Vous êtes sur la page 1sur 10

L’emprunt

Ampleur du phénomène
Langues sources d’emprunts
Types d’emprunts
Assimilation

Ampleur du phénomène d’emprunt


Fonds primitif de la langue française :
- pré-celtique, celtique : éléments naturels, anciennes techniques agricoles…
- latin populaire : tous domaines
- germanique : guerre, vie rurale, sociale…

Fonds primitif 12%


Construits 48%

Emprunts 40%
Les langues sources d’emprunts

Confusions : fonds primitif / emprunts


Omission : latin, grec
Le latin

Double statut : - langue d’héritage


- source d’emprunts constante

Ex. : XIIe s. : amplus -> ample (dér. amplement, ampleur)


XIVe s. : amplificatio -> amplification
XVe s. : amplificare -> amplifier ; amplitudo -> amplitude

Grandes vagues : - Renaissance


- XVIIIe s.

Doublets
Etymon Héritage Emprunt
captivus chétif captif
mutare muer muter
potionem poison potion
ministerium métier ministère
auscultare écouter ausculter
fragilis frêle fragile
liberare livrer libérer
masticare mâcher mastiquer
communicare communier communiquer
hospitalium hôtel hôpital
L’italien

Forte influence XIVe s. – XIXe s.


Point culminant : XVIe s. « italomanie » (>< Henri Estienne)

(Traicté de la conformité du langage françois avec le grec, 1565)

XIIe s. – milieu XXe s. : italien = 824 mots ; anglais : 694 mots

Vocabulaire musical, artistique, littéraire, guerrier…


L’anglais
Surtout à partir du XVIIe s.
Point culminant : XX-XXIe s.
accélération années 1960-70
(>< René Etiemble - 1965)
Loi Bast-Lauriot (1975)
Loi Toubon (1974)

Grandes vagues :
- milieu XVIIIe s.
- XIXe s.
- entre deux guerres -> années 1990
- 1990 à nos jours
Emprunts de l’anglais au français
XIe s. : invasion de l’Angleterre par les Normands
Fin du XVIIe s. : français langue de prestige
XIXe – XXe s. : français principale langue vivante d’emprunt

Emprunts récurrents : gentil -> XIIIe s. gentle


-> XVIe s. genteel
-> XVIIe s. jaunty
Doublets :
- solitary lonely
- nourrish feed
- aid help

Faible conscience des locuteurs :


President George W. Bush's reputed utterance to British Prime Minister Tony Blair that "the trouble with the
French is that they don’t have a word for entrepreneur"
L’arabe

Époque médiévale
- domaine scientifique : chiffre, algèbre, chimie, zéro, zénith…
- domaine médical : élixir, camphre, alcool, sirop…
- divers : safran, coton, café…

Colonisation
- réalités de la culture : couscous, babouche, djellaba, méchoui…
- valeur familière ou péjorative : bled, barda, bezef, clebs, gourbi, toubib…

Français contemporain
- réalités de la culture : halal, djihad, burkini…
- langue familière : wesh, seum, kiffer…
Grands types d’emprunts
1. Emprunt proprement dit

2. Calque : traduction littérale


white collar -> col blanc ; skyscraper -> gratte-ciel ; hotdog -> chien chaud

3. Calque de l’extension sémantique : imitation de l’extension


mouse -> souris ; star -> étoile

4. Emprunt sémantique : imitation du sens d’un mot de forme proche


réaliser (<- to realize) ; opportunité (<- opportunity) ;
conférence (<- conference) ; supporter (<- to support)
Assimilation d’un emprunt
xénisme -------------------------------------------- emprunt naturalisé

1. Assimilation phonique
campus – dancing – charter – iceberg – challenge

2. Assimilation graphique
beefsteak -> bifteck - blog -> blogue - to watch -> ouatcher

3. Assimilation flexionnelle
gentlemen -> gentlemans ; soprani -> sopranos ; Angl : we rendez-voused

4. Assimilation dérivationnelle
football -> footballeur ; clown -> clownesque ; look -> relooker

5. Assimilation « métaplasmique »
football -> foot ; boy-scout -> scout ; smoking-jacket -> smoking

6. Assimilation sémantique
sprint = toute épreuve course rapide ; Angl : chef = « chef cuisinier »

Vous aimerez peut-être aussi