Vous êtes sur la page 1sur 5

Préparation des assemblages

Les assemblages, de par leur configuration, peuvent se diviser en deux grandes classes :

-Les assemblages dans un même plan dits BOUT A BOUT avec ou sans chanfrein.
-Les assemblages dans des plans d’orientation différente dits EN ANGLE  :

En angle intérieur,
-En angle extérieur,
-Par recouvrement ou à clin.

Genres de soudures :

1-2-3-4 : Soudures bord à bord avec chanfrein.

5- (5a + 5b) : Soudure bord à bord sans chanfrein


(ou « bout à bout »).

6-7-8-14 : Soudure d’angle intérieur.

9 : Soudure en gouttière.

10-11 : Soudure en angle extérieur.

12-13 : Soudure à clin.

15 : Soudure en bouchon.
Positions de soudage :

1-5a -6-9-11-12 : Soudage à plat (ou horizontal)

2-5b -8-10-13 : Soudage au plafond.


3 : Soudage en corniche (ou horizontal dans un plan vertical)

4-7 : Soudage vertical montant.

14 : Soudage vertical descendant.

Il est donc facile d’en déduire la désignation exacte du joint :

1 : Soudure bord à bord avec chanfrein à plat.

2 : Soudure bord à bord avec chanfrein au plafond.

3 : Soudure bord à bord avec chanfrein en corniche.

4 : Soudure bord à bord avec chanfrein vertical montant.

5 : Soudure bout à bout sans chanfrein : à plat en première passe, au plafond en seconde passe, etc..

8 : Soudure en angle intérieur au plafond.

10 : Soudure à clin à plat, au plafond.


14 : Soudure d’angle intérieure au plafond, vertical descendant.
15 : Soudure « en bouchon » à plat.
Cas du soudage bord à bord
Quelles que soient l’épaisseur des tôles à assembler et la position de soudage,
il est indispensable pour assurer une bonne soudure d’intéresser par la fusion et par l’apport de métal, toute l’épaisseur du joint  ;
d’où un certain nombre de règles à respecter, à savoir notamment :

-Réglage de l’écartement des bords à assembler.

-Chanfreinage pour les épaisseurs égales ou supérieures à 5mm.

Le tableau ci-dessous donne une idée de ces valeurs, en soudage à plat :


Pour le soudage en position en chanfrein, il est conseillé :

-Pour la verticale montante, d’augmenter les valeurs d’écartement (a) et éventuellement l’ouverture des chanfreins,
notamment pour les épaisseurs < 10mm

-Pour le soudage en corniche, la préparation peut être une des deux figures ci-dessous :

-Pour le soudage au plafond, il est toujours souhaitable afin d’augmenter la facilité opératoire,
de choisir des chanfreins plus ouverts.
Cas du soudage en angle :

Le type d’assemblage (1) est le plus fréquemment rencontré et ne nécessite pas de préparation spéciale  ;
on pourra cependant remarquer que toute l’épaisseur du joint n’est pas intéressée par la fusion.

Lorsque pour des raisons de sécurité :


L’on désirera assurer une interpénétration des 2 cordons, on pourra adopter la préparation (3) ci-dessous.

Vous aimerez peut-être aussi