Vous êtes sur la page 1sur 42

ETUDE DE CAS 

: ORYX SENEGAL
Présenté par :
• Abdoulaye Diakhaté
• Alimiyaou Sal matou Traoré
• Awa Ndao Kandji
• Mor Ndiaye
• Ntumba Kinzola Ndiela Lydie
• Penda Tabouré
• Rokhaya Ndiaye Camara
• Seluwa Simtofu Gisèle

Encadrement : Professeur Amadou Maleine NIANG


Durant ces dernières années, l’environnement pétrolier a été caractérisé par une
réduction importante des budgets d’exploitation des compagnies pétrolières.
Une telle situation a réduit la compétitivité d’un pays comme le nôtre pour les
investissements de recherche pétrolière au profit des pays disposant d’un
potentiel pétrolier confirmé.
Pour être compétitif, le Sénégal doit non seulement tenir compte de l’évolution des
données énergétiques mondiales, mais aussi offrir aux acteurs potentiels de
l’industrie pétrolière, des conditions attrayantes et susceptibles de favoriser le
développement des investissements pétroliers d’exploitation, de production ou de
distribution sur le territoire national ( Cf. : code pétrolier n° 98 – 05 du 08 – 01 –
1998 p. 1 ).
 L’énergie est essentielle pour le bon fonctionnement de l’activité économique,
puisque toute transformation, tout travail et tout mouvement en requiert.
Dans le secteur de l’énergie, les économies d’échelle et les besoins en capitaux sont
très importants, de sorte qu’il est partout dominé par des sociétés nationales .
 Les Etats s’impliquent toujours et beaucoup à son fonctionnement, de par sa place
stratégique dans l’économie en général et les revenus fiscaux.
 Pour mieux comprendre ce secteur, nous avons porté notre étude de cas sur la
Société pétrolière Oryx Sénégal qui est dans le marché depuis plus de 20 ans.
En 2007, le chiffre d’affaires, constitué des Ventes
d’hydrocarbures, a connu une augmentation
considérable de 72,4% avant de redescendre
1   Chiffre d’Affaires
jusqu’à 4,57% en 2009.
 
CA 2007 : 17 438 639 223
CA 2008 : 30 063 102 844
CA 2009 : 31 436 202 155
Le personnel de est composé de 53 agents : 13
2 Effectifs cadres dont 3 dépendant de la maison mère ; 20
agents de maîtrises et 20 ouvriers. En plus de ce
personnel permanent, s’ajoute les temporaires.

ORYX est une société anonyme avec un capital de


3 Structure du capital 120.000.000 millions de F CFA.
M. Serigne Momar Dieye, Ingénieur de formation,
4 Profil du Dirigeant homme du sérail qui fut Directeur technique avant
d’être promu au poste de DG depuis 2007.

Oryx Sénégal est à cheval entre le secondaire et le


tertiaire, portant sur les activités suivantes :
•Production de blending à partir d’un mélange de
fuel et de gasoil.
•Stockage et distribution de produits pétroliers et
5 Secteur D’activités lubrifiants
•Transport maritime (premier armateur de commerce
au Sénégal)
•Ventes maritime et terrestre
•Export (vers la sous région)
•Bitume

Créée en 1989, Oryx Sénégal S.A fut le premier


investissement du Groupe Addax & Oryx basé à
6 Histoire Genève dans le secteur du stockage et de la
distribution des produits pétroliers en Afrique.
Le Groupe avait alors acquis et réhabilité le dépôt pétrolier
d’ESSO au port de Dakar, posant ainsi son premier jalon en aval
de l’industrie pétrolière.

Entre temps, Oryx Sénégal a très vite évolué d’un distributeur


modeste vers un opérateur principal dans l’activité :
-des soutes in shore et offshore et ceci en proche collaboration
avec la société ADDAX BUNKERING SERVICES.
-des ventes en réseau (station-service) et hors réseau.
6 Histoire(suite) -de la commercialisation de lubrifiants et de GPL

Oryx Sénégal dispose d un dépôt qui lui permet actuellement


d’approvisionner les marchés maritimes et terrestres.
 
