Vous êtes sur la page 1sur 25

2 eme PARTIE

LES ESSAIS MECANIQUES

1
Essais de fatigue
• Les essais mécaniques ci-dessus cités (Traction - Résilience -
Dureté) constituent une étude en statique du matériau.
En effet, on cherche le plus souvent à travailler dans le
domaine élastique d'un matériau, et une étude statique
permet de déterminer la zone élastique.
• Mais, lorsque les efforts varient avec le temps, c’est le
phénomène de fatigue qui intervient. Les pièces peuvent
rompre même si elles fonctionnent dans le domaine
élastique !.
• La fatigue concerne tous les matériaux et pas uniquement
les métaux: le phénomène de fatigue existe aussi chez les
polymères.

2
Essai de fatigue
c’est une détérioration progressive des matériaux sans
déformation apparente, aboutissant à une rupture. La
fatigue d’un matériau résulte de l’application répétée
de contraintes. La rupture par fatigue apparaît de
façon soudaine et imprévisible, contrairement à
l’usure, à la déformation ou à la corrosion, qu’il est
possible de détecter bien avant la rupture.
L’étude de la fatigue des matériaux est
particulièrement importante ; elle permet de
déterminer la résistance mécanique d’éléments de
machines et de structures soumises à des contraintes
périodiques ou à des vibrations.

3
Essai de fatigue

4
Essai de fatigue

5
6
7
M
a
c
h
i
n
e

d
e

f
a
t
i
g
u
e

h
a
u
t 8
e
9
ESSAI DE RESILIENCE
• Les essais de flexion par choc
sont réalisés suivant la norme
NF EN 10045-1 et peuvent être
effectués à température
ambiante ou à froid (jusqu’à –
196°C). 
Cet essai permet de
déterminer les énergies de
flexion par choc (résilience).
  •Mouton-pendule utilisé pour
les essais de flexion par choc

10
11
12
LES ESSAIS DE COMPRESSION

• ESSAIS CLASSIQUES Pc

cm 2

Pc
c  (kgf/cm2) ou Bars
s

13
Machine de compression

14
Machine de flexion

15
16
17
ESSAIS DE TRACTION PAR FENDAGE

• Nous utilisons pour réaliser cet essai la


même presse que celle utilisée pour l'essai
de compression, avec une vitesse de
chargement constante pendant toute la
durée de l’essai. La résistance à la traction
est obtenue par la formule suivante :
• σt=

18
• σ t : la contrainte de traction par fendage,
• P : la charge maximale appliquée par la
presse sur l’éprouvette cylindrique,
• d : le diamètre du cylindre,
• L : la longueur du cylindre.

19
Essais non desturctifs

20
Carottage

21
ultrason

22
Les essais non destructifs de type
ultrasons

• Les essais non destructifs à travers la mesure du temps de


propagations ultrasonores permettent de relever la
coexistence entre les différentes propriétés, physiques et
mécaniques par l’appréciation de la porosité, la résistance
mécanique, le module d’élasticité dynamique…
• Ainsi l'objectif de ces essais non destructifs et mesures est
d'obtenir le maximum d'informations sur la qualité des
bétons selon la norme [NF P 18-418].

23
Étude de l’évolution des
modules élastiques
• La mesure de la vitesse des ultrasons a été effectuée par un
testeur ultrasonique (Standard : 58-E0048) (figure II.17)
comprenant un transducteur de transmission et un
transducteur de réception. Les transducteurs sont mis en
contact sur les faces des éprouvettes par l’intermédiaire
d’une matière assurant le bon contact qui est un gel
industriel, le temps (T).de propagation de l’onde à travers
le béton est visualisé sur un afficheur digital.

24
25

Vous aimerez peut-être aussi