Vous êtes sur la page 1sur 12

Les apports des TIC à l’apprentissage / 6- Résultats

6-2 Résultats de l’analyse des données sur l’APPRENTISSAGE


L’utilisation des TIC dans l’enseignement aurait des bénéfices en deuxième lieu dans le domaine des :

Unités
Compétences INTELLECTUELLES,
C-1 1- Compétences INTELLECTUELLES texte
dans la recherche d’informations mais
C-1-1
Utilisation de l'information
TOTAL aussi au niveau de la mémorisation,
C-1-1-1 rechercher l'information 17 ainsi que dans la contruction de leur
C-1-1-2 s'approprier l'information 1 jugement critique (surtout décrit par les
C-1-1-3 en reconnaître les sources 1 enseignants d’histoire).
C-1-1-4 l'articuler avec ses connaissances antérieures 1

C-1-1-5 en tirer profit 1 Unités


C-1-1-6 compréhension-mémorisation 5 C-1 1- Compétences INTELLECTUELLES texte
TOTAL 26
C-1-2 TOTAL
Jugement critique
C-1-2-0 démarche d'analyse critique 14

C-1-2-1 construire ses arguments 4

C-1-2-2 en reconnaître les sources 2

C-1-2-3 exprimer son opinion 4

C-1-2-4 le relativiser en fonction d'autres éclairages 14

TOTAL 38

1
Les apports des TIC à l’apprentissage / 6- Résultats

6-3 Résultats de l’analyse des données sur l’APPRENTISSAGE


L’utilisation des TIC dans l’enseignement aurait aussi des bénéfices dans les domaines des :

Unités
C) APPORT des TIC à l'APPRENTISSAGE texte
C-1 Compétences INTELLECTUELLES TOTAL
C-1-1 Utilisation de l'information 26
C-1-2 Jugement critique 38
TOTAL partie C-1 64
Compétences SOCIALES, particulièrement
C-2 Compétences METHODOLOGIQUES au niveau de la coopération instaurée entre
C-2-1 Méthodes de travail efficaces 14 les élèves d’une même classe qui travaillent à
C-2-2 Exploitation des outils informatiques 16 deux sur une machine.
TOTAL partie C-2 30
C-3 Compétences PERSONNELLES
C-3-1 Pensée créatrice 15 Les activités liées à la communication
C-3-2 Structure identité 67 ne sont encore que très peu
TOTAL partie C-3 82
développées.
C-4 Compétences SOCIALES
C-4-1 Coopération 32
C-4-2 Communication 19
TOTAL partie C-4 51 Compétences MÉTHODOLOGIQUE et
C-5 Compétences METACOGNITIVES
RÉFLEXIVES, peu décrites par les
C-5-1 Résolution de problèmes 12
C-5-2 Méta-connaissances 6
enseignants comme les aspects créatifs
C-5-3 Contrôle exécutif 8 des activités pédagogiques. 2
TOTAL partie C-5 26
Les apports des TIC à l’apprentissage / 6- Résultats

6-4 Résultats de l’analyse des données sur l’ENSEIGNEMENT


Les activités pédagogiques liées aux TIC, proposées par les enseignants, ont des incidences sur les
compétences des élèves.
C-1 Compétences C-2 Compétences C-3 Compétences C-4 Compétences C-5 Compétences
INTELLECTUELLES METHODOLOGIQUES PERSONNELLES SOCIALES METACOGNITIVES
TOTAL
apprendre à développer utiliser exploiter mettre en structurer apprendre communiquer résoudre des développer effectuer un
utiliser jugement méthodes de efficacement œuvre sa son identité à coopérer efficacement problèmes des méta- contrôle
information critique travail les outils pensée connaissances exécutif
efficaces informatiques créatrice
C11 C12 C21 C22 C31 C32 C41 C42 C51 C52 C53

