Vous êtes sur la page 1sur 29

Remediation of

contaminated
sites : Cas d’une
pollution à Wavre
Présenté par : Idriss MONTHE & Georesse TATSA

Année académique 2020 – 2021


Plan de la présentation
• Contexte
• Contexte environnemental
• Étude d’orientation
• Étude de caractérisation
• Plan de gestion
• Conclusion

2 25/01/2021 Plan de la présentation


Contexte
• Projet de modification du tracé d’un pipeline situé à Wavre
• Transport d’hydrocarbures
• Découverte d’une fuite de produits lors de l’excavation (2004)
• Date du début de la fuite inconnue
• Pollution du sol et contamination suspectée de la nappe souterraine

3 25/01/2021 Contexte
Contexte environnemental
• Localisation

Wavre, Belgique
X = 165180 m
Y = 157840 m

4 25/01/2021 Contexte environnemental


Contexte environnemental
Carte des sols

*GEOL0313 Remediation of
Zone économique mixte (type IV)
Valeurs seuils (sol) dépendant du

contaminated sites
type d’activités
Si changement de zone,
adaptation des valeurs

Sols à dominance sablo-limoneuse


Drainage imparfait à favorable près du site
Infiltration de l’eau plus ou moins rapide
Plan de secteur
5 25/01/2021 Contexte environnemental
Contexte environnemental
Hydrologie

Bassin hydrographique de la Dyle-Gette


Principaux cours d’eau : Lasne et Dyle
Plusieurs affluents à proximité du site

Relief général accentué


Site situé sur un plateau
Altitude : 105 m

Profil topographique
6 25/01/2021 Contexte environnemental
Contexte environnemental
Géologie et hydrogéologie régionale

7 25/01/2021 Contexte environnemental


Contexte environnemental
Carte Hydrogéologique
*CARTE HYDROGÉOLOGIQUE DE WAVRE-
CHAUMONT-GISTOUX

Superposition de plusieurs nappes souterraines


Site situé à la limite de 2 bassins hydrogéologiques
Plusieurs points de captages situés dans la zone

Aquifère K (m/s) Épaisseur considérée (m) Types de porosité


Aquifère du socle cambro-silurien 1,28.10-3 – 9,74.10-3 8 Porosité de fracture
Aquifère des craies du Crétacé 2,51.10-3 – 5,01.10-2 7 Porosité d’interstices
et de fractures
Aquifère des sables du Paléocène 1,8.10-4 – 9,5.10-4 14 Porosité d’interstices
Aquifère des sables du Eocène 1,1.10-4 – 1,6.10-3 19 Porosité d’interstices
*Notice explicative carte hydrogéologique de Wavre – Chaumont - Gistoux
8 25/01/2021 Contexte environnemental
Contexte environnemental
Hypothèses sur le déroulement de la pollution
• Fuite de produits pétroliers (date de début inconnue)
• Formation d’une phase non aqueuse (NAPL)
• Vaporisation
• Migration latérale et verticale (haute pression et gravité)

Récepteurs potentiels
• Cours d’eau (Lasne et Dyle et affluents)
• Points de captages aux alentours du site
• Zones d’habitat, agricole et industrielle à proximité
• Écosystèmes (sites Natura 2000 au Nord-Ouest)
• Humains
• Nappes aquifères

9 25/01/2021 Contexte environnemental


Contexte environnemental
Modèle conceptuel

Stratigraphie

?
Sens écoulement
Extensions latérale et verticale
Type de polluant et quantité
Hauteur de la nappe
Couche surnageante

10 25/01/2021 Contexte environnemental


Étude d’orientation
Stratégies

11 25/01/2021 Étude préliminaire


Étude préliminaire
Informations complémentaires apportées
Stratigraphie Types de polluants
Limons très sableux : 0 – 3m BTEX
Sables avec niveaux grèseux Naphtalène
Huiles minérales (C6-C12 et C10-C40)
Hydrogéologie
Nappe située dans les sables : 29 m – 32 m

12 25/01/2021 Étude préliminaire


Étude préliminaire
Propriétés des polluants
Polluants KH * Koc (L/kg) S (mg/L) Kd (L/kg)
Benzène 0.228 58.9 9.8x10-6 0.295

