Vous êtes sur la page 1sur 49

ECOLE NATIONALE D’ INGENIEURS DE TUNIS

Département Génie Industriel

HAJRI Aymen
Réalisé par : GHARBI Radwan
ZANNADI Zied

3 A GI2 A.U: 2009 / 2010


Plan de l’exposé

2
Introduction

Un stock est une


quantité d’ articles
gardée en réserve,
pour une demande
interne (usine) ou
externe (le client).
3
Introduction

Activités et techniques
destinées à maintenir le
stock d’ articles à un niveau
souhaité (compte tenu des
objectifs et des niveaux de
maîtrise du processus).
4
Introduction

La gestion des stocks

Planifier Organiser Diriger Contrôler

les activités relatives à tous les stocks de


matières gardés dans l’entreprise.
— Combien commander ?
— Quand commander ? 5

— Avec Min Coût


1. Types de stocks
■ On recense quatre types de stocks

1. Stocks de matières premières

2. Stocks de produits en cours

3. Stocks de produits finis

4. Stocks entretien, réparation, … 6


2. Objectifs de la gestion des stocks

■ Répondre à la demande anticipée de la clientèle


(stocks par anticipation)

■ Éliminer les risques de pénuries (stocks de


sécurité)

■ Minimiser le nombre de commandes


7
8
3. Méthode ABC (Pareto, Loi 20/80)
Lorsqu’une entreprise gère des milliers d’articles:
■ degré d’importance (ex: fournitures de bureau,

articles reliés à la production, ….)


■ Coûts

 Classification des produits selon deux critères


Fréquence d’utilisation

valeur

9
Classement ABC sur les sorties(fréquence d’utilisation)

10
Classement ABC sur les sorties

11
Courbe ABC sur les sorties
Bonne
politique de
GS / B,C

Zone A Zone B Zone C

 les 2 premiers produits représentent 69 % des sorties


et 20 % de nombre total d’articles : la classe A.
 Les articles 05, 07, 04 et 03 représentent 28 % des sorties pour 40 % des
Articles : la classe B 12
 Les 4 derniers articles représentant 3 % de la valeur totale des articles pour 40
% des articles : la classe C
Classement ABC sur les valeurs en stock

13
Classement ABC sur les valeurs en stock
Bonne
politique de
GS / B,C

Zone A Zone B Zone C

 les 2 premiers produits représentent 78 % de la valeur en stock


et 20 % de nombre total d’articles : la classe A.
 Les articles 10, 07, 04 et 03 pourraient constituer : la classe B représentent 25 %
14
de la valeur en stock pour 40 % des articles
 Les 4 derniers articles formeraient : la classe C représentant 3 % de la valeur
totale des articles pour 40 % des articles
Classement ABC adapté : Classement combiné articles/clients

Cette analyse croisée permet par exemple de ne pas sous-estimer un article


de catégorie C(article 8), intéressant un client de catégorie A (client C1)
15
4. Types des inventaires

■ Opérations de comptage et d’évaluation de


l’état de stock effectuées par le gestionnaire

■ Permanent (journalier)
■ Intermittent (une fois/an)
■ Tournant (ex: par classe d’article): classe A /
mois, classe B / trimestre, Classe C /
semestre.
16
5. Les coûts reliés à la gestion des
stocks
■ Nous pouvons classer les coûts liés aux
stocks en quatre catégories :
 coût d’achat: Vco
 coût de lancement de la commande
(passation): Cpa
 coût de stockage (possession): Cpo
 coût de pénurie (rupture): Cp

CT = Vco + Cpa + Cpo + Cp 17


COÛT DE COÛTS DE
VALEURS DE LANCEMENT possession du
CONSOMMATION (PASSATION DES matériel.
COMMANDES) (stockage)
(COÛTS DES
La gestion
MATÉRIELS ou des stocks
doit être telle
d’ achat) que la
somme de
ces trois
Cpa = coût total
éléments de
annuel
coûts soit
des commandes minimale.).
Nombre annuel
des Calculé sur une Hypothèse:
année:
Pour un article commandes. le coût de pénurie
taux de possession
donné: Cpa total=Cpa.N n’ intervient pas
annuel
QUANTITÉ pour le calcul.
Cpa total=Cpa. (S/Q) X
CONSOMMÉE EN
UNE ANNÉE (S) -S: Consommation valeur du stock
annuelle immobilisé.
X prévisionnelle
COÛT UNITAIRE -Q: Quantité
D’ ACHAT DE L’ Cpo= (Q/2). Pu.i 18
commandée à chaque
ARTICLE (Pu) réapprovisionnement.
-N:nombre de
COÛT DE COÛTS DE
VALEURS DE LANCEMENT possession du
CONSOMMATION (PASSATION DES matériel.(stockage)
COMMANDES)
(COÛTS DES
MATÉRIELS ou
d’ achat)

19
5.1 coût d’achat
Le coût d’achat représente la valeur monétaire (le
prix coûtant) du produits stockés.