Avec une capacité de stockage de 49 000m3, Oryx Sénégal vend
directement plus de 60 000 TM de produits en dépôt dans le pays
et gère un passage de produits en dépôt supérieur à 300 000
TM/an. La filiale offre un service 24h/24 à ses clients maritimes
avec sa propre barge, tout en exportant des produits dans les pays
voisins comme la Gambie, Guinée Conakry, Mali et Guinée
Bissau.
En décembre 2004 surgit un problème entre Oryx
Sénégal et la douane sénégalaise occasionnant
ainsi sa fermeture.
Après 29 mois d’arrêt de ses activités, l’aventure
d’Oryx Sénégal S.A. a repris le 06 Juin 2007.
 
Le contentieux qui opposait la société pétrolière
Oryx Sénégal à l’Administration douanière a été
résolu par une transaction signée par les deux
parties le 22 Mai 2007.
6 Histoire(suite)
Durant toute la durée du contentieux, les
installations sises au site portuaire de Dakar
Pétrole, sont restées fermées.
La détermination du personnel et le soutien sans
faille de la maison mère ont maintenu la confiance
et donné l’espoir d’une fin heureuse à cette crise.
Auparavant, Oryx Sénégal occupait une place importante
dans la fourniture d’hydrocarbures au Sénégal et réalisait
400,000 tonnes de passage par an.

Les activités d’Oryx Sénégal ont repris, avec une


motivation restée intacte et une volonté du personnel de
6 Histoire(fin) faire d’Oryx Sénégal une société prestigieuse.

Oryx Sénégal va se recentrer sur les activités suivantes :


stockage, bunkering, export dans les pays limitrophes et
vente aux distributeurs indépendants.
Oryx Sénégal dispose :

•02 Tanks de stockage de gasoil pour une capacité de 30250 M3

•02 Tanks de stockage de fuel pour une capacité de 18700 M3

•02 Tanks de 50 M3 chacun pour les lubrifiants en vrac

Outils de •01 bunker de 400m 3 de capacité


7 Travail
•Un dépôt lubrifiant pour les fûts et différents conditionnements de nos huiles
et graisses

•Deux bras de chargement pour les camions citerne

•08 Bras de débarquement équipés de pipelines tout au long du wharf


pétrolier de la mole 8.

•Un laboratoire de qualité

•04 stations service (Touba 2, Touba 3, Tamba, Cap des Biches)

•03 stations pêche (Joal, Kayar, Fass Boye)


Les activités d’Oryx Sénégal sont soutenues par un
personnel de qualité et des installations de
stockage, de déchargement et de chargement dotées
  des technologies les plus récentes. Il ya 2
ingénieurs dont un basé à la direction et l’autre
s’occupant du service de maintenance du dépôt.
8 Compétences
Hommes Femmes
Employés 18 2
Ouvriers
Agent s de 19 1
maîtrise
Cadres 10 3
Total 47 6
Avec la continuité de ses investissements, sans
compter son étroite collaboration avec le Groupe, Oryx
Sénégal a comme vision:
• De consolider ses acquis en parachevant la couverture du
territoire national.
• De renforcer les volumes destinés aux pays de la sous région
(Mali, Gambie, Guinée Bissau), en leur offrant des produits et
services en besoin énergétique de qualité, selon les normes
internationales.
• De maintenir sa position de leader pour le ravitaillement en
soute.
1. Nouvelles activités 
ORYX Sénégal, ayant comme activité principale le stockage et le
soutage s’est assigné aux missions suivantes :
• D’être plus visible dans le paysage des hydrocarbures au Sénégal a
l’image de ses concurrents potentiels (Total, Libya oil, Shell, Touba
oil, Elton.
• De développer le B2B en renforçant le réseau avec la création de
nouvelles stations (ce qui est une porte d’entrée pour plus de
visibilité).
• D’améliorer le service de ravitaillement en soute en le rendant
beaucoup plus opérationnel afin d’être en phase avec les exigences
technologiques actuelles.
 
