Vous êtes sur la page 1sur 51

L’évaluation des risques

professionnels

DAKAR
18 au 23 février 2008
Qu’est ce que l’évaluation ?

Evaluer c’est porter un jugement de


valeur, c’est apprécier sur la base
d’informations ou de constats à partir
de questions que l’on se pose.

L’évaluation s’appuie sur une


information spécialement collectée et
interprétée pour produire du jugement.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 2


Qu’est ce que l’évaluation des
risques professionnels ?
L'évaluation des risques
professionnels consiste à identifier,
analyser et classer les risques auxquels
sont soumis les salariés d'un
établissement, en vue de mettre en
place des actions de prévention.
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 3
Pourquoi évaluer les risques ?

L’évaluation des risques


professionnels s'inscrit dans le cadre
de la responsabilité de l'employeur,
qui a une obligation générale d'assurer
la sécurité et de protéger la santé de
ses salariés.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 4


Pourquoi évaluer les risques ?

Elle constitue l'étape initiale d'une


politique de santé et de sécurité au
travail.
Elle est l'un des principaux leviers de
progrès dans l'entreprise dont elle
contribue à améliorer la performance sur
le plan humain et économique.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 5


Que peut apporter l’évaluation
des risques
 L’amélioration des conditions de travail
 la négociation d’un contrat d’assurance
 la prise de recul par rapport à l’activité, la
remise en cause des habitudes
 le positionnement commercial de l’entreprise
comme performante d’un point de vue
environnement, sécurité et santé

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 6


Que peut apporter l’évaluation
des risques
 la diminution des accidents et maladies
professionnels
 la motivation des salariés
 la qualité des emplois
 La diminution de l’absentéisme

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 7


Comment choisir une méthode
d’analyse des risques ?
Il existe plusieurs méthodes :
 Méthode A : les contrôles et
vérifications
 Méthode B : analyse des situations de
travail
 Méthode C : les méthodes «sécurité
des systèmes »
C’est la méthode B qui est la plus dynamique.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 8


Situation de travail
 L'expression situation de travail fait référence à la
fois:
 À tous les aspects physiques, organisationnels,
psychologiques, sociaux de la vie au travail qui sont
susceptibles d'avoir une influence sur la sécurité, la
santé et le bien-être du travailleur;
 Au collectif de travail, c'est à dire à l'ensemble des
personnes (travailleurs, encadrement direct….) qui
dépendent les uns des autres, interfèrent les uns avec
les autres et forment une petite unité fonctionnelle
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 9
Sur quels documents s’appuyer ?
 Les statistiques d’accidents du travail
 Le contrat d’assurance
 les observations de la CNSS
 Les réclamations des salariés
 Les observations de l’inspecteur du travail..…
Les documents serviront à confronter les faits
sur le terrain et ce qui se dit dans les ateliers ou
chantiers.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 10


Sur quels documents s’appuyer ?

 le code du travail
 l’étiquetage des produits
 les fiches de données de sécurité pour les
produits (délivrées par les fournisseurs)
 les notices d’instructions des machines
 Les fiches de poste

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 11


Exemples d’utilisation des
documents
 la notice d’instruction d’une machine permet de
connaître la bonne méthode pour effectuer son
réglage ou son nettoyage de façon sûre
 la fiche d’entreprise consigne notamment les
risques professionnels et les salariés exposés à
ces risques.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 12


L’information recueillies
auprès des salariés

 les informations peuvent être recueillies au poste


de travail, en interrogeant le salarié qui doit être
mis en confiance
 Les informations peuvent être recueillies de
façon participative au cours de réunions par
ateliers ou à l’occasion du CHST
 elles peuvent précéder ou suivre l’observation
des situations de travail
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 13
Représentation schématique du
risque

DANGER RISQUES EXPOSITION

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 14


Représentation imagée du risque

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 15


Danger

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 16


Risque

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 17


Facteurs de risques

Sont appelés facteurs de risque tous


les aspects de la situation de travail
qui ont la propriété ou la capacité de
causer un dommage et d’interférer
négativement avec la sécurité, la
santé et le bien-être des travailleurs

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 18


Facteur de risque

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 19


Comment et avec qui évaluer ?

Pour quoi ?

EVALUE
R

i?
Co

qu
mm

ec
en

Av
t?