*(PubChem, n.d. (a,b,c);


Atteia, n.d., pp 279)
Napthalène 0.0198 200 31 10
Toluene 0.00664 178 526 0.89
Xylene 0.00690 204 165 1.02
Ethylbenzene 0.00788 224 167 1.12

BTEX (hors benzene) = volatiles, assez solubles, faible affinité avec la phase solide
Benzène = plus volatile, très peu soluble, faible affinité avec la phase solide
Napthalène = volatile, faible solubilité, bonne affinité avec le solide

13 25/01/2021 Étude préliminaire


Étude préliminaire
Distributions de la pollution du sol avec la profondeur

14 25/01/2021 Étude préliminaire


Étude préliminaire
Distribution spatiale de la pollution de l’eau

Épaisseur (m) de la couche


surnageante
Valeurs seuil franchies
Poursuite vers une étude
détaillée

15 25/01/2021 Étude préliminaire


Étude préliminaire
Hypothèses sur la migration des polluants

Migration conique des polluants dans le sol


Volatilisation de certains polluants
Saturation à 100% en polluant de la zone non saturée avant la découverte
Saturation comprise entre 100% et la saturation résiduelle après la réparation
Formation d’une couche surnageante
Dissolution partielle dans la nappe aquifère

16 25/01/2021 Étude préliminaire


Contexte environnemental
Modèle conceptuel

!
Plus de forages pour extensions

?
Stratigraphie
Sens écoulement Forages profonds
Extensions latérale et verticale Essais de pompages
Quantités de polluants Caractérisation des lithologies
Hauteur de la nappe (porosité, saturation…)
Atteinte de la nappe des craies

17 25/01/2021 Étude préliminaire


Étude détaillée
Phases Dates Observations
Phase 3 14/08 au 01/09/2006 Forages jusqu’à la nappe
(G9 à G12) Installation des piézomètres
Pas de traces visibles de polluants mais odeurs
Couche surnageantes dans G11 et G12
Phase 4 11/12/2006 au 02/03/2007 Pas de traces visibles de polluants dans le sol
(G13 à G23) Odeurs à G14 et G16
Présence de couche surnageante à G14, G16, G18, G19, G20 et G21
Phase 5 08/05/2007 au 12/07/2007 Pas de traces visibles de polluants dans le sol mais fortes odeurs et pollution du
(G24 à G41 et G43) sol
Présence de couches surnageantes G29, G31, G32, G33 et G34
Pollution de la nappe
Phase intermédiaire 30 et 31/12/2008 au 03/06/2008 Échantillonnage de contrôle sur tous les piézomètres en dehors de la couche
surnageante
Phase 6 09/06/2008 au 12/07/2008 Pas d’analyse de sol
(G42 à G52 et G54 et G55) Aucune phase surnageante repérée dans les forages
Pollution de la nappe
Phase 7 30/01/2009 au 16/04/2009 Pas d’analyse de sol
(G53, G56 à G58, F1 et F2) Aucune phase surnageante repérée dans les forages
Pollution de la nappe
Échantillonnage de la source de l’étang, puits de la ferme et des captages de
l’IECBW

18 25/01/2021 Étude détaillée


Étude détaillée
 Géologie Craie : 74 et plus
Limon : 0 à 3m voir 8 m par endroits  Hydrogéologie
Sables : 3 à 42 m  perméabilité des sables : 3,7 E -5
Argiles : 48 à 74 m  couche d’argile imperméable :
6.6×10−7m/s to1.1×10−10 m /s
Couche de sable gréseux : 74 a 74,5 m
 Nappe de craie captive 

 Piézométrie générale
Écoulement vers le NW

19 25/01/2021 Étude détaillée


Étude détaillée
Extension du panache de polluants dissous

Benzène

Hydrocarbures volatiles

20 25/01/2021 Étude détaillée


Étude détaillée
Identification des produits pétroliers

Chromatogramme de G1 Chromatogramme de G10 Chromatogramme de G12

Présence de chaînes légères dans G1


Absence de chaînes légères G10 et G12 : volatilisation ou dégradation supposée
G10 et G12 : principalement C10 à C16 (kérosène, essence)

