Vous êtes sur la page 1sur 23

Le bilan

Un bilan est une photographie des biens et des financements à un


moment donné.
Ne figure au bilan (à l’actif) que les biens dont l’entreprise est
propriétaire.
Pour acquérir et disposer de ces biens, il faut trouver un financement
correspondant, à l’euro près, à la valeur des biens. Ces financements
apparaissent au passif du bilan.
L’entreprise ne peut détenir de bien sans trouver le financement
correspondant. De ce fait un bilan doit toujours être équilibré.

ACTIF PASSIF
=
BIENS FINANCEMENTS

Figure 2 : Bilan : le grand équilibre


Le bilan

Le passif :
Regroupe les financements réunis pour financer la totalité des composantes
de l’actif
Les postes du passif sont classés par ordre d’exigibilité croissante :
les dettes remboursables en dernier ressort figurent tout en haut du
passif du bilan :
les apports Capitaux
les réserves permanents
les emprunts remboursables à long terme
les dettes qui peuvent être appelées en remboursement immédiat
Passif circulant

figurent tout en bas du passif du bilan (ex : découvert bancaire)


au milieu sont classées les dettes envers les autres partenaires de
l’entreprise
fournisseurs
salariés
organismes sociaux, trésor public.
Le bilan

Les financements de l’entreprise


Exigibilité croissante
Capitaux
propres
Capitaux
Permanent
permanents
Dettes à long
et moyen terme

Passif
d’exploitation
Passif (qui évoluent
Circulant au rythme de
Non permanent l’exploitation)
(ou liquide)

Valeurs de
Trésorerie du
passif
Figure 4 : Le passif en grandes masses
Le bilan

L’actif :
Les biens inscrits à l’actif sont par convention et afin d’en faciliter la lecture
et les comparaisons, classés par ordre de liquidité croissante :
les biens les moins « liquidables » immédiatement figurent en haut de
bilan :
les droits détenus (brevet, licence, marque, etc.)
Actif
l’outil et les moyens de production
immobilisé
les participations dans des sociétés
les biens les plus liquides sont classés en bas de bilan :
Actif circulant

l’argent en caisse
les disponibilités sur les comptes bancaires Actif de
les titres de placements trésorerie
entre ces deux catégories sont classés ceux qui évoluent plus ou moins
rapidement, selon le rythme de l’activité, tel que les stocks, les créances
clients.
Le bilan

Liquidité croissante

Actif
Permanent
immobilisé

Actif
d’exploitation
Actif (qui évoluent au
circulant rythme de
(ou liquide) l’exploitation)
Non permanent
Valeurs de
trésorerie
de l’actif

Figure 3 : L’actif en grandes masses


Le bilan
La notion de patrimoine :
Elle peut être définit comme la différence entre les biens et les créances
(ensemble de l’actif) et l’ensemble des dettes du passif.

Actif Passif

Biens Patrimoine

Immobilisations
stocks
Dettes
Créances Fournisseurs
Clients Etat
Divers Organismes sociaux
liquidités Salariés
Découvert

Biens + créances – dettes = Patrimoine


Figure 5 : Bilan et patrimoine
Le bilan

Exemple :
Deux créateurs créent une société en commun, le premier apporte 15 000 €
en argent liquide, alors que le second apporte un local valorisé également
15 000 €.
Une fois les apports réalisés, le bilan, appelé bilan d’ouverture, se présente
ainsi.
Bilan d’ouverture

Actif Passif

Actif immobilisé 15 000 Capital 30 000

Banque 15 000
Total actif 30 000 Total passif 30 000
Le bilan

Exemple :
Quelques jours plus tard, pour préparer leur exploitation, ils acquièrent du
matériel pour 17 000 €, qu’une banque accepte de financer en consentant un
prêt de 10 000 € au taux de 8%.
Bilan quelques jours pus tard

Actif Passif
Actif immobilisé Capital 30 000
local 15 000 Emprunt 10 000
matériel 17 000

Banque 8 000
Total actif 40 000 Total passif 40 000
Le bilan

Exemple :
Ayant obtenu une première commande client pour une livraison dans deux
mois, il s’avère nécessaire que l’entreprise passe une commande de matières
de 10 000 € auprès d’un fournisseur qui demande 100% d’acompte et livrera
sous huitaine.
Bilan après cette commande

Actif Passif
Actif immobilisé Capital 30 000
local 15 000 Emprunt 10 000
matériel 17 000
Acompte fournisseur 10 000
Banque 0 Découvert 2 000
Total actif 42 000 Total passif 42 000
Le bilan

► Remarques autour de l’exemple :

Il n’y pas encore eu d’activité (chiffre d’affaires, charges


d’exploitation).

Le patrimoine n’a pas évolué et est resté de 30 000 € pendant toutes


les opérations, c’est-à-dire qu’il n’y a eu aucun enrichissement ou
appauvrissement pendant la période.

