Vous êtes sur la page 1sur 27

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON

Paix-Travail-Patrie Peace-Work-Fatherland
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DES POSTES, DES TELECOM ET DES TIC NATIONAL ADVANVED SCHOOL of POST,TELECOMS AND ICT

UE 24:

COURS TECHNOLOGIES ET APPLICATIONS WEB

Enseignant: Ing SAVAISSOU RIGOBERT

Année académique: 2019/2020


2
PROGRAMME
Iere Partie : TECHNOLOGIES WEB
I-Généralités et notions de base

0-Introduction

1-Définition de quelques concepts liés au web

2-Les services d’internet

3-Les langages de programmation et éditeurs de sites web

4-Référencement et Hébergement

5-Le commerce électronique

 IIeme Partie : APPLICATIONS WEB

I-Le langage HTML5/CSS3

II-Le langage JavaScript

III-Le langage PHP


3
Objectif général :
Développer chez l’apprenant des compétences adéquates pour planifier et concevoir un site web
en utilisant les logiciels appropriés.

Objectifs spécifiques :
 Avoir une connaissance sur les services offerts par Internet
 Savoir écrire une page web statique en utilisant le langage HTML5/CSS3
 Dynamiser une page web en utilisant les langages PHP et JavaScript

Prérequis :
 Langage et structures des données
 Programmation en C

Ressources Nécessaires :
 Un éditeur de texte (sublime text, Notepad etc.)
 Un navigateur web (Chrome, Firefox etc.)
 Un IDE (integrated Development Environment) : Wampserver, EasyPhp
4 INTRODUCTION

Naviguer ou surfer sur Internet sont devenues des expressions


courantes. Elle montre d’un océan d’information qui s’étend aujourd’hui à la
grandeur de la planète et continue à croitre et se diversifier chaque jour.
Le mot Internet ou InternetWork désigne un réseau informatique
constitué par l’interconnexion de plusieurs réseaux encore appelé ‘Réseau
des Réseaux’.
I. Définitions des Concepts lies au web 1/2
5
 Technologies web Sont un ensemble de technologie qui compose et utilise le www (World
Wide Web) et ses normes. Toutes ces technologies utilisent le protocole http (HyperText
Transfer Protocol).
 Web Est un système permettant de consulter des pages sur des sites via des navigateurs
 Site web Est un ensemble de pages web reliées entre elles par des liens hyper text et
accessible par un navigateur
  Pages web Est l’élément unitaire constitutif du site web formé d’éléments visibles (textes,
images, vidéo) et invisibles (codes interprétés par le navigateur)
 Navigateur Logiciel conçu pour consulter et afficher le contenu des pages web
 Serveur web Est un puissant ordinateur qui stocke et délivre des sites web aux internautes.
Exemple Apache, nginx
6

 Intranet
Est un réseau interne a une entreprise ou à toute autre organisation se fondant sur le même
protocole et technologies qu’internet
 Extranet
Il n’est ni un intranet, ni un site internet. Il s’agit d’un système supplémentaire offrant par
exemple aux clients d’une entreprise, ses partenaires ou à des filiales un accès privilégié
aux ressources informatiques de l’entreprise par l’intermédiaire d’une page web
Exercice1 :
1. différences entre page web et interface web
2. différences entre internet, intranet et extranet
7 II. LES SERVICES INTERNET

Services Protocoles
web HTTP (HyperText Transfer Protocol)
Envoi des mails SMTP, POP3 (Post Office Protocol pour la
reception), IMAP (Internet Message Access
Protocol pour le stockage du courriel sur le
serveur)
Tchat IRC (Internet Relay Protocol)
Téléchargement des fichiers FTP (File Transfer Protocol)
Téléphonie (TOIP, VOD) TCP/IP (Transmission Control Protocol/
Internet Protocol)
Blog  
Telnet, SSL  
8 III. LES LANGAGES DE PROGRAMMATION ET EDITEURS DE SITE WEB
• Langage de programmation
La programmation côté client utilise les langages de script (est une suite d’instructions simples et souvent peu structurées qui
permettent l’automatisation de certaines taches).
Exemple : JavaScript, JScript
Avantage : programmation légère et relativement simple à implémenter
Inconvénient : code affiche en dur donc peu sécurisé et le bon déroulement de l’algorithme dépend du navigateur du client,
de sa configuration et de son niveau de sécurité
La programmation cote serveur interprète le code et encapsule le résultat dans la page web html.
Avantage : sécurisation du code et possibilités d’interaction avec d’autres systèmes ou applications comme les Bases des
données
Exemple : PHP, JSP, ASP
• Editeurs de site web
Est un type spécial de CMS (Content Management System) vous permettant de créer un site internet entièrement fonctionnel.
Exemple WordPress, Joomla, Shopify, BigCommerce
Avantage rapidité, simplicité, pratique et gain en temps
Inconvénient  lenteur du chargement de la page et nécessité d’un paiement mensuel
9 IV. REFERENCEMENT,HEBERGEMENT ET NOM DE DOMAINE
 Référencement

