Vous êtes sur la page 1sur 31

Ma contribution au

développement durable

Un guide en forme de questionnaire pour évaluer


mes gestes au quotidien
Vous avez dit
« développement durable ? »

« Comment concilier
progrès économique
justice sociale sans m et
  ettre en péril l’équilib
re
naturel
  de la planète ? »

C’est la Conférence des Nations Unies sur l’Environnement humain, à


Stockholm, en 1972, qui est à l’origine du concept de développement
durable. Cette conférence a insisté sur la nécessité d’intégrer la justice
sociale et la prudence écologique dans les modèles de développement
économique du Nord et du Sud.

En 1987, le rapport des Nations-Unies de Mme Gro Harlem Brundtland


définit le développement durable comme
« un développement qui répond aux besoins du présent sans
compromettre la capacité des générations futures à répondre aux
leurs »

 Il n’y a pas de développement possible s’il n’est pas


économiquement efficace, socialement juste et écologiquement
tolérable…

c’est cela le développement durable !

2
Qui contribue au
« développement durable ? »
Le REFEDD est à l’initiative de ce questionnaire, en partenariat avec le ministère de
l’Ecologie, du développement durable, des Transports et du Logement. Ont participé à son
élaboration : FONDATERRA, Campus Responsables, le Comité 21, la Conférence des Grandes
Ecoles, la Conférence des Présidents d’Université, plusieurs associations étudiantes,
l’ADEME, l’UVED, le Collège des Hautes Etudes en Environnement et Développement
Durable, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et le Ministère de
l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du
Territoire.

Dans un monde placé sous le Etre responsable de mes


signe de l’interdépendance et
dont les ressources sont
choix et de mes actes
limitées, la responsabilité
mondiale de chaque pays vis à
vis de lui-même et des autres
nations, est d’abord
la somme des responsabilités
 
individuelles.
Pour chacun, il s’agit de faire le Pour moi,
lien au quotidien entre ses intégrer la notion de
propres gestes et l’impact qu’ils
« développement durable »
ont sur soi-même, sur
dans ma vie au quotidien
l’ensemble de la société et sur
l’environnement.
peut être
une opportunité pour :
. faire des économies ;
. préserver ma santé ;
Des opportunités personnelles
. favoriser des rencontres
et professionnelles humainement enrichissantes;
. multiplier des expériences
. trouver des débouchés
professionnels…
  3
Un quizz pour progresser !
Ai-je déjà réalisé une évaluation « développement durable »
de mes gestes au quotidien ?
Ne pourrais-je pas en faire évoluer ou modifier quelques-uns ?
Ce quizz me permet d’évaluer mes gestes, de prendre conscience de leurs impacts sur
l’environnement et sur la société et d’élaborer mes propres stratégies pour les faire évoluer
progressivement tout au long de l’année.
Certaines questions surprendront peut-être : visite médicale, prise de stupéfiants, degré de
courtoisie ou de machisme…Effectivement, préserver sa santé et préserver le bien-vivre
ensemble font aussi partie du développement durable !
Inspiré du contenu de la Stratégie Nationale du Développement Durable 2010-2013, ce quizz
reprend ses 9 défis : consommation, connaissance, gouvernance, énergie, transport,
biodiversité, santé, inclusion sociale, international.
Pour prendre
conscience que Pour comprendre
le développement Pour devenir les différentes
durable est présent soi-même dimensions
dans la vie un acteur du sociales,
quotidienne et les développe- économiques et pas
gestes de chacun ment uniquement
d’entre nous durable environnementales
du développement
Quelques règles pour bien commencer : durable

Des réponses personnalisées


1 Je réponds de façon personnelle aux cinq questions
pour les 9 défis et calcule mon score pour chacun
L ’impact de mes réponses
La nature de mes réponses va déterminer le
2 niveau de mes engagements. Selon les résultats
obtenus (entre 0 et 15 points), je choisis
d’adopter certains des gestes proposés
Le plaisir de s’engager
Je vais remplir ce questionnaire pour
3 m’engager et progresser et en fin d’année,
je fais le bilan: quels gestes ai-je adoptés? 4
Quel geste s’avère plus difficile que prévu ?
1 Le développement durable,
c’est favoriser une
consommation
respectueuse des hommes
 
Consommation et et de l'environnement et
production durables développer une
alimentation issue d’une
agriculture biologique
et/ou locale, peu
consommatrice en
énergie
 

