Vous êtes sur la page 1sur 24

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF COMEROON

Paix – Travail – Patrie Peace – Work – Fatherland


------------ ------------
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE   NATIONAL ADVANCED
DES POSTES, DES TELECOMMUNICATIONS   SCHOOL OF POSTS, TELECOMMUNICATIONS
ET DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION AND INFORMATION AND COMMUNICATION
ET DE LA COMMUNICATION TECHNOLOGIES
------------ ------------

VUE D’ENSEMBLE DE LA
REGLEMENTATION DANS LE
1
SECTEUR DES TELECOMS
EXPOSE DE REGULATION ET REGLEMENTATION DES TELECOMS ET TIC

Sous la supervision de M. MINKO Benjamin


2 GROUPE:1

MEMBRES DU GROUPE :

 OWOUNDI EKOE ERWIN BEDINE (RT)


 BATA KEVIN WILFRIED (IR)
 TCHATAT TCHATCHOUA MILYAN MARINA (RC)
3 SOMMAIRE:

I. OBJECTIFS DE LA REGLEMENTATON

II. LE PROCESSUS DE REGLEMENTATION

III. PRINCIPE D’UNE REGLEMENTATION EFFICACE


4 I. OBJECTIFS DE LA
REGLEMENTATON
 Pourquoi Règlementer les Télécommunications?
Au cours de la dernière décennie du XXe siècle, on a assisté à des changements sans précédent
dans l'industrie mondiale des télécommunications. De nombreuses entreprises d'Etat furent
privatisées dans l'exploitation de ce secteur et une vague d'initiatives politiques mettant en
place la concurrence et la dérégulation dans le domaine des télécommunications déferla sur la
planète. Dans des dizaines et des dizaines de pays, on mit en œuvre des méthodes nouvelles,
fondées sur le marché, pour la fourniture des services de télécommunication.
5

Parallèlement à la mise en place de politiques fondées sur le marché, durant les années 90, le nombre des autorités
nationales de régulation des
télécommunications est passé de 12 à plus de 90 sur l'ensemble de la planète. Certains penseront qu'il y a de l'ironie dans
cette évolution. La fourniture de services de télécommunication selon les principes du marché ne devrait-elle pas avoir
pour
corollaire moins d'intervention du régulateur, et non pas plus?
Dans le monde entier, on s'accorde à répondre «oui» à cette question – dans le long terme, mais «non» pour le court
terme. Pour réaliser avec succès la transformation de marchés monopolistiques de télécommunication en marches
concurrentiels, il faut des interventions de réglementation, faute de quoi on n'obtiendra pas de concurrence viable. En
fait, les périodes où se mettent en place les privatisations et une concurrence significative peuvent se révéler comme étant
les périodes les plus actives dans le cycle de vie d'une autorité de régulation.
 Objectifs de réglementation généralement reconnus
– Faciliter l'accès universel aux services de télécommunication de base
6
– Encourager les marchés concurrentiels, pour promouvoir:
• la prestation efficace des services de télécommunication
• une bonne qualité de service
• la mise en place de services de pointe, et
• des tarifs efficaces
– Là où des marchés concurrentiels n'existent pas ou sont défaillants, prévenir les pratiques abusives de la
puissance de marché, telles qu'une tarification excessive et un comportement anti-concurrence des firmes
dominantes
– Créer un climat favorable à la promotion des investissements pour développer les réseaux de
télécommunication
– Accroître la confiance du public dans les marchés des télécommunications, par l'application de politiques
transparentes de régulation et d'octroi de licences
– Protéger les droits des usagers, notamment les droits à la protection de la vie privée
– Accroître la connectivité des télécommunications pour tous les usagers, par la mise en œuvre de procédures
efficaces d'interconnexion
7

 Expansion de la réglementation des télécommunications


C'est à la fin du XIXe siècle qu'a commencé, aux Etats-Unis et au Canada, la réglementation par l'Etat des
opérateurs des télécommunications du secteur privé. En revanche, dans la plupart des pays, les réseaux de
télécommunication ont été exploités par des administrations publiques pendant la plus grande partie du XXe
siècle. Dans la majorité des pays, les pouvoirs publics exploitaient les télécommunications de la même manière
que les services publics des postes, des chemins de fer ou des transports routiers. Cette situation s'est renversée
de façon spectaculaire au cours des dix dernières années, époque où des dizaines de pays ont privatisé leurs
entreprises d'exploitation des télécommunications.
8

 Mise en œuvre de la réforme du secteur des télécommunications


Les fonctionnaires chargés d'appliquer la politique générale de l'Etat ont généralement pour tâche d'introduire
les réformes du secteur des télécommunications, mais ce sont les régulateurs qui veillent à la mise en œuvre de
nombre de ces réformes. Une réglementation efficace est la condition nécessaire du succès des réformes
sectorielles.
Le Tableau 1.1 récapitule des réformes importantes qui ont été mises en pratique dans le
monde entier, et dont la mise en œuvre se poursuit. Ce tableau énumère aussi les grands
objectifs des réformes en question.
9
10
11 II. Le processus de réglementation