21 25/01/2021 Étude détaillée


Étude détaillée
Essais de pompage
TP1 TP3 Faible capacite de la nappe par endroit
Temps de pompage Longue durée Longue durée Battement naturel de la nappe important par
Débit maximal de 1 3 endroit
pompage (m3/h)
Étude de la faisabilité du P&T
Rabattement 1 - 1,5 3-4
Rayon d’influence 10 10

Interactions entre nappe de sables et


nappe de craie

Protection par la présence de la couche d’argile


Nappe de craie sous pression (refoulement naturel de la nappe
sus-jacente en cas de transfert d’eau)

22 25/01/2021 Étude détaillée


Étude détaillée
Modèle conceptuel final

Produits source : Kérosène, essence

}
Délimitation précise du panache
Menace sérieuse pour les
Vaporisation, migration par gravité et dissolution dans la nappe récepteurs
Assainissement
Pas d’atteinte de la nappe des craies
nécessaire
Déplacement du panache vers le NW
Récepteurs à risque : Lasne, source au NW, humains, écosystèmes,
23 25/01/2021 Étude détaillée
Projet d’assainissement
Gestion de la pollution

Priorités
• Protéger les récepteurs
• Arrêt du relargage des polluants

Comment?

Mesures de sécurité Confinement Assainissement


maîtriser les effets de la Isoler la pollution Action directe sur le
pollution en limitant le Le contact avec les polluant
potentiel d'utilisation des récepteurs est ainsi Extraction/Destruction/
sols empêché Dégradation

24 25/01/2021 Projet d’assainissement


Projet d’assainissement
Adéquation des différentes méthodes avec le cas d’étude
Méthodes Limites vis-à-vis du projet
Techniques Ex-situ Coûts liés au transport
Nécessité de trouver un lieu de stockage à proximité
Exposition de la pollution
Techniques On-site Espace manquant pour le traitement (zone urbanisée)
Exposition de la pollution
Atténuation naturelle contrôlée Durée inadéquate pour cette zone à forte valeur économique
Pas très efficace en présence de couche surnageante
Pump & Treat Durée rallongée du fait du battement important
Gros volume d’eau à traiter et installation nécessaire de traitement
Recouvrement des phases Inadaptée pour le panache de pollution
Barrière réactive perméable Bouchage possible par accroissement des micro-organismes
In-situ oxydation chimique Pas très adaptée à la composition complexe des polluants

25 25/01/2021 Projet d’assainissement


Projet d’assainissement
Description du projet mis en œuvre

Mesures de sécurité et confinement


Pompage pour stopper la progression du panache
Barrière hydraulique en amont de pollution vers les récepteurs

Assainissement
Injection d’air dans la nappe souterraine
Sparging associé à biolayer Remontée de vapeurs polluées dans la biolayer à
travers des cheminées de direction

26 25/01/2021 Projet d’assainissement


Projet d’assainissement
Critiques vis-à-vis du projet mis en œuvre

• Le projet est en retard sur les prévisions


• La méthode fonctionne moins bien que prévu
• La composition des polluants est complexe : difficulté de trouver une technique adaptée
simultanément à tous ces polluants
• De plus, les micro-organismes dégradent les polluants de façon séquentielle (du plus dégradable au
moins dégradable)
• Si le dimensionnement a été fait sur un seul polluant (worst case scenario), la dégradation
séquentielle n’a pas été prise en compte
• Possibilité de « island effect » entrainant la nécessité d’un plus grand rayon d’influence du sparging
• Possibilité de bouchage des pores du biolayer du fait de la croissance des micro-organismes

27 25/01/2021 Projet d’assainissement


Conclusion
• Processus de caractérisation d’une pollution long et minutieux
• Bonne connaissance du contexte général
• Étude préliminaire pour mettre en évidence la pollution
• Étude de caractérisation pour délimiter la pollution
• Assainissement spécifique au site et non liée à la théorie des méthodes

28 25/01/2021 Conclusion
Merci pour votre
aimable attention

Vous aimerez peut-être aussi