Jamais Peu Souvent Toujours

1. Je vends/donne/recycle les objets


dont je ne me sers plus 0 1 2 3
(ex : vide-grenier, Emmaüs…)

2. Je réduis et trie mes déchets 0 1 2 3


ménagers

3. Je privilégie l’eau du robinet 0 1 2 3


4. Je consomme des fruits et légumes de
saison, de préférence produits
localement, si possible labellisés AB, 0 1 2 3
éventuellement issus du commerce
équitable

5. Je choisis des produits et objets certifiés 0 1 2 3


pour leur respect de l’environnement et
leurs conditions sociales de production
Total 5
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil Consommation
et me réfère au cadre me correspondant. et production
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite durables
m’engager dès le début de l’année (au choix)
Puis en fin d’année je vérifierai si je les
ai appliqués !
Je m’engage Je vérifie
Entre 0 et 5 points en début en fin
J’évalue mon véritable besoin d’achat : avant d’année d’année
d’acheter je prends le temps de m’interroger (Est-
ce indispensable ? N’ai-je pas l’équivalent ? ).

Je privilégie les produits et objets à longue durée


de vie, réutilisables, robustes, réparables. Je pense
aux éco-recharges pour les lessives, j’utilise une
savonnette pour ma douche et pour mes achats, je
pense à utiliser un sac réutilisable.

Chez moi comme dehors, je trie mes déchets en


tenant compte des instructions.

Entre 6 et 10 points Je m’engage Je vérifie


en début en fin
Je me débarrasse correctement d’un objet : s’il d’année d’année
fonctionne encore, je le revends d’occasion via un
dépôt-vente ou sur Internet ou alors je le donne à mon
entourage ou à une association caritative (type
Emmaüs). Sinon, je le rapporte à la déchetterie ou
chez le commerçant auquel j’achète un nouvel
équipement.

J’achète des produits recyclés et/ou éco-labellisés NF


Environnement ou Ecolabel européen, qui ont moins
d’impact sur la planète.
 
Je privilégie les produits de saison, produits
localement et/ou issus de l’agriculture biologique AB
et je prends le temps de découvrir des variétés de
fruits et légumes locaux et leurs qualités gustatives. 6
Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 11 et 15 points d’année d’année
J’achète directement chez le producteur ou au plus
près du lieu de production. Par exemple, dans une
AMAP, association pour le maintien d’une
agriculture paysanne. Je peux aussi soutenir sa
création au sein de mon établissement.

Je remplace régulièrement la viande ou le poisson


(protéines animales) par des protéines végétales
(lentilles, pois chiches, pois cassés, fèves, flageolets,
céréales, soja, etc.).
 
Je m’associe à des achats groupés avec mon
entourage : c’est plus économique, parfois de
meilleur qualité, les emballages sont réduits et cela
évite de
multiplier les déplacements.

Le recyclage des
Les produits de
déchets permet de
saison sont plus
fabriquer de
goûteux car
nouveaux objets.
récoltés à maturité.
Avec 2 bouteilles
Leur production ne
en plastique, on
nécessite pas de
peut fabriquer une Le saviez-vous ? serres surchauffées
écharpe !
ni de transports
 
Comme toutes les longue distance.
 
eaux souterraines,
l’eau du robinet
contient des
minéraux et des La production
oligo-éléments. Et AB (végétale et
puis, elle coûte 100 animale) respecte:
à 300 fois moins les équilibres
cher que l’eau en écologiques, la
bouteille. fertilité des sols et
le bien-être
animal...
7
2 Société de la
Le développement durable,
c’est favoriser et profiter de
toute occasion pour accéder
connaissance et produire toujours plus de
 
(formation, savoirs, de connaissances et
éducation, d’expériences y compris
recherche) bien sûr en matière de
  développement durable !

Jamais Peu Souvent Toujours


1. Je suis curieux et cherche à m’ouvrir
l’esprit en fréquentant théâtres, cinémas,
musées, bibliothèques, centres culturels 0 1 2 3
et autres.

2. Je regarde un film ou lis un ouvrage sur


des problématiques environnementales 0 1 2 3
et énergétiques.
 
3. Lors de la Semaine du développement
durable, je participe à une animation
dans mon quartier, mon association, 0 1 2 3
ou au sein de mon établissement.
 
