Vous êtes sur la page 1sur 16

( P RO J E T )

CHARTE D’AUDIT INTERNE


La présente charte fixe les règles dans lesquelles s’exerce la
fonction audit interne dans l’entreprise .
Son approbation par la Direction Générale consacre
l’existence et garantit l’exercice de cette fonction ainsi que son
indépendance.
Son acceptation par les auditeurs manifestent leur
engagement :

- de service continu à la Direction Générale,


- de respect de règles déontologiques de leur profession,
- de faire preuve dans leur comportement et dans leur jugement
du plus haut degré d’intégrité, d’objectivité et de conscience
professionnel.
1. OJECTIFS
1.1. DEFINITION
L’audit interne est une fonction indépendante d’appréciation des
opérations de l’entreprise.
Il a pour objectif de s’assurer que le processus de contrôle interne
fonctionne de façon satisfaisante :

 en ce qui concerne les aspects opérationnels :

application des instructions et de la politique définie par la Direction


Générale, respect des normes et procédures en vigueur, efficacité des
structures et des organisations, régularité, sincérité et fiabilité des
informations.
 en ce qui concerne les aspects financiers :

protection du patrimoine et des ressources de l’entreprise, fiabilité des


informations financières.

Dans le cadre de ses travaux, l’audit interne suggère les améliorations


nécessaires ou souhaitables pour renforcer la qualité du contrôle
interne.
1.2 . DOMAINE
l’audit interne s’exerce sur l’ensemble des activités et des fonctions de
l’entreprise .

Les auditeurs ont un libre accès aux personnes, aux biens et aux
informations que nécessite l’exercice de leur fonction.

Des missions de toute nature peuvent leur être confiées dans la limite
de leur compétence.

Les auditeurs ne peuvent :

- Intervenir de leur propre initiative en dehors d’une instruction de leur

hiérarchie.
- Prendre une part active aux opérations de l’entreprise.
1.3. RESPONSABILITE
la cellule audit interne est responsable de la fonction audit interne
pour toute l’entreprise.

Les auditeurs doivent rendre compte à leur hiérarchie de toutes leurs


missions.

1.4. RATTACHEMENT
la cellule audit interne est rattachée directement à la Direction
Générale.

Le responsable de la cellule audit interne assiste aux assemblées


générales et extra ordinaire de l’entreprise.

La cellule d’audit interne à des relations fonctionnelles avec


l’ensemble des structures de l’entreprise.
2. MOYENS
La cellule audit interne est placée sous l’autorité d’un
responsable qui coordonne et supervise l’activité des
auditeurs.

Pour la définitions des responsabilités et des tâches , il y a lieu


de se reporter aux fiches de fonctions.
Responsable d’audit interne ( chef de mission ) 
Auditeur 
2.1. PROGRAMME ANNUEL D’AUDIT
Un programme annuel d’audit est présenté par le responsable de la
cellule audit à la Direction Générale.
Ce programme est établi à partir :
• Des propositions du responsable de la cellule d’audit interne,
• Des demandes des directions opérationnelles et de la Direction
Générale consultées au préalable.
• Des directives du Directeur Général,
• Il est arrêté avec la Direction Générale après consultation des
membres du conseil de Direction qui est informé trimestriellement

de son déroulement.
• Il peut être modifié en cours d’année en fonction des contraintes
d’exécution des missions et des demandes nouvelles à
caractère urgent devant être satisfaite en priorité.
2.2. PLANNING DES MISSIONS
Il est tenu un planning des missions qui coordonne dans le temps le
déroulement des opérations des missions et prévoit l’affectation des
auditeurs.
Il est géré sur une période glissante de trois (03) mois.

2.3. ENGAGEMENT DES MISSIONS


Toute mission est engagée à l’initiative de la Direction générale.
Elle est précédée d’une phase préliminaire informelle et de durée
variable destinée à fixer les caractéristiques de l’audit.

L’engagement officiel et définitif de toute mission doit précéder cette


phase préliminaire. 

2.4. DEFINITION DES MISSIONS 


au cours de la phase préliminaire, deux documents sont élaborés afin
de définir clairement chaque mission :
- La lettre de mission
- Le descriptif de mission ( mémo d’orientation de la mission )
2.4.1. LA LETTRE DE MISSION
Elle précise l’objet détaillé de la mission tel qu’il a été défini par les personnes ou les
services demandeurs, et leur est soumise pour approbation avant émission.
L’envoi de la lettre de mission signée par le responsable de la structure audit, en accord
avec la Direction Générale officialise toute mission ;
Elle indique :
• L’origine (inscription ou programme, demande spécifique )
• L’objet détaillé
• L’étendue et les limites,
• La date de début et la durée prévue
• Les lieux et les structures concernées,
• Les noms des auditeurs
• ‫ة‬ventuellement les moyens à mettre à la disposition des auditeurs
Cette lettre est adressée :
- En destinataire : aux personnes ayant demandé la mission ainsi qu’aux
responsables opérationnels auxquels ils sont rattachés ;
- En copie : aux responsables des structures auprès desquelles les travaux
peuvent se dérouler ou des informations être demandées,
- En information : au Directeur Général et aux membres du conseil de direction
intéressés.
2.4.2. Le descriptif de mission ( ou mémo d’orientation de la mission )
Ce document, interne à la structure d’audit, oriente la mission et
constitue par la suite le document de référence tout au long de
l’exécution des travaux.
Il est approuvé par le responsable de la structure audit interne.

