eau L’action chimique
A M E T

E0 T0
A1 M1
locaux à Locaux qui ne Locaux ou les
Bruit sont pas des produits sont
affection
mécanique salle d’eau manipulés que
individuelle
non E1
rarement
A2 préjudiciab T1
le Le sol peut
locaux à être mouillé Locaux ou ces
affection M2 par suite même produit
collective d’usage sont manipulés
Bruit normal couramment
préjudiciab
E2 T2
le
E sol peut Locaux ou ces
être produit sont
constamment constamment
humide manipulés
1-les revêtements de sol
1-Les parquets:
A- définition:
Le terme parquet est réservé à tout revêtement de sol en
bois.
B- critères de choix des parquets:
Usage:
*habitation.
*salle de sport: parquet massif de 23mmd’épaisseur
*un passage à fort trafic ,ex : Musée, magasin,…les
parquets densifiés sont recommandés pour leur résistance à
l’abrasion et au poinçonnement
Support:
Le choix d’un parquet dépend de la nature du support(dalle en
béton , panneaux,…),et de la hauteur de réservation.
A l’étage il faut généralement envisager une isolation
phonique.
Environnement:
choix est conditionné par l’atmosphère: humidité ; chauffage
ou non.

Esthétique :l ’ésotérique varie en fonction du dessin et la finition


souhaitée.

parquet
2-le marbre

définition
Il se pose dans un hall, dans une grande salle de séjour à
la campagne, ou se marie à un décor de style. Ses
surfaces brillantes réfléchissent beaucoup la lumière et
refuse tout éclairage au sol.
Lorsqu’on emploie des dallages réguliers ainsi que des
jeux de damier, il est évidemment indispensable de
prendre des tailles et de faire des assemblages en
rapport avec les proportions de la pièce. 
Les bureaux

Les halls

marbre

Couche d’usure
constituée de granulés
ou éclats de marbre

Couche inférieure
Anti dérapant constituée de sable
Câbles d’électricité et de ciment
Les escaliers
La mise en œuvre DE marbre
1-préparation du mortier
colle.
2-mélanger énergiquement a
l’aide d’un mixeur le
mortier
3-étaler le mortier a l’aide
d’une spatule a dents.
4-poser ensuite les carreaux.

On commence toujours a partir


du milieu de la chambre
5-enfoncez les carreaux dans
la couche de colle a l’aide
d’un maillet .
6-utiliser une ficelle tendue
pour ce repérer
7-la préparation des
découpes de carreaux
8- insérer les carreaux a leur
emplacement.
9-laissez sécher pendant 2
jours.
3-la peinture de résine

Salle
exposition
parking
La résine époxy est aussi utilisée pour la finition de sols industriels,
décoratifs, dans l'agro-alimentaire et les sports pour la fabrication de
planches, grâce à ses propriétés de résistance aux contraintes
chimiques et mécaniques.
La mise en œuvre DE LA RESINE

1 nettoyer la surface
2 fermer les joints de constructions
3 étaler la résine colle
4 poudrer la résine en granulés avec le sable
5 étaler le vernis

Le tempe de séchage est 24H


5-Le béton imprimer
définition
 

Le béton imprimé est obtenu par la pression d'une empreinte au moment du


coulage, sur la surface
fraiche d'un béton préalablement recouvert d'un durcisseur minéral coloré, afin de
lui conférer
le relief, la forme et la couleur décorative d'un pavage, ainsi qu'une très
grande résistance aux trafics roulants   

fonctions

Voirie urbaine - Rond point - Accès de garage - Rue


piétonne - Trottoir - Terrasse - Place - Cour d’école -
Passage  piéton - Allées de jardin - Voirie
- Rampe handicapé - Hall d'entrée - - Parking - Patio -
Plage de piscines
Les avantages de béton imprimer

Grande résistance à l’abrasion et à l'impact


Résistance aux chocs thermiques
Résistance aux hydrocarbures et acides
Uniformité de surface
Rapidité de mise en fonction
Facilité d’adaptation aux formes diverses
Inaltérabilité du support
Entretien simplifié avec résine ou cire de finition