4. Je tiens compte et m’intéresse aux
pratiques développement durable 
de mon entreprise, mon établissement, 0 1 2 3
mon quartier.

5. Je pense à choisir une problématique de


développement durable dans certains 0 1 2 3
travaux d’études, stages, ou dans mes
choix de cursus. Total 8
Société  de la
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil
et me réfère au cadre me correspondant. connaissance
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite (formation,
m’engager dès le début de l’ année (au choix) éducation,
Puis en fin d’année je vérifierai si je les
ai appliqués !
recherche)
 

Entre 0 et 5 points Je m’engage


en début
Je vérifie
en fin
d’année d’année
Je m’ouvre l’esprit et enrichis mes réflexions en
fréquentant des lieux du spectacle vivant (danse,
théâtre, musique…), des musées.
Je me documente sur les thématiques du
développement durable: en m’abonnant gratuitement
à des lettres électroniques d’information, en assistant
à des manifestations sur ces thématiques, etc.
Quand je fais des cadeaux à des proches, je privilégie
des ouvrages de sensibilisation et de vulgarisation
scientifiques, ou des petits jeux de réflexion.

Je m’engage Je vérifie
Entre 6 et 10 points en début en fin
d’année d’année
Je m’engage dans la réalisation de projets
individuels ou associatifs de développement
durable. Mon établissement valorise peut-être ce
genre d’initiatives (crédits ECTS, bourses,
concours) !

Je diffuse largement les supports de cours,


conférences, animations à ma disposition sur le
sujet.

Si possible, l’année prochaine, ou dès cette année,


je choisis ma formation ou certaines options en
fonction de la présence ou non de thématiques du
développement durable.
9
Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 11 et 15 points d’année d’année

Je participe à des actions valorisant l’accès aux


savoirs pour tous (soutien scolaire, formations pour la
population locale en soirée ou le week-end, actions
citoyennes sur le territoire, partenariat avec les
écoles, organisation d'évènements scientifiques
ouverts au public, etc.).

Je participe à un programme « grand public »


d’observation et de recensement de la biodiversité
(animaux, plantes sauvages, végétaux…).

De nombreux
recensements de la
biodiversité existent :
par exemple le grand
recensement des
papillons du Muséum
National d’histoire Depuis l'an 2000,
naturelle, opération de l'association Tremplin
l’association Noé… et accompagne des élèves de
on peut y participer ! la région parisienne dans
des lycées des quartiers
sensibles vers les études
supérieures longues :
www.association-tremplin.
org
Des initiatives similaires
existent près de chez
vous !

10
3 Le développement durable,
c’est s’impliquer
personnellement et dans le
 
Gouvernance respect du droit, dans la vie
et dans l’évolution de la
société française.

Jamais Peu Souvent Toujours


1. Je participe aux élections municipales 0 1 2 3
nationales et européennes : je vote !
 
2. Je participe à la gouvernance de mon 0 1 2 3
établissement, en participant aux élections
étudiantes ou au Plan Vert par exemple

3.Je m’implique dans la vie de ma commune 0 1 2 3


(agenda 21, conseils de quartiers, conseil de
la jeunesse…) ou de mon immeuble
 
4. Je lis et je relis des auteurs et des 0 1 2 3
ouvrages sur la négociation, la gestion
des conflits, la médiation, etc.
 
5.J’adhère et je m’investis dans une association,0 1 2 3
un mouvement étudiant
 

Total 11
 
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil
et me réfère au cadre me correspondant. Gouvernance
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite  
m’engager dès le début de l’année (au choix)
Puis en fin d’année je vérifierai si je les
ai appliqués !

Je m’engage Je vérifie
Entre 0 et 5 points en début
d’année
en fin
d’année

Je vérifie que mon établissement a mis en œuvre


son Plan Vert, rendu obligatoire par l’article 55 de
la loi Grenelle 1.

Je vérifie que je suis bien inscrit(e) sur une liste


électorale.

J’assiste à des débats publics.

Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 6 et 10 points d’année d’année

Je m’implique dans le Plan Vert de mon


établissement et signale les anomalies de
développement durable que je repère (éclairage
excessif, tri inexistant, fuites d’eau…).

J’améliore mes connaissances sur le


fonctionnement et la finalité des élections locales,
régionales, nationales, européennes et sur les
mécanismes institutionnels de prise de décisions en
France.

