Vous êtes sur la page 1sur 34

PETITS SECRETS

POUR FAIRE DE BEAUX PROJETS

de l’idée au projet…
1

Exercices diapos [ 19 ] et [ 33 ]
« Un bon bâtiment se développe de manière
- naturelle,

De l’idées au Projet
- logique
- et poétique,
à partir de toutes les conditions qui président à sa naissance. »

LOUIS H. SULLIVAN in Kindergarten chats and other writings


1-Existe-t-il un "style" architectural ?
Le "style" architectural ne provient pas d'un effort conscient pour produire
un aspect particulier; il résulte d'un processus holistique qui consiste à
considérer les phénomènes comme des totalités.

3
Le style architectural

Celui qui construisait en 1740 une maison de style colonial américain ne se disait
pas: « Vraiment, j’adore le style colonial, je vais construire une maison comme ça ».

Au contraire, les maisons étaient construites judicieusement à partir des matériaux


et des technologies disponibles, et avec un soucis de la proportion, de l'échelle et
de l'harmonie.

4
Le style architectural
Si les fenêtres de style colonial avaient des petits carreaux, ce n'était pas par désir
de réaliser une fenêtre de style colonial, mais parce que la technique de l’époque
ne pouvait produire en quantité que de petits carreaux de verre.

Les volets n’étaient pas décoratifs, ils étaient fonctionnels; on les fermait lorsqu’il
fallait s'abriter du soleil.

Les premières maisons coloniale née de ces considérations n'était pas le fruit d’une
mode mais d'un ensemble de conditions existantes à l'époque.

Si les premières maisons américaines étaient coloniales, c’est parce que les
premiers Américains étaient des colons.

5
2- Les proportions d'un bâtiment sont
la manifestation visuelle de son mode

De l’idées au Projet
de construction

L'architecture d'avant l'avènement des méthodes modernes de construction, à


la fin XIX°, a des portées limitées et des fenêtres plus hautes que larges.

En revanche, les bâtiments modernes ont de plus grandes portées et des


fenêtres panoramiques.
6
Les proportions d'un bâtiment sont la manifestation visuelle de son mode de construction

De l’idées au Projet
L'orientation verticale des fenêtres traditionnelles tenait à la longueur
maximale d'un linteau en pierre ou en bois, limitée par ce que l'on pouvait
trouver, fabriquer et mettre en place à la main. Donc, la seule manière de créer
une grande fenêtre était d'augmenter sa hauteur.
 
Les méthodes de construction contemporaines en acier et béton permettent
des portées beaucoup plus grandes, si bien que les fenêtres peuvent avoir
n'importe quelles proportions.
On peut leur donner également des proportions horizontales, cela permet de 7
les distinguer, sur le plan esthétique, des fenêtres traditionnelles.
3-L'architecture traditionnelle suit un modèle tripartite :
-base,
-milieu,

De l’idées au Projet
-sommet

La base d'un bâtiment traditionnel revêt en général une forme indiquant qu'elle
sert de support aux parties supérieures dont elle transfère les charges vers le sol.
Sa maçonnerie est en général à bossage, c'est-à-dire que les pierres et les joints
sont ouvragés de manière à en souligner le caractère massif.

Le sommet d'un bâtiment traditionnel symbolise une couronne ou un chapeau qui 8


annonce sur la ligne d'horizon ou sur la ligne de ciel l'esprit du bâtiment.
4- Si vous voulez donner une qualité particulière à un espace
ou à un élément architectural, veillez à ce qu'elle soit réelle

De l’idées au Projet
Si vous voulez qu'un mur ait l'air
épais, faites en sorte qu'il soit
réellement EPAIS.

Si vous voulez qu'un espace soit perçu


comme haut, faites en sorte qu'il soit
Réellement HAUT.
9
Pour le concepteur débutant, il est crucial de montrer clairement son intention.
5-LES VUES …

- Ne vous contentez pas d'afficher une vue, encadrez-la.

De l’idées au Projet
On pourrait croire qu'un mur transparent est la meilleure solution pour obtenir
une vue spectaculaire ; pourtant, l'expérience la plus riche découle souvent d'une
manière subtile de choisir la vue, de l'encadrer, de la tamiser, voire de la refuser.
Lors de la conception, accordez le plus grand soin à la taille, à la forme et à
l'emplacement des fenêtres, afin qu'elles correspondent exactement à la vue et à
l'expérience qu'elles offrent.
10
6-LE PARTI ARCHITECTURAL

Servez-vous de votre parti pris architectural comme d'un fil

De l’idées au Projet
conducteur pour concevoir tous les aspects d'un bâtiment

11
Servez-vous de votre parti comme d'un fil conducteur pour tous les aspects
d'un bâtiment

De l’idées au Projet
Quelque soit l'élément d'un bâtiment
que vous dessinez, escalier, fenêtre,
colonne… demandez-vous toujours
comment cet élément précis peut
exprimer et mettre en valeur l'idée
directrice de ce bâtiment.

