Vous êtes sur la page 1sur 21

Statique des fluides

J.M. Perrier-Cornet

2ème année d’ingénieur


Filière AgroAlimentaire
AgroSup Dijon
Généralités : fluides
Définition des fluides
Milieu continu, déformable, pouvant s’écouler,
isotrope, mobile, doué de viscosité
Fluide = gaz et liquide
Cas limites : poudres, bitume, …
Différence gaz-liquide
Gaz : forte compressibilité, faible densité, occupe
tout le volume.
Cas limites : fluides supercritiques
Généralités : Forces
Forces internes
Forces d’attraction répulsion moléculaires et
atomiques
Forces externes
 Forces concentrées : inapplicables au
fluides
 Forces réparties : forces volumiques
(champ), forces surfaciques (pression)
Équation générale
Pression = Tension normale à la surface dirigée vers
l’intérieur de la masse de fluide (normale à la surface
pour un fluide parfait)
dS

dF
Équation générale
Équation fondamentale de la statique des fluides
A l'équilibre, pour un volume de liquide :

  
 F  grad P 0
Avec résultante des forces de volume par unité de masse
Conséquences :
 si fluide incompressible alors équipotentielles = isobares
= égale densité = isotherme
Équation fondamentale de
l'hydrostatique

Si la pesanteur est la seule force de champ et liquide


incompressible.
P +  g z = constante

Conséquences :
 les surfaces isobares = horizontaux
 la surface de séparation de 2 fluides = plan horizontal
(surface libre _ vases communicants)
 différence de P = poids de la colonne d’eau
Équation fondamentale de
l'hydrostatique

Applications
 Liquides superposés
 Baromètre à mercure
 Manomètre en U
 Manomètre à 2 liquides
Pression (unités - échelle)
Pascal (Pa) = N/m2

Pression absolue et pression relative.


Pression et vide

Unités Abréviation Conversion en MPa


Atmosphère atm 0,1013
Bar bar 0,1000
Livre par pouce carré psi ou lbf.in-2 6,897 10-3
Kiloforce par centimètre carré kgf.cm-2 0,1019
Tonne-force par pouce carré tonf.in-2 194,4400
Dynes par centimètre carré dynes.cm-2 ou barye 10-5
Pièze piéze 10-3
Millimètre de mercure mm Hg ou torr 1,34 10-4
Mètre de colonne d’eau m CE 1,02 10-2
Pression (Pa)
(puissance décimale)
Les échelles de pression dans l’univers

Explosion nucléaire
22
20 Pression au centre des naines blanches
18

16 Pression au centre du 2 Millions de


14 soleil bars
Pression au centre de Jupiter
1 TPa 12 Limite de la pression
Pression au centre de la terre
10
atteinte en laboratoire
Pression au centre de la lune
1 GPa
8

Synthèse du diamant
Pression au fond de la fosse des Mariannes

Découpe jet d’eau


Agroalimentaire
Industrie pétrolière
6
0,1 MPa Patm

Polyéthylène

Cellule à enclume diamant


Micro-organismes
4

2
Mammifères
1 Pa 0
-2

-4
Technologie du vide
-6
industrie
-8

-10
Vide interstellaire Laboratoire
-12
Influence de la
compressibilité
L’intégration de la loi fondamentale dans le champ
de pesanteur , en connaissant (z,P) et g(z) :

dP   g dz
Loi usuelles : d dV dP  dP  R2
    g  g0
 V   P  GP  R  z2
avec  compressibilité (eau Pa), et R rayon de la terre, z0
altitude de référence
Forces de pression sur une surface

Force sur une surface élémentaire


dF =  g (zSL –z) dS SL (P atm,zSL)

Rq :
Projection verticale :  g (zSL –z) dS sin poids du liquide surmontant
Projection horizontale :  g (zSL –z) dS cos action sur la surface projetée
Forces de pression sur une surface

Force sur une surface plane


Intensité de la résultante : Somme vectorielle des forces appliquées

F =  g S (zSL - zG)
Forces de pression sur une surface
Centre de poussée
Centre de poussée CP (XCP, ZCP): barycentre des forces
XCP symétrie horizontale => xCP = ½ BC
zG - zCP = IG / ((zSL-zG) S)
où IG moment d’inertie de la paroi / hle passant par G
o   
Exemples :
- pour une paroi rectangulaire de hauteur a, IG = (a3b)/12, zCP = 1/3 a
o

- pour un cercle de diamètre D, IG= ( D4)/64, zCP = 3/8 D


o
Forces de pression sur une surface

Force sur une surface quelconque  


FH force de pression en G sur la surface projetée
FV poids de la colonne d’eau au-dessus de la surface
F² = FV² + FH²
Forces de pression sur une surface
cas particuliers
 eau en dessous de la paroi

 résultante des forces sur une surface fermée = poids


d’eau contenu
Forces de pression sur une surface
cas particuliers
 importance de la
pression :
Tonneau de
pascal.
Forces de pression sur une surface
cas particuliers
 importance de la pression : Tonneau de pascal.
 si la pression est constante, la résultante sur une
surface fermée est nulle (conduites)
 étude des discontinuités = importante
Équilibre de corps flottant.
Théorème d’Archimède
Les forces exercées sur un solide complètement immergé
admettent une résultante égale et de sens opposé au poids du
fluide déplacé et le centre d’application (CP) est le centre de
gravité du fluide déplacé.
Le solide est en équilibre stable si le centre de gravité G est
au-dessous du centre de poussée CP.(NB : si confondu =
équilibre indifférent).
 Pour les corps partiellement immergés (ex : bateau), le centre
de poussée de la partie immergée appelé « centre de carène »
est généralement au-dessous du centre de gravité. L’équilibre
de l’ensemble s’articule autour d’un métacentre M qui doit
être au-dessus du centre de gravité.
Équilibre d’un fluide dans un
autre champ de force
Accélération constante
On remplace g par j=g-a  Surface isobare perpendiculaire
à j

a  a
P   g  x  z   cste isobares: z   x  cste
g  g
Équilibre d’un fluide dans un
autre champ de force
Rotation uniforme d’un récipient

 2 2  2 2
P   g  r  z   cste isobares : z  r  cste
 2g  2g
Équilibre d’un fluide dans un
autre champ de force

Application : Centrifugation
cas d’une particule (V, ) dans un fluide (L)
o Projection l’axe vertical : la pesanteur s’oppose à la
poussée d’Archimède
F = V g (L-)
o  Projection sur l’axe horizontal : l’inertie s’oppose à une
force pseudo-archimèdienne
F = V 2 r (L-)

Vous aimerez peut-être aussi