2. Nouvelles politiques :
• Renforcer le secteur des exportations car étant financièrement plus
rentable et plus solvable.
• S’engager moyennement à des investissements lourds pour redorer
l’image de marque de la société. Pour ce faire, la construction de
nouvelles stations dans le réseau est prévue malgré la marge
bénéficiaire faible contrairement à l’exportation. (Coût moyen pour
la construction d’une station: 200 000 000 FCFA)
• Respecter scrupuleusement les règlements en vigueur régissant le
secteur (notamment le code pétrolier, le code de l’environnement
etc…)
• Mettre le personnel d’Oryx Sénégal à l’aise et veiller à son
développement sur leur plan de carrière tout en leur dotant dune
assiette de formations continues.
• Faire profiter au maximum les populations nécessiteuses des
retombées d’Oryx Sénégal avec surtout l’organisation de
caravanes sociales (distribution de dons, de matériels et
d’équipements pour faire face aux inondations et à
l’insalubrité. Sans compter le sponsoring des ASC et clubs de
foot ball (Institut Diambars et Yaakar de Rufisque).
• Collaborer étroitement, en tant qu’établissement classé, avec
le ministère de l’environnement en s’acquittant aux taxes
assujetties.
• Former le personnel exploitant en SHE (Security, Health &
Environnement), ainsi pour être en phase avec le principe
fondamental du développement durable.
3. Développement du Personnel

Elements Cadre Maîtrise Execution Total


2007  05 19 08 32
2008  08 20 14 42
2009 12 20 17 49

Evolution du personnel entre 2007 et 2010


Mission traditionnelle Mission nouvelle

Stockage et distribution de produits Développer le B2B


pétroliers et lubrifiants
Transport maritime Faire de la diversification apparentée
avec le bitume
Vente maritime et terrestre Etre plus visible afin de se positionner
davantage dans le secteur(création de
nouvelles stations services).
N° Manifestation des symptômes

1 Le problème avec la douane en 2004 : fermeture de la société

La libération de l’ensemble du personnel avec indemnisation et bonus


2 en 2004 pour raison économique .

3 Résultat net négatif en 2007


Consignation des stocks vendus reversés à l’état du Sénégal comme
4 transaction pour mettre fin au différend avec la douane.

5 Contraintes d’approvisionnement en quantité suffisante


1/ LES PROBLEMATIQUES INTERNES

N° Nature de la problématique

Etroitesse des locaux attribués dans le domaine portuaire


1
Lenteur de l’empotage pour les camions citerne (disponibilité de 2
seuls bras dont l’un est pour le gasoil et l’autre pour le fuel)
2

Insuffisance dans le réseau B2B


3
2/ LES PROBLEMATIQUES EXTERNES

N° Nature de la problématique

Désagrément causé par l’affaire du mauvais fuel de la


1 Sénélec.

Faible part sur le marché intérieur


2
Position dominante des Majors dans des produits
pétroliers (TOTAL, SHELL, Lybia Oil)
3
*******DIAGNOSTIC INTERNE
A/ Chaîne de valeur 
Créée par Michael Porter, la chaine de valeur est une approche systématique visant à
examiner le développement
d’un avantage concurrentiel.
Elle se compose de deux catégories d’activités :
Les activités de soutien :
•Oryx Sénégal dispose comme infrastructures, une Direction Générale, un Département
Administratif et Juridique,
•un Département Financier et Comptable.
•Un Service des Ressources Humaines chargée de la gestion d’un personnel de 53 agents
répartis sur deux sites
•Un Laboratoire qui assure les activités de recherche et de développement de la qualité des
produits.
•Un Service Distribution et Logistique qui s’occupe de l’approvisionnement de le Société
en produits suffisants
et de qualité.
Les activités principales :

•Pour la logistique interne, Oryx Sénégal dispose d’un Service Stocks et Magasins qui
s’occupe de la réception des différents produits pétroliers et lubrifiants.

•Les activités de production sont représentées d’une part, par le service Exploitation
(production de blending) et d’autre part, par le service Technique qui assure l’entretien
général, la maintenance des locaux et des équipements.

•Pour la logistique externe, Oryx Sénégal compte sur les services de Distribution, de
Facturation, de Logistique et de Transit pour assurer les meilleures conditions de
livraison.

•Le Commercial est chargé de la gestion du portefeuille clients. Il s’occupe également


de la promotion des produits de la société en maximisant la rentabilité tout en apportant
un service satisfaisant et efficace à la clientèle.