   

      Ecailles       
    Ruelle      
Opus
120 x 40 cm 80 x 40 cm 50 x 50 cm
La mise en œuvre de béton imprimer

Coulage et dressage du Poudrage du "Quartz


Préparation du sol avec treillis    
béton coulis"
durcisseur minérale coloré

Marquage à l'aide
Rinçage de l'agent Application résine de finition
des empreintes
démoulant
5-la moquette
Définition:
c’est une revêtement de sol économique
alliant confort et isolation phonique.
la moquette peut être une solution pour les
entreprises.
2-revetements des murs
1-les carreaux céramiques

2-le grés compacte


La mise en œuvre des carreaux
céramiques

1- répartir la surface du
mur
2-posez les carreaux en
appuyant dessus et en
commençant du haut vers
le bas.
3-étaler le mortier pour
remplir les joints.

4-nettoyer à l’aide d’une


éponge humide puis avec
d’autre sec.
2-le ba13

on a trois types de BA13 :


• BA13 gris
• BA13 rose : résiste au feu
• BA13 vert : hydrofuge

Les avantages de BA 13:


 Montage sur ossature standard
 Mise en œuvre rapide
 Découpe avec outils courants
 Intégration des réseaux dans les
cloisons
3-le bois
Plaque de bois

Latte de bois
Salle
exposition

escaliers
Le visage de plaque sur
Les lattes
4-les panneaux laqués

Définition:
Un excellent degré d'isolation, un décor bois très chaleureux,
une très grande facilité d'installation. Très haut pouvoir
absorbant grâce à ses perforations et à la laine minérale
entrant dans la composition des panneaux. Piétement équerre
métal laqué gris. Eléments de liaison métal laqué gris.
Dimensions : H 160 x L 80, épaisseur 1,7 cm.
3-revetements des façades
1-Les murs rideaux

Mur rideau

hôtel Système
d’assemblag
e
2-La céramique

La façade ventiler
Les carreaux
céramique
-La céramique

L’assemblage

Carreau céramique
(mosaïque )
Toiture de parking

coupe
Toiture de palais d’exposition
Toiture de palais des congrès

coupe
relevé d’ étanchéité
Toiture d’ hôtel

Relevé d’ étanchéité coupe


CONTRE INCENDIE
Le feu naît si trois éléments sont réunis:

La prévention incendie regroupe l’ensemble


des mesures propres à:

Éviter la naissance de l’incendie.


Limiter la propagation des flammes et des
gaz de combustion.
Assurer l’évacuation rapide des occupants.
1. Choix des matériaux:

BA13 : rose : pour remplissage des murs et


revêtement du plafonds

Laine de roche : isolant au feu

Peinture intumescente (pour structure


métallique apparente)
Mortier projeté (perlifoc): Enduit
fibreux de protection des structures
acier et béton, mis en œuvre par
projection. Système coupe-feu de
0H30 à 6H00 en fonction des supports
et du type d'application.

2cm: 90minutes
4cm: 180 minutes

Principales dispositions en matière de sécurité contre incendie:

Murs coupe feu:


Compartimentage des locaux:
Il est destiné à contenir l’incendie dans une
zone déterminée, sera réalisé par des parois
CF dont le degrés est en rapport avec le
calorifique des locaux.
Porte coupe feu coulissante :
•Une porte coupe feu est un moyen pour lutter contre les incendies.
Une porte coupe-feu évite la propagation des flammes dans un
bâtiment et peut résister jusqu'à 800°C.

•Les portes coupe-feux permettent de


compartimenter les zones
enflammées.
•Elle évite la propagation du feu 
•Elle constitue un bon isolant : la porte
coupe-feu est également un bon
isolant thermique grâce à son
épaisseur et sa composition. groume
Vitrage coupe feu:

Le vitrage coupe-feu permet de


réduire considérablement les
risques de propagation d’un
incendie et facilite grandement
l’évacuation d’un bâtiment.

