Vous êtes sur la page 1sur 25

Maintenance et installation des

panneaux photovoltaïques et des éoliennes et la


protection de chaque installation

EXPOSÉ D’ÉNERGIE RENOUVELABLE


USTHB / FEI
AUTOMATIQUE L3
2021/2022
NACER FAROUK 191931087836

Présenté par AOUIR RAZIKA


TAALBI MERIEM
171931056876
191931069528
YAHI MANEL 191931066293
BELDJOUDI CERINE 191931063419
SOMMAIRE

1. Introduction
2. Installation des panneaux photovoltaïques
3. Etapes de réalisation
4. Comment protéger les panneaux photovoltaïque
5. Types de maintenance
6. Défaillance
7. L’installation des éoliennes
8. Principes de protection contre la foudre
9. Niveau de protection contre la foudre
10. Mesures de protection contre les surtensions des équipements
11. Protection contre les surtensions : les parafoudres
12. Conclusion
INTRODUCTION

L’énergie étant l’un des moteurs de développement des pays sa consommation ne


cesse d’augmenter : les énergies fossiles surexploité sont polluantes et épuisables des solution
ont alors émergée : Les énergies renouvelables plus particulièrement l’énergie photovoltaïque
et éolienne qui représentent une alternative prometteuse de part de ses avantage : la facilite de
l’installation, et la protection des panneaux photovoltaïque et des éoliennes, durabilité de
l’énergie obtenue…..
Deux façons d’assembler les modules photovoltaïques
Installation des panneaux photovoltaïques

Pour installer des panneaux solaires, il vous faut remplir certaine critères qui sont:
 être à l’aise avec le travail en hauteur.
 vous y connaître en étanchéité pour éviter les fuites d’eau.
 Vous devrez vous assurer de la bonne fixation des panneaux.
 savoir lire un schéma de branchement, une notice,
 travailler en sécurité (intervention électrique).
 savoir poser de l’écran sous-toiture.
 Une bonne aptitude physique.
Etapes de réalisation des PV:

1.Détuiler l’emplacement du panneau solaire


On distingue deux cas de figure distincts si le toit est recouvert de tuiles : mécaniques ou d’ardoise,

vous allez devoir procéder à une dépose


partielle:
2. Poser les abrégements inférieurs et latéraux
La pose des abrégements consiste en une fixation avec des vis sur les liteaux existant ou sur des
liteaux ajoutés
L’ abrégement peut etre une bande de plomb qui est déformée à la main, épouse la forme des tuiles.
 Les planches et les liteaux sont coupés avec une scies circulaire.
3. Poser l’écran sous-toiture ou un système d’étanchéité
Lors de la pose d’une toiture, il faut poser un écransous-toiture.
Ce dernier est un film technique plastique qui a pour fonction
de créer une barrière étanche à l’eau mais pas à l’air.

4. Poser les rails et les panneaux


 Il est particulièrement important

de respecter l’écart maximum entre deux


rails préconisé par le fabricant ainsi que la
distance maximale entre deux fixations aux
Chevrons.
5. Connecter les panneaux à l’onduleur
L’onduleur est un appareil électronique qui
transforme le courant continu peu stable en sortie
des panneaux photovoltaïques en un courant
alternatif 220 V et d’une fréquence de 50 Hz.
Il faut relier certains panneaux en séries, d’autres en parallèle afin d’obtenir des
valeurs de tension et d’intensité autour des valeurs nominales attendues par
l’onduleur pour préserver sa longévité.
Comment protéger les panneaux photovoltaïque

La protection de ces panneaux peuvent être par l’installation des fusible et la maintenance de de ces panneaux.
 Présence de fusibles au niveau de la chaîne :
L'usage habituel est de mettre un fusible sur chaque polarité (positive et négative) pour chaque chaîne en cas de
configuration de circuit flottant, et un seul sinon.
 Tension et courant nominale requise pour les fusibles gPV :
il est nécessaire de savoir la tension et le courant nominale des fusibles GPV à choisir. Cette tension doit tenir compte
de la tension en circuit ouvert de la chaîne à la plus basse température dans l'application.
Protection des modules contre les courants inverses :
La norme CEI 60269-6 spécifie que les tests de vérification des courants de fusion conventionnelle sont considérés comme
donnant des résultats satisfaisants en fonctionnement à : 1.35 In pendant 2 heures.
Les effets de la foudre sur l installation des PV

