Vous êtes sur la page 1sur 33

MASTER SPÉCIALISÉ 

: MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES ET


GOUVERNANCE RÉGIONALE

Module : intelligence
• Approche intégrée du développement territorial
territoriale
Réalisé par: Sous-direction
Sous-direction de :
de :

AGHZER
AGHZER Siham
Siham M.ELKHODARI
M.ELKHODARI
CHERFAOUI
CHERFAOUI Chaïmaa
Chaïmaa
DRIOUECH
DRIOUECH Ayyoub
Ayyoub
EL-OGRI
EL-OGRI Oussama
Oussama
KLAI
KLAI Afaf
Afaf

Année universitaire :
2020-2021
Introduction générale

L’amélioration des conditions de vie de la population existant au niveau de ce territoire est au cœur des
interventions de plusieurs mouvements sociaux. Ces conditions de vie sont influencées par de multiples
décisions et interventions prises à divers niveaux, tant au national qu’au palier local. Des mouvements
citoyens nationaux, régionaux et locaux interviennent à l’échelle nationale afin de promouvoir la justice
sociale et les bienfaits d’un filet de sécurité sociale adéquat. Pour cela les décideurs doivent chercher à
renforcer le développement et la compétitivité du territoire. En offrant la possibilité de mobiliser différents
types de financements publics mais aussi privés, afin de mener à bien les projets et ainsi de répondre encore
plus efficacement aux attentes des habitants. Afin d’y accéder et de faire face aux défis économiques,
sociaux et environnementaux, les acteurs locaux doivent mettre en place une méthodologie adaptée, pour
mieux concevoir et gérer leurs projets : l’approche intégrée de développement territorial.
on se demande alors qu’est ce qu’une approche intégrée et quelles sont ses
différentes caractéristiques?
Plan
chapitre I : le cadre conceptuel
Section 1 : Le Territoire : définition et composantes
Section 2 : Développement territorial : concept et dimensions

chapitre II : la mise en œuvre du développement territorial


Section 1: les outils de mesure pour le pilotage et les indicateurs
Section 2 : les démarches de développement territorial

Chapitre III : l’approche intégrée du développement territorial


Section 1 : approche intégrée du développement territorial : définition
Section 2 : approche intégrée du développement territorial : cas de Meknès

Conclusion
BIBLIOGRAPHIE
CHAPITRE 1 : CADRE
CONCEPTUEL
Section 1 : Le territoire : définition et composantes

Définition

• Le terme territoire est polysémique : il renvoie à des significations variées qui dépendent de
l'angle d'approche, des disciplines et de l'époque, telles qu'en biologie comportementale.
• Le géographe Claude Raffestin définit le territoire comme « un espace transformé par le travail
humain »
• Un territoire est une étendue de terre occupée par un groupe humain ou qui dépend d'une autorité
(Etat, province, ville, juridiction, collectivité territoriale, etc.).
• Exemple : le territoire national.
• La notion de territoire prend en compte l'espace géographique ainsi que les réalités politiques,
économiques, sociales et culturelles. Elle inclut l'existence de frontières, pour un territoire politique ou
administratif, ou de limites pour un territoire naturel. La notion de territoire est utilisée en géographie
humaine et politique, mais aussi dans d'autres sciences humaines comme la sociologie.
Les composantes d’un territoire

La composante
La composante La composante
sociale : concerne la
naturelle politique : c’est la
présence de l’homme
Elle regroupe les structure que
et les relations qui
éléments dans l’homme se donne
tissent avec les
lesquels vit l'homme, pour vivre en société.
autres.

La composante La composante
La composante
culturelle : exprime la économique : elle
historique : met en
dimension due à la traite parmi les
évidence les
pensée de l’homme, à activités de l’homme
événements du passé
ses expressions celles qui sont le fruit
qui ont marqué
artistiques et de son travail.
fortement
religieuses.
Section 2 : Développement territorial : concept et dimensions

1-DÉFINITION:

« L’objectif majeur du développement territorial est de rendre les territoires attractifs et compétitifs, de leur donner une
chance dans la compétition internationale, par la valorisation des ressources territoriales, grâce au rôle majeur des
acteurs de ces territoires, en combinant les préoccupations économiques, sociales et environnementales et en
intervenant sur les structures spatiales »