•Oryx Sénégal offre des services exceptionnels à ses différents clients, en allégeant les
conditions de paiement (délai de paiement, réduction, remise etc.) tout en leur assurant
une formation en sécurité.
SCHEMA DE LA CHAINE DE VALEUR
Direction Générale, Département Administratif et Juridique, Finances et
Comptabilité
Approvisionnement
Ressources Humaines
Laboratoire d’analyse et de qualité
Logistique Production Logistique Commercial  Services :
interne : externe

02 tanks stockage Production de Facturation Réseau Assistance et


gasoil blending formation

VALEUR
 
02 tanks de Service entretien Logistique Distributeurs
stockage fuel  
02 tanks de réparation et Transport Lubrifiants
stockage maintenance
lubrifiants en
vrac  
02 bras de des locaux et Transit B2B
chargement matériels
 
08 bras de     Distribution Bitume
déchargement  
01 bunker     Projets  
Groupe     Administrateur
électrogène  
Salle matériels     des ventes
contre incendie
 
Salle chaudière     Costumer service
 
Véhicules        
B/ Carré Financier 
1/ La croissance
Chiffre d’affaires : (en milliards)

2007 (1) 2008 (2) 2009 (3)


Années
Chiffre 17 438 639 223
d’affaires 30 063 102 844 31 436 202 155

Ev olution CA Chif f re
d’af f aires

35

30

25

20
CA

15

10

0
Anné e 1 2 3
Taux de croissance du chiffre d’affaires =[(CAN – CA N-1) / CA N-1 ] * 100

Année 2008 (1) 2009 (2)


% de croissance 72,4 4,57
P o u rc e n ta g e

Croissance
80

70

60

50

40 % de c rois sanc e
30

20

10

0
Anné e 1 2

En analysant le tableau on se rend compte que 2007 était une année difficile et non évidente, eu égard
des transactions qui ont été faite avec l’état du Sénégal pour compenser le gap des 4milliards de
francs, tributaire du contentieux avec la douane. Ainsi le chiffre d’affaire en FCFA a augmenté de 12
624 463 621 en 2008 soit 72,4% de la croissance et de 13 997 562 932. Or la variation entre 2008 et
2009 est très faible 1 373 099 311. Soit une chute de 4.57% de la Croissance.
2/ La rentabilité
Rentabilité financière = Chiffre d’affaires / Capitaux propres

Année 2007 2008 2009


Chiffre d’affaire 17 438 639 223 30 063 102 844 31 436 202 155
Capitaux propres -39 532 025 316 177 193 914 114 683
Rentabilité -44112.68% 9507.99% 3438.97%
financière

Nous avons constaté entre 2007 et 2008 une croissance qui était en dessous du seuil de
rentabilité. Cela s explique par le fait que l’exercice de 2007 a démarré au deuxième
semestre de l’année. S y ajoutent les investissements considérables consentis en un
temps très réduit ainsi les conséquences de la crise de 2004.
Une chute énorme est constatée entre 2008 et 2009. Nous constatons que les capitaux
propres ont passé du simple au double du fait du report à nouveau issu du résultat net de
2007.
3/ Solvabilité
Capitaux propres /total actif x 100
Une progression notée sur les années 2008 et 2009 montre nettement le redressement
d’ORYX Sénégal, sortant ainsi du gouffre avec comme soubassement une nouvelle
stratégie définie

Année 2007 2008 2009


Total Actif 10 086 128 375 9 233 067 218 7 307 059 846
Capitaux propres -39 532 025 316 177 193 914 114 683
Solvabilité -0.39% 3.42% 12.51%
financière

Ratio d’endettement = Total des dettes / Total passif x100

Année 2007 2008 2009


Total Passif 10 086 128 375 9 233 067 218 7 307 059 846
Total dettes 292 674 484 328 448 918 293 692 390
Ratio 2.9% 3.55% 4.01%
d’endettement
Ratio de productivité = [Valeur ajoutée / Chiffre d’affaires (Hors Taxes)]*100

Année 2007 2008 2009


Valeur ajoutée -166 324 272 355 709 218 597 937 490
Chiffre d’affaire 17 438 639 223 30 063 102 844 31 436 202 155
Ratio de -0.95% 1.18% 1.90%
productivité

