Vous êtes sur la page 1sur 13

Barbulescu Madalina

Frincu Mihail
Lixandru Maria
Lixandru Elena
Mirabela Neculae
Stoica Fabiana

L’ENSEIGNEMENT
FRANÇAIS EN PANDÉMIE
INTRODUCTION
Il a été confirmé que l'épidémie de coronavirus en 2019-2020
s'était propagée en France le 24 janvier 2020, lorsque le
premier cas de COVID-19 en Europe et en France a ét é
confirmé à Bordeaux. Il a côtoyé le Franco-Chinois de 48 ans,
arrivé en France en provenance de Chine[1]. Deux autres cas
ont été confirmés en fin de journée ; tous les individus sont
récemment revenus de Chine.
La pandémie provoquée par le COVID-19 a mis en
évidence certaines situations telles que le manque d’un
régime obligatoire de communication entre enfants et
parents, qui obligent le législateur équatorien à adopter
d’urgence la réforme de certaines lois que le Code de
l’enfance et de l’adolescence maintient au sujet du «
régime de visites », afin d’éviter l’effondrement du
système judiciaire en matière d’enfance.
les écoles françaises ont été ouvertes en permanence au
cours de cette année scolaire, malgré une pression
constante pour fermer en raisLon de la pandémie. Depuis
une semaine, le ministre Sorin Cîmpeanu ne cesse de
donner l'exemple de la situation en France dans le cadre
des préparatifs de la réouverture des écoles en Roumanie
qui, selon le planning du gouvernement, aurait lieu le 8
février. En attendant, alors que la situation
épidémiologique en France reste très grave, le
gouvernement est à nouveau confronté à la presse.
Les écoles françaises étaient en grande partie «
normales », ce qui signifie que les élèves ont
continué à aller à l'école, avec une inscription
complète dans la salle de classe. L'exception était,
ces derniers temps, les classes de lycée, qui
exerçaient leur activité de manière hybride -
moitié à l'école, moitié en ligne. Les mesures étaient,
dans une large mesure, similaires à celles
appliquées en septembre-octobre et en Roumanie,
moins avec des dispositifs « plexiglas » et avec
plus de sévérité dans l'application.
Les parents de 276 enfants ont répondu à un
questionnaire en ligne. Les résultats préliminaires de
cette 2e partie de l’étude démontrent des résultats
similaires à la 1re enquête effectuée en mai 2020. « À
nouveau, il y a environ les deux tiers des enfants
étudiés qui vont globalement bien et qui ne présentent
pas de difficultés particulières », indique Claire Baudry.
Selon la chercheuse, plusieurs autres études réalisées
ailleurs dans le monde vont exactement dans le même
sens et trouvent qu’en général les enfants vont
relativement bien.
Cas de coronavirus: 7.190.334 Des morts: 117.849
Rétabli: 5 162 757
Notre avis après les travaux

C'était notre projet, j'espère que les informations que


nous avons fournies vous ont aidé à mieux
comprendre la situation du covid en France.
N'oubliez pas que nous pouvons surmonter
n'importe quel obstacle ensemble, même Covid !
Tout ce qui compte, c'est d'avoir confiance que tout
ira bien !
Merci pour votre temps!

Vous aimerez peut-être aussi