L’attractivité d’un territoire peut être définie comme la capacité à attirer sur ce territoire les activités nouvelles et les
facteurs de production mobiles (capitaux, équipements, entreprises, travailleurs qualifiés, etc.). Mais, l’attractivité a
aussi un aspect défensif via la capacité à retenir les entreprises existantes. La compétitivité d’un territoire est une notion
plus complexe qui combine des performances économiques à un objectif d’amélioration du niveau de vie et du bien-être
social.
« Un territoire devient compétitif s’il peut affronter la concurrence du marché tout en assurant une durabilité
environnementale, économique, sociale et culturelle fondée sur des logiques de réseau et d’articulation interterritoriale
»
Ressources
territoriales
-les ressources -le savoir
naturelles chercher
- les voies de
communicatio
n
- les terrains et
Facteurs Facteurs -la capacité
d’innover

tangibles intangibles
-la sécurité et la
les bâtiments « rassurance »,
disponibles -le climat
-les aides entrepreneurial
financières et - la capacité
fiscales d’accueil,
LE PROCESSUS D’ACCUMULATION NÉCESSITE UNE VISION PARTAGÉE DU FUTUR
DÉVELOPPEMENT, DES RELATIONS PRIVILÉGIÉES ENTRE LES ACTEURS ET DES RÉSEAUX FORMELS
ET INFORMELS QUI Y SONT DÉVELOPPÉS. LES ACTEURS VISÉS APPARTIENNENT TOUT AUTANT AU
SECTEUR PUBLIC QU’AU SECTEUR PRIVÉ. IL S’AGIT DE RESPONSABLES PUBLICS,
D’ENTREPRENEURS OU ENCORE DE GROUPES DE CITOYENS DE LA RÉGION OU DE L’ESPACE
CONCERNÉ QUI PEUVENT ÉVIDEMMENT S’APPUYER SUR DES INTERVENTIONS "EXTÉRIEURES",
PAR EXEMPLE CELLES DE L’ETAT CENTRAL, DE RÉGIONS VOISINES OU D’ORGANISMES
INTERNATIONAUX (UNION EUROPÉENNE, BANQUE MONDIALE, ETC.).
2-LES DIMENSIONS D’UN DÉVELOPPEMENT TERRITORIALE DURABLE :

Une dimension
économique: via la
mise en valeur des Une dimension une dimension sociale:
atouts spécifiques du environnementale: via la via une meilleure réponse
territoire et la création mise en valeur d’un aux besoins fondamentaux
de richesses pour environnement considéré des populations
lesquelles on cherche comme spécifique tout en (logement, santé,
aussi une répartition assurant la préservation et services….) et le
équitable ; le renouvellement des développement de la
ressources naturelles et cohésion sociale.
patrimoniales ;
AINSI, ON PEUT SOUTENIR EN FIN DE COMPTE QUE « LE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL EST UN
PROCESSUS VOLONTARISTE CHERCHANT À ACCROÎTRE LA COMPÉTITIVITÉ DES TERRITOIRES
EN IMPLIQUANT LES ACTEURS DANS LE CADRE D’ACTIONS CONCERTÉES, GÉNÉRALEMENT
TRANSVERSALES ET SOUVENT À FORTE DIMENSION SPATIALE »
CHAPITRE 2 : LA MISE EN ŒUVRE
DU DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL 
SECTION 1 :OUTILS ET INDICATEURS DU DÉVELOPPEMENT
TERRITORIAL :

Les outils Les indicateurs

Cet outil dépendra et émanera des Un indicateur doit mettre le doigt sur la
objectifs et concepts qui sous-tendent la situation critique et indiquer
démarche de développement territorial. éventuellement des pistes pour l’action.
SECTION2: LES DÉMARCHES DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

Tout projet territorial de développement comporte quatre séquences :


• Le diagnostic

• L’élaboration
• La mise en œuvre
• L’évaluation
SCHÉMA 1: LA DÉMARCHE DU PROJET DE
TERRITOIRE

