Vous êtes sur la page 1sur 23

LA QUANTIFICATION

ET LES
QUANTIFICATEURS
LA QUANTIFICATION: COMMENT
EST-ELLE TRAITÉE PAR LES GRAMMAIRIENS?
• Généralement, cette question de grammaire ne
fait jamais l’objet d’une description en tant que
telle.
• Cependant , cet aspect apparâit dans des
chapitres différents: le pluriel, le nombre, les
adjectifs indéfinis, les adverbes de quantité...
• Ces différentes catégories expriment toutes une
notion de quantité, même si chacune d’elles le
fait d’une manière particulière et avec des
nuances qui lui sont propres.
Analysons trois énoncés:
1. Ce matin, j’ai acheté un disque au
supermarché.
2. Aujourd’hui, à midi, j’ai mangé de la
viande saignante.
3. Mon fils aime le sport.

De quelles expressions linguistiques


dispose-t-on pour quantifier?
1. Pour quantifier le mot “disque”
• L’article indéfini : un...des..
• L’adjectif numéral: deux, six, quinze....
• L’adfectif indéfini: quelques, plusieurs....
• L’adverbe de quantité: beaucoup de..peu de..
• Des expressions diverses: plein de, un grand
nombre de, une quantité incroyable de..

Ce matin, j’ai acheté ..................... disque(s) au


supermarché.
2. Pour quantifier le terme “viande”
• L’article partitif: de la
• L’adverbe de quantité: beaucoup de, trop de.
• Les numéraux combinés avec des termes de mesure:
cinquante grammes de, cent grammes de.
Pour intensifier le terme “saignante”:
•L’adverbe de quantité. Très, assez, fort, bien...
•Des préfixes: ultra-, archi-.
•L’adverbe de manière: énormément, étonnamment,
•Des expressions diverses. On ne peut plus...
Aujourd’hui , j’ai mangé..........viande........saignante.
3. Pour intensifier le verbe “aimer”
• L’adverbe de quantité: beaucoup, trop, peu,
bien.
• L’adverbe de manière: énormément,
passionément
• Des expressions diverses: à la folie, comme un
fou.

Mon fils aime (...) le sport (.......)


Le procédé de quantification
dépend:
1. De la nature sémantique du mot auquel il
s’applique.
2. Du mode de détermination de la
quantité selon que celle-ci est précise ou
imprécise, relative ou totalisante.
3. De la variation du degré de quantité
selon que celle-ci est forte ou faible.
1. De la nature sémantique du mot:
On ne dit pas:
• J’ai acheté très disques
• J’ai mangé de la viande beaucoup saignante.
On n’utilise le numéral (“trois”) pour
quantifier le mot “viande” que si le contexte
précise le sens à attribuer à ce terme: J’ai
mis trois viandes dans le pot-au-feu: du gîte,
du plat de côtes et du porc. (trois sortes de
viande).
2. Du mode détermination de la quantité.
La quantité (ou l’intensité) peut être:
• Déterminée (précise): Il travaille dix
heures par jour.
• Indéterminée (imprécise): Il travaille
plusieurs heures par jour.
• Relative (par rapport à une limite): Il
boit trop de café.
• Totalisante: Il a vendu tous les livres.
• Nulle: Il n’a vendu aucun livre.
3. De la variation du degré de quantité
La quantité et l’intensité varient en degrés
(fort/faible).
• Beaucoup....degré fort. Peu .......degré faible.
Dans tous les cas, la force ou la faiblesse de la quantité
dépend du contexte et de la situation de discours, des
normes sociales qui déterminent le degré moyen à
partir duquel doit être jugé l’importance de la
quantité.
Un million.... quantité forte (manifestation.....)
quantité faible (habitants d’une capitale)
.

C’est une question de point de vue.


