Vous êtes sur la page 1sur 15

1

Plan du travail

Introduction
I. Définition et historique
II. Position du problème
III. Caractéristiques et fonctionnement
IV. Avantages
V. Inconvénients
Conclusion
Crédits

2
Introduction

3
I. Définition et historique (1/4)

Au début de l’histoire du développement informatique grand public, les


logiciels étaient conçus de façon unifiée en un seul bloc. C’est ce que
l’on nomme encore aujourd’hui des logiciels de type monolithique.

4
I. Définition et historique (2/4)

Puis, la complexité croissante des applications a conduit au découpage des


développements entre back end (logique métier et accès à la donnée) et front end
(interface et expérience utilisateur), afin de permettre une plus grande évolutivité
répondant aux nouveaux besoins des utilisateur (usages sur mobile, tablette, etc.).
Cette organisation conservait toutefois la logique du bloc unique.

5
I. Définition et historique (3/4)

Ces dernières années, l’architecture par microservices est apparue pour


répondre aux principales carences des monolithes, à savoir la difficulté
d’implémenter de nouvelles fonctionnalités rapidement dans leur logiciel car
ce dernier n’a pas été conçu pour être évolutif.
C’est dans cet objectif que le modèle d’architecture en microservices cherche à
diviser un problème en un sous-ensemble de composants, qui interagissent
plus ou moins directement et fréquemment les uns avec les autres.

6
I. Définition et historique (4/4)

7
II. Position du problème

POURQUOI
L’architecture microservice

8 8
II. Position du problème

L’architecture microservice est née du constat que certaines applications


d’entreprise s’avèrent laborieuses et trop coûteuses à faire évoluer.
Cela conduit souvent à faire table rase des développements passés, et à les
reconstruire à partir de zéro. L’essor des architectures micro-services (micro-
services architectures – MSA) répond à cette problématique, et propose des moyens
de la résoudre.
Les micro-services favorisent drastiquement l’indépendance des cycles de vie, qu’il
s’agisse des cycles de conception, de développement, ou de déploiement en
production.

9
III. Caractéristiques et fonctionnement

Cohésion interne d’un microservice


Découplage entre les microservices
Distribution des microservices

10
IV. Avantages

La réduction du délai de mise en marché


ou « time to market »
L’agilité technologique
L’extensiblité
La factorisation et la réutilisatiblité
L’évolutivité
La résilience

11
V. Inconvénients

Le terme « micro » est relatif.


Une architecture fondée sur des bases de données cloisonnées pose des
problèmes de mise à jour.
Les changements peuvent être compliqués.
Une architecture d'applications distribuées engendre des responsabilités
distribuées — et nouvelles.

12
Conclusion

13
Crédits

http://microservices.io/
http://martinfowler.com/articles/microservices.html
http://alistair.cockburn.us/Patterns
https://en.wikipedia.org/wiki/Scalability
http://blog.xebia.fr/2015/03/16/microservices-des-pieges/
http://docs.docker.com/
https://hub.docker.com/

14
15

Vous aimerez peut-être aussi