Vous êtes sur la page 1sur 25

Les concepts de préparation

des cavités en dentisterie


adhésive
« concept sista »
Groupe : C2
• Djenidi Lyna
• Djouhri Abir
• Djellouli Chaima
• Ferdjani Racha
Plan de travail :
• Introduction.
• Définition.
• Le concept sista :
 Les sites sista.
 Les stades sista.
Introduction :
Grâce à L’évolution des concepts en
caryologie tels que la prévention, l’adhésion,
et le développement des matériaux adhésifs
la notion de forme des cavités a été modifié
avec la volonté de préservation tissulaire
maximale.
Définition :
C’est une classification générale des lésions
carieuses fondée sur des critères
diagnostiques cliniques et radiologiques en
relation avec les stades histo-pathologique du
développement des caries et permette de
sélectionner, en fonction du site et du stade,
une option thérapeutique de dentisterie
conservatrice et restauratrice.
Mais que veut dire le terme Si/sta ?
Si = Site
Sta = Stade

Identifie une carie selon son Site visible à la surface de la dent


et son Stade = sa progression à l'intérieur de la dent.

Chaque Site et chaque Stade sont identifiés par un numéro :


Les Sites vont de 1 à 3 et les stades de 0 à 4
La classification Si/Sta se note : SiSta x.y = Une carie de site x
et de stade y.
Concepts de préparation selon la
classification SI/STA:
Il basé sur les éléments suivants :
• Classification des lésions carieuse par leur site et leur
progression.
• Diagnostic précoce de la lésion carieuse.
• Traitement chirurgical le moins invasif des lésions carieuses.
• Reminéralisation des lésions réversibles .
• Préparation et restauration cavitaire en respectant les tissus
biologiques et le comportement biomécanique de la dent, par la
création de minicavités qui sont des techniques chirurgicales
centrées sur la lésion elle-même, nécessitant une préparation
d’accès amélaire réduite.
• Prévention de la maladie carieuse.
• Site de cario-susceptibilité
Les trois sites sont communs aux
dents antérieures et postérieures.
: site 1 ou occlusal
lésion carieuses initiées au niveau des
puits et sillons, fosses, cingulum et
des autres défauts coronaires des
faces

: site 2 ou proximal
lésion carieuses initiées au niveau
des aires de contact proximales
.entre dents adjacentes

site 3 ou cervical :
lésion carieuses initiées au niveau des
aires cervicales, sur tout le périmètre
coronaire et/ou radiculaire.
Stade d’évolution des lésions

STADE 0 STADE 1 STADE 2

STADE 3 STADE 4
• Les cinq stades d’évolution des lésions :
 Stade 0 ou stade réversible:
Lésion superficielle, sans cavitation ne nécessitant pas
une intervention chirurgicale mais un traitement préventif
non invasif.

Indication thérapeutique:
L e stade 0 se diffère des autres stades par la carie , il s'agit d’une
lésion carieuse mais non pas d’une carie proprement dite donc il
nécessite un traitement strictement non invasif comme le fluor
pour la reminéralisation et la dureté de la dent .
 Stade 1:
Lésion débutante, avec des altération des surfaces, ayant franchi la
jonction amélodentinaire mais ne dépassant pas le tiers dentinaire externe,
au point d’être juste au delà d’une possibilité de reminéralisassions, et
nécessitant une intervention restauratrice à minima en complément du
traitement préventif.

Indication thérapeutique:
préparation cavitaire peu invasive en vue d’une obturation plastique
associée à un traitement prophylactique des surfaces adjacentes à la
restauration.
 Stade 2
Lésion d’étendu modérée, cavitaire ayant progressée
dans le tiers dentinaire médian sans toutefois fragiliser
les structures cuspidiennes, et nécessitant une
intervention restauratrice à minima de comblement de
la perte de substance.

Indication thérapeutique:
préparation cavitaire plus invasive en vue d’une obturation plastique
adhésive associé à des mesure prophylactiques locales.
 Stade 3:
Lésion cavitaire étendue ayant progressé dans le tiers
dentinaire interne au point de fragiliser les structures
cuspidiennes, et nécessitant une intervention restauratrice de
comblement des structures résiduelles.

Indication thérapeutique:
préparation cavitaire en vue d’une restauration directe ou indirecte
établissant la fonction et préservant et renforçant l’unité fonctionnelle
dent/restauration
 Stade 4:
Lésion cavitaire extensive et ayant progressée au point de
détruire une partie des structures cuspidiennes, et
nécessitant une intervention restauratrice de recouvrement
coronaire partiel ou total.