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 20


Pourquoi évaluer ?
5 raisons pour agir.
 Protéger la santé et la sécurité des travailleurs
 Répondre aux obligations de prévention.
 Favoriser le dialogue social
 Créer des emplois de qualité
 Contribuer à la performance de l’entreprise
du point de vue économique et social

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 21


Avec qui évaluer ?
 les salariés de l’entreprise
 leurs représentants
 le responsable sécurité s’il existe
 les services de santé au travail
 les services de l’Etat (Inspection du travail)
 les services d’assurance maladie des
travailleurs salariés
 l’appui d’« experts » externes à l’entreprise

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 22


Comment réaliser une évaluation ?
5 clés pour réussir
 réaliser une démarche globale
 réaliser une démarche dynamique
 faire participer les salariés et leurs
représentants
 prendre en compte le travail réel
 pouvoir compter sur l’implication et
l’engagement de l’employeur
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 23
Comment évaluer les risques ?
L’ évaluation des risques professionnels
est une démarche structurée qui suit les
étapes suivantes :
 Préparer l'évaluation des risques
 Recenser les dangers
 Identifier les risques

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 24


Comment évaluer les risques ?
 Analyser les risques
 Classer les risques

 Hiérarchiser les risques

 Proposer des actions de

prévention
 Suivre la mise en œuvre des

actions
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 25
Préparer l’évaluation des
risques
Préparer l‘ évaluation des risques
professionnels consiste à définir
le cadre de l'évaluation et les
moyens qui lui sont alloués,
préalablement à son déroulement

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 26


La phase de préparation

Lors de cette phase de préparation sont définis:


 L'organisation à mettre en place :
désignation d'une personne qui
coordonne et rassemble les
informations, etc.
 Le champ d'intervention (aussi
nommé "unité de travail"),

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 27


Qu’est ce qu’une unité de
travail ?
L’unité de travail peut s’étendre d’un poste de travail à
plusieurs postes occupés par les travailleurs ou à des
situations de travail présentant les mêmes caractéristiques.
Il est plus simple de se conformer à la logique de l’entreprise
en la découpant:
 soit par service
 soit par situation de travail
 soit par type de poste
 soit par type de machines…
Il faut par contre s’assurer que chaque salarié est bien
rattaché à au moins une unité de travail.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 28


La phase de préparation

 Les outils mis en œuvre pour


l’évaluation,
 Les moyens financiers,
 La formation interne
nécessaire,
 La communication.
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 29
Identifier les risques
le travail d’identification consiste à s’interroger sur :
 la nature des dangers
 le nombre de salariés potentiellement
exposés
 le lieu, la durée et la fréquence
d’exposition
 les circonstances d’exposition

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 30


Sur quels éléments est fondée
l’identification ?
L'identification se base sur :
 des connaissances scientifiques et
techniques,
 la connaissance de la réalisation
potentielle d'un dommage, 
 les expériences et les savoirs-faire des
opérateurs,
 les observations sur les dangers.
Cette identification nécessite de s'appuyer sur compétences
internes et, si nécessaire, sur des compétences externes.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 31


La connaissance des situations
de travail
 La connaissance des situations de travail va en
décroissant du travailleur à l’expert
 Le travailleur sait ce qu’il fait et ce qu’il vit (travail
réel);
 Le contremaître, et a fortiori la direction de
l’entreprise, sait ce que le travailleur est censé faire
(travail prescrit) et pense savoir ce qu’il vit;
 Le conseiller en prévention interne à l’entreprise
connaît seulement les aspects de la situation de travail
(généralement les aspects de sécurité) qu’il a eu le
temps d’étudier;
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 32
La connaissance des situations
de travail
 Le médecin du travail ou l’inspecteur du travail sait ce
qu’il demande et ce qu’il entend (plaintes) lors des
rencontres avec le travailleur et, en général, ce qu’il
voit, sent, entend (bruit) lorsqu’il visite l’entreprise et
au moment de cette visite;
 Le conseiller en prévention externe appelé pour un point
précis sait ce qu’on lui en dit et, à nouveau, ce qu’il
voit, sent, entend durant les 2 heures voire les 2 jours où
il est dans l’entreprise;

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 33


Les connaissances en santé,
sécurité et bien-être au travail
Elles augmentent du travailleur à l’expert

Le travailleur, le contremaître, la ligne hiérarchique, la


direction…, en fonction de l’éducation à la santé au
travail qu’ils ont reçue ou acquise, sont peu ou plus
conscients des risques professionnels.
Le conseiller en prévention interne, en fonction de la
formation qu’il a reçue, connaît les exigences légales
principales et les principes généraux de prévention.
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 34
Les connaissances en santé,
sécurité et bien-être au travail