 Des dégâts peuvent survenir sur votre installation photovoltaïque à cause d’une frappe directe de la
foudre, ou à proximité
 La protection extérieure sert à se prémunir contre les impacts directs de la foudre. Il consiste en un
système de paratonnerre.
 La protection intérieure réside dans l’utilisation de dispositifs permettant de se protéger contre les
courants et champs magnétiques qui peuvent endommager les installations intérieures.
Au niveau de l’installation photovoltaïque il faut :
 Si votre installation n’est pas directement exposée :
relier le châssis des modules au circuit de mise à terre
relier le châssis du module photovoltaïque à la terre par un fil électrique à l’éxterieur du bâtiment.
et bien sûr, amener le circuit de mise à terre jusqu’à la barre de terre à l’aide d’un dispositif
à faible impédance.
 Si votre installation est directement exposée :
relier le châssis du module au paratonnerre par un fil capable de supporter le courant
de la foudre
diriger les décharges vers le circuit de mise en terre avec un parafoudre installé avant la
ligne d’entrée de courant continu de l’onduleur
 Attention : dès qu’un panneau solaire photovoltaïque capte de la luminosité, même
faible, il génère une tension à ses bornes. Il faut donc les manipuler avec toutes les
précautions qui s’imposent, d’autant qu’il s’agit de courant continu !
 
Règle générale pour la protection des
installations photovoltaïques

 Ce qu’il faut retenir est qu’il faut mettre à minima un coffret de protection en amont de l’onduleur
(coffret DC), sauf en cas d'utilisation de micro-onduleurs, un coffret de protection en aval de
l’onduleur (coffret AC), et une mise à la terre de l’ensemble des panneaux photovoltaïques.
 Utilisation d'un parafoudre
Du côté DC comme du côté AC, la mise en œuvre d'un parafoudre sécurise votre installation contre
la détérioration de votre matériel si votre habitation ou vos panneaux solaires venaient à être touchée par
la foudre.
Types de maintenance

 Maintenance corrective
« Maintenance exécutée après détection d’une panne et destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il
peut accomplir une fonction requise ». Deux types de maintenance corrective peuvent être mis en œuvre :
• La maintenance curative
Constitue une réparation définitive du système, et vise à supprimer tout dysfonctionnement,
• La maintenance palliative
Constitue une réparation à caractère provisoire, celle-ci intervient lorsque la défaillance empêche de poursuivre
l’exploitation du système de production, et a pour but de le remettre en état afin d’assurer une ou plusieurs de ses
fonctions.
 Maintenance préventive
Les maintenances préventives servent à entretenir le système, afin de le maintenir en bon état de fonctionnement, et sont mises
en œuvre avant que le système soit en état de panne. Trois stratégies de maintenances préventives peuvent être mise en œuvre :
 
• La maintenance systématique :
Bien que simple à mettre en œuvre, cette politique de maintenance n’est pas très intéressante car elle se base sur l’hypothèse
que le temps moyen de bon fonctionnement est constant, ce qui n’est pas forcément le cas en réalité,
• La maintenance prévisionnelle :
Ce type de maintenance se base sur l’estimation du temps de fonctionnement correct du système, qui peut être établie par
l’analyse de différentes mesures sur le système,
• La maintenance conditionnelle :
Cette politique de maintenance se base sur l’évolution de paramètres qui décrivent l’état du système, comme par exemple son
état de dégradation. Lorsque les valeurs de ces paramètres atteignent certains seuils
Schéma représentant les types de maintenance
Défaillance

 Une défaillance est l’altération ou la cessation de l’aptitude d’un ensemble à accomplir sa ou ses fonctions
requises avec les performances définies dans les spécifications techniques. On peut classer les défaillances
selon leur degré de sévérité par :
• Défaillance critique :
Nécessite une intervention d’urgence.

• Défaillance significative :
Nécessite un processus de traitement.