Un vitrage feuilleté transparent, composé de


verres et d’un ou plusieurs intercalaires
intumescents qui en cas d’incendie se
transforment en un écran cellulaire réfractaire et
opaque, assurant l’étanchéité aux flammes et aux
gaz inflammables ainsi que l’isolation thermique
de la paroi.
Disposition des escaliers de secours:
• Répartition judicieuse pour desservir facilement toutes les parties
du projet.
• Débouché au rez-de-chaussée directement sur l’extérieur ou à
moins de 20m d’une sortie

Hôtel

Auditorium
Palais d’exposition
Ascenseurs :

•Les gaines d’ascenseurs doivent être en


cloisonnées ou à l’aire libre.
•Les parois des gaines doivent être en
matériaux incombustibles.

La ventilation des locaux machines


Les éléments de détection et de lutte contre l’incendie:

Installations d´extincteurs portatifs:

•Un extincteur est un appareil de lutte contre


l’incendie capable de projeter ou de répandre
une substance appropriée — appelée agent
extincteur — afin d'éteindre un début
d'incendie.

•Un nombre suffisant d´extincteurs pour que le


parcours réel à chacun des étages depuis n
´importe quel origine d´évacuation jusqu´un
extincteur ne dépasse pas les 15 mètres. Dans
quelques zones de risque spécial, le parcours a
été réduit à 10 mètres.
Installation de RIA:

•Il s'agit d'un dispositif de première intervention,


permettant d'attaquer un feu naissant avant son
extension, en attendant l'arrivée des sapeurs-
pompiers. 

•pour toute la zone édifiée, possédant les


caractéristiques suivantes:
Le réseau d´approvisionnement pour les RIAS
est exclusif de cette installation et sortira du
collecteur d´impulsion du groupe de pression
prévu dans la Centrale hydrique d´incendies.
Installation de sprinklers
automatiques d´eau:
  La protection à l´aide de sprinklers
automatiques d´eau a été prévue pour les
locaux qui suivent:
 Cage scénique de l´Auditorium du Palais des
Congrès

Une telle installation se compose principalement des


éléments suivants:
• une ou deux alimentations en eau
• une réserve d’eau locale dite « source inépuisable
» en cas de défaillance ou d’insuffisance des
alimentations précédentes
• des pompes de remplissage
• un réservoir sous pression
• un sur presseur
• un réseau de distribution
• les têtes de sprinklers
Installation de colonnes sèches :

•Il s'agit d'une conduite rigide parcourant le bâtiment.


On peut y raccorder un tuyau d'incendie à chaque extrémité :
• il s'agit en quelques sorte d'un tuyau fixe prépositionnel. Une des extrémités
se trouve dans la zone à défendre ; l'autre se trouve à l'extérieur, dans un
endroit facilement accessible, et est identifiée par une plaquette indiquant le
local défendu.
•La colonne sèche évite d'avoir à dérouler
des tuyaux à travers des cheminements
longs ou peu pratiques (escaliers, ...) ; par
ailleurs, ces conduites présentent moins de
pertes de charge que les tuyaux souples.

Extinction à gaz d´incendies:


 
•Dans le Centre de Transformation, les salles de
télécommunications et dans la salle où se trouvera le tableau
général B.T, on installe un système d´extinction automatique d
´incendies basé sur le gaz avec bouteille de stockage et
équipement de déclenchement. Ce gaz permet qu´il soit
possible de respirer à l´intérieur de la salle au moment où le
système se met en marche.
 
 
Extinction d´incendies dans les cuisines:
 
Pour les cuisines ils sont utiliser un système d´extinction automatique
au moyen un agent chimique humide.
 
Caractéristiques de départ :

Agent chimique humide


L´agent extincteur est un mélange de sales organiques développée dans
le but de contenir le feu et de suffoquer les flammes rapidement au
moyen de mousse de feux de graisse. Cet agent est disponible en
récipients de plastique portant des instructions correspondantes pour la
manipulation et l´usage de l´agent chimique humide.