Je lis ou relis des auteurs classiques (Machiavel,


De Tocqueville …) qui ont écrit sur les différentes
façons de gérer les conflits.
12
Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 11 et 15 points d’année d’année
Pour la Semaine du développement durable (du 1er au
7 avril chaque année), ou dans le cadre de la
« Journée de Sensibilisation au Développement
Durable », je participe à une action.

Je cherche à d’intégrer le comité développement


durable de mon établissement ou l’un des comités de
pilotages thématiques (diversité, parité, ouverture
sociale, environnement, RSE, politiques durables…).

Je m’investis dans l’association développement


durable présente au sein de mon établissement et/ou
participe à des projets concrets en faveur du
développement durable.

Le Plan Vert (issu de


l’article 55 de la loi
Grenelle 1) accompagne
l'établissement dans la
définition et la mise en
œuvre de sa démarche de
Développement Durable,
son outil de pilotage est le
Référentiel
Développement Durable. L’Agenda 21 est un
programme d'actions
destiné aux collectivités
(adapté aux particularités
locales) pour la mise en
œuvre du développement
durable sur mon territoire.

13
4 Le développement durable,
c’est réduire
Changement ses différentes
 
climatique et consommations d’énergie :
la meilleure énergie est
énergies
celle qui n’est pas
  consommée !

Jamais Peu Souvent Toujours


1. J’éteins vraiment (pas en position veille)
la lumière et les appareils électriques 0 1 2 3
(TV, radio, ordinateur…) quand je ne
m’en sers pas ou que je quitte une pièce.

2. Je réduis ma consommation d’eau chaude : 0 1 2 3


par exemple je privilégie l’eau froide pour
rincer la vaisselle ou me laver les mains.
 
3. J’aménage mon logement de manière à
réduire les besoins d’énergie (maximisation 0 1 2 3
de la lumière naturelle, chauffage réduit,
électroménager performant…).

4. Je porte un pull supplémentaire en 0 1 2 3


hiver plutôt que d’augmenter le
chauffage chez moi.
0 1 2 3
2. Je dégivre mon congélateur dès que la
couche de givre dépasse 3 mm.
Total 14
 
 
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil Changement
et me réfère au cadre me correspondant. climatique et énergies
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite  
m’engager dès le début de l’année (au choix)
Puis en fin d’année je vérifierai si je les
ai appliqués !

Je m’engage Je vérifie
Entre 0 et 5 points en début
d’année
en fin
d’année
J’utilise au maximum la lumière naturelle pour
m’éclairer et j’éteins en sortant d’une pièce.
 
J’achète des ampoules basse consommation qui
utilisent 4 à 5 fois moins d’électricité et durent 6 fois
plus longtemps, même si leur prix d’achat apparait
plus important.

Je place un couvercle sur mes casseroles pour faire


bouillir l’eau et je laisse décongeler les aliments au
réfrigérateur plutôt qu’au micro-onde (on ne
consomme aucune énergie et on préserve la qualité
des aliments).
 

Je m’engage Je vérifie
Entre 6 et 10 points en début en fin
d’année d’année
Je prends une douche rapide plutôt qu’un bain. Je
consomme alors entre 30 et 60L d’eau au lieu de
200L environ et l’énergie nécessaire à son
chauffage.
 
J’enfile un pull plutôt que de monter le chauffage
et j’isole mes fenêtres avec un ruban isolant .

Je dégivre régulièrement mon congélateur avant


que la couche de givre n’atteigne 3mm d’épaisseur
(ce qui me permet d’économiser jusqu’à 30%
d’électricité).
 
  15
Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 11 et 15 points d’année d’année
Je profite localement des fruits et des légumes de saison
qui n’ont pas besoin de serres surchauffées et ne
nécessitent pas de longs transports.
 
Je fais le bilan carbone (http://www.coachcarbone.org/
ou http://www.calculateurcarbone.org/) de mes
propres activités et essaie de réduire mes émissions de
CO².
 
Pour ne rien oublier d’éteindre, j’installe un interrupteur
général sur la prise de départ de tous les branchements
( TV, ordinateurs…).

Je participe à la réalisation du bilan carbone de mon


établissement (http://www.bilancarbonecampus.org/).