• On distinguera QUANTITÉ et INTENSITÉ selon la
nature et la classe d’appartenance sémantiques des mots
auxquels s’applique l’opération de quantification.
La quantité.
• Le mot représente un être dénombrable, qu’on peut
compter; l’opération consiste à multiplier l’unité de
référence. Il y a quatre étudiants qui attendent. (Unité
de référence: un étudiant).
• Le mot représente un être non dénombrable, qu’on ne
peut pas compter; l’opération consiste à amplifier la
notion de référence. Il a acheté beaucoup de vin.
(Notion de référence : du vin).
L’intensité.
• Le mot représente une propriété ou un
processus, il appartient dans les deux cas à
la classe non dénombrable; l’opération
consiste à intensifier la notion de référence.
Elle a des cheveux très foncès. (Notion de
référence: foncé).
Il dort profondément. (Notion de référence:
dormir).
Les moyens d’exprimer la quantification
• 1. LA MISE AU PLURIEL.
C’est un phénomène morphologique qui consiste à
marquer les mots du point de vue de la
pluralité. A l’ècrit, on suit certaines règles de
formation graphique plus ou moins complexes
selon la terminaison des mots, la nature des
mots composés, le sens des mots.
• Pluriel en –s, en x, en –aux ou als....
• Des coffres-forts, des timbres-poste, des cure-
dents, des coupe-papier...
• Les entrailles....mais..la patience
La mise au pluriel a deux fonctions bien
distinctes:
• Quantification et accord:
Mes amis les plus intimes sont partis à
l’étranger.
Quelles sont les marques du pluriel?
Mes amis les plus intimes sont partis à
l’étranger.
Mes a valeur de quantification et plus
d’intensification.
Amis, les, sont, partis. Ces marques relèvent
de l’accord.
• La mise au pluriel,dans sa fonction de quantification,
a des caractéristiques propres: signifiant la pluralité,
elle ne peut s’appliquer qu’à des mots représentant
des êtres dénombrables.
• Il se crée ainsi des oppositions significatives
(dénombrable / non dénombrable) autour d’une même
forme selon qu’elle est marquée au pluriel ou au
singulier.
les cuivres (instrumetns de musique)
le cuivre (matière)
des peintures (tableaux de peinture)
la peinture (l’art)
2. LES QUANTIFICATEURS.
• Ce sont des formes qui ont pour fonction
linguistique de signifier la quantité ou
l’intensité de façon particulière, à l’intérieur de
chacun des modes de détermination:
déterminé, indéterminé, relatif, totalisant, nul.
Certains de ces mots sont des mots simples et
répertoriables (plusieurs, certains,) d’autres
résultent d’une combinaison de mots (on ne
peut plus), d’autres encore sont des marques
grammaticales liées (préfixes, suffixes, etc).
• Certains termes de quantité ont pour fonction
de préciser la nature de la référence qui sera
prise comme base de l’opération de
quantification. Par exemple le mot troupeau
précise que l’objet quantifié est considéré
comme un ensemble de plusieurs individus:
Il possède plusieurs troupeaux de bêtes à
cornes.
Ces termes se spécifient sémantiquement selon
la nature de l’objet considéré. On dira une
grappe de raisins, une volée d’oiseaux, et non
une volée de raisins , une grappe d’oiseaux.
Ces termes peuvent être regroupés selon
qu’ils décrivent:
• Une fraction: une demi-portion, la moitié d’une
portion, un tiers du lait, un quart de tonne.
• Une multiplication: double, triple, quadruple,
quatre fois, dix fois...une paire de, un couple de,
un duo, un trio.
• Une unité particulière: une tête d’ail, un
morceau de chocolat, une tranche de jambon,
une bouchée de pain.
• Un ensemble d’unités: une rame de papier, une
couvée de cailles, une volée de corbeaux, une
compagnie de perdreaux, un banc de poissons.
Tableau des quantificateurs.
Quantité Quantité Intensité Intensité

Types Êtres Êtres non Propriétés Processus


d’opération dénombrables dénombrables

Déterminée Nombres du ------------- ------------ ------------


système
arithmétique
(1,2,...)
L’approxima
tion (centaine,
dixaine)
Quantité Quantité Intensité Intensité
Types Êtres Êtres non Propriétés Processus
d’opération dénombrables dénombrables

Indéterminée
Neutre des, plusieurs, De+article -------------- --------------
divers,
Très, fort, Beaucoup
Forte
Maint beaucoup de, bien, (postposé),
beaucoup de, énormément énormément, énormément,
énormément de, tant de, si, tellement, tant, tellement
de, tant de, tellement de, préfixes, (postposé)
tellement de, tournures suffixes,
tournures diverses. tournures
diverses. diverses.

peu / un peu ,
Peu de/un peu Peu / un peu ,
Faible Peu de/ un peu ne...guère à
de, ne...guère, de, ne...guère ne...guère à peine ,
divers, de, à peine de peine , modérément,
quelques, modérément, faiblement...
certains faiblement...
Quantité Quantité Intensité Intensité

Types Êtres Êtres non Propriétés Processus


d’opération dénombrables dénombrables

Relativité
Adéquation Assez de, Assez de, Assez de, Assez de,
suffisamment suffisamment suffisamment suffisamment
de de

Excès Trop de Trop de Trop Trop

Insuffisance Pas assez Pas assez Pas assez ,trop Pas assez ,trop
de,trop peu de de,trop peu de peu peu
Quantité Quantité Intensité Intensité

Types Êtres Êtres non Propriétés Processus


d’opération dénombrables dénombrables

Totalisante Les, mes, ces, ------------------- ------------------- -------------------


tous, toutes, ------------------- ------------------- -------------------
tout, toute Tout, toute Tout, toute -------------------
Quantité Quantité Intensité Intensité

Types Êtres Êtres non Propriétés Processus


d’opération dénombrables dénombrables

Nulle Ne..pas de, sans Ne..pas de, sans Ne...pas, Ne...pas,


ne...nullement ne...nullement

Zéro,- -------------- ------------ --------------


aucun, nul, aucun, nul, -------------- --------------
Personne, -------------- -------------- --------------
rien rien -------------- --------------

Vous aimerez peut-être aussi