Approvisionnement d´eau
 L´approvisionnement des installations d´extinction consiste dans
une citerne de stockage, de 180 m³. Cette citerne alimentera aux
groupes de Pression, de RIA et de Sprinklers, placés dans la
centrale hydrique d´incendies.
L’ACOUSTIQUE
ARCHITECTURALE
Définition de l’acoustique
architecturale:
 C’est l’ensemble des techniques du son appliqué suite de
_ nouvelle exigences de confort
_ nouveaux materiaux
_ nouvelles metodes et technologie

 C’est l’etude des problemes physique physiologique psycologique liees a


:
l’emission
La propagation
La reception des sons
En distingue

La correction acoustique
d’isolation acoustique: consiste à :
 C’est les techniques et les moyens
mis en œuvre pour diminuer la  améliorer la qualité
transmission d’un bruit phonique d’un lieu en
 C’est la protection contre le bruit et maitrisant le phénomène
les vibrations indésirable de réverbération
 Elle se fait dans la phase de la
conception du projet
Les propagation du son :
A partir de la source les ondes sonores se
propage dans tous les sens

cette propagation se caractérise par rapport au type de source


sonore ,le milieu de propagation et les obstacles intervenant .
on distingue deux types de propagation (directionnel et
omnidirectionnelle )
Transmission,réflexion et absorption du son

 Quand les ondes


sonores tombent
sur la surface d’une
paroi, elles lui
envoient une
quantité définie
d’énergie
acoustique. Cette
énergie s’appelle
« énergie
incidente ».
148
. Ne confondez pas traitement acoustique et
isolation acoustique !
Pour réduire les réflexions primaires, le traitement acoustique a
pour fonction de diminuer la part d’énergie réfléchie dans la pièce,
par l’utilisation de matériaux fibreux du genre laine minérale En
aucun cas, le traitement acoustique ne permet de réduire l’énergie
transmise.
Une correction acoustique ne constitue donc pas une solution
efficace pour isoler phoniquement une pièce vis-à-vis des locaux
adjacents.

Figures 1 et 2 : 1 énergie sonore incidente, 2  énergie transmise,


3 énergie réfléchie, 4a et 4 b énergie absorbée dans le matériau
acoustique.
Pour :L’isolation acoustique
Les principes de base:
1. Angoisant de vivre dans un environnement totalement
silencieux
2. Il est plus facile d ’empecher le bruit de sortir que d’entrée
3. Le bruit donne a l’espace urbain un paysage
Protections contre les bruits
sonor(riche,variable;complexe)que extérieurs
le paysage visuelle :
En acoustique du bâtiment ,on distingue deux types de
bruits :
Les bruits aériens  Les bruits solidiens
ils sont générés par des sources qui sont liés
à la structures ou la heurtent violemment
Ils sont généré des
comme
sources qui n’ont
bruits de pas sur un plancher ou dans un
aucun contact avec la
escalier;les ascenseurs;les G.E ……..)
structure
leur vibration sonores
naissent dans l’air
comme support
( bruits de voix, bruits
de trafics routières
etc..)
Les isolents:
1-Fibre de laine 3-Laine de roche

4-Caoutchouc

2-Liége 5-Vermiculite
6-Panneaux isolant en laine de bois 7-Un rouleau de laine de verre

8-Le feutre destiné à l’isolation de canalisation


d’eau, d’air et conduit de chauffage.
Si l’architecte désire modifier la réverbération d’une salle, il dispose
de deux types de matériaux pour en recouvrir le plafond, les murs
et le plancher :
 les matériaux absorbants
 qui sont généralement des matériaux mous comme le liège ou le
feutre, absorbent la majeure partie des ondes sonores incidentes,
même s’ils réfléchissent quelques ondes de basse fréquence.

 les matériaux réfléchissants ,


 tels que la pierre et le métal, réfléchissent la plus grande
partie des ondes acoustiques émises. C’est pourquoi un
grand auditorium peut présenter une acoustique très
différente selon qu’il est comble ou vide, car les sièges
vides réfléchissent les ondes sonores alors que les
spectateurs les absorbent. En général, une salle est dotée
d’une bonne acoustique si elle est constituée de matériaux
absorbants et réfléchissants dans les mêmes proportions.
la laine de roche :
 Constituée de fibres de
divers minéraux elle est
présentée en rouleaux ou
en vrac, il est mis-en

 lalaine de verre :
 Elle est constituée d’un
enchevêtrement de fibres
de verre filé très fin.