Source : GOUTTEBEL 2003, p209 ; l’auteur indique que ce schéma a pour point de
départ celui présenté par BOUINOT et BERMILS 1995, p83.
• La mise en œuvre du projet de territoire passe par le développement des projets, la participation des acteurs « de la
communauté » (résidents, organismes et entreprises) et le soutien des ressources externes (financières et autres) publiques,
institutionnelles et privées au bon développement. Mais avant le passage à l’interaction entre la structure d’intervention et son
environnement, une question majeure concerne la composition même de cette structure.
• L’évaluation peut être un choix ou une obligation contractuelle dans le cadre du partenariat sur un projet. Elle peut être
réalisée en interne ou en externe et peut comporter plusieurs niveaux :
• mettre en place un système de suivi interne à un service ;
• se doter d’une grille de comparaison des résultats par rapport aux objectifs fixés (évaluer le l’efficacité du projet) ;

• analyser le processus dans son déroulement en vérifiant la cohérence des moyens et


• des actions entreprises (efficience) ;

• analyser, enfin, la pertinence des objectifs initiaux en comparaison des besoins que l’on cherche à satisfaire.
CHAPITRE 3 : L’APPROCHE
INTÉGRÉE DU
DÉVELOPPEMENT
TERRITORIAL
SECTION 1 : L’APPROCHE INTÉGRÉE DU DÉVELOPPEMENT
TERRITORIAL : DÉFINITION
1. Définition

L’approche intégrée de développement territorial propose une façon différente d’imaginer des solutions
pour répondre aux problématiques d’un territoire et envisage ce territoire indépendamment de ses limites
administratives. Il s’agit de penser celui-ci à une échelle cohérente et fonctionnelle ; de faire preuve de
coopération et de coordination aux différents niveaux de la collectivité pour viser et accomplir des objectifs
communs. Elle préconise également d’aborder les projets dans toutes leurs dimensions, notamment en
termes d’impacts environnementaux, économiques et sociaux. Elle suppose aussi une vision stratégique
articulant les différentes échelles des territoires.
L’approche territoriale intégrée se base sur 4 principes fondamentaux à savoir :

 L’apport de solutions innovantes pour répondre à des problématiques territoriales spécifiques

 La recherche d’efficacité et d’efficience dans l’intervention publique.

 L’élaboration d’une stratégie multisectorielle pertinente (dimensions environnementale,

économique et sociale du projet).

 L’implication de l’ensemble des acteurs.


1. Les approches de l’approches territoriale intégrée

On distingue 4 approches :

Approche multisectorielle

Approche territoriale 

Approche stratégique 

Approche fondée sur une coordination des acteurs aux différents niveaux 
SECTION 2 : STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL
INTÉGRÉ : CAS LA VILLE DE MEKNÈS

CE PROCESSUS DE VALORISATION ET D’ENRICHISSEMENT DES POTENTIALITÉS DES TERRITOIRES


URBAINS ET RURAUX EST ENCOURAGÉ PAR LES NOUVELLES DISPOSITIONS JURIDIQUES DE LA
RÉGIONALISATION AVANCÉE ET LES HAUTES DIRECTIVES DU ROI MOHAMED VI.

AU MAROC, L’EXPÉRIENCE D’UNE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL A ÉTÉ ENTAMÉE DANS


PLUSIEURS VILLES MAROCAINES, SOUS L’INITIATIVE DES SERVICES DÉCONCENTRÉS DU MINISTÈRE DE
L’INTÉRIEUR AVEC L’IMPLICATION DES COMMUNES ET DES SERVICES EXTÉRIEURS ET LA
PARTICIPATION DES DIFFÉRENTES COMPOSANTES DE LA SOCIÉTÉ CIVILE.
 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE GRAND MEKNÈS 2015-
2020 :

La stratégie de développement territorial de Meknès a été lancée par le Wali, Gouverneur de la Préfecture de
Meknès, et a été partagée avec le grand public en 3 rencontres : le 19 Mars et les 2 et 9 Avril 2015. Le but étant
d’approfondir la réflexion et de restituer les résultats des travaux des groupes de réflexion et des commissions
thématiques avec toutes les parties prenantes.

Le but étant d’approfondir la réflexion et de restituer les résultats des travaux des

groupes de réflexion et des commissions thématiques avec toutes les parties prenantes.