5.2 coûts de lancement de la commande


■ chaque fois qu’une commande est passée, un
coût fixe est encouru, peu importe la taille de la
commande, ainsi que le coût d’achat, .
— la préparation du bon de commande
— les frais de poste, de téléphone, de télécopieur, de
courrier électronique
— les frais reliés à la réception des marchandises
20
— les frais reliés au suivi des commandes
— les frais de transport
5.3 Coûts de possession
■ Coûts encourus pour maintenir en inventaire,
pendant une certaine période, des marchandises.
■ Ils sont exprimés en u.m par article par unité de
temps (coût/article/période: ex 0,1D/unité/an).

— Coût d’utilisation de l’espace d’entreposage


— Location, électricité
— Assurances pour l’entrepôt,
— Frais d’entretien des installations,
— La manutention, etc … ; 21
Calculé sur une année:
taux de possession annuel (i) X valeur du stock immobilisé.

Cpo= (Q/2). Pu.i


Car, on réapprovisionne par
Q de quantité de máteriels
Q= S/N
Dans ce cas nous avons une
variation lináire du stock,
donc:
Quantité moyenne= Q/2.
Le coût de possession
s’ exprime en fonction
du taux de possession et
Pu: prix unitaire du matériel.
22
du stock moyen en
valeur.
5.4 Les coûts de pénurie
■ Les coûts de pénurie représentent les coûts
susceptibles de survenir lorsqu’un article
n’est pas disponible.
■ Les coûts de pénurie comprennent :
— la main d’oeuvre inoccupée

— l’équipement arrêté

— les coûts occasionnés par les

changements dans le programme de


fabrication
— les coûts supplémentaires de sous- 23

traitance pour respecter les délais


Min CT : Formule de Wilson
(Quantité ?, Périodicité?)
CT = f(Q)

 On cherche Q optimale rendant CT le


plus faible possible.
 ∂(CT)/ ∂Q = 0  Qe = 2 * S * Cpa
Pu * i

CTe = Pu * S/Qe + S*Pu + t * u*


Qe/2
24
-Le coût d’ achat (S.Pu) n’
intervient pas dans le calcul

-Le coût de possession est


une fonction linéaire de la
forme y=ax (Où x rèpresente
la variable Q)
-Le coût de passation de
commandes est une hyperbole
équilatère de la forme y=a/x
-Le coût passe donc par une valeur minimale pour
CPA=CPO, à cette valeur correspond la quantité 25
économique “Qe”
La durée optimale entre deux
commandes est donnée par To:
To (en jours)= Qe / S. 365
To (en mois)= Qe / S.12

EXEMPLE:
Soit un article d’ une valeur unitaire Pu=20 DT dont la
consommation annuelle est S=600.
Le coût de passation d ‘une commande est évalué à
Cpa=100DT, le taux de possession t=15%.
D’ après la formule de Wilson on va commander
Qe=200 articles,
Soit une commande tous les
26
To= 4 mois.
6.Stock de
sécurité
C’est la Quantité de stock qui est gardée en
réserve afin d'assurer un niveau de service
prédéterminé. Ce stock sert à pallier aux
variations de la demande (client) ou des
délais (livraison interne ou externe).

27
Stock de sécurité
Rappel

■ La variance est la moyenne des carrées des écarts à la


moyenne. Pour une population:

v=
∑ ( x − x)
i
2

N
x = moyenne de la consommation

■ L’écart type est la racine carrée de la variance.


Pour un échantillon:

∑ ( x − x)
2
i
écart type = σ = V =
N 28
Stock de sécurité

Δ Demande

Stock de Niveau de
sécurité service

Δ Délai

29
PROPRIÉTÉS STATISTIQUES DE LA COURBE
DE DISTRIBUTION NORMALE
50.0%

84.1%

97.7%
niveau de service 68.27%
95.45%
99.73%

μ - 3σ μ - 2σ μ-σ μ μ+σ μ + 2σ μ + 3σ
30
μ =moyenne
Calcul du stock de sécurité en
fonction de l’erreur de
■ prévision
Lorsque que la demande varie dans le
temps:
— Tendance
— Saisonnalité
— Cycle

Il est préférable de faire des prévisions


plutôt que d’utiliser la demande moyenne.
■ Le stock de sécurité doit être calculé en
fonction du degré de précision à prévoir la31
demande.