Indication thérapeutique:
préparation cavitaire à recouvrement en vue d’une restauration
indirecte rétablissant la fonction tout en préservant l’unité
fonctionnelle dent / restauration.
principes de base de concept
SI/STA :
 Trois Principes :

 Principe d’économie tissulaire


 Principe d’adhésion
 Principe de bio-intégration

Pérennité Protection
Conservation et
Fonctionnalité étenchéité
préservation
Esthétique Renforcement
Economie Adhésion Bio-intégration
tissulaire
Economie tissulaire:
c’est la conservation maximale des structures saines et la préservation des
Tissus résiduels qui est la meilleure garantie de longévité de la dent
naturelle restaurée .

Conservation maximale des structures ( crêtes marginales/ point de


contact/ pont d’émail).

 Ménager au maximum l’émail périphérique , même non soutenu par la


dentine saine dans le cas ou il n’est pas soumis directement au forces
occlusales.

 Préserver dans la partie profonde ( para-pulpaire ) d’une cavité de la


dentine déminéralisée mais reminéralisable ( dentine affectée ) afin de
protéger la pulpe de toute agression.
Principe d’intégration:
 C’est grâce à l’utilisation des biomatériaux adhésifs pour la
restauration, ces biomatériaux ont la capacité de coller sur la
surface dentaire en contact donc elle assure la rétention de cavité.

 L'évolution des systèmes adhésifs permet l'obtention des


résultats de deux ordres :

Mécanique
biologique
Représenté par l'effet de micro-rétention
augmente la résistance du complexe
Mécanique : (dent/restauration) .

La résistance assure la protection


biologique du complexe dentino-
pulpaire par l'absence de passage
Biologique : bactérien à l'interface dent/obturation et
l'imperméabilisation de la dentine.
Matériaux privilégiés :
Matériau adhésif, le plus souvent contenant du fluorure.
Association d’un adhésif mono composant, permettant un
meilleur joint à la surface dentaire lors du mordançage.
Les résines composites micro hybrides sont les plus utilisés.
 Exemple des matériaux adhésifs :
« Composite micro hybride »

 -Ils sont constitués des groupes de polymère (phase organique) renforcé par
une phase inorganique, comprenant 60% ou plus de la teneur totale.

 -Ils représentent une grande majorité des composites utilisés actuellement en


dentisterie.

 -Ils ont évolué à partir de composites hybrides traditionnels

 -Leur teneur en charge est de 56 à 66 % en volume et permettent des


restaurations esthétiques.

 - La taille moyenne des particules dans cette gamme composite est de 04 à 0,8
Um.
Principe de bio-intégration:

 La bio-intégration, qui représente l’objectif final du


traitement, est basée sur l’association des agents de
prévention et des matériaux restaurateurs ainsi que sur
le recours aux techniques non agressives répondant
aux exigences de biocompatibilité, de fonctionnalité,
d’esthétique, et de prévention des récidives .
Conclusion:
 Il est concevable que l’on ne peut pas demander à la la profession de simplement
abandonner le système de Black et d’adopter du jour au lendemain ce système
proposé.

 Après tout, 90% des restaurations placées actuellement le sont en utilisant les
principes de Black. (Forme de contour, résistance, rétentions stabilité, forme de
convenance en fonction du matériau, éviction de la dentine cariée, finition des
parois d’émail)

 Si les solutions offerte ici sont adaptées, alors la proportion de ces extensions de
cavités va diminuer de jour en jour mais cela pourra prendre plusieurs années avant
que ce nouveau système devienne universel.
Dans le même temps il est essentiel d’enseigner les deux
classifications en parallèle. Apparemment, en pratique, cela ne
devrait pas poser de problème que ce soit pour l’enseignement ou
l’enregistrement des lésions. Tout ce dont nous avons besoin est
d’une compréhension des principes adoptés par chaque systèmes
et une claire explications aux étudiants ou aux praticiens
notamment au niveau des indication thérapeutique en fonction de
la classe. Il faut avoir à l’esprit que ce n’est pas simplement la
réforme d’un système de classification mais également un
changement profond dans la façon d’aborder cliniquement la
lésion carieuse.
Attention
MERCI
De votre

Vous aimerez peut-être aussi