Vous êtes sur la page 1sur 14

Dev-Informatique

Réalisé par : HACHIMI SAFAE


MODULE N° 17 : CRÉATION ET DÉPLOIEMENT
D’APPLICATION CLIENT /SERVEUR
CHAPITRE 1 : CONNEXION À UNE BD (CONNECTION)
INTRODUCTION :
 L’ADO.NET permet de relié une application à une base de données.

 La nouveauté de l’ADO.NET par rapport à son ancêtre l’ADO est la gestion de données dans une

application dans un environnement déconnecté .


I-LES BASES DE DONNEES :

1-LES FOURNISSEURS DE DONNEES :

 Chaque fournisseur de données permet la communication avec un type de base de données au travers d’une
API.

 Une API (APPLICATION PROGRAMMING INTERFACE) est l’interface qui permet l’accès de logiciel par
un autre.

 Ces fournisseurs permettent de récupérer et de transférer des modifications entre l’application et une base de
données.

 Toutes les classes permettant d’utiliser ces fournisseurs se trouvent dans l’espace de nom System.Data

 Sur le Framework 3.5, il existe quatre types de fournisseurs :


SQL Server
OLE DB
OBDC
Oracle
 Chaque fournisseur est relié à une base de données propre, c'est-à-dire qu’il est compatible à l’API de sa base
de données.

 Cependant, les bases de données peuvent implémenter plusieurs API par exemple :

A-SQL SERVER :

 Les classes de ce fournisseur se trouvent dans l’espace de nom System.Data.SqlClient, chaque nom de ces
classes est préfixé par Sql. SQL Server à accès au serveur

B-OLE DB :

 Les classes de ce fournisseur se trouvent dans l’espace de nom System.Data.OleDb, chaque nom de ces classes
est préfixé par OleDb.

 Ce fournisseur exige l’installation de MDAC (Microsoft Data Access Components )

(IL EXISTE D’AUTRES FOURNISSEUR VOIR LE REFERENCE AU-DESSOUS DE CETTE VIDEO )


2-DÉMONSTRATION : DÉFINITION DE LA SÉCURITÉ POUR SQL SERVER :
 Ouverture de SQL Server Entreprise Manager
 Définition du mode d’authentification
 Vérification avec la sécurité intégrée
 Vérification avec sécurité en mode mixte
II-LE MODÈLE OBJET ADO .NET :

 Regardons de plus près chacun de ces objets :


III-CRÉATION DE LA CONNEXION :

1-LES CHAINES DE CONNEXIONS :

 Dans un mode connecté, il faut tout d’abord connecter l’application à la base de données.

 Nous utiliserons SQL Server 2010 pour la suite.

 vous devez identifier le nom du serveur de base de données, le nom de la base de données et les

informations de connexion requises.

 Pour ouvrir cette connexion il faut d’abord déclarer une variable, ici ce sera « connexion » :

SqlConnection connexion ;

connexionString = "Data Source=. ; Initial Catalog=NomBaseDonnees ; Integrated Security = true ;"

Sqlconnection connexion = new SqlConnection(connexionString);

connexion.open();

connexion.close();
2-PARAMÈTRES DE LA CHAÎNE DE CONNEXION :

 Voici quelque paramètre disponible dans une ConnectionString :


o Connexion Timeout (Délai de connexion ) :
Délai à délai en seconds , d’une conn. Au serveur avant de terminer la tentative de connexion
o Data Source :Indique le nom ou l’adresse réseau du serveur.
o Initial Catalog : Indique le nom de la base de données où l’application doit se connecter.
o Integrated Security : Indique s’il faut un nom et un mot de passe.
Si la valeur et sur False, un login et password seront demandés.
o User ID : Indique le nom du compte SQL Server.
o Pwd : Indique le mot de passe associé au compte SQL Server.
IV-ACCÈS AUX DONNÉES EN MODE CONNECTÉ :

1-L’OBJET COMMAND :

 Contrairement à une base de données, les requêtes SQL et les procédures stockées sont

exécutées à partir de commandes.

 Les commandes contiennent toutes les informations nécessaires à leur exécution et effectuent

des opérations telles que créer, modifier ou encore supprimer des données d’une base de données.

 Chaque fournisseur de base de données possède leurs propres objets Command qui sont les

suivantes :
o SqlCommand : SQL Server
o OleDbCommand : OLE DB
1-1 : LES PROPRIETES DE L’OBJET COMMAND :

o CommandText :

Permet de définir l’instruction de requêtes SQL ou de procédures stockées à exécuter

o CommandType :

Permet d’indiquer ou de spécifier la manière dont la propriété CommandText doit être exécutée.

o Connection : Permet d’établit une connexion

o Parameters : C’est la collection des paramètres de commandes

o Transaction :Permet de définir la SqlTransaction dans laquelle la SqlCommand s’exécute.


1-2 : LES METHODES DE L’OBJET COMMAND :

o ExecuteNonQuery :

Permet d’exécuter des requêtes ou des procédures stockées qui ne retournent pas de valeurs.

o ExecuteReader :

Permet d’exécuter des commandes et les retourne sous forme de tableau de données

o ExecuteScalar :

Permet d‘exécuter les requêtes ou les procédures stockées en retournant une valeur unique.
2-UTILISATION DES COMMENDES :

o Par contre cela nécessite l’utilisation de deux propriétés : CommandText et Connection.

SqlCommand commande = new SqlCommand() ;

commande.Connection = connexion ;

commande.CommandText = "SELECT * FROM Stagiaire" ;

o La deuxième méthode est l’utilisation d’un constructeur surchargé, voici par exemple :

commande = new SqlCommand("SELECT * FROM Stagiaire", connexion) ;

o La dernière méthode est d’utiliser la méthode CreateCommand de l'objet de connexion comme

dans l’exemple ci-dessous :

SqlCommand commande = connexion.CreateCommand() ;

commande.CommandText = "SELECT * FROM Stagiaire" ;


DEV-INFORMATIQUE
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION

Vous aimerez peut-être aussi