Contenu du travail :
disciplinaire 9 1 3 2 1 1 1 1 1 3 23

transdisciplinaire 2 1 3

pluridisciplinaire 2 1 1 1 1 3 1 1 1 1 1 14
Mode de travail des
élèves :
individuel
0
à plusieurs élèves de
2 2 1 3 3 4 5 4 4 4 3 35
la même classe
avec des élèves
d'autres classes 0
(réseau)
Type de pédagogie :
différenciée 1 1 1 3

par projet 4 3 6 6 5 8 4 4 5 5 5 55
par résolution de
2 2 2 2 2 2 2 2 2 18
problèmes
apprentissage
1 4 5
collaboratif
apprentissage
contextualisé
7 5 1 2 2 9 2 1 2 3 31
Les apports des TIC à l’apprentissage

Schéma sur l’apprentissage :  Listes de compétences transversales


établies par le Ministère de l’Education du
Québec (2001)

Pôle
INTELLECTUEL

CONNAISSANCES METHODOLOGIE
Exploiter l'information Exploiter les TIC

Exercer son jugement critique Se donner des méthodes


de travail efficaces

Pôle Résoudre des problèmes Pôle


INDIVIDUEL SOCIAL
Coopérer
Mettre en œuvre
sa pensée créatrice

Communiquer
Structurer son identité de façon adéquate

CREATIVITE COMMUNICATION

Pôle
EMOTIONNEL

4
Les apports des TIC à l’apprentissage

Schéma sur l’apprentissage :  compétences décrites dans le rapport


Socrates-Mailbox (1998)

Connaissances Connaissances
Pôle
déclaratives INTELLECTUEL procédurales
SAVOIR
SAVOIR SAVOIR-FAIRE

CONNAISSANCES Apprentissage METHODOLOGIE


digital / analogique

Gestion des erreurs


Confiance-contrôle
SAVOIR- -normes
DEVENIR
APPRENTISSAGES
Pôle Pôle
IMPLICITES
INDIVIDUEL SOCIAL
Apprentissage de Collaboration et
Confiance des enseignants l’autonomie travail d’équipe
et autonomie des élèves

Plaisir-rêve Relations / pouvoir


Magie,
Magie, enchantement
enchantement -transgression
Rites de communication,
des
des ordinateurs
ordinateurs conventions
IRC et
jeu identitaire
CREATIVITE Gestion de l’incertitude COMMUNICATION

Pôle
EMOTIONNEL
EMOTIONNEL
SAVOIR-ETRE SAVOIR-ETRE 5
SOI-MEME SAVOIR-ETRE
SAVOIR-ETRE ENSEMBLE
Les apports des TIC à l’apprentissage

Schéma sur l’apprentissage :  compétences décrites par M. Lebrun


(2001)

Connaissances Connaissances
Pôle
déclaratives INTELLECTUEL
procédurales
SAVOIR
SAVOIR SAVOIR-FAIRE
compétences de
démarche de
CONNAISSANCES haut niveau à METHODOLOGIE
recherche dans
exercer
l'apprentissage
importance des importance
ressources à d ’une construction,
disposition ANALYSER d ’une production
rôle catalyseur des
connaissances
rôle du contexte
antérieures INFORMER PRODUIRE et de l ’expérience
concrète
Pôle rôle de la réflexion Pôle
sur l ’apprentissage
INDIVIDUEL (caractère méta) SOCIAL

caractère personnel caractère interactif et


MOTIVER INTERAGIR
de l'apprentissage coopératif de
l'apprentissage

changement conceptuel lien entre projet


(prise de conscience, personnel,
déséquilibre, professionnel
reformulation) et d’étude
CREATIVITE COMMUNICATION

Pôle
EMOTIONNEL
EMOTIONNEL
SAVOIR-ETRE SAVOIR-ETRE 6
SOI-MEME SAVOIR-ETRE ENSEMBLE
Les apports des TIC à l’apprentissage / 7- Conclusions

7- Conclusions, réponses à la question de départ :

Les enseignants qui utilisent les TIC avec leurs élèves


constatent des bénéfices au niveau :

 de leurs compétences PERSONNELLES


(motivation et valorisation des élèves)

 de leurs compétences INTELLECTUELLES (recherche et


traitement de l’information, jugement critique)

 de la COOPÉRATION directe (entre les élèves et avec l’enseignant)