Il comprend :
• L’objet, la nature et l’étendue de la mission, tels qu’ils ont été définis
dans la lettre de mission,
• Un résumé du contexte et de l’environnement général du sujet à auditer
(
éléments chiffrés par exemple) ;
• Les objectifs particuliers et prioritaires de la mission,
• Le descriptif motivé des principales phases de la mission et des moyens

à mettre en œuvre pour la réaliser,


• L’organisation de la mission : répartition des travaux, planning
prévisionnels, sites visités…
2.5. EXECUTION DES TRAVAUX
Les auditeurs exécutent leur programme conformément aux seules
instructions reçues de leurs hiérarchies ;
Les directions et leurs structures s’efforceront de faciliter leur
intervention et les auditeurs s’efforceront de coordonner au mieux leurs
travaux avec les services audités afin de respecter les impératifs de
chacun.
Les auditeurs pourront de faire aider des services extérieurs au service
audité lorsqu’ils estimeront utile en raison de la compétence
particulière de ces services.

Dans tous les cas, ils seront tenus :


• De demander au préalable cette assistance en justifiant l’intérêt
pour la mission,
• D’informer la hiérarchie de ces services,
• D’informer les audités et de régler avec ces derniers les modalités

d’intervention,
• Les services sollicités devront apporter leur concours et, en cas
de refus, motiver celui-ci.
2.6. RAPPORT D’AUDIT
Toute missions d’audit fait l’objet d’un rapport. Celui-ci est présenté
dans les formes appropriées à son contenu et à ses destinataires.

 En cours de mission :
• En liaison avec le responsable de la mission,
• Des informations orales sur les constats et les recommandations
peuvent être communiquées par les auditeurs,
• Des synthèses périodiques peuvent être faites pour les responsables
des directions opérationnelles,
• Des informations sur l’avancement des travaux sont communiqués
mensuellement par le responsable de la structure audit interne au
Directeur Générale (conseil de direction )
 En fin de mission :

• Une communication orale des conclusions est faite aux responsables


des services audités.
• Un projet de rapport écrit ( non signé ) est élaboré sous la
responsabilité directe du chef de mission et adressé au responsable
des structures auditées qui est seul habilité à en diffuser des copies.
• Le responsable des structures auditées adresse, dans un délai convenu

avec les auditeurs, ses observations au chef de mission qui ont fait
mention dans le rapport final.
• Le rapport final est signé par le responsable de la structure audit.
• Il comprend un rapport détaillé et une note de synthèse.
Il est diffusé :
En destinataire  : au demandeur de la mission,
En copie : au responsable de la structure auditée,
Aux responsables des structures pouvant être intéressés par les conclusions de
l’audit avec l’accord de la Direction Générale,
En information  : à la Direction Générale et aux membres du comité de Direction.
Tout rapport d’audit fait l’objet d’une discussion à l’initiative du Directeur Général avec
les structures intéressées aux conclusions.
Au cours de cette réunion est arrêté un plan d’action, le compte rendu de celle-ci et le
rapport sont communiqués par le responsable de la structure audit interne au
Directeur Général.
La Direction Générale et la structure d’audit interne sont seules habilitées à diffuser,
dans les formes qu’elles jugent appropriées, tout ou une partie du rapport d’audit à
des tiers.

SUIVI DES RECOMMANDATIONS


Un tableau récapitulant les recommandations est joint à chaque rapport d’audit. Il
est complété lors de la phase de suivi des recommandations.
Celle-ci est engagée dans l’année suivant l’émission du rapport . elle est confié
soit à la structure d’audit interne ou à une autre structure qui, dans ce cas, en
rend compte à la structure d’audit interne.
La mise en œuvre des recommandations est de la responsabilité des directions
concernées.
2.7. RELATIONS AVEC LA DIRECTION GENERALE
Un examen des principaux sujets d’audit est effectué par la Direction Générale
à sa demande et au moins tous les trimestres, en cours d’une réunion à
laquelle participeront :
- Le directeur Général,
- Le responsable de la structure audit interne

2.08. RELATIONS AVEC LES AUTRES STRUCTURES


la structure audit interne communique, à la demande des structures, le
programme d’audit interne.
Les modalités de collaboration entre la structure d’audit interne et les directions
opérationnelles sont régulièrement mises au point entre les deux parties en
accord avec la Direction Générale.

2.09. BUDGET
Le budget de la structure audit est proposé par le responsable et approuvé par
la Direction Générale.
Le responsable de la structure est seul habilité à engager des frais. Il vise les
frais de fonctionnement de la structure sous le contrôle de la Direction Générale.
Les procédures générales applicables sont celles de l’entreprise .
2.10. RAPPORT D’ACTIVITE
Le responsable de la structure audit interne établit mensuellement un
rapport d’activité qu’il adresse à la Direction Générale.
Ce rapport fait apparaître, en particulier, l’exécution qui a été faite du
programme annuel d’audit.
Il fait l’objet de discussion au sein du conseil de Direction de l’entreprise.

2.11 REUNIONS DE SERVICE.


Deux réunions sont organisées mensuellement :
- L’une, interne à la structure, traite des questions de fonctionnement,
- L’autre avec la direction Générale, permet un échange d’information.

Vous aimerez peut-être aussi