L’éclairage représente
En faisant bouillir en moyenne 11% de la
l’eau avec un consommation
couvercle, je d’électricité. En
consomme 4 fois faisant la poussière
moins d’énergie. des ampoules, je
peux gagner jusqu’à
40% d’éclairage.
Le saviez-vous ?

En éteignant les
Pour ma santé, mon veilles de tous les
porte-monnaie et appareils électriques,
l’environnement, j’économise jusqu’à
19°C dans la pièce à 10% d’électricité et je
vivre et 16°C dans la prolonge leur durée de
chambre sont vie.
suffisants.
16
5 Le développement durable
c’est, privilégier les
transports les moins
 
Transports et émetteurs en gaz à effet de
mobilité durable serre et les moins
polluants.

Jamais Peu Souvent Toujours


1.Si possible, je privilégie la marche ou
j’utilise mon vélo et/ou les transports0 1 2 3
en commun pour me déplacer.
 
2. Je réduis au maximum l’utilisation de la
voiture et profite si possible du 0 1 2 3
covoiturage.
 
3.J’étudie les possibilités d’intermodalités
0 1 2 3
pour me déplacer : bus + tram, vélo + train…
 
4.Je privilégie le train quand je voyage.
0 1 2 3
5.En voiture, je gonfle mes pneus
régulièrement et adopte une conduite 0 1 2 3
économique et apaisée.
 
Total
17
 
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil
Transports et
et me réfère au cadre me correspondant.
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite mobilité durable
m’engager dès le début de l’année (au choix)  
Puis en fin d’année je vérifierai si je les
ai appliqués !

Je m’engage
Je vérifie en
Entre 0 et 5 points en début
fin d’année
d’année

Je marche au moins 30 minutes par jour : c’est bon


pour ma santé et sans impact sur la planète !

Je choisis le bus, le métro ou le tramway pour mes


déplacements un peu plus longs en ville.
 
Je fais contrôler régulièrement ma voiture ou ma
moto, notamment le filtre à air et le pot
d’échappement.

Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 6 et 10 points d’année d’année

Je privilégie le vélo, le roller, la trottinette ou la


marche à pied pour les courts trajets. En plus c’est
bon pour la forme !
 
Je suis obligé(e) d’utiliser ma voiture : j’adopte
une conduite souple !

J’ai besoin de changer de voiture ? Je pense à


comparer les « Etiquettes Energie » sur la
consommation de carburant, les émissions de CO²
et le rendement énergétique de différents véhicules
neufs, avant de me décider.
18
 
Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 11 et 15 points d’année d’année
Je propose à mes voisins ou à d’autres étudiants de
partager la même voiture. Le covoiturage divise la
pollution, les frais de déplacement entre les différents
occupants et favorise la convivialité
 
Je participe au groupe de travail « Plan de
déplacements » dans mon établissement
 
Je fais mes trajets en utilisant plusieurs modes de
transport à la suite. Je laisse la voiture dès que
d’autres modes de transports sont possibles et que
passer de l’un à l’autre s’avère facile et pratique.
J’apprends à combiner marche, vélo, transports en
commun et à élaborer des solutions simples qui me
libèrent du « tout-auto » !

Faire réviser sa
voiture Le saviez-vous ?
régulièrement Conduire de manière
permet de générer souple : démarrer en
20% de pollution douceur, anticiper ses
en moins et gestes en privilégiant le
d’économiser jusq frein moteur plutôt que
u’à 10% de la pédale de frein… Une
carburants. conduite "sportive" en
ville peut augmenter la
consommation de 40 %!
Des expériences
d’autopartage existent
déjà dans de grandes
villes françaises dont
Lille (Lilas), Lyon
(Autolib'), Paris (Caisse-
Commune, CARBOX,
Mobizen, Okigo),
Marseille (AutoPartage
Provence).
19
6 Le développement
durable c’est préserver
la biodiversité et
Conservation et les ressources naturelles
 
gestion durable de la qui sont essentielles à la
biodiversité et des satisfaction des besoins
ressources naturelles humains les plus vitaux :
respirer, boire, se nourrir,
se soigner…

Jamais Peu Souvent Toujours

1. J’évite d’utiliser les toilettes comme une 0 1 2 3


poubelle pour les produits toxiques,
médicaments, restes de peinture…
 
2. J’évite d’acheter une espèce animale
0 1 2 3
ou végétale exotique car sa
dissémination dans la nature
mettrait en danger tout un écosystème.
 