4° Liquidité :

Ratio Formules Calcul


En 2006 → 9.79 %
Liquidité Stocks+Clients+Dispo /Fourn.
En 2007 → 23 .16%
Générale +Dettes En 2008→21.61%
En 2009→16.21%

Evaluer la liquidité d’une entreprise revient à s’interroger sur sa capacité à régler ses
dettes à moins d’un an (sa solvabilité) grâce à la réalisation de ses éléments d’actif
circulant (stock, Créances et disponibilités).
C/ Portefeuilles d’activités
ORYX Sénégal a comme activité principale le stockage (compétence
distinctive) et la distribution des produits pétroliers et lubrifiants.
Son produit phare demeure le gasoil qui représente 80% de son chiffre
d’affaire ( facteur clé de succès).
Il dispose, indépendamment de la SAR, de sa propre maison de trading
(TWA) qui lui fourni en stock nécessaire tous les produits pétroliers.
Avec son service d’exploitation, Oryx Sénégal dispose d’installations de
grandes capacités (tank pour fuel et gasoil), lui permettant non seulement
d’assurer une distribution 24/24 mais aussi d’offrir des services à ses
concurrents( location de tank pour stockage).
 
D/Culture et structure d’entreprise 
a/ Culture
L’organisation et le fonctionnement d’Oryx Sénégal reposent sur des
règles et valeurs sûres et fondamentales définies par son
administration et adoptées par l’ensemble de son personnel.
Ces valeurs se définissent et s’appliquent dans la notion de « TRIP » :
• Transparence
• Rigueur
• Intégrité
• Performance
Celles-ci constituent, selon la Direction, le capital immatériel sans
lequel Oryx Sénégal ne peut prospérer.
b/ Structure
ORYX Sénégal est une société anonyme créée en 1989, avec le rachat du
dépôt maritime d’ESSO.
C’est une société privée, régi par le droit commun Sénégalais, agissant
dans le secteur pétrolier, sous la tutelle du ministère de l’énergie.
Identification fiscal n°:00400482G3
Registre de commerce n°: SN DKR – 1989-B -206
Le nom d’Oryx évoque au premier entendement un animal endurant et
résistant qui peut vivre longtemps dans le désert. Oryx est aussi une
marque principale. C’est un Groupe international dont la mission est de
satisfaire durablement par l’innovation et l’action, les besoins des
hommes en énergie.
Oryx Sénégal a son siège, 12 Bd Djily Mbaye, Immeuble Fahd 2éme étage de
la commune de Dakar