Les deux isolents absorbe le bruit(abaisser


le son)
Isolation a l’exterieur:

L’implantation:

L’éloignement
des sources
sonores
exterieurs
Utulisation des comme les
types de sols voies
qui absorbent mécaniques
et reflechis le
bruit comme
les plans
d’eau et les
plantations
Coeffd’absorbt
Entourer le bâti en question de végétations
qui jouent le rôle des écrans absorbants.
Une rangé d’arbres
(boisement) ne
suffit pas pour
diminuer du bruit,
mais plusieurs
rangés ont un
affaiblissement plus
important de 3 a
4db.

, 10m d’arbres et d’arbustes


n’absorbe que 1db (A), en
revanche elles sont conseiller
pour masquer visuellement la
source sonore.
Murs voiles en béton préfabriqué

POTEAUX EN Béton armé

La structure:
le mur voile en beton _50db
Les planchers
La dalle pleine
Ep16Cm _58db
Ep20Cm _62db
Les façades.

Laine de verre

Façade ventilée

la laine de roche EST UN


ISOLEMENT
ACOUSTIQUE
Ep0.1m _12a_15db
Ep0.05m _10a_12db
Isolation a l’interieur:
Les cloisons
EN BA 13
AVEC LAINE
DE ROCHE

TRIATEMENT MURALE
EN BOIS QUI EST UN
ABSORBANT
LE COEFFICIENT Les parois doubles :
D’ABSORBTION 0.1 Pour s’isoler contre les bruits
graves on utilise le plus souvent
les parois doubles constitue de
 Les portes et les fenêtres deux éléments plaque de plâtre
« ba13 » séparé par une lame
 qui sont le point faible d’air remplis ou non d’un
 de toute isolation. matériau absorbant (piège a
son) 
«  b a 13- air ou laine
minérale- b a 13 ».
Une telle paroi sur le plan
phonique à des propriétés
Les plafonds

LAINE DE
ROCHE
Traitement de sol
Le marbre et le ciramique sont des
matériaux refléchissants

Le marbre

ciramique
 Pour :La correction acoustique
Problématique:
Source sonore en un emplacement défini
a une extrémité scène
Les auditeurs regardent et écoutent vers une direction
Objectif:
Les auditeurs doivent etre positionner a des distances
les plus égale possible de la scène
 Donc l’objectif de la correction acoustique c’est:
 Réduction du bruit dans le volume meme de son émission
 Amélioration de qualités d’écoutes d’une salle en
maitrisants les reflexions des ondes sonores sur les parois
 Soit En les favorisant reverberation
En les attenants absorbtion
En les diffusant
La démarche:
La forme de la salle :
La salle et de forme
eventaille
En generale en trouve que les salle
rectangulaire ou trapézoïdal sont
favorable à l’audition (un axe
d’émission)les salles carrées, rondes,
orales sont défavorable ainsi que les
grandes surface concave et la meilleur
forme c’est la demi cercle
programme :
Le centre de conférences comprendra
un auditorium pouvant asseoir jusqu'à
3 000 personnes. :2300 au sol et 700
surélevé (balcon) De 4000 m2
La scène: elle doit:
 être disposer contre le mur le plus etroit de la salle
 8m des rang vers le fond

 Rangées de 16 SIEGES max entre les deux dégagement


Espace libre entre rangées 0.35m au dela
 Pour chaque siège en plus l’espacement augmente de 2cm

 La pente 15 %au dela

 pour avoir une hauteur entre


les rangées qui permet aux
sons directes d’arriver a tous les spectateurs

 La taille de la salle :rande puisque elle comprend plus de 1500 PLACES


La hauteur de la salle:
Hauteur ;longueur;largueur doivent etes dans la mesure
du possible selon le rapport 3/4/8
REGLE d’OR

 Les murs proche des auditeur doivent absorber


le son

Pour les chauffage et les climatiseurs il faut éviter


les courant ascendants d’air chaud entre la source
sonore et l’éditeur.