Il est une étape importante dans la création d’un site web. En effet, il a pour mission de faire connaitre
le site à des moteurs de recherche et à d’autres sites.
Il existe 2 types de référencement :
• Référencement automatique est assure par des ‘spiders’ (robots) ou Crawler qui scrute des pages d’un
site en s’appuyant sur les balises META. Exemple Google Bot pour Google, Slup pour Yahoo et Bing
Bot pour Bing
• Référencement manuel c’est le fait d’ajouter l’URL d’un site à la liste d’URL de ce moteur de
recherche.
 Hébergement
10 Un hébergeur est un prestataire de service qui met à votre disposition un espace de stockage sur un serveur connecte en
permanence sur internet et de rendre votre nom de domaine accessible à tous les internautes.

Il existe 4 types d’hébergement :

i. Hébergement sur un serveur mutualisé

Il consiste à se partager à plusieurs un seul et même serveur

Avantages : économique et facile à configurer, utiliser, monitorer

Inconvénients : affecte la performance de votre site, non adapté aux sites à fort trafic et impossible de personnaliser le serveur web

ii. Hébergement sur un serveur dédié

Il consiste à louer auprès d’un hébergeur web un serveur complet qu’il est ensuite possible de configurer selon ses besoins (choix
du SE, des applications et des configurations)

Avantages : adapté à tous les sites, améliore la performance et possibilité de mieux sécuriser son site

Inconvénients : plus couteuse, nécessite des compétences en administration système et toute la maintenance est à la charge du
client
11
iii. Hébergement VPS (Serveur Privé Virtuel)

Est un système hybride qui combine les deux précédents. Il consiste à créer plusieurs serveurs virtuels sur un même
serveur réel via des technologies de virtualisation

Avantages : bon rapport prix-performance, possibilité d’adapter son serveur virtuel en fonction de ses besoins

Inconvénients : nécessite des bonnes connaissances en administration système

iv. Hébergement Cloud

Il repose non pas sur un seul serveur mais une multitude de serveurs et le client paye pour ce qu’il utilise vraiment ce
qui permet une flexibilité accrue.

Avantages : flexible, supporte des fortes variations de bande passante

Inconvénients : données stockées hors de l’entreprise et nécessité de sécurisation de ces données


 Nom de domaine

`Il est votre adresse postale sur internet et est indispensable lors de la création de votre site web.
12
Il possède 3 parties distinctes :

1. Le TLD (Top Level Domain) ou extension est situé à la fin de votre nom de domaine. On distingue les gTLD (Generic TLD) et les
ccTLD (Country Code TLD) associés à chaque pays.
2. SLD (Second Level Domain) correspond au nom de votre entreprise ou organisation
3. Sous domaine ou préfixe est représenté par www

Exemple : soit l’adresse suivante http:///www.monentreprise.cm

WWW: sous domaine ou serveur web, SLD: monentreprise, TLD: .cm

Exercice2

Classez les TLD suivant en gTLD et ccTLD : .ca, .org, .cm, .info, .com, .fr, .eu, .net, .de
 
