Vous êtes sur la page 1sur 26

|   

    


 
 


 

       

Si s(t) est une fonction de t périodique, de période T0 = 1/F0,


elle peut s¶écrire sous la forme d¶une somme de fonctions
sinusoïdales de fréquences f multiple de la fréquence F0,
dite fondamentale, soit :


       ë a   ÷  a  a   ÷  a
a á
où an et bn sont les coefficients de la série de Fourier. IL se
calculent à partir des relations suivantes :

÷
á

÷ D   

avec a0 appelé valeur moyenne ou composante continue.

 a á
÷
 a   D     ÷  a
÷

 a á
÷
 a   D    ÷  a
÷
s(t) peut s͛écrire sous la forme :


    
a   ÷  a  ‰ a 
a á

où 
^

et  a      a 

a
 a a a
Le spectre en fréquence du signal représente l͛amplitude du
fondamental F0 et des différentes harmoniques en fonction de la
fréquence f= n F0.
Il est important de remarquer que le spectre d͛une fonction
périodique, de période T0=1/F0 est discontinu et composé de
raies dont l͛écart minimum sur l͛axe des fréquences est F0.

c1

c2 cn

F 2F nF

Spectre en fréquence d͛un signal périodique


£ 
     £

Sous forme complexe s(t) s¶écrit :

  
a  
 a 
  ÷ a 

÷
avec  a  á   a    a  á D   
    ÷ a 
 ÷

les valeur négatives de n ont un but de simplification ;


mais s(t) est réel c¶est à dire que

a-n = an et b-n = -bn


S(nF0) représente les composantes du spectre en fréquence de s(t),
grandeur complexe tq :
son module
  a   á  a   a  a
 

sa phase
 a       a 
a
le spectre S(f) du signal périodique s(t) est alors représenté par :

 
a
  
 a     a 

avec
  a    a 
     a 
S(0)
S(-F ) S(F )
S(-2F ) S(2F )
S(nF )
S(-nF )

-nF -2F -F F 2F nF

Spectre S(f) : Représentation bilatérale


|ette représentation abstraite (fréquences négatives) simplifie les
calculs.
Seule la représentation unilatérale S réel S(f) [développement en
séries de Fourier] est réelle et peut être obtenue à partir
d͛analyseurs de spectres qui présentent le module de ce spectre.
 

   

signal sinusoïdal

* x(t) = cos(2÷f 
    

  áá  

   
représentation bilatérale
X(F0) = ½ (a1 ± jb1) = ½
X(-F0) = ½ (a -1 ± jb-1) = ½ (a1 + j b1) = ½
D¶où le spectre

      á 6         ^    ^   


Remarque : signal réel pair spectre réel pair



 


·  ÷ 




 

      á  6         ^    ^   

* x(t) = sin (2÷f 
     

an = 0 pour n>= 0
b1 = 1 et bn = 0 pour n> 1

représentation bilatérale
X(F0) = ½ (a1 ± jb1) = -j/2

X(-F0) = ½ (a -1 ± jb-1) = ½ (a1 + j b1) = j/2

D¶où le spectre
 á 6       


 


· 
÷ 

        á 6           ^   



=



Remarque : signal impair spectre imaginaire impair


Signal carré

u 
M

     
  Va ÷   ^ Va ÷    ^ Va ÷    ^ ^ Vaë÷a ^ 
´ aV V
÷    a

Remarque : signal réel impair spectre imaginaire impair


  
     

 

    

'n peut considérer la T.F des fonctions non périodiques comme


une extension de la transformation précédente pour laquelle la
période est infinie. L¶intervalle de fréquence F0 tend alors vers
zéro et le spectre devient alors une fonction continue.

 
  D
 

  ÷    D    
    ÷      
  
T.F de s(t) notée S(f) ou F[s(t)] et la transformée inverse notée F-1[S(f)] :


   D 


   ÷   


  D    


 ÷   
S(f) est une fonction de f, en général complexe, qui comprend
une partie réelle R[S(f)] est une partie imaginaire I[S(f)]

 D   ÷ 
 


       D      ÷   

l¶amplitude

á
  6  
^ 6   
 

et la phase

‰ 
   
  
      
£ | 
 
    
—our qu¶une fonction x(t) ait une transformée de Fourier, fonction
de f il faut et il suffit que :
x(t) soit une fonction bornée
l¶intégrale de x(t) entre moins l¶infinie et l¶infinie , ait une valeur
finie
les discontinuités de x(t) ainsi que les maxima et minima soient
en nombre fini.

®ais pour que la T.F de x(t) existe et soit réciproque, il suffit que x(t)
soit une fonction de carré sommable. |ela signifie que x(t), ainsi que
sa T.F, sont à énergie finie.
Toutes les fonctions physiques vérifient ces conditions car on les
observe sur un temps fini.
! 

  

ÿ   :
"# $ "#  %" # $% " # 
| 
  
  

"# u " #


 

  
   

"   #   " #  ÷ 

j      

 ÷ 
 "#    %"  #
j  

& u"# u " #   "# uu" #


M    
D 
"  #   %" #
M    
^

" #  u"#
j  
 
   

u"# u÷ ®" #




è 
 
   


 %" #   %" #  " #
D

"  #   
 ÷
|  

' '
& u"# u®" #  u "# u® " #
! 
 

"# (" #
 | "!!!)#
! !
) ) )
) | "!)!!#
) ! ) !
) ) )
| ! | !
| ) | )

! *  + ) *   +  *  + ) *   


|  *   + ! *   + ! *    
| ,

"# (" #

("# ('" #

'"# ('" #