Il faut surélevé les siége de 8 cm pour assurera un


son direct à tout les auditeurs
Organisation spatiale(distribution)
Les rails qui permettent de faire coulisser les décors
Au dessous de la scène
L’entrée

SAS

Circulation intèrieure
La scène
larrière scène de publique
Accèe de secour Circulation service Sanitaire
Les details de manière d’assurer
l’acoustique dans la salle:
Le sas: permet de séparer acoustiquement l’extérieur très
bruyant de la salle de spectacle.
la toiture en vague: en
bois qui est un materiaux
absorbent

Les cables
de
sustentation

Les paserelles technique


de grandes vagues de bois remplissant
plusieurs fonctions: absorption des sons
graves; réflexion et diffusion des sons
moyens et aigus. Grâce à leur profil
soigneusement étudié, les vagues des
parois procurent aux auditeurs situés
dans leur voisinage de fortes premières
réflexions.
la toiture en bois:est constituer La conception et la réalisation des
vagues - matériaux, forme, mode de
de: fixation, etc. - ont fait l'objet de
Laine minérale-ba13(gris)-bois beaucoup de soins. Tous les prototypes
ont été mesurés en salle réverbérant, de
manière à optimaliser leurs
performances.
le mur de la salle:
Constituer de :
Isolant-ba13_isolant(laine
minérale)-ba13-isolant(laine de
roche)-bois

ba13rose

Ba13 grise
Le décors de la salle:
Siéges capitonnés en mousse
recouverts de tissus synthétique

matériaux qui absorbent le son.

 Lemécanisme qui
Les portes qui relient les permet de changer le
sasses des différents décors facilement et
étages a la salle de sans faire du bruit:
spectacle sont faites d’ déplacement à l’aide
une fine plaque de bois des rails(coulissant)
avec de la mousse
recouverte de ski.
les salles de traduction

le plancher:
Plancher de la scène en
bois permet d’absorber
les sons qui vont dans
sa direction et cela
permet d’éviter l’écho

Passerelle technique et
léclairage
LA TECHNIQUE DE LA CORRECTION ACOUSTIQUE :
Le pose de voile le pour l’orientation du
son

Le plafond est conçu pour assurer la


propagation du son

12/05/2021 173
Les flutters d’écho :

 Si il y’a un son émis dans une enceinte entourée par des


surfaces réfléchissantes, il peut être transmis très loin sans
atténuation de son intensité avec des retards variables.

 Ce phénomène s’appelle flutter d’écho. Il se produit surtout


quand la source sonore se trouve entre deux murs longs et
parallèles tels que les couloirs. Il peut aussi se produire
dans les enceintes entourées par un mur réfléchissant
courbé ou circulaire tel que le cas du Monument du Culte
du Ciel à Pékin.
La réverbération 
.C’est aller et retour du son
Poue le eviter en utilise les materiaux
absorbantes
La réverbération optimale d'une salle
requiert un volume d'environ 10 m3
par auditeur. Aussi l'Auditorium CCO
présente-t-il un volume d'environ
30000 m3 pour ses 3000 auditeurs

les siéges vides réfléchissent


les ondes sonores et les
spectateur absorbent.