3. Je respecte la nature environnante : 0 1 2 3
pas de déchets abandonnés, pas de bruit
ou d’arrachage de plantes…
 
4.Je réduis ma consommation d’eau en 0 1 2 3
période de sécheresse.

5. Je ne mange pas d’espèces en voie


de disparition (thon rouge, cabillaud…).
0 1 2 3

Total
  20
 
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil
Conservation et
et me réfère au cadre me correspondant. gestion durable de
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite la biodiversité et
m’engager dès le début de l’année (au choix) des ressources
Puis avant la fin de l’année je vérifierai si je les
ai appliqués ! naturelles

Entre 0 et 5 points Je m’engage


en début
Je vérifie
en fin
d’année d’année
Je ne jette pas mes déchets dans la nature, ils polluent
et déséquilibrent le milieu naturel.
 
J’évite les huiles solaires qui forment un écran à la
surface de l’eau et ralentissent la photosynthèse, et
donc la vie végétale. J’utilise des laits solaires qui se
dissolvent dans l’eau et/ou évite d’en mettre juste
avant de rentrer dans l’eau.

Je réduis l’arrosage de mes plantes et de mon jardin


en période de sécheresse et évite de gaspiller l’eau.

Je m’engage Je vérifie
Entre 6 et 10 points en début
d’année
en fin
d’année
Je prends une douche rapide plutôt qu'un bain. Je
consomme ainsi entre 30L et 60L d'eau au lieu de 200L et
participe à la préservation de cette ressource naturelle
limitée et limite la consommation d'énergie liée au
chauffage mais aussi au traitement et à la distribution de
l'eau.

La marche reste le meilleur moyen de découvrir la nature.


Je reste dans les sentiers pour ne pas déranger la faune et
piétiner les milieux naturels fragiles. Je ramasse
systématiquement les déchets divers dans la nature et dans
l’eau pour les mettre à la poubelle, et ne nourris pas les
animaux sauvages car cela bouleverse leur cycle naturel.

J’utilise une lessive sans phosphate qui empêche la


prolifération des algues microscopiques dangereuses pour
la vie aquatique.
  21
Je m’engage Je vérifie
en début en début
Entre 11 et 15 points d’année d’année
  
Je dépose à la déchetterie mes restes de peintures, de
solvants ou d’huiles usagés car 1L d’huile peut
couvrir une surface de 1 000 m2 d’eau et empêche
l’oxygénation de la faune et la flore.

J’opte pour du poisson péché de façon durable et, si


possible, labellisé MSC. Ce label garantit que les
produits proviennent de pêcheries gérées de manière
durable.

J’organise ou participe à des chantiers d’éco-


volontariat pendant mes vacances et mes loisirs en
France et à l’étranger. : nettoyer des plages au
printemps, protéger les grands mammifères marins,
restaurer les sites naturels…

Le saviez-vous ?
Les quantités de
phosphates mesurées
dans les rivières sont
10 à 15 fois
supérieures aux
teneurs naturelles… 80 à 100 ans sont
nécessaires à une simple
canette en aluminium
pour se décomposer. Par
ailleurs, les déchets
organiques favorisent les
espèces envahissantes :
rats, pigeons, goélands…

22
7 Le développement durable
: c’est prêter une attention
particulière à sa santé et à
 
Santé publique,
la qualité de son
prévention et gestion environnement social et
des risques naturel
 

1.Je consomme 1L d’eau minimum et au Jamais Peu Souvent Toujours


moins 5 fruits et légumes chaque jour.
0 1 2 3
 
2.J’évite les fast-food et cuisine chez moi,
en prenant plaisir à manger varié et 0 1 2 3
équilibré.
 
3. Je réduis les causes de nocivité de 0 1 2 3
l’air dans mon logement (produits

ménagers, aérosols, colles, bricolage…).


  0 1 2 3
4. Je choisis de ne pas boire si je dois prendre
le volant.
  0 1 2 3
5.J’évite les conduites à risque : abus d’alcool,
de médicaments, usage de drogues etc.
 
Total
23
 
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil Santé publique,
et me réfère au cadre me correspondant. prévention et
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite gestion des risques
m’engager dès le début de l’année (au choix)
Puis avant la fin de l’année je vérifierai si je les
ai appliqués !

Je m’engage Je vérifie
Entre 0 et 5 points en début en début
d’année d’année
Je limite fortement ma consommation de sucre et
produits sucrés ainsi que ma consommation de
matières grasses.