7
Les apports des TIC à l’apprentissage / 7- Conclusions

7- Conclusions, réponses aux hypothèses de départ (pôle apprentissage) :

 l’utilisation des TIC permet aux élèves d’être plus actifs et de se


sentir valorisés par leur réalisations techniques ;
 leurs capacités à être productifs dépend :
- de leur alphabétisation informatique (très inégale)
- des activités pédagogiques proposées (la réalisation de produits n’est pas
fréquente suivant les enseignants et le type d’approche de l’établissement)

 leurs compétences créatives ne sont que rarement prises en compte ;

 la coopération et la communication directes sont renforcées avec


l’utilisation des TIC, mais elle se vivent au sein de la classe et rarement
à distance avec des outils technologiques ;
 l’intérêt méthodologique des pratiques liées aux TIC semble
reconnu, mais l’importance que lui accorde les enseignants est très
inégale ;
 la réflexivité est un champ encore désert !!! 8
Les apports des TIC à l’apprentissage / 7- Conclusions

7- Conclusions, réponses aux hypothèses de départ (pôle enseignement) :

 l’usage des technologies semble favoriser des approches


pédagogiques plus actives et elles suscitent une évolution des pratiques
dans ce sens ;

 mais le changement est lent pour des raisons liées aux


caractéristiques de l’enseignement (en général, et de ce niveau en particulier
en tenant compte aussi du contexte genevois bousculé par certains changement
institutionnels) ainsi qu’aux représentations, habiletés et attitudes des
enseignants (même si les ressources institutionnelles mises en place sont favorisent
l’intégration des TIC, elles pourraient être plus axées sur un soutien concret au
développement de certaines activités pédagogiques) .

 la notion de socio-constructivisme n’est pas une référence citée par


les enseignants, leurs approches pédagogiques semblent en général
très pragmatiques.
9
Les apports des TIC à l’apprentissage / 8- Critiques et suites envisageables

8- Critiques -raisons

La principale critique que je ferais à mon travail c’est l’étendue


beaucoup trop vaste que je lui ai donnée.
4 raisons à cela :
 mes caractéristiques personnelles : faire grand et à fond, difficulté à
me limiter,
 mon histoire : comme ancienne enseignante ‘Freinet’ j’avais
fortement envie de tenir compte de l‘expression des praticiens,
 les contraintes de terrain dues à ma réalité de stage : intérêt de
connaître ce qui se passait au niveau de l’intégration des ateliers
d’informatique d’une manière assez large (interviewer si possible tous les chefs
de projets).

 manque d’expérience au niveau de l’analyse qualitative, que je n’ai


découverte que ‘sur le tas’, et difficulté de gestion d’un regard systémique.
10
Les apports des TIC à l’apprentissage / 8- Critiques et suites envisageables

8- Critiques - conséquences

 confusion due à la structure de mon travail en 3 parties (A, B


et C), alors que pour me limiter, je n’ai traité dans mon mémoire que
des données C croisées ensuite à des éléments de la partie B.

 manque de liens avec les concepts théoriques (de ‘digestion’),


alors qu’il sont vastes, car ils couvrent aussi les sujets abordés dans
les parties A et B.

 difficultés à synthétiser mes données, alors que j’étais partie


de schémas assez clairs…

11
Les apports des TIC à l’apprentissage / 8- Critiques et suites envisageables

8- Critiques et perspectives
Utiliser une démarche d’analyse qualitative en interrogeant les
enseignants sur leurs pratiques pédagogiques est particulièrement riche,
pour estimer les avancées et les difficultés d’une innovation, et mais il
faudrait :

avoir une meilleure maîtrise/expérience de la technique


d’analyse qualitative.

 limiter le champ d’investigation au niveau des domaines


abordés ou du nombre d’enseignants interviewés

 trouver d’autres systèmes de récolte des données, les


enregistrements prennent trop de temps et utiliser des
programmes de traitement des données textuelles
récoltées afin que l’analyse des données.

12

Vous aimerez peut-être aussi