Vous êtes sur la page 1sur 50

M A N A G E M E N T I N T E R C U LT U R E L :

S T Y L ES D E M A N AG E M E N T E T
CU LT U RE S
NAT IO N AL E S

Réalisé par: Encadré par:


Lamyae RIABI Pr. Nadia MOTII
Meryem DERKAOUI
Wiam SAMSAK
Nada EZZEKKARI
FLASH INFOS
1
Comment le patron de Netflix révolutionne
(aussi) le management ?
Entreprises : des formations au management
pour répondre aux défis d'aujourd'hui 2
3
L’EPITA adresse les nouveaux défis de l’ingénieur
responsable, en créant 5 nouvelles mineures au cœur de la
transition numérique et sociétale
"Pour Jeff Bezos, le manager idéal... c'est lui !"

4
INTRODUCTION
PLAN

Section 1 Section 3
Section 2 L’analyse L’apparition de
Le modèle nationale des styles styles de
fondateur de management management
d’Hofstede régionaux
SECTION I :

L E M O D È L E F O N D AT E U R
D’HOFSTEDE
LE MODÈLE FONDATEUR D’HOFSTEDE

La culture
d’un pays

Les préférences
L’environne
en matière de
ment de
styles de
travail.
management
Gerard Hendrik Hofstede 1928-2020
LE MODÈLE FONDATEUR D’HOFSTEDE

1. L’importance
de la distance
hiérarchique
7. Approche 2. L’orientation
comparative par individualiste ou
pays communautaire

6. Les sociétés 3. La relation à


indulgentes l’incertitude et à
versus rigoristes l’ambiguïté

4. L’orientation «
5. L’approche à
masculine » ou «
long terme versus
féminine » des
à court terme
valeurs
1. L’IMPORTANCE DE LA DISTANCE HIÉRARCHIQUE

“L’inégalité dans les rapports


Distance hiérarchique Distance hiérarchique de pouvoir hiérarchique et de
faible élevée
la distribution des pouvoirs.”
Définitions • Faible dépendance à • Forte dépendance à
l’autorité dirigeant l’autorité dirigeante
• Forte consultation du • Faible consultation du
personnel personnel
• Faible distance affective • Forte distance affective
entre le personnel et le entre le personnel et le
dirigeant. dirigeant.

Exemples Pays anglophones et Pays latins, asiatiques et


germaniques africains
2. L’ORIENTATION INDIVIDUALISTE OU COMMUNAURTAIRE

Pays à dimension de Pays à dimension


groupe individualiste

Définitions • Relations entre • Forte distance affective


individus organisées entre individus, ces
sur une base morale, derniers se concentrant
sur la base du modèle sur leurs intérêts
familial. individuels et non sur
l’intérêt collectif.

Exemples Pays d’Asie du Sud-Est, Pays européens et


Afrique et Amérique d’Amérique du Nord.
Latine.
3. LA RELATION A L’INCERTITUDE ET A L’AMBIGUITE

Contrôle de Contrôle de
l’incertitude fort l’incertitude
faible
Définitions • Mise en place de • Structure
règles strictes et floue, basée
structurées qui sur
préparent l’adaptabilité
l’individu à toute des individus
circonstance
imprévue.

Exemples Pays latins, Japon, Pays anglo-


pays germanophones saxons, pays
nordiques, Chine.
4. L’ORIENTATION « MASCULINE » OU « FEMININE » DES VALEURS

Société dite “masculine” Société dite


“féminine”
Définitions • Les rôles sont attribués • Les rôles ne sont pas
selon le genre des différenciés selon le
individus : les hommes genre des individus.
se concentrent sur une
réussite matérielle, et
les femmes, sur un
bien-être émotionnel.

Exemples Japon, Allemagne, Pays nordiques, Pays-bas,


Autriche et Suisse.. France, Espagne,
Thaïlande
5. L’APPROCHE A LONG TERME VERSUS A COURT TERME

Orientation à long Orientation à court terme


terme
Définitions • Idéologie de travail • Idéologie tournée vers les
tournée vers l’avenir, expériences passées et sur le
basée sur “les présent, portant une
principes de importance particulière aux
persévérance, le sens mœurs et aux traditions.
de l’économie et la
capacité
d’adaptation.”

