Vous êtes sur la page 1sur 25

Chapitre 8

Convection dans les


écoulements internes
Rappel hydrodynamique

Écoulement dans un tube:

Région d’entrée Écoulement établi

xE
Longueur de la région d’entrée hydrodynamique:

Écoulement laminaire,
xE
Re 
vD
 2300  0.05 Re D
 D

Écoulement turbulent,

Re 
vD
 4000 x E  10 D

Vitesse moyenne Um
Débit volumique dans un tube:
r0

  u(r) 2  r dr   r0 U m  Ac U m
2

débit volumique  section d ' écoulement . vitesse moyenne

Débit massique:
md    r0 U m2

md   Ac U m
Considération thermique
Longueur des zones d’entrées thermique (xfd)
avant d’atteindre l’écoulement établi
(fd: fully developed)

Écoulement laminaire
 x fd ,t 
   0.05 Re D Pr
 D 

Écoulement turbulent
 x fd ,t 
   10
 D 
Zone d’entrée combinée (combined entry length)

Xe hydrodynamique Zone développée thermique+ hydrodynamique

Xe,Th thermique

Zone développée hydrodynamique + entrée thermique


hydrodynamique

thermique

Zone d’entrée combinée: hydrodynamique +thermique

hydrodynamique

thermique
Température moyenne et loi de Newton
(en écoulement interne Tn’existe pas)

Température de mélange (bulk)


r0

 r0 2 U m  C P Tm  2  r  C
0
P u ( r ) T ( r ) dr

r0
2
u (r) Tm Tm  2
r0 U m
 r u (r ) T (r ) dr
0
T (r)

Loi de refroidissement de Newton


"
qS = h ( T S - T m )
1
profil de vitesse établi  u (r )  f ( x)

Transfert de chaleur en régime établi


r
x

h n’est pas fonction de x

  T S (x) - T(r, x) 
x  (x) - (x)   0
T T
     m  
 S

La température adimensionnelle,
θ , n’est pas fonction de x
(x) - T(r,x)
  TS   f ( x) 

  f ( x)
T S(x) - T m(x) r
   1
 = -  T(r, x)  f ( x)
r  r  TS -Tm

r " " T
q = (- q ) = (-1)(-k
S r ) = h( T S - T m )
r
T
k
r = h  f ( x)
T S - T m 
Remarque: Cas particulier de transfert de chaleur
dans un tube
• à flux constant
• à température constante de la paroi
Bilan d’énergie thermique
q" Périmètre P

Fluide
incompressible
Δx
Ė in – Ė out = 0 (et on négligera la conduction axiale)

r0

 2  r u (r )  C P  T (r )  Tref  x
dr  Px q "
0
r0

  2  r u (r )  CP  T (r )  T ref x  x
dr  0
0

r0
2
Rappel:  r0 U m  C P Tm, x   2  r  C P u (r ) T (r ) x dr
0
P = Périmètre

 r U  C P  Tm, x  Tm, x  x   Px q  0


2 "
 0  m 
md

On divise par x qui 0; Cp, md sont constants et on peut


"
aussi remplacer: q = h (T S -Tm )

"
dT m q P P
= = h (T S - T m)
dx md C P md C P

1
Paroi avec flux constant (q’’=Cte)

Tm x
dT m
"
q P P
T dT m = q md CP  dx
"
= 
dx md C P
mi 0

"
q P
T m (x) = T m,i + x
md C P

Variation linéaire de Tm
Paroi à température Ts constante
dT m P
= h (T S - T m) 
dx md C P

dT m d (T m - Ts ) P
= = h (Ts  Tm )
dx dx md C P

Posons T = Ts  Tm

d( T) P
- = h T
dx md C P
sortie L
d( T) P

entrée
( T)
=  
md C P 0
h dx

PL  1 
L
T0
Ln
Ti
=  
md C P  L 0 h dx 
    
h

T0 PL AS
Ln =  h=  h
T i md C P md C P

As h
md C P = 
 T0 
Ln  
 Ti 
"
dT m q P "
=  md CP dT m = q Pdx
dx md CP

Tm , 0 L

dT =  q P dx
"
md C P m
Tm , i 0

Chaleur totale
reçue

md C P (T m, o - T m, i ) = q conv
md C P (T m, o  Ts  Ts  T m,i ) = md C P Ti  T0  = q conv

As h
mais: md C P = 
 T0 
Ln  
 Ti 

et on obtient:

T0  Ti 
q conv = As h
 T0 
Ln  
 Ti 
T0  Ti 
q conv = As h
 T0 
Ln  
 Ti 
ΔTLN
Différence de Température Logarithmique Moyenne
DTLM (en anglais LMTD)

La loi de refroidissement de Newton pour


tout le tube devient donc:

q conv =  TLN As h
Corrélations pour les écoulements dans les tubes

Régime laminaire
"
q = constante
S
Nu D  4.36

TS = constante Nu D  3.66
Régime turbulent

Équation de Dittus – Boelter


hD
Nu D = = 0.023 Re 0.8
D Pr n

où n = 0.3 pour le refroidissement


n = 0.4 pour le chauffage

Voir table 8.4 pour les autres corrélations


Cas d’un tube non circulaire

On appelle RH le rayon hydraulique

Section d' écoulement


RH 
Périmètre mouillé

On définit également le diamètre hydraulique par:


DH  4 R H

* Corrélations en laminaire table 8.1 .


Corrélations en turbulent (idem aux tubes avec DH).

Vous aimerez peut-être aussi