Vous êtes sur la page 1sur 26

CHAPITRE 1 :

STATIQUE DES
FLUIDES
MDF L3 GMP M.MALKI
INTRODUCTION
Un fluide peut être considéré comme étant
une substance formé d'un grand nombre de
particules matérielles, très petites et libres de
se déplacer les unes par rapport aux autres.
C’est donc un milieu matériel continu,
déformable, sans rigidité et qui peut
s'écouler.
Lorsqu’une surface est immergée dans un
fluide, des forces se développent à la surface,
dues à la présence du fluide. La détermination
de ces forces est importante pour la conception
(le design) des cuves de stockage, les coques de
navires, contenaires, digues, barrages et autres
structures hydrauliques.
PROPRIÉTÉ GÉNÉRALES DES FLUIDES

 Masse Volumique :

m

V
Où :
r: Masse Volumique en (kg/m3)
m : masse en (kg)
V : Volume en (m3)
Densité :
masse volumique du fluide 
d  
masse volumique d ' un fluide de référence  ref

Dans le cas des liquides en prendra l’eau comme


fluide de référence.

Poids Volumique :

 = g [N/m3]
 VISCOSITÉ
C’est une grandeur qui caractérise les frottements internes du fluide,
autrement dit sa capacité à s’écouler. Elle caractérise la résistance d'un
fluide à son écoulement lorsqu'il est soumis à l'application d'une force.
C’est à dire, les fluides Fluide  (Pa.s)
de grande viscosité Glycérol (20°C) 1000 . 10-3
résistent à Huile d’olive (20°C) 100 . 10-3
Eau (0°C) 1,787 . 10-3
l'écoulement et les Eau (20°C) 1,002 . 10-3
fluides de faible Eau (100°C) 0,2818 . 10-3
Oxygène (20°C) 1,95 . 10-5
viscosité s'écoulent
Hydrogène (20°C) 0,86 . 10-5
facilement.
• Viscosité Dynamique μ :
Le mesurage de la viscosité est basé sur le temps
d’écoulement.

U
   xy 
y
μ : Poise (P) 1 P = 0,1 Pa.s

• Viscosité Cinématique  :
µ=
n : Stocke (St) 10 000 St = 1 m² /s
a-newtonien (par exemple
l'eau, l'huile de silicone,
sirop d'or, silicates
fondus),

b- rhéofluidifiant ou
pseudo (sang, peinture).

c-Shear-épaississement
ou dilatant (sable humide,
l'amidon humide)

d- Bingham (par exemple,


le dentifrice, la
margarine),

e- Herschel–Bulkley,
exemple de plastic fluid,
 Débit
Le débit volumique : est le volume du fluide qui traverse
une section par unité de temps
dV
qv 
[m /s]
3

dt
qv = u . S [m3/s]

Relation entre Débit massique et débit volumique :

qm =  . qv [kg/s]
CLASSEMENT DES FLUIDES :

 Fluide Parfait (µ = 0) [Force de Frottement interne


négligeable]

Fluide Réel (µ ≠ 0) [Force de Frottement interne


non négligeable]

Fluide Compressible et Incompressible


Pression absolue et pression relative ( ou effective) :
•La pression absolue est la pression mesurée par rapport au vide absolu (c'est à-dire
l'absence totale de matière). Pabs  0

 
•La pression relative se définit par rapport à la pression atmosphérique existant au
moment de la mesure:
Prelative  0 ou Prelative  0

Pabsolue = Prelative + Patmosphérique

 
•Pression différentielle: différence de pression entre deux points
P = Pabs = Prelative
 

•Dépression : Pabs < 1 bar ou Prelative < 0


 Forces de volume et Forces de surface :
Chaque particule d’un fluide est soumis à :

1- Force de volume : Pesanteur

FV  F pesanteur   g  dV

2- Force de Surface :

FS   PdS
STATIQUE DES FLUIDES
La statique des fluides est l’étude des conditions d’équilibre

des fluides au repos. On se réfère alors à des situations dans

lesquelles il n’y a pas de mouvement relatif entre les

particules fluides :