Exemples Surtout présent dans les Pays anglo-saxons, le monde


pays d’Asie orientale; musulman, pays d’Amérique
modérément dans les Latine et pays Africains.
pays européens.
6. LES SOCIETES INDULGENTES VERSUS RIGORISTES

Principe d’indulgence Principe de sévérité

Définitions Représente la tendance à Reflète la conviction qu’une


permettre la satisfaction telle
relativement libre des désirs satisfaction a besoin d’être
fondamentaux et naturels de contenue
l’homme liés au plaisir de la et régulée par des normes
vie et sociales
au fait de s’amuser. rigoureuses

Exemples Exemples Amérique latine, Pays d’Asie de l’Est,


certaines régions d’Europe de
d’Afrique, le monde anglo- l’Est et le monde musulman
saxon
et l’Europe du Nord.
LE MODÈLE FONDATEUR D’HOFSTEDE : CAS DU MAROC
SE C T I O N II :

L’ A N A LY SE NAT IO N AL E
D E S ST Y L E S D E
M A N A G E ME NT
1- Les sept dimensions de F. Trompenaars

Niveau
observable

Niveau
médiane

Niveau
Implicite
• égocentrisme qui veut dire
Individualism l’orientation et la focalisation
e sur l’intérêt personnel.

• privilégie le partage des


valeurs, l’intérêt collectif et la
Collectivisme conformité entre l’ensemble
des parties prenantes.
• la rationalité et la neutralité
des attitudes.
Objectivité

• fait appel à l’attitude


affective.
Subjectivité • L’exposition des sentiments
ds le cadre professionnel.
• tient à uniformiser et standardiser
Universalism des règles et des normes qui selon
elle, seront conformes et
e applicables à toute situation.

• cherche à personnaliser toute


Particularism solution qui sera adaptable à une
situation et à un contexte donné.
e
• différentiation et fractionnement entre
la vie privé et la vie publique.
Limitée

• On n’accorde plus d’attention et


d’importance à la relation personnelle
Diffuse qu’au cadre professionnelle
• pas de clivage entre la vie privée et
professionnelle.
• statut social qu’on acquiert
par ses réalisations et ses
Statut acquis actions personnelles.

• statut social qui est conféré


par un état de fait et attribué
Statut attribué selon l’âge, la profession ou
le niveau des diplômes.
Volonté de • certaines cultures pensent
contrôler la qu’elles peuvent influer,
transformer et contrôler la
nature  nature.

Refus de • D’autres respectent la nature


contrôler la et se laissent guider par ses
lois et vivre en harmonie
nature  avec.
• Dans une culture séquentielle,
Temps les tâches sont accomplies les
séquentiel   unes après les autres.
• Système mono chronique.

• on accomplit les tâches d’une


façon parallèle.
Synchrone  • Système poly chronique.
2- la théorie de Kluckhohn et Strodtbeck sur l’orientation des valeurs 

1- Rapport à la nature

La subjugation à la nature : qui met en valeur la sensibilité et l’émotion


de l’être, qui pour elle, doit obéir aux règles de la nature tant qu’il lui
appartient.

L’harmonie avec la nature : approche orientée vers l’épanouissement et le


développement personnel, elle pousse l’être à méditer et à poser des
questions existentielles de réflexion pour mieux comprendre et analyser les
situations.

La domination sur la nature : elle repose sur la puissance de l’Homme à


dominer et contrôler la nature. Une approche qui privilégie le ‘faire’ sur l’être.
2- Relation au temps

• Cultures orientées vers le passé ‘ la tradition’


. • Subjugation 

• Cultures orientées vers le présent ‘la situation et le contexte’

.
• Harmonie  

• Cultures orientées vers le futur ‘les buts’


• Elles privilégient l’action.
. • Domination 
3- Attention accordé aux personnes / aux tâches 

• On peut différencier les cultures par le poids et la valeur qu’accorde chacune aux relations
interpersonnelles et à la réalisation des tâches.

Pour certaines cultures, l’efficacité peut être atteinte une fois que la coopération se crée entre
l’ensemble de l’équipe ; une fois qu’on commence le travail. (L’Amérique et l’Allemagne)

A l’inverse de certaines cultures qui considèrent que la relation de confiance doit


obligatoirement précéder le passage à l’action et l’exécution des tâches. ( En Asie, en Moyen-Orient)
4- Relation à l’autre

Relation asymétrique : la soumission d’un dominé à un dominant.