Les conseillers en prévention externes ont les uns


une compétence assez générale, les autres plus
pointue.
L’expert est spécialisé dans un certain domaine
et ignore en général tout des autres

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 35


Classer les risques
Le classement est une opération qui peut avoir
les caractéristiques suivantes :
 Classement "subjectif" (fait par des
individus à partir de l'idée qu'ils se font du
risque en se  fondant sur leur expérience et
leurs connaissances) ou "objectif" (à partir de
données statistiques, d'enquêtes...)
 Classement "qualitatif" (établissement d'un
système d'ordre comparatif) ou "quantitatif"
(calcul de probabilités).

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 36


Classer les risques

Quel que soit le type de classement choisi


par l'entreprise, il ne doit pas faire oublier
ses deux principaux objectifs :
 permettre de débattre de priorités
d'actions,
 aider à planifier les actions.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 37


Analyse des risques

On appelle Analyse des risques, l’ensemble des


activités ayant pour but d’identifier de façon
systématique et permanente les dangers et les
facteurs de risque et de déterminer et d’évaluer
le risque en vue de fixer des mesures de
prévention.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 38


Proposer et décider des actions
de prévention
L’évaluation des risques professionnels n'est pas
une fin en soi, elle est avant tout utile pour
l'entreprise.
Elle n’a aucun intérêt et elle ne sert à rien si elle
ne conduit pas à la mise en œuvre de mesures de
prévention
Elle doit conduire à choisir des actions de
prévention appropriées. Ces actions résultent de
choix et de priorités inscrits dans un plan de
prévention.
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 39
Les conditions de réussite de
l’évaluation des risques
 Informer l’ensemble du personnel
 Expliquer les finalités de l’évaluation
 Confier la conduite de la démarche à une personne
reconnue
 Veiller à créer un climat de confiance
 Planifier l’évaluation (échéancier)
 Impliquer tous les salariés
 Rendre compte des résultats de l’évaluation au
personnel
 Faire valider les solutions envisagées par l’employeur.
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 40
Les principes généraux de
prévention
 Eviter les risques,
 Evaluer les risques qui ne
peuvent pas être évités
 Combattre les risques à la source,
 Adapter le travail à l’homme,

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 41


Les principes généraux de
prévention
 Tenir compte de l’état d’évolution de
la technique
 Remplacer ce qui est dangereux par ce
qui n’est pas dangereux ou par ce qui
est moins dangereux,
 Planifier la prévention,

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 42


Les principes généraux de
prévention
 Prendre des mesures de protection
collective en leur donnant la
priorité sur les mesures de
protection individuelle,
 Donner des instructions
appropriées aux travailleurs.
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 43
Information du danger

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 44


Prévention du risque

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 45


Grille de cotation des risques

L’estimation du risque ne peut se faire


qu’en évaluant l’ampleur d’un éventuel
dommage en fonction de deux critères :
 La GRAVITE du dommage
 La PROBABILITE que celui - ci
survienne

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 46


Grille de cotation des risques
Gravité du dommage
Probabilité d’occurrence

1 2 3 4
1 1 2 3 4
2 2 4 6 8
3 3 6 9 12
4 4 8 12 16
Risque tolérable : le risque est réduit au niveau le plus bas
Le risque doit être réduit. Pas d’urgence dans les travaux
Le risque doit être réduit ou supprimé. Action urgente
Toute activité engendrant de tel risque doit être interrompue
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 47
Le rôle des Inspecteurs du travail dans la
démarche d’évaluation des risques professionnels

Cette démarche entre dans les


missions de conseil et de contrôle de
l’inspection du Travail.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 48


Le rôle des Inspecteurs du travail dans la démarche
d’évaluation des risques professionnels

 Les Inspecteurs du travail peuvent intervenir


à 3 moments distincts :
 la sensibilisation, en amont, des acteurs
internes à l’entreprise.
 l’accompagnement partiel de la démarche
de prévention.
 le contrôle de la mise en œuvre du plan de
prévention.

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 49


La méthode d’évaluation des risques professionnels
(en 8 étapes)

 la préparation de  la planification
la
démarche  la mise en
 l’identification œuvre
des
risques  le contrôle
 l’évaluation des
risques  la révision
 la hiérarchisation
21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 50
des risques
Fin

21/01/22 C. LENFANT - D. CALIPPE 51

Vous aimerez peut-être aussi