Je consomme chaque jour des produits laitiers et


des céréales.

Je bois au moins 1,5 litre d’eau par jour et limite


ma consommation d’alcool.

Je pratique régulièrement un sport (équivalent à


1/2h de marche par jour).

Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 6 et 10 points d’année d’année
La majeure partie de mes repas se constitue de
légumes et de fruits. Je les lave ou les épluche
avant de les consommer, crus ou cuits.
 
Je passe une visite médicale au minimum une fois
par an.
 
Je réduis ma consommation de viande/poisson/œuf
à une fois par jour.

Je limite le volume sonore (baladeur, fête…) car


non seulement je gêne mes voisins et risque une
amende mais je peux aussi subir des lésions
auditives irréparables.
24
Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 11 et 15 points d’année d’année
Je passe mon brevet de secourisme.

Chez moi, j’identifie et réduis les risques possibles


pour ma sécurité et pour mes biens. Je fais vérifier
régulièrement mes installations électriques et
j’anticipe par exemple les dégâts en cas d’inondation
en surélevant les appareils électroniques.

En cas de canicule j’identifie et réduis les risques


possibles pour ma santé, par exemple en aérant la
nuit et en fermant le jour, pour conserver la fraicheur
dans mon logement ou en installant une plante ou un
rideau blanc contre la chaleur.
 
Je participe régulièrement à des actions de prévention
des risques sanitaires et des addictions en direction
des étudiants et du personnel (volume sonore, alcool,
tabac, drogue, MST, accidents de la route…).
 

Chaque année, sur environ 30


étudiants, au moins 3
souffrent de sifflements
Le saviez-vous ?
d’oreilles ou
d’acouphènes…
certainement irréversibles,
généralement dus à une Dans toute la France, les
exposition prolongée au bruit délégations de la Croix-
à la suite de soirées en Rouge française
discothèques, de concerts, proposent des formations
d’un volume d’écoute trop de Prévention et secours
fort des baladeurs… civiques de niveau 1 (PSC
1), permettant d'acquérir
par équivalence le Brevet
européen des premiers
secours (BEPS).

25
8 Le développement durable,
c’est n’être ni à l’origine, ni
Démographie,
  victime d’exclusions dues au
sexe, aux handicaps, à la
immigration et
pauvreté, à l’âge, à
inclusion sociale l’insuffisance de formation,
aux origines culturelles et
ethniques.

Jamais Peu Souvent Toujours


1. Je multiplie les expériences
professionnalisantes (stage, job, bénévolat,
0 1 2 3

service civique).
  0 1 2 3
2. Je participe à une action de solidarité
locale ou nationale.
 
3. J’évite les remarques ou attitudes 0 1 2 3
machistes ou sectaires et suis sensibilisé(e)
au harcèlement et à la discrimination.
 
4. Je suis courtois(e) et bienveillant(e) avec 0 1 2 3
tous dans les espaces publics.
  0 1 2 3
5. J’ai des amis de tous les âges.
 
Total
26
 
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil Démographie,
et me réfère au cadre me correspondant. immigration et
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite inclusion sociale
m’engager dès le début de l’année (au choix)
Puis avant la fin de l’année je vérifierai si je les
ai appliqués !

Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 0 et 5 points d’année d’année

Je profite de toutes les occasions de sorties, fêtes,


loisirs, rencontres… afin de multiplier et diversifier
mes points de vue.

Je valorise dans mon CV l’ensemble de mes


expériences professionnelles et associatives, y
compris mes engagements même les plus brefs.
 
Si j’ai besoin d’expérience, je cherche un job
étudiant ou une activité de bénévole dans une
association. Ai-je pensé au service civique ?

Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 6 et 10 points d’année d’année

Je m’intéresse et je m’informe sur les


problématiques sociales en France (parité, laïcité,
retraite, chômage…).

Je fais des dons ou consacre un peu de mon temps


à des institutions ou à des associations caritatives.

Je favorise les rencontres et créé des liens avec des


personnes de tous les âges.

27
Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 11 et 15 points d’année d’année

Je participe à des projets associatifs ou des actions de


solidarité ou de lutte contre l’exclusion : tutorat,
soutien scolaire, aide aux personnes handicapées ou
âgées etc.

