Vous êtes sur la page 1sur 18

Comptabilité Financière 2

Séance 1 : Les moyens de règlement : Les effets de commerce

M. Abdelhay Kitkit
Chargé de cours

e.isiam.ma
Plan du cours

I. Généralités sur les effets de commerce.


II. Les types d’effets de commerce.
III. Le cycle de vie d’un effet de commerce.
1. La création des effets de commerce.
2. La circulation des effets de commerce.
a. Endossement des effets de commerce.
b. Escompte des effets de commerce.
c. Encaissement des effets de commerce.

2
Généralités sur les effets de
commerce (1/2)
 L’effet de commerce est un titre de commerce négociable qui
constate au profit du porteur une somme d’argent payable a court
terme (une créance) et sert à son paiement à la date fixée sur le titre.

 Les règlement entre entreprises s’effectuent généralement au moyen


d’effets de commerce.

 Les deux types d’effets de commerce les plus utilisés sont la lettre
de change et le billet à ordre.

3
Généralités sur les effets de
commerce (2/2)

Les rôles des effets de commerce sont principalement:

1. Un moyen de garantir l’échéance des créances;

2. Une moyen de paiement : le paiement est garanti par la signature


du débiteur. En outre, l’effet peut circuler d’une personne à une
autre à titre de paiement;

3. Un moyen de financement : au lieu d’attendre l’échéance, le


propriétaire de l’effet peut le céder à une banque qui lui versera
immédiatement une somme d’argent égale au montant de l’effet
de commerce diminué d’un escompte correspondant aux intérêts.

4
La lettre de change (traite)
La lettre de change  est un document par lequel une personne (LE TIREUR) donne
l'ordre à une autre personne qui lui doit de l’argent (LE TIRÉ) de payer une somme
déterminée (NOMINAL) à un BÉNÉFICIAIRE (qui peut être soit une tierce personne
soit le tireur lui-même) à une date déterminée (ÉCHÉANCE).

La validité de la lettre de change suppose la signature du tiré synonyme d’acceptation.


 Le tireur : le créancier qui a créé la traite;
 Le tiré : c’est le débiteur qui doit payer la somme due à l’échéance;
 Le bénéficiaire : la personne qui recevra la somme due à l’échéance;
 Le nominal : la somme d’argent sur laquelle porte la traite;
 L’échéance : la date à laquelle la traite sera réglée.

5
Le billet à ordre
Le billet à ordre est un document par lequel une personne appelée
SOUSCRIPTEUR s’engage à payer au BÉNÉFICIAIRE une
certaine somme d’argent à une certaine date spécifiées sur le titre.

Le billet à ordre est un titre qui lie deux personnes :


 Le souscripteur : le débiteur qui s’engage à payer à l’échéance ;
 Le bénéficiaire : le créancier qui recevra la somme due à
l’échéance.

6
Récapitulatif (1/2)

 Le billet à ordre est directement signé par le débiteur car c’est


lui-même qui crée l’effet en signant “je paierai”.

 Dans la lettre de change le débiteur doit accepter cette lettre


rédigée par son créancier qui a écrit “veuillez payer…”.

7
Récapitulatif (2/2)

Ordre de payer
TIREUR TIRE
(Fournisseur) (Client)

Au profit du
BÉNÉFICIAIRE
(Tiers)

Engagement de paiement
BÉNÉFICIAIRE SOUSRIPTEUR

8
Exemple de lettre de change

9
La création des effets de commerce
 l’effet de commerce naît soit :
 Suite à une opération d’achat/vente;
 Pour régler une dette/créance.

 Lorsqu’un fournisseur accorde des délais de règlement à ses clients, il


matérialise le crédit ainsi consenti par un effet de commerce.

 La création de l’effet de commerce n’éteint pas la créance, mais change sa


nature. De créance ordinaire, elle devient mobilisable. Cette
transformation se traduit dès l’entrée de l’effet en portefeuille par :

10
Chez l’entreprise qui constate
l’entrée de l’effet (Fournisseur)
7111 Ventes de
3421 Clients
marchandises
D C D C

X X

3421 Clients 3425 Clients-effets à recevoir


D C D C

X X X

Créance ordinaire Créance mobilisable

11
Chez l’entreprise qui souscrit l’effet
(Client)
6111 Achats de
4411 Fournisseurs
Marchandises
D C D C

Y Y

4415 Fournisseurs -
4411 Fournisseurs
effets à payer
D C D C

Y Y Y

12
Exemple

Le 14/03/15, l’entreprise IVIRI vend des marchandises d’un montant de


3.500dh (HT), TVA 20%, facture n° 145 (client HAMOU)
Le 23/03/15, elle tire en règlement de la facture n° 145, une lettre de
change n° 56 de 4.200dh à fin avril 2015 sur HAMOU.
La traite est acceptée le 25-03-15 par le client.

Travail à faire :
Passez les écritures au journal des deux entreprises.

13
La circulation des effets de commerce

Le bénéficiaire d'un effet a


trois possibilités

Endosser l'effet à Remettre l’effet à Conservé l’effet


l'ordre d'un tiers l'escompte jusqu’à
(instrument de (moyen de l’échéance :
paiement) financement) encaissement

14
Endossement des effets de commerce

 Par l’acte d’endossement la propriété de l’effet passe du bénéficiaire


actuel à un nouveau bénéficiaire. Ce dernier, peut garder l’effet
jusqu’à l’échéance ou l’endosser au profit d’une troisième personne.

 Les endosseurs successifs sont responsables solidairement du


paiement final : en cas de défaillance du tiré (ou le souscripteur), le
dernier bénéficiaire peut réclamer le paiement à l’un des ex-
bénéficiaires.

15
La comptabilisation chez l’endosseur

3425 Clients-effets à
4411 Fournisseur
recevoir
D C D C

X X

16
Chez l’endossataire (le bénéficiaire)

3425 Clients-effets à
3421 Clients
recevoir
D C D C

X X

17
Exemple
01/01: L’entreprise « X » tire sur son client « A » une lettre de change d’un
montant 10 000 Dhs HT, avec un TVA de 20%. Elle est acceptée le jour
même.

01/02: L’entreprise « X »  endosse la lettre de change tirée sur son client « A » à
la faveur de son fournisseur « F » pour régler une dette du même montant.

Travail à faire :
Passez les écritures au journal de l’entreprise « X », du client « A » et du
fournisseur « F ».

18

Vous aimerez peut-être aussi