 
*******DIAGNOSTIC EXTERNE
E/ Macro – Environnement 
Environnement juridique
Oryx Sénégal, dispose d’un service juridique qui veille au grain sur le
règlement et les textes régissant le secteur des hydrocarbures (code
pétrolier).
Oryx Sénégal a signé des contrats annuels avec des transporteurs.
Dans le secteur de l’énergie, l’Etat sénégalais joue un rôle essentiel.
Il a un rôle de contrôle de la politique énergétique mise en place, mais aussi un
devoir de sanction des contrevenants aux lois établies.
Le cadre réglementaire qui régit le secteur des hydrocarbures au Sénégal a
beaucoup évolué au fil du temps, mais nous allons prendre comme
référence la loi de la libéralisation de 1998.
C’est la loi n° 98 – 31 du 14 avril 1998 relative aux activités d’importation, de
raffinerie, de stockage, de transport et de distribution des produits
pétroliers.
Ainsi pour renforcer cette loi, il a été élaboré des décrets la complétant :
Décret n° 98 – 337 du 21 avril 1998 fixant la composition et les règles de
fonctionnement du Comité National des Hydrocarbures (CNH)
Décret n°98 – 338 du 21 avril 1998 fixant les conditions d’exercice des
activités d’importation, de stockage, de transport et de distribution des
hydrocarbures.
Décret n° 98 – 339 du 21 avril 1998 fixant les modalités de calcul des droits
de passage
Décret n° 98 – 340 du 21 avril 1998 fixant les modalités de constitution des
stocks de sécurité stratégique des hydrocarbures raffinés.
Décret n° 98 – 341 du 21 avril 1998 fixant les spécifications applicables aux
hydrocarbures raffinés
Décret n° 98 – 342 du 21 avril 1998 fixant les modalités de détermination des
prix des hydrocarbures raffinés.
Malgré tout cet arsenal règlementaire régissant le secteur, il est à noter
encore des manquements dans le secteur.
Environnement technologique
Oryx Sénégal dispose d’un bateau pour les besoins du soutage et de l’export, des motopompes de
hauts débits et d’un vaste réseau de pipelines interconnectés aux différents dépôts de la place.
Pour pallier aux problèmes de délestage électrique, le dépôt est équipé d’un groupe électrogène de
400KVA. Il dispose d’ une chaudière pour réchauffer les tanks de fuel et d’une salle incendie. 
Dans son rôle de mission publique, l’Etat sénégalais a la charge de construire des infrastructures de
transport sur lesquelles les acteurs publics et privés du secteur des hydrocarbures s’appuient pour
satisfaire un marché national et sous – régional en croissance.
Il est important de remarquer que dans un passé récent, l’handicap majeur des économies du Sénégal
et de la sous – région résultait de la faiblesse des infrastructures de transport et de la
communication.
Le grand défit de ces états, aujourd’hui, est la mise en place d’un réseau sous- régional
d’infrastructures de transport et de communication moderne.
A cela s’ajoutent les travaux de modernisation du poste de déchargement du pétrole brut par le Port de
Dakar pour augmenter la capacité de réception ( baisse du coût du fret) et le terminal de
déchargement des produits pétroliers ( installation de bras de déchargement amélioration du tirant
d’eau, remplacement des lignes de déchargement).
La douane sénégalaise s’est aussi doté d’un système informatique de dédouanement performant
appelé GAINDE (Gestion Automatique des Informations Douanières et Economiques).
 
Environnement économique
 L’économie mondiale a été marquée ces dernières années par les effets de la hausse du coût du
baril de pétrole sur le marché mondial.
Cette hausse du baril de pétrole s’est vraiment intensifiée ces trois dernières années. Cette tendance
pourrait conduire à un risque d’inflation du baril à 100 USD, ce qui bouleverserait totalement
l’économie mondiale.
La zone UEMOA, comme grand ensemble économique, en plus de cette crise aigue, a eu à subir les
conséquences de la partition de la Côte d’Ivoire en septembre 2002.
La Côte d’Ivoire étant la première raffinerie de pétrole après celle du Sénégal dans la zone
UEMOA, a été jusqu’à la fin du siècle précédent et à la date de l’éclatement de la crise qu’elle
est en train de vivre, le moteur économique.
Cette crise a entrainé une réorganisation des flux de transport sous – régional. Les grands
bénéficiaires de cette réorganisation sont les pays de la côte ouest africaine.
Au moment de l’éclatement de la crise, le Sénégal était considéré, du fait de ses infrastructures,
comme le principal bénéficiaire de ce transfert de flux des approvisionnements des pays comme
le Mali, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry et le Burkina.
Aujourd’hui, on se rend compte que les acteurs sénégalais, surtout ceux évoluant dans le secteur de
l’énergie, ont pu bénéficier de ces mutations.
 
Environnement socio – culturel
Le Sénégal est un pays qui pourrait bien bénéficier de son potentiel en énergie solaire
et éolienne pour compenser le déficit de production de la SAR et satisfaire la
demande du marché national.
Mais ces énergies renouvelables à fort potentiel ne pourront se substituer au pétrole
que par une volonté politique de rupture avec les usages traditionnels des
hydrocarbures.
Mais malgré tous ces atouts, la consommation de l’Etat sénégalais en produits
pétroliers ne cesse de croître.
F/ Rivalité élargie /Intensité de la concurrence
 Modèle des 5 forces de Michael Porter
 

Les Entrants
potentiels:
STAR ENERGY
API
CIEL OIL
EYDON
THIOM OIL

Pouvoir de
Les Concurrents négociation des
Pouvoir de directs: clients:
négociation des TOTAL ICS
fournisseurs: Toubaoil SENELEC
TWA Libya Oil GMD
SAR ELTON Particuliers
SHELL Pays limitrophes