La société est toutefois à découvert de 2 000 €.


Le bilan fonctionnel

Procéder à l'analyse financière du bilan d'une entreprise nécessite de


retraiter le bilan comptable de manière à présenter les différents
éléments du bilan en fonction de leur degré d'exigibilité ou de leur degré
de liquidité.
Un tel retraitement permet en outre d'identifier différents sous-ensembles
à l'actif et au passif qui serviront de base à l'analyse de l'équilibre
financier de l'entreprise, en prenant en considération trois grandes
fonctions dans les différents cycle économique de l’entreprise :
Une analyse économique

Les postes du bilan sont classés en masses


homogènes d’après leurs fonctions respectives :
investissement, financement, exploitation

Bilan fonctionnel
Le bilan fonctionnel

Le rôle du bilan fonctionnel est :

La structure financière fonctionnelle de


D’apprécier l’entreprise

Les besoins de financement et les types de


D’évaluer ressources dont dispose l’entreprise

L’équilibre financier en comparant les


différentes masses du bilan par fonction et en
De déterminer
observant le degré de couverture des emplois
par les ressources.
La marge de sécurité financière de
De calculer l’entreprise

D’apprécier Le risque de défaillance


Le bilan fonctionnel

La structure du bilan fonctionnel :

L’entreprise dispose de ressources :


 ressources stables  cycle long de financement
 passif circulant  dettes liées au cycle d’exploitation
Ces ressources servent à financer des emplois :
 actif stable  cycle long d’investissement
 actif circulant  biens et créances liés au cycle d’exploitation
Les emplois stables et l’actif circulant du bilan fonctionnel sont évalués
en valeur brute.
L’actif et le passif du bilan sont structurés en trois parties :
Exploitation
Hors exploitation
Trésorerie
Le bilan fonctionnel

Actif ou Emplois Passif ou Ressources


Actif stable brut Ressources stables
d’investissement

financement
• Immobilisations incorporelles • Capitaux propres appelés

Rôle de
• Immobilisations corporelles • Amortissements et provisions
Rôle

• Immobilisation financières d’actif


• Provisions pour risques et charges
• Dettes financières

Actif circulant brut Passif circulant

Rôle dans le cycle


Rôle dans le cycle
d’exploitation

d’exploitation
• Actif circulant d’exploitation • Dettes d’exploitation
• Actif circulant ors exploitation • Dettes hors exploitation
• Actif de trésorerie • Passif de trésorerie

Le bilan fonctionnel peut être représenté sous forme d’un graphique ; les
masses sont alors exprimées en pourcentage. Cette représentation facilite la
visualisation et permet une comparaison rapide de plusieurs bilan fonctionnels.
Le bilan fonctionnel
Les retraitements :
La constitution des quatre masses homogènes du bilan fonctionnel nécessite plusieurs
retraitements du bilan comptable.
Certain postes du bilan comptable sont reclassés selon leur fonction :
Postes à reclasser Analyse
Amortissements et Les amortissements et provisions pour dépréciation d’actif sont
provisions pour considérés comme des ressources de financement internes et
dépréciation d’actif stables
Charges à répartir sur Elles sont assimilées à des immobilisations en raison de leur
plusieurs exercices présence au bilan pour une durée comprise entre trois et cinq ans
Concours bancaires Ils constituent le passif de trésorerie destiné à financer les besoins
courants et soldes du cycle d’exploitation
créditeurs de banques
Intérêts courus non Ils sont considérés respectivement comme des dettes et des
échus sur emprunts et créances hors exploitation
sur prêts
Valeurs mobilières de La plupart des analystes les assimile à un actif de trésorerie
placement
Charges et produits Ils sont ventilés en exploitation ou en hors exploitation selon
constatés d’avance qu’ils concernent ou non l’activité principale de l’entreprise
Le bilan fonctionnel
Certains éléments ne figurant plus ou pas dans le bilan comptable
doivent être intégrés dans le bilan fonctionnel
Postes à intégrer Analyse
Effets escomptés non Ils sont ajoutés à l’actif circulant d’exploitation et à la
échus et créances trésorerie passif, car l’entreprise doit rembourser la banque
professionnelles en cas de défaillance du client à la date d’échéance.
Crédit-bail Les équipements financés par crédit-bail sont considérés
comme des immobilisations financées par emprunt.

