Vous êtes sur la page 1sur 6

ROYAUME DU MAROC

Colloque
Le rôle des femmes entrepreneures dans le
développement économique des pays de l’UMA

SESSION 2 :
« La femme entrepreneure maghrébine: défis et
perspectives »
Action de l’ANPME
Marrakech 1 Mars 2010

Dr: Houria NADIFI

Chef de Division Communication


& en charge de la mise en place de l’approche genre
Agence Nationale
Pour la Promotion de la PME (ANPME)
Maroc
1
Femmes et entreprenariat : Quelques chiffres 1/2
Sur 10,21 millions d’actifs occupés, les femmes représentent 27,5%.
Le pourcentage des hommes disposant d’un statut dans la profession autonome,
employeur, indépendant ou associé, est de 35,3%, contre 10,6% pour les femmes.
Le pourcentage des indépendants parmi les actifs occupés est de 29,3% pour les
hommes et 9,3% pour les femmes.
Le pourcentage de femmes dirigeant des micro entreprises est plus important
(59,3%) que celui des hommes (56,8%). Plus de 100.000 des femmes dirigeantes
de micros entreprises sont des travailleuses à domicile.

Les femmes ont une probabilité plus faible d’accéder à des postes de décisions
et de disposer de statut professionnel autonome que les hommes.
Nécessité de déployer des programmes d’incitation à l’autonomisation et à
l’entreprenariat.
2
Femmes et entreprenariat : Quelques chiffres 2/2
 Le nombre de femmes entrepreneures marocaines qui possèdent ou dirigent une
société est estimé à 9000 (5000 en 2005).
 Soit 0.5% de l’emploi des femmes dans le secteur formel et environ 10% du
nombres total des entreprises.
 Ces entreprises sont essentiellement des PME/PMI couvrant le secteur des
services (37%), le commerce (31%) et l’industrie (21%) notamment le textile.
 

Les entreprises gérées par des femmes se caractérisent par :


 Un chiffre d’affaire de moins de 2.4 millions de dollars,
 Une existence récente de moins de 10 ans pour la majorité  dont un tiers existe
depuis moins de 5 ans,
 60% reçoivent un salaire mensuel de moins de 2.400 dollars,
 Plus de 60% des entreprises de femmes emploient moins de 20 salariés. 50% de
ces salariés sont des femmes,
 68% des entreprises dirigées par des femmes, comptent moins de 5 cadres.

3
Pourquoi les femmes entreprennent-elles moins
que les hommes?
C’est un fait, les entrepreneurs du Maroc sont majoritairement des hommes,
quelques pistes d’explications:
 Pour entreprendre, il faut cumuler des qualités, des compétences, des motivations,
des exemples, et des ressources suffisantes pour franchir toute une série d’obstacles.
 Les femmes seraient moins nombreuses que les hommes à aller jusqu’au bout, en
raison du rapport entre les facteurs positifs (épanouissement, niveau de vie, création
de valeur.…) et les facteurs négatifs (obstacles, risques, problèmes,…) qu’elles ne
perçoivent pas de la même manière que leurs homologues masculins.
 Les facteurs négatifs agissent plus fortement que ceux positifs et inhibent l’action
d’entreprendre.
 De plus, l’éducation de la fille, la subsistance de stéréotypes socio culturels
influençant les filières des études, la surprotection familiale, … ne concourent pas au
développement de l’autonomie et du goût du risque, caractéristiques intrinsèques de
l’entrepreneur.
 Les universités et les écoles ne jouent pas pleinement le rôle d’incitation à
l’entreprenariat
4
Entreprenariat féminin et développement économique
 L’entreprenariat féminin est un levier pour le développement
économique de la nation,
 L’investissement consenti par l’état dans la formation de la gent
féminine est rentabilisé,
 Les hauts potentiels contribuent à l’essor de l’économie de leur
pays,
 La diversité du tissu entrepreneurial conduit à de meilleures
performances et à la création de valeur ajoutée…,
 l’étude de Catalyst (2004) avance que les entreprises, où les
femmes sont dans le « top management », ont des performances
financières supérieures à celles qui ont peu ou pas de femmes à ce
niveau.
 Des chercheurs vont jusqu’à avancer que la diversité H/F dans les
conseil d’administration des grandes entreprises aurait changé le
cours des évènements ayant conduit à la crise financière…! 5
Promotion de l’Entreprenariat féminin: Axe
stratégique d’intervention de l’ANPME

En plus de ses programmes d’appui destinés aussi bien aux FCE qu’aux
HCE, l’ANPME déploie un volet spécifique à l’entreprenariat féminin mené
en étroite collaboration avec le projet TAM de la GTZ.
Objectif:
Développer et structurer l’entrepreneuriat féminin, en intégrant la
dimension genre dans les projets de développement.
Partenaires :
 Structures intermédiaires d’appui aux entreprises gérées par des femmes
AFEM, ESPOD, CRI, …
Actions :
Renforcement des capacités commerciales et managériales, Coaching
financier, Mise en réseau , Introduction des nouvelles technologies, …
6

Vous aimerez peut-être aussi