Les autorités de régulation appliquent une variété de procédures de réglementation. Selon le cadre
juridique en cause, elles peuvent promulguer des «instruments de réglementation» de divers types:
règlements, décisions, ordonnances, décrets, règles, lignes directrices, avis, résolutions. Le plus
souvent, l'effet de ces instruments est la prise de «décisions» qui mettent en œuvre des politiques
générales de réglementation, règlent des différends ou traitent d'autres questions dans les limites
du mandat du régulateur.
Les principes d'un processus efficace de prise de
décisions en matière de réglementation sont bien
connus. Ce sont:
− la transparence;
− l'objectivité;
− le professionnalisme;
− l'efficacité; et
− l'indépendance.
12
13
14
15
16 III. PRINCIPE D’UNE REGLEMENTATION
EFFICACE

Les marchés des télécommunications se trouvent dans un état de transition sur l'ensemble du
globe, mais ils évoluent dans la même direction, cela dans la plupart des pays. Il n'est donc pas
surprenant qu'il y ait convergence des principes d'une réglementation efficace dans le monde
entier. Cependant, les modalités d'application de ces principes varient considérablement en
fonction des facteurs suivants: structure et niveau d'évolution du marché des
télécommunications considéré, ressources du pays, cadre juridique et
capacités de réglementation du pays.
On trouvera ci-après une analyse des principes de base d'une réglementation efficace
applicables selon les circonstances.
17

 Réduire l'intervention de réglementation à un minimum après la mise en place de la


concurrence
Le niveau de réglementation doit être maintenu à un minimum, surtout dans les marchés
marqués par la concurrence. Dans le monde entier, on a la
preuve que les demandes des consommateurs sont mieux satisfaites par les marchés où règne
la libre concurrence que par les marchés contrôlés par
l'Etat. Les avantages procurés par la privatisation ou la libéralisation risquent d'être annulés ou
considérablement réduits par des mesures de réglementation trop lourdes.
18

 Harmonisation avec des normes de réglementation régionales et mondiales


Les bases technologiques et économiques des télécommunications sont les mêmes dans le
monde
entier. Aujourd'hui, un petit groupe de constructeurs produit la majorité des équipements de
commutation et de transmission, de terminaux, de logiciels et d'équipements de réseau
connexes qui sont utilisés presque partout dans le monde. Même là où il existe des différences
dans la technologie ou dans les applications locales, on a recours aux mêmes architectures de
base pour les réseaux. La
tendance à l'harmonisation des technologies de télécommunications s'affirme de plus en plus.
19

 Introduire la concurrence
Chacun reconnaît que les avantages de la concurrence dans la prestation des services et dans la
mise à disposition des moyens de télécommunication
l'emportent de loin sur les inconvénients éventuels. Aujourd'hui, les marchés des
télécommunications sont ouverts à la concurrence, à des degrés divers, et cela dans la plupart
des pays.
20

 Assurer l'efficacité opérationnelle


régulateurs est souvent un facteur d'efficacité opérationnelle. Il est clair que les activités de
réglementation peuvent être beaucoup plus
efficaces aujourd'hui que par le passé. L'Internet, le traitement électronique des demandes de
réglementation et la publication des décisions de réglementation par des moyens électroniques
ont considérablement amélioré l'efficacité et la transparence de la réglementation. Le coût de
ces opérations (ouverture d'un site Internet pour la réglementation et mise en œuvre d'un
traitement électronique des rapports, demandes et autres communications concernant la
réglementation) a baissé dans des proportions telles que chaque régulateur peut utiliser ces
méthodes pour améliorer l'efficacité de son travail.
21

 Stratégies pour une réglementation efficace dans les économies en développement


Les principes d'une réglementation efficace sont les mêmes dans la plupart des pays, mais
certains
de ces principes peuvent être appliqués différemment dans les économies en développement. Il
existe de grandes différences – s'agissant des ressources et d'autres contraintes – entre ces
économies et celles des pays de l'OCDE. Cela se reflète, de toute évidence, dans la
réglementation. Dans les pays dont l'économie est en développement ou se trouve en phase de
transition, les
régulateurs ont davantage besoin de méthodes pratiques et simples.
22
23
24 CONCLUSION

La réglementation permet de fixer les règles pour l’exploitation des infrastructures de


Télécommunications.
Elle permet d’encourager la concurrence dans le secteur des Télécommunication et de fixer les
règles du jeu. Il est important qu’elle garde une indépendance et une objectivité dans la prise
des décisions pour assurer une meilleure crédibilité et une meilleure qualité de ses services .

Vous aimerez peut-être aussi