SS = FS X Écart
type
L’écart type=1.25 * É.A.M ( Écart Absolu
Moyen).
n n

∑E t ∑D t - Pt
É.A.M. = t =1
= t =1
n n

Et = Erreur à la période t
Dt = Demande à la période t
Pt = Prévision à la période t
n = nombre de périodes considérée s

FS = Facteur de sécurité (dépend du taux 32

de couverture souhaité)
Exemple
Prévision Demande Écart Écart Absolu
100 125 25 25
80 60 –20 20
75 95 20 20
125 95 –30 30
150 160 10 10
180 175 -5 5
250 280 30 30
245 200 –45 45
120 100 –20 20
80 100 20 20
60 70 10 10
75 70 –5 5
Moyenne 128 Total 240

TOTAL DES ECARTS ABSOLUS : 240


NOMBRE D'OBSERVATIONS : 12
ÉCART ABSOLU MOYEN: 20
33
Le niveau de service souhaité est 95%
Tableau de probabilité
Z
cumulative
FS = Facteur de sécurité
0.00 0.01 0.02 0.03 0.04 0.05 0.06 0.07 0.08
0.0 0.5000 0.5040 0.5080 0.5120 0.5160 0.5199 0.5239 0.5279 0.5319
0.1 0.5398 0.5438 0.5478 0.5517 0.5557 0.5596 0.5636 0.5675 0.5714
0.2 0.5793 0.5832 0.5871 0.5910 0.5948 0.5987 0.6026 0.6064 0.6103
0.3 0.6179 0.6217 0.6255 0.6293 0.6331 0.6368 0.6406 0.6443 0.6480
0.4 0.6554 0.6591 0.6628 0.6664 0.6700 0.6736 0.6772 0.6808 0.6844
0.5 0.6915 0.6950 0.6985 0.7019 0.7054 0.7088 0.7123 0.7157 0.7190
0.6 0.7257 0.7291 0.7324 0.7357 0.7389 0.7422 0.7454 0.7486 0.7517
0.7 0.7580 0.7611 0.7642 0.7673 0.7704 0.7734 0.7764 0.7794 0.7823
0.8 0.7881 0.7910 0.7939 0.7967 0.7995 0.8023 0.8051 0.8078 0.8106
0.9 0.8159 0.8186 0.8212 0.8238 0.8264 0.8289 0.8315 0.8340 0.8365
1.0 0.8413 0.8438 0.8461 0.8485 0.8508 0.8531 0.8554 0.8577 0.8599
1.1 0.8643 0.8665 0.8686 0.8708 0.8729 0.8749 0.8770 0.8790 0.8810
1.2 0.8849 0.8869 0.8888 0.8907 0.8925 0.8944 0.8962 0.8980 0.8997
1.3 0.9032 0.9049 0.9066 0.9082 0.9099 0.9115 0.9131 0.9147 0.9162
1.4 0.9192 0.9207 0.9222 0.9236 0.9251 0.9265 0.9279 0.9292 0.9306
1.5 0.9332 0.9345 0.9357 0.9370 0.9382 0.9394 0.9406 0.9418 0.9429
1.6 0.9452 0.9463 0.9474 0.9484 0.9495 0.9505 0.9515 0.9525 0.9535
1.7 0.9554 0.9564 0.9573 0.9582 0.9591 0.9599 0.9608 0.9616 0.9625
1.8 0.9641 0.9649 0.9656 0.9664 0.9671 0.9678 0.9686 0.9693 0.9699
1.9 0.9713 0.9719 0.9726 0.9732 0.9738 0.9744 0.9750 0.9756 0.9761
2.0 0.9772 0.9778 0.9783 0.9788 0.9793 0.9798 0.9803 0.9808 0.9812
2.1 0.9821 0.9826 0.9830 0.9834 0.9838 0.9842 0.9846 0.9850 0.9854
1.645
2.2 0.9861 0.9864 0.9868 0.9871 0.9875 0.9878 0.9881 0.9884 0.9887
2.3 0.9893 0.9896 0.9898 0.9901 0.9904 0.9906 0.9909 0.9911 0.9913
2.4 0.9918 0.9920 0.9922 0.9925 0.9927 0.9929 0.9931 0.9932 0.9934
2.5 0.9938 0.9940 0.9941 0.9943 0.9945 0.9946 0.9948 0.9949 0.9951
2.6 0.9953 0.9955 0.9956 0.9957 0.9959 0.9960 0.9961 0.9962 0.9963
2.7 0.9965 0.9966 0.9967 0.9968 0.9969 0.9970 0.9971 0.9972 0.9973
2.8 0.9974 0.9975 0.9976 0.9977 0.9977 0.9978 0.9979 0.9979 0.9980
2.9 0.9981 0.9982 0.9982 0.9983 0.9984 0.9984 0.9985 0.9985 0.9986
3.0 0.9987 0.9987 0.9987 0.9988 0.9988 0.9989 0.9989 0.9989 0.9990