• Défaillance absorbable :
Pouvant être ignorée dans un premier temps.
L’installation des éoliennes

 Pour implanter une éolienne, il faut tenir compte de plusieurs critères et des étapes
1_ Les critères pour l’implantation d’une éolienne :
 La quantité du vent excitable durant l’année. 
 La qualité et la vitesse du vent .
 L’altitude : un atout ; le vent est plus fort en altitude.
2_ Les étapes pour l’implantation d’une éolienne : 
I. Les formalités pour l’implantation d’une éolienne : 
 Pour l’installation éolienne d’une hauteur supérieure ou égale à 12 mètres : Il faut déposer un permis de construire.
 Pour les éoliennes inférieures à 12 mètres : une simple déclaration des travaux pour installation d’une éolienne suffit.
 Les projets d’éoliennes de hauteur inférieure ou égale à 50 mètres font l’objet d’une étude d’impact et d’une enquête publique
réalisées au frais du demandeur.
II. vérification de l'emplacement (Zones interdites) :
Ça concerne plus précisément L’installation d’une éolienne domestique, où il est interdit de construire :
 Dans les zones protégées
 Dans les zones militaires,
 Sur les immeubles ou sites classés ou inscrits au titre des monuments historiques.

III. Autorisation de défrichement :


Ça concerne la stabilité du terrain, Si le terrain sur lequel l’éolienne va
être installée avait une destination forestière, ce qui entraîne un changement
d’affectation des sols, une autorisation de défrichement doit être obtenue.
IV. Distance minimale
Sauf disposition spécifique du plan local d’urbanisme (PLU) ou du règlement municipal de constructions, la
règle générale des constructions s’applique à l’implantation d’une éolienne de moins de 50 m : elle doit respecter une distance
par rapport à la limite séparative du voisinage, égale à la moitié de sa hauteur, avec un minimum de 3 m.
V. Raccordement au réseau électrique
Les petits éoliens peuvent être raccordés au réseau électrique public ou alimenter directement le bâtiment.
Pour électrifier un bâtiment non relié au réseau public de distribution, le propriétaire de l’éolien domestique
doit effectuer une demande d’électrification auprès de la mairie.
Principes de protection contre la foudre

les éoliennes ont un risque accru d'être frappées par la foudre.


Un impact foudre sur une éolienne peut créer un endommagement des pales et des dysfonctionnements des systèmes électriques et de
commande. Les réparations et les temps d’arrêt seront extrêmement coûteux en cas de remplacement des composants endommagés,
notamment dans les installations offshore.
Comparés au foudroiement direct, les effets indirects de la foudre menacent davantage d’augmenter les coûts de défaillance des éoliennes.
Ils sont principalement dus :
• au précurseur ascendant créé à partir des éoliennes,
• aux éclairs touchant les éoliennes,
• aux foudroiements indirects (résultant de l’impulsion électromagnétique de la foudre sans que celle-ci n’ait directement touché
l’éolienne).
Mesures de protection contre les surtensions
des équipements
Les mesures de protection déterminent les Zones de Protection contre la Foudre (ZPF) et les parafoudres sont installés aux
transitions entre zones.
Pour les éoliennes, des méthodes ZPF types sont appliquées pour s’assurer que les composants qui peuvent supporter les effets des
champs magnétiques et électriques, ainsi que le courant de foudre partiel ou total susceptible de pénétrer dans la zone d’installation
des composants.
 Tour : La tour tubulaire en acier, principalement utilisée pour les grandes éoliennes,. Elle peut être considérée comme une
cage de Faraday offrant un blindage électromagnétique presque parfait.
 Nacelle : Les nacelles avec capotage GFRP ou similaires doivent inclure un système de capture foudre (pointe paratonnerre) et
des conducteurs de descente qui constituent une cage autour d’elles. En règle générale, le niveau ZPF 1 est adapté.
 Bâtiment d’exploitation : Le bâtiment d’exploitation possède un effet de blindage le plaçant en ZPF 1. Si l’armoire de
distribution se trouve dans la tour, il peut basculer en ZPF 2.
Zones de
protection contre
la foudre (ZPF)
Conclusion

 Au cours des dix dernières années, le marché du photovoltaïque et des éoliennes


a connu une croissance très remarquable, surtout dans les quelques dernières
années grâce aux différents facteurs stimulants : réduction des coûts de
production et politiques de soutien. Ces facteurs stimulants rendent le retour sur
investissement d’une installation photovoltaïque de plus en plus intéressant.

Vous aimerez peut-être aussi