Vous êtes sur la page 1sur 13

L’Assiette de l’impôt

La technique fiscale est l'emploi de procédés qui


permettent l'établissement où la détermination de
l'assiette fiscale, le calcul de l'impôt, sa liquidation et
son recouvrement de prélèvement fiscal. Trois
questions résument la technique fiscale :
que frappe l'impôt ? « L'assiette fiscale »
combien a-t-il prélevé ? « La liquidation de l'impôt »
comment l’impôt est-il prélevé ? « Le recouvrement
de l'impôt ».
L’Assiette de l’impôt

Asseoir l'impôt c'est constater et évaluer la matière imposable,


déterminer le fait générateur de l'imposition ainsi que la personne imposable.
L'assiette fiscale :C’est l’ensemble des opérations administratives qui ont
pour but de rechercher et d’évaluer la base imposable
La matière imposable est très diversifiée. Elle varie selon la nature de
l’impôt et selon la nature du revenu ou du capital ou de la transaction.
Pour chaque type d’impôt, la loi définit l’assiette à prendre en considération
pour appliquer.
Cette assiette peut être le revenu annuel (IGR), le bénéfice découlant des
comptes de fin d’exercice (IS) ou le chiffre d’affaires mensuels ou trimestriel
(TVA).
En somme, la détermination de l’Assiette de l’impôt obéit à des règles et
techniques précises qui découlent de la législation spécifique à chaque
impôt.
PROBLEMATIQUE

Comment déterminer et évaluer l’assiette fiscale?


PLAN

I.la détermination de l assiette fiscale:


A. la matière et les personnes soumises à l impôts
B. le fait générateur de l impôt
II.L évaluation de l’assiette
A. évaluation administrative
B. le système de la déclaration contrôlée
I.la détermination de l assiette fiscale:

A. la matière et les personnes soumises à l impôts:


à partir de « quoi » naît l’obligation fiscale ?
Selon les classifications fiscales économiques, relatives
aux bases d’imposition, il convient de distinguer
les impôts sur les revenus et les bénéfices, les impôts
sur la dépense, et les impôts sur le capital.
I.la détermination de l assiette fiscale:

L’impôt sur le revenu


L'impôt sur le revenu touche les contribuables selon ce qu'ils
touchent ou gagnent réellement, c'est-à-dire sur leur vraie
capacité contributive. cet impôt impose soit la totalité des
revenus d'une personne, soit une catégorie de ses revenus.
les impôts analytiques ou cédulaires imposent séparément
chaque catégorie de revenus par un impôt spécifique :
l'impôt agricole, impôt sur les bénéfices
professionnels(IBP)....
l'impôt synthétique impose la totalité des revenus d'un même
contribuable d'où l'appellation impôt générale sur le revenu
(IR).
I.la détermination de l assiette fiscale:

impôt sur la dépense


On peut définir la dépense comme étant une soustraction de la richesse
par la dépense du revenu ou du capital pour se procurer des biens ou des
services, donc l'imposition de la dépense c'est l'imposition de la
consommation.
Imposer la dépense peut s'effectuer soit par des impôts sur la dépense, soit
par un impôt sur la dépense.
Dans le premier cas, on a créé plusieurs taxes spécifiques qui frappent des
dépenses spécifiques, telles que la taxe pétrolière, taxe sur le sucre, taxe
sur le tabac... Etc. ce qu'on appelle la taxe intérieure de consommation.
les droits d'enregistrement et de timbres
Dans le deuxième cas, l'imposition de la dépense est synthétique car
l'impôt sur la dépense atteint la globalité de la consommation, sa
manifestation récente c'est la TVA Introduite au Maroc en 1986
I.la détermination de l assiette fiscale:

impôt sur le capital


Le capital est la richesse accumulée, ce qui constitue la fortune ou le
patrimoine du contribuable. Sont imposés aussi bien les capitaux
productifs (maisons, actions,...) que les capitaux non productifs
(bijoux, lingots,...), aussi bien les capitaux immobiliers (forêts,
terrains, maisons,...) que les capitaux mobiliers (bijoux, ...).
L’impôt frappe le patrimoine permanent du contribuable, (liquidité
disponible, lingots d'or, bijoux, propriétés bâties ou non, objets
d'art, véhicules de luxe, bateaux... Etc.).
il est difficile d’évaluer cette matière imposable,
L’impôt sur le capital au vrai sens du terme n’existe pas au Maroc,
mais il y a des manifestations d'imposition du capital par quelques
impôts (taxe sur terrains urbains non bâtis et droits de succession).
I.la détermination de l assiette fiscale:

B. le fait générateur de l’impôt


à partir de « quand » naît l’obligation fiscale ?
Le fait générateur de l’impôt est l’acte juridique ou le fait juridique qui fait
naître l’obligation fiscale. Il existe une très grande variété de faits générateurs,
puisque chaque impôt a son propre fait générateur. Par exemple :
– en matière d’impôt sur le revenu, le fait générateur est déterminé par la
réalisation ou la détention de revenus durant l’année civile écoulée.
– en matière de TVA, le fait générateur varie en fonction de l’opération
concernée, qui repose soit sur la livraison pour un bien meuble corporel, soit
sur l’exécution et son achèvement pour une prestation de service ;
La notion de fait générateur est importante car elle détermine non seulement la
naissance de la créance du fisc mais également le champ d'application de la loi
fiscale en vigueur, à la fois dans l'espace (territorialité) et dans le temps (non-
rétroactivité).
II.L évaluation de l’assiette

A. L évaluation administrative
revient aux agents de l'administration qui cherchent à connaître la valeur monétaire de
la matière imposable par le recours à certains éléments qui peuvent révéler son
importance.
1 -système indiciaire : une évaluation d'après les signes extérieurs , ce système se base
sur le recours aux indices ou signes extérieurs pour déterminer la valeur de la matière
imposable tels que le montant du loyer, le nombre de fenêtres, le nombre de machines, le
nombre d'employés, l'importance de la ville... Etc.
2 - système forfaitaire : est un système d'évaluation de la matière imposable qui met
l'accent sur un ou plusieurs éléments liés à cette matière imposable pour évaluer
l'assiette fiscale. Ce système revêt deux formes :
le forfait légal : quand le législateur intervient pour déterminer les éléments qui
serviront à l'évaluation de la matière imposable
le forfait conventionnel : il permet au contribuable de négocier avec le fisc
l'évaluation de la matière imposable, le fisc propose au contribuable une évaluation qu'il
négocie jusqu'à l'arrivée à une entente
II.L évaluation de l’assiette

B. le système de la déclaration contrôlée


La loi exige du contribuable une déclaration de ses
revenus ou matières imposables, car il est le mieux
placé pour connaître leur vraie valeur. Ce système se
base sur la bonne volonté, la sincérité, le sens civique
et la bonne foi du contribuable. La déclaration doit être
assortie de toutes les pièces justificatives pour
permettre à l'administration d'établir un rôle rationnel
II.L évaluation de l’assiette

C est une déclaration contrôlée:


Dès la réception de la déclaration, le fisc entame la
procédure du contrôle et dispose de plusieurs pouvoirs
qui lui permettent de la mener à bien :
Un pouvoirs d'investigation Et un Pouvoir de
vérification
II.L évaluation de l’assiette

La déclaration par les tiers


Elle concerne les salaires et les traitements qui sont
déclarés par un tiers : le patron pour les salariés et
l’administration pour les fonctionnaires.
Ce type de déclaration est crédible et évalue de façon
vraie la matière imposable.

Vous aimerez peut-être aussi