34
Exemple

■ Pour un niveau de service de 95% nous


aurions:

SS = FS X σ
Stock de = Facteur de X Écart
type
Sécurité Sécurité

35
SS = 1.65 x (20*1.25)
= 41.2
7.Indicateurs fondamentaux

Indicateurs Les outils du manager

 La délai de rotation est le temps moyen pendant lequel les


marchandises sont conservées dans l’unité commerciale.

Délai de rotation

Stock moyen Taux de rotation

Coût d’achat des marchandises


Stock initial + Stock final / 2
vendues / valeur du stock moyen

36
Délai de rotation = 365 jours / Taux de rotation
Exemple : L’objectif est d’analyser la rotation des stocks par
comparaison avec la concurrence.

Années N-4 N-3 N-2 N-1


Valeur Stock initial 15 000 25 000 35 000 25 000
Valeur Stock final 30 000 35 000 25 000 25 000
Valeur Stock moyen 22 500 30 000 30 000 25 000
Coût d’achat des marchandises 250 000 300 000 280 000 350 000
vendues
Taux de rotation 11.1 10 9,33 14
Délai de rotation ( en jours) 32,88 36 39,12 26,07

Une nouvelle politique de gestion des stocks du manager a permis de réduire


considérablement le délai de conservation des articles.
37
 Le taux de rupture est un indicateur
mesurant le degré d’insatisfaction de la
clientèle.
Demande non satisfaite / Demande
satisfaite
 La démarque inconnue permet
d’apprécier l’écart entre le niveau de stock
calculé et réel. La différence peut provenir de
vols, casses, erreurs lors de comptabilisation
lors du passage en caisse…
(Stock réel – Stock théorique) / Chiffre
38
d’affaires
8.Modèles de gestion des stocks
Période fixe Période variable

Quantité fixe Méthode du Méthode du point de


réapprovisionnement fixe commande

Quantité Méthode du recomplètement Approvisionnement


variable date et quantités
variables

39
Modèle à quantité fixe et période fixe

Quantité
en stock

Stock de sécurité

Temps
T T T
40
■ Avantages:

 Simplicité de la gestion des stocks


 Quantité économique

Période fixe

 Inconvénients:

 risque de sur stockage ou de rupture de stock

41
Méthode de point de commande
Q fixe N variable
Pc = D * L + Ss
Point de commande (A)
stock

D
PC A
B
Stock de sécurité L
Commande Délai
Temps
T1 T2
42
■ Avantages:

■ Permet d’éviter des ruptures de stocks


■ Elle est adaptée aux produits dont la
consommation est partiellement irrégulière
■ Inconvénients:

■ Impose un suivi permanent des stocks


pouvant entraîner des frais administratifs
importants.
43
Modèle à quantité variable et période fixe
Méthode de recomplètement

Stock
Q

QC0 QC3
A QC1 QC2

Stock de sécurité

Temps
délai
i1 T1
i2 T2 i3 T3 i4
44
Cette méthode s’applique notamment aux
produits :
– Dont la consommation est régulière;
– Coûteux
 Avantages :

– Gestion des stocks simple


 Inconvénients :

– Possibilité de rupture de stock.

45
Modèle à quantité variable et période variable
Cette méthode est principalement utilisée
pour les produits de faible consommation et
dont les prix de revient très variable (métaux,
diamants,…)
■ Avantages :
– Permet, éventuellement de profiter de
tarifs très intéressants.
■ Inconvénients :
– Il est préférable de ne l’utiliser que pour
un nombre réduit d’articles.
46
Stock pour
un article

Oui
Consommation
aléatoire
Valeur
Oui
Non commandée
trés faible

Non
Oui Consommation
très régulière
Oui
Quantité
fixe
Non
Non Modèle du Pas de
poisson gestion
Point de
particulière
commande
Méthode de Méthode de
réapprovisionnem recomplètement 47
ent fixe (Q et P)
CONCLUSION
"Si ça marche, c'est qu'il y en a trop"

OPTIMISATION SERVICE SOUHAITE

■ Compétence(choix de la politique,Qe,Te…)
■ Outil informatisé(indicateurs,alertes stock...)
 Bonne gestion de stock 48
49