La démarche adoptée lors de l’élaboration du projet est une démarche stratégique et participative.
• la constitution d’une équipe de travail pour
1ére étape mener le chantier et d’un comité de pilotage
pour conduire ses différentes phases,

2éme étape • une vision stratégique a été formulée

• des réunions pour communiquer, impliquer


3éme étape les partenaires et les faire adhérer à ladite
vision ont été menées.
DE NOMBREUX DÉCIDEURS ET ACTEURS LOCAUX ONT ÉTÉ MOBILISÉS ET
IMPLIQUÉS POUR RÉALISER UN DIAGNOSTIC TERRITORIAL QUI IDENTIFIE LES
ATOUTS ET LES DÉFIS ET DÉTERMINE LES GRANDS ENJEUX DE
DÉVELOPPEMENT À MEKNÈS. AU TERME DU DIAGNOSTIC, DES AXES ET DES
OBJECTIFS STRATÉGIQUES ONT ÉTÉ IDENTIFIÉS,

Plans d’actions

Premier
Deuxième est à prioritaire est à
moyen terme court terme
LES PROJETS SONT DE DEUX TYPES, PROPOSÉS ET PROGRAMMÉS :

•Les projets programmés


•Les projets proposés ne disposent déjà de financements
disposent pas de que les partenaires
financement et nécessitent s’engageront à honorer.
la mobilisation des
partenaires concernés.
LE PLAN DE DÉVELOPPEMENT DU GRAND MEKNÈS EST EN STAND-BY À CETTE ÉTAPE, AUCUNE DATE N’A ÉTÉ
AVANCÉE POUR LA PRÉSENTATION DES PROJETS DÉFINIS PAR LES COMMISSIONS THÉMATIQUES, ET AUCUNE
INFORMATION N’A ÉTÉ FOURNIE AU SUJET DE SON COÛT ESTIMATIF GLOBAL OU DE L’ÉTAT D’AVANCEMENT DE
LA RECHERCHE DES FINANCEMENTS.
LA DÉMARCHE ADOPTÉE POUR ÉLABORER LE PDGM EST INTÉRESSANTE À PLUS D’UN TITRE. D’ABORD, ET GRÂCE
À SON VOLET PARTICIPATIF, ELLE A PERMIS DE CRÉER UNE DYNAMIQUE POSITIVE, PERÇUE PAR TOUS LES
PARTICIPANTS VOIRE PAR LA GRANDE POPULATION. LES MULTIPLES RÉUNIONS QUI ONT ÉTÉ TENUES ONT FAIT
DU DÉVELOPPEMENT DE MEKNÈS UNE AFFAIRE DE TOUS SUSCITANT INTÉRÊT ET ENTHOUSIASME.
L’APPROCHE PARTICIPATIVE ADOPTÉE DEPUIS LE LANCEMENT DU PROJET A ÉTÉ UNE EXPÉRIENCE
ENRICHISSANTE QUI A PERMIS DE TRAVAILLER EN CONCERTATION, EN AMONT DU PROJET. NÉANMOINS, LA
DÉMARCHE A ÉTÉ MARQUÉE PAR LA PRÉCIPITATION. EN EFFET, LES DÉLAIS OM IMPARTIS ÉTAIENT TRÈS COURTS,
ET NE LAISSAIENT PAS SUFFISAMMENT DE TEMPS POUR AMORCER UNE VRAIE APPROCHE PARTICIPATIVE. UNE
VRAIE ACTION DE MOBILISATION ET DE SENSIBILISATION DES FORCES VIVES AURAIT DÛ ÊTRE MENÉE ET DURÉE
LE TEMPS NÉCESSAIRE. EN PLUS UN TRAVAIL DE LOBBYING AURAIT DÛ ÊTRE FAIT EN AMONT AUPRÈS DES
DÉCIDEURS CENTRAUX, AFIN DE GARANTIR QUE LES ENGAGEMENTS DES REPRÉSENTATIONS LOCALES SOIENT
CRÉDITÉS ET ASSURÉS.
LE DIAGNOSTIC, LES AXES STRATÉGIQUES ET LES PROJETS PROPOSÉS RÉPONDENT À UNE GRANDE ÉCHELLE
AUX BESOINS DE LA POPULATION DE MEKNÈS. CEPENDANT, CES BESOINS SONT TELLEMENT ÉVIDENTS ET
NOMBREUX QU’IL AURAIT FALLU FAIRE UNE HIÉRARCHISATION PERTINENTE ET UNE PRIORISATION
ADAPTÉE, AFIN DE RÉPONDRE EFFECTIVEMENT AUX BESOINS DÉFINIS AVEC LES MOYENS DISPONIBLES ET
DANS LES DÉLAIS PRESCRITS, C'EST-À-DIRE 4 À 5 ANS.