Le decors de la scene absorbe


le son coffabso 0.15 ET les
auditeurs 0.4

12/05/2021 175
SCHÉMA DE PROPAGATION DU SON :

Source

Panneaux
réfléchissants
Les portes
un élément de construction vertical
mobile qui permet la communication entre
deux espaces il se compose d’un dormant
et un ouvrant.
Les portes d’extérieurs :Elles sont
placées dans les murs de façades.
Les portes de communication: Ces
portes desservent les pièces et
dégagement d’une construction.
Les portes des locaux techniques: Ces
portes desservent les pièces et
dégagement d’une construction .
Les types des portes utilisé au centre
de conventions
1-les portes en bois a seul battante

Ces type des


portes sont utilisée
ou les salle de
réunion du palais
des expositions.
Une porte en bois peut être entièrement
vitrée ou en partie seulement. Dans ce cas, les
panneaux du bas sont en matériau plein : on
appelle cette partie le soubassement.
Avantages des portes battantes
*-ouverture facile
*-passage entièrement dégagé
 
Inconvénient de la porte battante
*-besoin d'un grand espace pour l'ouverture
des portes
*-un seul sens d'ouverture possible
2-Les portes en aluminium
Ces types des portes
sont utilisée dans les
sanitaires du palais
des expositions, ils
sont caractérisés par:
**Leurs matériau a la
fois élégant, léger,
résistant et
indéformable.
**Leur fixation est
rapide.
3-le porte de sécurité
Barre anti panique

La porte s’ouvre
vers l’extérieure

Cette type du porte


exprime par les portes
ouvré par la barre anti
panique
Elle est placé ou la
façade principale
Le grand porte coulissante pour les sortie en
groupe
LES FENETRES

la fenêtre comporte une partie fixe


appelée dormant et des parties ouvrantes
appelée châssis ; elle a comme fonction l’
éclairage et l’aération d’un espace.
1-Les fenêtres a double sens

Fenêtre oscillé -battante 


La fenêtre s’ouvre de 2 façons :

_ comme une fenêtre à battant,


-en soufflet sur un axe horizontal (fenêtre
entrebâillée sur sa partie haute), ou bien
sur un axe vertical.
Un système pratique et apportant une
grande sécurité pour les personnes :
permet d’aérer sans laisser une grande
ouverture.
2-Les fenêtres française
(classique)

Dans ce type de fenêtre, l’ouverture se fait vers l’intérieur selon un


vertical.
3-les fenêtrés coulissants

La fenêtre s’ouvre par glissement d’un vantail sur un autre.


Très pratique dans Certains cas, caractérisé par :
--système résistant moins bien au vent, et pouvant laisser
passer de l’air si la qualité ou l’installation font défaut .
--moins pratique d’entretien .
Les types de vitrage de sécurité

1-le vitrage feuilleté de sécurité :


verre obtenu par plusieurs feuilles de
verre ,Collées par interposition d'un ou de
plusieurs films plastiques (en général de
butyral de polyvinyle, PVB) ou de résines.
*Verre feuilleté assurant une protection
contre le feu et les incendies
* Verre feuilleté retardateur d'effraction
*protection contre les blessure.
*protection contre les chute des
personnes.
*protection contre le bruit.
2-le vitrage trempé à glissance réduite:
est un vitrage renforcé par traitement
thermique(verre trempé) . Une des faces
recouverte d’un revêtement minérale qui
réduite la glissance de verre .
Ses avantages:
*transmission de la lumière.
*fragmentation( diminué fortement les risques
de blessure)
Remarque: réduit la glissance des dalles de
plancher; elle ne supprimé pas totalement ;en
particulier dans les applications extérieur ou en
atmosphère humide.
Performances thermiques renforcées
avec gaz

La chaleur est « capturée » à l’intérieur du logement


grâce à une couche transparente de sels métalliques
isolants faiblement émissive ajoutée au vitrage interne.
L’action est renforcée par l’injection de gaz Argon qui
stabilise le volume d’air présent
Performances acoustiques renforcées

Avec une épaisseur de vitrage renforcée,


les ondes sonores sont renvoyées à la
source, garantissant un meilleur confort
acoustique.
Mur-rideau
Le mur-rideau (aussi appelé
« façade rideau ») est un
type de façade légère. C'est
un mur de façade qui assure
la fermeture de l'enveloppe
du bâtiment sans participer à
sa stabilité (les charges étant
transférées à la fondation
principale par des
raccordements aux planchers
ou aux colonnes du
bâtiment). Les panneaux
sont donc appuyés, étage par
étage, sur un squelette fixe.