Par exemple, si votre parti-pris est conçu pour exprimer une organisation de
volumes en strates parallèles.

L’escalier qui distribuera ce bâtiment peut être :


• orienté perpendiculairement aux strates, afin de les franchir une à une;
• disposé parallèlement aux strates, formant ainsi une strate par lui-même ;
12
• posé en biais pour créer un contre point ;
• ou, laissé hors du système de strates, pour en conserver la pureté.
7-LA COMPOSITION

- Pour résoudre un problème de plan, de coupe ou de forme d'un bâtiment,

De l’idées au Projet
traitez-le comme un exercice de composition en 2D ou en 3D.

Cet exercice va vous inciter à être attentif à la


forme et à l'espace et vous aidera à intégrer
des aspects disparates du projet.

Étude d'un plan de masse pour un campus

Voici quelques questions que vous pouvez poser en 2D ou en 3D :


 
• La composition présente-t-elle un équilibre d’ensemble ?
• Divers éléments de tailles, de textures ou de fonctions différentes permettent-ils
d'attirer l'œil de manières distinctes ?
• Avez-vous intégré un « geste », principal et un ou plusieurs contrepoints ? 13

• Avez-vous négligé certains éléments de la composition ?


8- Tout choix de conception doit avoir au moins une
justification

De l’idées au Projet
- Si vous faites pivoter ou si vous décalez un plan d'implantation, une série de
colonnes ou tout autre élément structurant du bâtiment, ce geste doit avoir une
signification.

Disposer des colonnes, des espaces, des murs


ou tout autre élément hors de la géométrie
naturelle du bâtiment, simplement parce que
vous l'avez vu faire dans des magazines
d'architecture, n’est pas une justification.

Si, au contraire, il s'agit


-de s’adapter au site,
-diriger un chemin de circulation,
-ouvrir une perspective,
-mettre en valeur un monument,
-suivre la géométrie d'une rue,
14
-s'orienter par rapport au Soleil,
Alors ces raisons sont justifiées.
9- Tout choix de conception devrait avoir au moins deux

De l’idées au Projet
justifications

Par exemple une fenêtre peut remplir des fonctions diverses :

- encadrer une vue,


- baigner un mur de lumière,
- permettre de s'orienter,
- mettre en valeur l'épaisseur d'un mur,
- Mettre en valeur un système constructif,
- définir un axe avec un autre élément…

15
Tout choix de conception doit avoir au moins deux justifications

De l’idées au Projet
Une rangée de poteaux peut servir :

• de support structurel,
• à définir un cheminement,
• permettre à l'usager de trouver son chemin
• créer un espace de transition
• ou, par son rythme régulier, offrir un
contrepoint à des éléments disposés de
manière plus irrégulière.

16
Tout choix de conception doit avoir au moins deux justifications
Un escalier: sa fonction première est de permettre le passage d'un étage à un autre

De l’idées au Projet
Pourtant, un escalier bien conçu peut aussi servir de lieu de rassemblement,
d'ornement monumental, de point de repère au sein du bâtiment…

Quasiment tous les éléments d'une construction peuvent jouer différents rôles. 17

Plus vous trouvez de justifications à un élément, mieux c'est.


En Résumé

De l’idées au Projet
- Les proportions d'un bâtiment sont la manifestation de son mode de
construction.
- Si vous voulez donner une qualité particulière à un espace ou à un
élément, accentuez la.
- Servez-vous de votre parti pris comme d'un fil conducteur pour
concevoir tous les aspects de votre projet.
- Pour résoudre un problème de plan, de coupe ou de forme, traitez-le
comme un exercice de composition en 2D.
- Tout choix de conception doit être justifié.

18
Idées
PETIT EXERCICE 1.

- Imaginez un temple moderne sur une colline.

A partir de croquis succincts dessinez ce que vous imaginerez si l’on vous disait :
« J’aimerais habiter un temple, un Parthénon moderne devenu lieu de vie ! »

19

L’acropole d’Athènes – sujet ENSA Paris La Villette 2009


PETITS SECRETS
POUR FAIRE DE BEAUX PROJETS

PROMENADES ET CIRCULATIONS…

20

Exercices diapos [ 19 ] et [ 31 ]
PROMENADES
ET CIRCULATIONS…

21
Idées et Parti-pris
Notre perception d'un espace dépend
de la manière dont nous y accédons.

par exemple:
- un espace monumental ou sacré prend toute sa
signification s'il est l'aboutissement d'une enfilade
d'espaces plus modestes.
- l'impact d'une pièce dont les fenêtres donnent au
sud est renforcé si les pièces qui la précèdent sont
orientées au nord.
22
Idées et Parti-pris
Notre perception d'un espace dépend de la manière dont nous y accédons.

- un intérieur spacieux et lumineux paraîtra encore plus


spacieux et plus lumineux s'il est mis en valeur par un
espace contrasté, bas de plafond et faiblement éclairé.