• La logique de domination

Une dépendance mutuelle : des individus liés par une communauté d’intérêts.

• La logique de coopération

La liberté individuelle : chaque individu est libre de ses actes et se doit assumer
seul son propre développement.
• La logique de compétition
3/ les autres dimensions culturelles
 La théorie universelle de schwartz

Maintenir
l’environne
Bénéficie ment et
à assurer
l’individu l’équilibre
de la société
La conservation La hiérarchie

L’autonomie
L’harmonie
affective
La compétence
L’autonomie
intellectuelle Le compromis
égalitaire
 Les dimensions culturelles du Projet Globe

Orientation
La distance vers l’avenir
hiérarchique

Le contrôle de
Collectivisme l’incertitude
institutionnell Egalitarisme
e des sexes

Orientation
Humaine
Collectivisme
endo-groupe
Confiance en
Orientation à soi
la performance
4/ Les contextes Riches et pauvres de E.T.Hall

- les propos ont moins d’importance que le contexte.


- la communication a tendance à être informelle et
Haut subjective.
contexte
-intégration d’autres formes d’expression comme le
regard et les gestes.

Culture
l’information est formelle, écrite et objective;
Bas contexte sous forme de procédures
5/ Les temps monochroniques ou polychroniques de E.T.Hall :

• Des cultures monochroniques : le temps est compartimenté et géré d’une


manière linéaire. Elle se caractérise par la hiérarchisation des tâches par ordre
de priorité.

• Des cultures polychroniques : les individus réalisent plusieurs tâches à la fois


avec une gestion simultanée.
SECTION III:

L’ A P PA R I T I O N D E S T Y L E S D E
MANAGEMENT RÉGIONAUX
LE MODELE NORD AMERICAIN

Modèle nord-américain

Modèle entrepreneurial Modèle en réseau


Doctrine Prise de
libérale risque

Modèle entrepreneurial Modèle en réseau

Compétition Performance

Prise de Modes
Pragmatisme d’organisation Intranet
décision souple

Rapports
Comportement
strictement
individualiste
professionnels

Rapports Faible
Efficacit Evolution
hiérarchiques contrôle de
é limités du marché
l’incertitude

Modèle nord-americain

Responsabilis
Confiance a-tion
Interdépendance Compétence
LE MODELE ASIATIQUE ET INDIEN

L’Asie est un continent où la culture et les rites sont très importants


quotidiennement. Tellement importants qu’ils sont également présents au cœur
Modèle asiatique
même de l’entreprise.
Afin de mieux comprendre les spécificités managériales des pays d’Asie, il faut tout
d’abord commencer par analyser le comportement de la population asiatique; un
comportement divisé en deux, entre tradition et modernité, qui peut s’avérer
quelque fois paradoxal.

La culture de l’Inde demeure une culture complexe et variée, qui est régie par
Modèle indien le collectivisme et la spiritualité́ ; deux caractéristiques communes à
l’ensemble du peuple indien
LE MODELE EUROPEEN

Modèle européen

Modèle français Modèle rhénan

- Primauté de l’Etat; - Privilégie la


- Style de qualification et
management directif; l’ancienneté;
- Primauté de la
- Organisation
compétence et de la
hiérarchique.
formation;
- Management de
rigueur.
LE MODELE AFRICAIN ET BRESILIEN

Modèle africain
Le management africain est fondé sur une conception familiale de l'entreprise et
résulte de relations sociales de type patriarcal.
Ce système managérial est particulièrement présent dans les pays, où la famille, la
tradition et la religion passent avant la performance économique. 

Le modèle brésilien est un pays chaleureux ouvert sur l’autre et optimiste, il


est basé sur des liens informels et directs (recherche de proximité́ affective),
Modèle brésilien
avec une primauté́ accordée à l’agilité et à l’adaptation sur la gestion planifiée
(faible respect des délais).
SECTION IV : SYNTHÈSE

Vers une nouvelle lecture


de l’interculturel
Pour le dire en peu de mots, je pense que le temps d’un
management interculturel centré majoritairement sur le
niveau des différences culturelles nationales est aujourd’hui
néfaste à la réflexion.

William Arthur WARD 1921-1994


Enjeu
central
Management
Interculturel
CONCLUSION

Vous aimerez peut-être aussi