Quand il y a une catastrophe humanitaire, je mobilise


les étudiants autour de moi pour collecter des dons et
apporter un soutien.

Je privilégie l’épargne ou les investissements qui


respectent les principes d’une finance soucieuse du
développement durable (Investissement Socialement
Responsable par exemple).

L ’investissement
socialement responsable
(ISR) est un
investissement individuel
ou collectif effectué selon
des critères sociaux,
environnementaux, Ouverte à toute personne âgée
éthiques et de gouvernance de 16 et 26 ans, une mission
d'entreprise sans occulter de Service Civique dure de 6
à 12 mois.
la performance financière.
Elle peut être réalisée  auprès
d’une association, d’une
fondation, d’une organisation
non gouvernementale ou
Le saviez-vous ? auprès d’une collectivité
locale tout en bénéficiant
d’une indemnisation de 540
euros par mois

28
9 Le développement durable,
Défis internationaux en c’est soutenir la solidarité
 
matière de et la lutte contre la
développement durable pauvreté partout dans le
monde
et de pauvreté dans le
 
monde

Jamais Peu Souvent Toujours


1. Je lis de la littérature étrangère 0 1 2 3
et connais des cinéastes, écrivains,
dramaturges étrangers et m’informe
sur l’actualité internationale.
  0 1 2 3
2.Je veille aux conséquences de mes achats
sur les pays producteurs.
  0 1 2 3
3. Je participe à des actions de
solidarité internationale.
 
4. Je m’intéresse aux conditions 0 1 2 3
culturelles, environnementales et
économiques des pays que j’ai l’occasion
d’étudier ou de visiter.
 
5. Je suis ou participe à la politique 0 1 2 3
internationale et aux échanges
développés par mon établissement.
  Total 29
 
Selon le résultat obtenu précédemment, je situe mon profil Défis internationaux
et me réfère au cadre me correspondant. en matière de développemen
Ensuite ? Je choisis les gestes pour lesquels je souhaite durable
m’engager dès le début de l’année (au choix)
Puis avant la fin de l’année je vérifierai si je les
ai appliqués !

Je m’engage Je vérifie
Entre 0 et 5 points en début en fin
Je fréquente les centres culturels étrangers en France et d’année d’année

m’intéresse à la littérature et à l’actualité


internationale.
 
Avant tout départ à l’étranger, je me documente sur la
culture, l’environnement, l’économie de mon pays
d’accueil.
 
A l’étranger, je n’oublie pas de garder mes bonnes
habitudes environnementales ! je pratique des loisirs
propres avec un minimum de motorisation, je continue
à réduire mes déchets et je rapporte notamment piles et
médicaments s’il n’existe pas de filière de retraitement
sur place.

Je m’engage Je vérifie
en début en fin
Entre 6 et 10 points d’année d’année

Je m’implique dans des actions de coopération


(notamment avec des établissements dans des pays en
développement), de co-développement et de solidarité
internationale.
 
Je privilégie les produits issus du commerce équitable
dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité
dans le commerce international.
 
Je ne ramène pas de souvenirs de vacances qui puissent
contribuer à la disparition de certaines espèces
sauvages ou de biens culturels et dont la vente est
illicite.
30
Je m’engage
Je vérifie en
en début
Entre 11 et 15 points d’année
fin d’année

Je participe à des conventions d’échanges


d’étudiants, d’enseignants et de savoirs avec d’autres
établissements d’enseignement supérieur à l’étranger
(co-diplôme, convention universitaire, e-learning…).
 
J’apprends ou améliore ma pratique d’une langue
étrangère.
 
J’organise un voyage éco-responsable en tenant
compte des mes déplacements et activités, et favorise
le tourisme alternatif.

Le commerce équitable Le saviez-vous ?


offre de meilleures
conditions commerciales
aux producteurs
défavorisés, en
garantissant les droits Les trois principales formes de
fondamentaux et des Tourisme alternatif sont :
modes de production - Le Tourisme équitable, qui insiste
respectueux de sur la juste rémunération des
l’environnement acteurs locaux et l'achat de produits
respectueux de l'environnement.
- Le Tourisme responsable, qui
insiste sur les rencontres culturelles
et sociales et la connaissance des
réalités locales.
- Le Tourisme solidaire, qui tente le
mélange des deux précédents et
participe en outre au financement
de projets locaux culturels ou
sociaux.
31

Vous aimerez peut-être aussi