23
Idées et Parti-pris
Notre perception d'un espace dépend de la manière dont nous y accédons.

- un intérieur sombre et secret paraîtra encore plus sombre


et plus secret s'il est mis en valeur par un parcours de plus
en plus dense, bas de plafond et faiblement éclairé.

Coupe

24

Plan
Temple funéraire de Ramsès III , Médinet Habou, Égypte, 1193-1162 av. J.-C.
Poteaux et colonnes ne sont pas seulement des éléments porteurs,
ce sont des moyens d'organiser, de rythmer et de structurer l'espace.

De l’idées au Projet
Même si leur fonction première est bien évidemment structurelle, poteaux et
colonnes jouent un rôle essentiel à bien d'autres égards:

-une rangée de colonnes aide à différencier les espaces situés


de part et d'autre,
-à distinguer les chemins de circulation des espaces de
rassemblement,
-à servir de repère à l'intérieur d'un bâtiment,
-à rythmer l'extérieur d'un édifice.

25
Poteaux et colonnes ne sont pas seulement des éléments porteurs, ce sont des
moyens d'organiser, de rythmer et de structurer l'espace.

De l’idées au Projet
Selon leur forme, les poteaux produisent un effet spatial différent :
-carrés, ils ne déterminent aucun axe directionnel ;
-rectangulaires, ils créent une orientation directionnelle ;
-ronds, ils contribuent à donner à l'espace une impression de fluidité.

L'architecture traditionnelle utilisait souvent des colonnes


26
aux formes complexes pour créer des espaces subtilement
imbriqués.
Idées et Parti-pris
La stratégie de « frustration et récompense » enrichit le
cheminement à travers un environnement.

27

RRA: Reiulf-Ramstad-Architekter
La stratégie de « frustration et récompense » enrichit le cheminement.

Idées et Parti-pris
En nous déplaçant entre des bâtiments, nous établissons
inconsciemment des liens entre les repères visuels qui nous entourent.
- La richesse de ce cheminement et notre satisfaction dépend
largement de la manière dont s'effectuent ces liens.
- L'alternance de frustrations et de récompenses permet d'optimiser 28
l'expérience de l'espace.
La stratégie de « frustration et récompense » enrichit le cheminement.

Idées et Parti-pris
Lorsque vous concevez la circulation:
- Présenter à l'usager une vision de son objectif (escalier, entrée, monument…)
- Puis cachez-la à mesure qu'il s'approche;
- Révélez le à nouveau, sous un angle différent, ou en l'agrémentant d'un nouveau
détail intéressant;
- Déviez l'usager en lui faisant prendre un chemin inattendu, pour ajouter une
touche de suspense ou créer un sentiment d'égarement momentané ;
- Enfin récompensez-le par d'autres expériences intéressantes ou d'autres 29
perspectives sur l'objectif.
Ce ’’jeu’’ rend le trajet plus intéressant, et ainsi l'arrivée plus gratifiante.
Les cheminements: quelques erreurs à éviter :

De l’idées au Projet
Circulation souhaitée l’espace
La circulation traversante coupe
principal regroupant les places
en deux un espace de vie
assises est protégé de la
circulation
Les circulations indésirables :
En général, la meilleure circulation à travers une petite pièce est un tracé en
ligne droite, à faible distance d'un mur.

Cette disposition évite aux usagers principaux de la pièce d'être gênés par la circulation
traversante.

Le pire tracé de circulation à travers une petite pièce est en général celui qui passe en
diagonale ou dans le sens de la longueur. Il est alors difficile de disposer le mobilier de
manière confortable, et les personnes qui occupent cet espace auront l'impression de se
30
retrouver dans un couloir.
Les cheminements: quelques erreurs à éviter :

De l’idées au Projet
Evitez La « marche où l'on trébuche » 

Il est rare qu'une seule marche entre deux niveaux de sol suffise à créer une
différence réelle entre les espaces.

Souvent, une marche unique ne sert qu'à faire trébucher les gens, et risque de
vous attirer des procès.

En général, un escalier de trois marches est un minimum pour créer une


différence de niveaux correcte. 31
Idées et Parti-pris
Pour mémoire:

• Chaque lieu à un esprit propre (le Genius loci)

• On circule dans des espaces négatifs, on vit dans des espaces positifs

• Notre perception d'un espace dépend de la manière dont nous y


accédons.

32

L’acropole d’Athènes – sujet ENSA Paris La Villette 2009


Tout choix de conception doit avoir au moins deux justifications

PETIT EXERCICE 2.

De l’idées au Projet
Entre l’espace public ( la rue ) et le hall d’entrée du lycée Saint-Jean on
doit parcourir environ 50 mètres de distance et 4 mètres de dénivelé.

Imaginez un « parcours enrichit » pour traiter l'accès au lycée depuis le


chemin de l'espérance.

33

Accès actuel au lycée Projet initial du lycée


FIN

34

Vous aimerez peut-être aussi