Fluides au repos

Fluides uniformément accélérés


 EQUATION FONDAMENTALE DE LA STATIQUE
Considérons un élément de fluide de dimensions
infinitésimales dx, dy , dz de volume dV = dx . dy . dz

dZ
Z
(X,Y,Z)

Y dX

X
dY
L’élément fluide est en équilibre; d’où :

 F F v  Fs  0
dZ
Z
Force de Volume :
(X,Y,Z)
Fv   g dV Y
X dX

Force de Surface : dY
- Suivant la direction Ox :
P( x) dy dz  P( x  dx) dy dz
En faisant un développement limité d’ordre1, on obtient :
 P 
Suivant Ox :    dx dy dz
 x 
Et par analogie, sur les deux autres axes :

 P 
Suivant Oy :    dx dy dz
 y 
 P 
Suivant Oz :    dx dy dz
 z 

Sous forme vectorielle :

L’équation de la statique devient :


VARIATION DE LA PRESSION DANS UN FLUIDE
STATIQUE
Par projection sur ox, oy et oz l’équation de la statique
donne :
 P 
Suivant Ox :     0
 x 
 P 
Suivant Oy :     0
 y 
 P 
Suivant Oz :     g  0  P   g z  cste
 z 

 = cst (fluide incompressible)  PB=PA+  g (zA-zB)

c’est la loi fondamentale de l’hydrostatique


On peut en tirer aussi le théorème de Pascal :
«Un fluide incompressible transmet intégralement les
pressions »

En effet, pour deux points A et B fixes, toute augmentation de


pression en A se transmet en B, puisque la différence de
pression ne dépend que de la différence d’altitude.
 Le baromètre de Torricelli (ou baromètre à
mercure)

Dans la colonne de mercure on a : PA= PB = PC + Hg g hm

Or PC = 0, et PB= Patm  hm  Patm


Hg g
101325
AN : hm   0,76 m  760 mm
13600 * 9,81

Remarque 1 : la pression de 1atm correspond à


760 mm Hg

Remarque 2 : si on remplace la colonne de


mercure par une colonne d’eau : h = 10m
Conversion des unités de Pression
Pascal ou Bar mm Hg Atm
[N/m²]
Pascal ou 1 10-5 7,5 . 10-3 9,87 . 10-6
[N/m²]
Bar 105 1 7,5 . 102 9,87 . 10-1

mmHg = torr 1,33 . 102 1,33 . 10-3 1 1,32 . 10-3

Atm 1,01 . 105 1,01 7,6 . 102 1


Exercice :

Réponse : P2 = 1,05 bar et P3 = 1,03 bar


FORCE HYDROSTATIQUE
1- Cas d’une cuve

La Force résultante FR = P . S
P =  g h : uniforme au fond de
la cuve
S : Surface du fond de la cuve

FR =  g h S, s’applique au centre
de gravité de la surface
2- Cas d’une paroi plane
dF =  g h dS

FR   g  h dS
F R   g sin   y dS

 y dS
S
 S yG

 F R   g sin  S y G

Ou : F R  PG S
Le moment résultant est égal au moment de distribution des forces de
pression élémentaires :

F R y cp   y dF    g y ² sin  dS
S S

et puisque : F R   g sin  S y G

 y² dS
Ix
y cp  S
 àG
par rapport
yG S yG S

Et puisque I x  I xG  S y G ²
I xG
y cp  par rapport
 y Gà xoy
yG S
Ceci montre que la force résultante ne passe pas par le centre de gravité
mais par un point qui est en dessous
L’abscisse xR du centre de poussée peut être déterminer de la même
manière :

F R x cp   x dF    g x y sin  dS
S S

xy dS
I xy
x cp  S

par rapport àG
yG S yG S

et comme : I xy  I xyG  S x G y G

I xyG
x cp  par rapport
 x Gà xoy
yG S

Vous aimerez peut-être aussi