Les écarts de conversion actif et les écarts de conversion passif doivent


être éliminés afin de ramener les créances et les dettes concernées à leur
valeur initiale.
Certains postes du bilan comptable ne représentent pas de véritables
ressources de financement.
Ils doivent être retranchés des ressources et éliminés de l’actif de façon à
respecter l’égalité : total actif = total passif.
Postes à éliminer Analyse
Capital souscrit non Les ressources stables ne doivent comporter que des
appelé capitaux propres appelés
Primes de rembour- Seul le prix d’émission de l’emprunt obligataire représente
sement des emprunts une véritable ressource de financement pour l’entreprise
Le bilan fonctionnel
Présentation du bilan fonctionnel après retraitement :
Dans le bilan fonctionnel les emplois et les ressources retraitées sont classés de la
manière suivante :
Actif (besoins de financement) Passif (ressources de financement)
Emplois stables Ressources stables
Actif immobilisé brut : Capitaux propres :
+ valeur d’origine des équipements + amortissements et provisions pour
financés par crédit bail dépréciation d’actif
+ charges à répartir brut + amortissement du crédit bail
+ écarts de conversion – actif + provision pour risques et charges
- écarts de conversion – passif - capital non appelé
- intérêts courus sur prêts
Postes à éliminer : Dettes financières :
Capital non appelé + valeur nette des équipements financés par
Primes de remboursement des obligations crédit bail
- primes de remboursement des obligations
- intérêts courus sur emprunts
+ écarts de conversion – passif
- écarts de conversion – actif
- concours bancaires et soldes créditeurs de
banques
Le bilan fonctionnel

Actif circulant brut Dettes circulantes


Exploitation : Exploitation :
Stocks Avances et acomptes reçus sur commandes
+ avances et acomptes versées sur + dettes d’exploitation
commandes + produits constatés d’avance d’exploitation
+ créances d’exploitation + dettes sociales et fiscales d’exploitation
+ effets escomptés non échus + écarts de conversion – passif
+ charges constatées d’avances - écarts de conversion – actif
d’exploitation
+ écart de conversion – actif
+ écart de conversion – passif Hors exploitation :
Dettes hors exploitation
Hors exploitation : + dettes fiscales (impôts sur les sociétés)
Créances hors exploitation + produits constatés d’avance hors exploitation
+ charges constatées d’avance hors + intérêts courus sur emprunts
exploitation
+ capital souscrit – non versé Trésorerie passif :
+ intérêts courus sur prêts Concours bancaires courants et soldes créditeurs
de banques
Trésorerie actif : + effets escomptés non échus
Valeurs mobilières de placement
+ disponibilités
Le bilan fonctionnel
Exemple :
Le bilan résumé de la société Bilfonc se présente comme suit :

Actif brut Amortissements Net Passif Net


provisions à
déduire
Actif immobilisé 15 000 8 000 7 000 Capitaux propres 5 820
Actif circulant Provisions pour
Créances (1) 9000 900 8 100 risque et charges 700
Disponibilités 80 80 Dettes :
Charges Dettes financières (2) 3 600
constatées Dettes d’exploitation
260 260 4 800
d’avance Dettes diverses
900
Charges à
500 500 Produits constatés
répartir sur d’avance
plusieurs 120
exercices
Total général 24 840 8 900 15 940 Total général 15 940

(1) Dont créance hors exploitation : 2 000 € ; (2) Dont concours bancaires : 450 €
(3) Les effets escomptés non échus s’élèvent à 200 €.
Le bilan fonctionnel

Retraitements :
Actif stable brut :
Immobilisations brutes : 15 000
Charges à répartir sur plusieurs exercices : 500

15 500
Actif circulant d’exploitation (brut)
Créances d’exploitation : 7 000
Charges constatées d’avance : 260
Effets escomptés non échus : 200

7 460
Actif circulant hors exploitation (brut)
Créances hors exploitation : 2 000
Le bilan fonctionnel

Actif de trésorerie :
Disponibilités : 2 000
Ressources stables
Capitaux propres : 5 820
Amortissements et provisions de l’actif : 8 900
Provisions pour risques et charges : 700
Dettes financières : 3 150

18 570
Passif d’exploitation
Dette d’exploitation : 4 800
Produits constatés d’avance : 120
4 920
Passif hors exploitation :
Dettes diverses : 900
Le bilan fonctionnel

Passif de trésorerie
Découvert bancaire : 450
Effets escomptés non échus : 200

650
Bilan fonctionnel condensé en K€
Actif N Passif N
Actif stable 15 500 Ressources stables 18 570
Actif circulant d’exploitation 7 460 Passif d’exploitation 4 920
Actif circulant hors exploitation 2 000 Passif hors exploitation 900
Actif de trésorerie 80 Passif de trésorerie 650
Total général : 25 040 Total général : 25 040
Le bilan fonctionnel

Les rations :

A partir du bilan fonctionnel l’entreprise peut calculer :

Le financement des emplois stables L’autonomie financière

Ce ratio mesure la couverture Ce ratio mesure la capacité


des emplois stables par des d’endettement de l’entreprise.
ressources stables Il ne doit pas être supérieur à 1.

Ressources stables Ressources propres


Emplois stables Endettement financier

Vous aimerez peut-être aussi