LA COMMUNICATION AUTOUR DU PROJET N’A PAS ÉTÉ PERSÉVÉRANTE ET RÉGULIÈRE. LES PARTICIPANTS AU
PROJET ET LA POPULATION LARGE SONT DÉÇUS D’UNE LONGUE PÉRIODE DE SILENCE DANS LAQUELLE
AUCUNE ACTION DE COMMUNICATION N’A ÉTÉ ENTREPRISE, CE QUI A DIMINUÉ L’ENTHOUSIASME ET LA
CROYANCE EN LA RÉUSSITE DU PROJET. CECI A DONNÉ LIEU À PLUSIEURS RUMEURS ET INTERPRÉTATIONS
NÉGATIVES QUI AURAIENT PU ÊTRE ÉVITÉES EN ORGANISANT DES SÉANCES DE COMMUNICATION DANS LE
CADRE D’UN PLAN DE COMMUNICATION CLAIR À TOUS LES NIVEAUX D’INTERVENTION (CONCERTATION,
INFORMATION, COORDINATION, MOBILISATION, PLAIDOYER, ETC.).
L’absence d’un dispositif de suivi-évaluation est une lacune importante à citer. Il est impossible de piloter un
projet de développement sur 5 ans sans avoir un mécanisme de suivi et d’évaluation et un processus de
monitoring qui rapportent les résultats effectifs du projet sur un délai court de 3 à 6 mois, pour agir à temps et
effectuer les rectifications nécessaires. Cette réorientation périodique est nécessaire à l’atteinte des objectifs.
L’évaluation avec des indicateurs axés sur les résultats et non sur les objectifs est une condition à la réussite de
tout projet de développement territorial.
EN GUISE DE CONCLUSION LA RÉUSSITE DE CE PLAN DE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL
INTÉGRÉ RESTE TRIBUTAIRE DE LA TRANSITION DU PORTAGE INSTITUTIONNEL DU PROJET
DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE RÉGION FÈS-MEKNÈS. TOUTES LES PARTIES PRENANTES
ET PARTICULIÈREMENT LES ÉLUS COMMUNAUX, PRÉFECTORAUX ET RÉGIONAUX DOIVENT
ÊTRE IMPLIQUÉS POUR DÉFENDRE CE PLAN DE DÉVELOPPEMENT ET FAIRE SON PLAIDOYER.

CE PROJET, QUI SE TROUVE EN INSTANCE EN CE MOMENT, EST UN GRAND ACQUIS, SUR


LEQUEL IL FAUT CAPITALISER EN L’INSCRIVANT DANS LA CONTINUITÉ DES PLANS DE
DÉVELOPPEMENT QUE LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES NOUVELLEMENT FORMÉES SONT
TENUES D’ÉLABORER.

.
Ces stratégies de développement doivent intégrer des dispositifs de participation périodiques et
inclusifs à même de promouvoir l’implication des partenaires et de tous les acteurs locaux. De même,
des mécanismes d’évaluation et de suivi qui permettent de mesurer les résultats escomptés à chaque
étape du projet doivent être implantés. Par ailleurs, il est impératif de sortir de l’approche ponctuelle
des projets de développement et s’inscrire dans la durée et la continuité, car le développement
territorial est un exercice de longue haleine, exigeant une installation progressive afin de pouvoir
aboutir
CONCLUSION GÉNÉRALE

L’approche du Développement Territorial Intégré


est basée sur une intégration de l’analyse du
développement local et des stratégies du
développement local des secteurs d’intervention
et des agences du développement territorial dans
les arènes institutionnelles.
Bibliographie
Merci pour votre attention

Vous aimerez peut-être aussi