Les Subtituts:
Le bio carburant
L'énergie solaire
Analyses SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities & Threats)
Forces (Strenghts) :
• Bonne position du dépôt maritime donnant un accès facile aux navires et camions citernes
• Dépôt ouvert 24h/24h, 7j/7
• Bacs interconnectés aux autres dépôts de la place
• Passage obligé pour le stockage des indépendants
• Diversité des produits
• Produits adaptés aux besoins des clients
• Personnel jeune et dynamique 
Faiblesses (Weaknesses):
• Absence de plan de carrière
• Mise à jour des procédures toujours inachevée
• Lenteurs notées sur l’application du système d’information
• L’inexistence d’un service marketing
• Le manque de visibilité
• Le réseau non développé
• Insuffisance des bras d’empotage pour les camions
 Opportunités (Opportunities):
• Bonne structuration du secteur : ASPP, GPP
• Elargissement du marché avec le départ annoncé de Shell Sénégal
• Diversification des produits et services offerts
• Une demande croissante dans un contexte de dépendance aux importations
énergétiques.
• Baisse des activités de la SAR.
Menaces (Threats) :
• Rude concurrence avec la pullulation de nouveaux distributeurs.
• Instabilité du secteur
• Une image écorcée par l’affaire du mauvais fuel de la SENELEC
• Législation fiscale contraignante
G/ Profil concurrentiel
 SYNTHESE DU DIAGNOSTIC 
Scénario 1
• Renforcement de la présence d’Oryx Sénégal dans la fourniture de produits
pétroliers par une plus large diversification de ses activités (bitume, diésel oil, gaz
butane), l’amélioration de la qualité de ses produits et services (certification aux
normes en vigueur dans le secteur) et une stratégie, beaucoup plus efficace, de
pénétration du marché national et sous – régional.
Scenario 2
• Adoption d’une politique de visibilité  pour se faire connaitre d'avantage par le
biais des dons et le sponsoring par exemple (en donnant au département
marketing les moyens nécessaires qui permettront d’assoir une meilleure
visibilité de l’image de marque de la société.)
 Scenario 3
• Construction d’un bâtiment pouvant abriter le siège de l'entreprise, dans un
endroit plus accessible et  pour pallier à l’étroitesse des locaux actuels.
Scenario 4
• Construction d’un dépôt terrestre pour combler les manquements liés à
l'insuffisance des bras disponibles pour l'empotage(en  transformant ses
"faiblesses" comme  en atouts pour devancer la concurrence: grignoter le
maximum de parts de marché possible)
 Scenario 5
• Pour mieux répondre aux exigences du marché Oryx Sénégal doit : 
Recruter du personnel pour favoriser la création d’une direction
marketing séparément du service commercial ainsi qu’un département
regulatory affairs s’occupant de la qualité et de la certification des
produits et services conformément aux normes internationales.
CHOIX ET JUSTIFICATION DES SCENARII
 
• Notre choix a été porté sur la combinaison de ces
deux scénarii pour une bonne mise en place d’un plan
marketing – mix aboutissant à l’application directe
des 4 P : produit, prix, place, promotion.
• Oryx Sénégal doit adopter une stratégie d’anticipation
sur le marché pour augmenter sa part, accroitre la
confiance de ses clients, les fidéliser et améliorer sa
rentabilité.
 Le secteur de l’énergie sénégalais se caractérise par une forte dépendance vis
– à vis des importations de pétrole pour faire face à ses besoins en
énergies commerciales et particulièrement pour la production d’énergie
électrique.
Par conséquent, ce secteur éprouve d’énormes difficultés pour assurer
convenablement l’approvisionnement des ménages, de l’industrie ainsi que
tous les autres secteurs d’activités.
Le renchérissement sans précédent des prix des produits pétroliers a été, en
effet, le déclencheur d’une grave crise du système d’approvisionnement
énergétique, manifestée par des périodes de pénurie dans la distribution
aussi bien des carburants, du gaz butane que de l’électricité.
Dans ce contexte particulier l’objectif premier d’Oryx Sénégal doit demeurer
toujours dans une large mesure concentré au niveau de la modernisation et
de l’optimisation de l’organisation en vue de satisfaire pleinement la
clientèle en besoins énergétiques.

Vous aimerez peut-être aussi