Exercice3
1) Soit l’adresse suivante : https:///www.camerounlink.net
a) Donnez le nom du domaine qualifie (FQDN);
b) Le nom du protocole ;
c) Le port de communication par defaut ;
d) url ;
e) le nom du domaine
f) la classification du domaine
g) le serveur web
h) le nom de l’organisation
13 IV- LE COMMERCE ELECTRONIQUE
Le commerce électronique est l’utilisation d’un media électronique pour la réalisation des transactions
commerciales ou encore c’est l’échange pécuniaire, des biens, des services et d’information par l’intermédiaire
des réseaux informatiques notamment internet.
Les éléments indispensables à la mise en place d’un site de vente en ligne sont :
 Le catalogue électronique en ligne : présente l’ensemble des produits

 Le moteur de recherche pour trouver rapidement les produits

 Un Caddie virtuel ou panier virtuel pour la conservation des traces des achats du client tout au long de
son parcours et de modifier les quantités pour chaque référence

 Paiement sécurisé en ligne (Accounting) se passe via un tiers confiance (banque par exemple) à travers une
transaction sécurisée

 Système de suivi de commande pour la livraison chez le client


14
IV- LE COMMERCE ELECTRONIQUE FIN

Exercice4
1. Donner les différences entre un portail web et un site web
2. Différences entre Marketplace, e-commerce et Centrale d’achat en ligne
15 III- ARCHITECTURE D’UNE MARKETPLACE
16 III- ARCHITECTURE D’UNE MARKETPLACE
17 III- ARCHITECTURE D’UNE MARKETPLACE
18 IV-RISQUES DANS UNE MARKETPLACE
19
20 V-MODELES DE SECURITE DANS UNE MARKETPLACE
Un modele de securite:
 Implemente les objectifs abstraits (structure de donnees, techniques pour s’assurer de la coherence) d’une
politique de securite
 repose sur des méthodes formelles(modeles mathematiques, automates finis)
pour exprimer sans ambiguïté les contraintes d’une politique de securite

On distingue des modeles dont l’objectif principal est base sur:


 La confidentialite
 L’integrite
 Les deux a la fois
21 Le modele de Bell-Lapadulla
o Modèle développé au début des années 70 par D. Elliot Bell et Leonard LaPadula du MITRE
o Modèle dont le principal objectif est de s’assurer de la confidentialité des informations.
o Restreint les flots de donnees
o Modelise la securite multiniveau
o Regles (pas de lecture en haut et pas d’ecriture en bas)
o Existence des labels de securite associes au sujet

Model Object Subject

Top secret Personal files Alice

Secret Mail Bob

confidentiel Log files Cindy


22  le modele Brewer et Nash(Chinese Wall)
o Introduit en 1989 par D. Brewer et M. Nash
o Gere la confidentialite et l’integrite
o Adapte aux echanges en bourse et ou a la gestion des comptes en banque
o On decoupe le business en groupe d’interet COI ( Conflict Of Interest)
o Prend en compte la notion des acces passes
o Un sujet ne doit pas pouvoir écrire un objet d’une compagnie s’il a pu lire
tout autre objet d’un compétiteur.
 Le modele de Clark-Wilson
o Publie en 1987 et Mis a jour en 1989 par David D.Clark(Computer Scientist) et David R.
23
Wilson(Accountant)
o Considere comme opération de base non pas les droits mais les transactions effectuées
o Le modèle de Clark et Wilson sépare les données manipulées en deux groupes :
les données contraintes (notées CDI pour Constrained Data Items) sont des donnees soumise a des
regles visant a conserver leur integrite
les données non contraintes (notées UDI pour Unconstrained Data Items) sont les donnees dont
l’integrite n’est pas garantie
o   Ce modèle s’appuie sur deux notions:
un ensemble d’opérations de vérification de l’intégrité des données (IVP) qui valident les CDI ;
l’ensemble des opérations de transformation des données (TP) qui représentent l’unique moyen de
manipulation des CDI ;
o Tracabilite et la separation des pouvoirs
o Historique de l’execution du systeme
24 VI- ALTERNATIVES DE SOLUTION

 
25
26 CONCLUSION
Depuis la naissance des pères fondateurs eBay et Amazon vers les
années 90, le commerce en ligne à connu une très forte croissance. Il s’est
imposé comme un canal de vente incontournable, avec la diversité de types
d’offres, de produits, de services, ayant entrainé une diversité de type de
marchés virtuels à l’instar du MarketPlace.
27 FIN

MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION

Vous aimerez peut-être aussi