Mur-rideau
Un mur rideau est conçu pour résister :

1. à l'infiltration et l’exfiltration d'air (l'air peut traverser le mur rideau par les
garnitures des meneaux et des traverses, ainsi que les éventuels défauts dans le
calfeutrage.

1. aux séismes ;
2. au feu ;
3. aux explosions : le mur rideau doit résister au souffle d’explosions,
4. aux mouvements de la construction tel le fluage du béton. Il doit également
supporter des charges ponctuelles comme les nacelles de nettoyage, par
exemple.
Les Carreaux Céramiques d’Espagne pour les façades
Un matériau aux performances techniques et
esthétiques élevées
L’agrafage espacé pour les
façades ventilées
Avec l’apparition des structures en
acier et béton, les façades ont
cessé d’assurer une fonction
autoportante. La principale
amélioration consiste
à laisser une couche d’air entre
deux parois, l’une intérieure et
l’autre extérieure, dans laquelle on
installe un isolant thermique .
,phonique. Le système de
façades ventilées accentue ce
phénomène en garantissant une
circulation
permanente de l’air qui a pour
avantages la protection thermique,
l’étanchéité et la stabilité
La façade ventilée se compose des éléments suivants :
☞ Paroi intérieure (1) : c’est le support sur lequel
repose la façade ventilée. Elément constitutif du
bâtiment qui s’intègre à la structure de ce dernier,
rendant l’épiderme extérieur indépendant grâce au
système d’agrafage.
☞ Matériau isolant thermique (2) : il empêche la
transmission thermique entre les deux parois. Doté
d’une structure permettant la pose du parement
extérieur, il crée ainsi l’espace nécessaire à la
convection de l’air à l’intérieur de la façade ventilée.
☞ Système d’agrafage (3) : ce sont les éléments de
fixation
mécanique des céramiques sur la structure
portante.
☞ Paroi extérieure (4) : c’est la face extérieure du
bâtiment (revêtement céramique).
☞ Couche d’air ventilée dans toute la façade : son rôle consiste à
empêcher l’arrivée de l’eau par
l’extérieur et à évacuer l’humidité grâce à sa ventilation continue.
Système TAU CERAMICA
Les façades ventilées apportent aux bâtiments une protection contre
les
agents atmosphériques en y produisant des effets différenciés au fi l
des saisons. En été, grâce au courant d’air froid qu’elles génèrent
intérieurement, elles évitent le réchauffement de l’épiderme des
constructions et conserve une certaine fraîcheur à l’intérieur du
bâtiment. En hiver, c’est le phénomène inverse. Face à d’autres
agressions telles que le vent ou la pluie, les façades ventilées
protègent la structure interne du bâtiment et préviennent ainsi les
pathologies habituelles telles que l’humidité par filtration, le
vieillissement des matériaux...
Autres avantages : l’allègement du système enveloppant et la liberté
de choisir une qualité optimale pour le
matériau de revêtement
.
SYSTHEME D’HALFEN:
Les pattes de retenue, pour maçonnerie HALFEN
sont conçues pour lier tous les types de murs en
briques (pleines ou creuses) avec les murs
rapportés et les maçonneries extérieures.
Les pattes sont conçues pour êtres également
utilisées dans la construction métallique et les
charpentes bois.

Grâce à la possibilités de faire glisser les attaches


dans un rail HALFEN, les risques d'abîmer le
support en maçonnerie est diminué.
Canalisation : conduit par le que on fait circuler un fluide.

Tuyau en acier noir


électro-soudé

Canalisation
vertical
Canalisation
horizontal

Canalisation réseau
incendie

Tuyau en PVC
Avantage de la mousse élastomérique:

permet de réduire
Les bruits
il possède une barrière pare- d’écoulement des
Vapeur sur toute son épaisseur. eaux

il est auto-extinguible
conduit de
climatisation

Laine de verre

Feuille d’aluminium

Grillage
conduit d’aération ,Parking

Grille extraction

Vous aimerez peut-être aussi