Vous êtes sur la page 1sur 33

Physiologie du colon

Pr KACI
HMRUO
objectifs
 Citer l’activité mécanique et sécrétoire du
colon

 Citer les rôles du microbiote intestinal

 Décrire le mécanisme de la défécation


Introduction
Le colon n’est pas indispensable à la vie
mais il assure 04 fonctions:

Fonction de motricité: le stockage, le brassage , et la


propulsion des matières vers le rectum (colon gauche).

Fonction de digestion: assurée par la flore bactérienne

Fonction d’absorption: résorption d’eau+électrolytes

Fonction de sécrétion: surtout du mucus (c. caliciformes)


Rappel anatomique
colon ou gros intestin : partie du tube digestif ( 1,5 m de long
et de 7 cm de diamètre) étendue de l’orifice iléo- cœcal à la
charnière sigmoïdo-rectale.

-5parties :
cœco- appendice,
colon ascendant,
colon transverse,
colon descendant
colon sigmoïde.
La muqueuse:

l’épithélium qui borde la muqueuse est sans villosités formants


par endroit des simples cryptes
glandes de Lieberkühn cellules entérocytaires
caliciformes
Rappel histologique
La musculeuse:
 De deux couches:

- Une couche musculaire interne circulaire continue


- Une couche musculaire externe longitudinale formée de 3
bandes distinctes appelées Toenia- Coli
Colon/aspect radiologique

 un aspect dû à l'alternance de zones dilatées bosselées


(haustrations) et de zones resserrées par le tonus musculaire de
sa paroi.

Colon/aspect endoscopique
Rappel histologique

Innervation
Intrinsèque : les plexus de Meissner et d'Auerbach.
Extrinsèque: les nerfs sympathiques et parasympathiques

Colon/aspect radiologique

Les Cellules interstitielles de Cajal localisées dans la musculeuse


longitudinale joue un rôle de pacemaker (activité contractile
autonome)
Colon/aspect endoscopique
Motricité colique
Motricité
phénomènes moteurs
Il n’existe pas de CMM dans le colon.
Deux types de contraction:

- Les contractions toniques sont soutenues


- Les contractions phasiques , classées en :

 contractions segmentaires.
 contractions propagées.
Motricité
phénomènes moteurs

Variation du tonus colique :

- survient suite à une contraction tonique


- elle génère un gradient de pression entre les segments,
ce qui contribue aux mouvement du contenu colique.
Motricité
phénomènes moteurs
1. c
Contractions segmentaires:

- seuls ou en bouffées rythmiques ou arythmique.


- de faible amplitude (5à50mm/Hg),
- non propagées,
- Elles représentent la majorité de l'activité colique, surtout au
repos.
- plus fréquente dans le colon et surtout au niveau de la région
recto -sigmoïdienne
Motricité
phénomènes moteurs

Contractions Variation du
segmentaires tonus colique

mélanger les matières, le contact avec la surface de la muqueuse est


maximal, ce qui favorise le brassage
Motricité
phénomènes moteurs
Les contractions propagées :
-Correspondent aux mouvement de masse colique
-Contractions de grande amplitude L’amplitude: 100 - 200 mm Hg
(moyenne de 100 mm Hg).
-Sepropageant dans le sens oral-aboral , elles sont puissantes et
propulsives balaient la totalité du cadre colique en transportant la
masse fécale
-La fréquence est variable d’un sujet à l’autre en moyenne 2à3 /J
-Elles
peuvent commencer dans le côlon proximal ou distal, mais
prédominent dans le transverse et à gauche
Les contractions propagées :
-Observées surtout le matin ou déclenchées par l’arrivée des
aliments dans l’estomac( reflexe gastro-colique) .
-La motricité colique est plus importante en cas de repas
hypercalorique (plus de 500 kcal), les lipides et à un moindre degré
les hydrates de carbone, en revanche, les protéines inhibent la
fonction motrice.
-le stress psychologique induit une augmentation
significative des contractions propagées

-Dans certains essais, l'exercice physique aiguë stimule


des contractions propagées.
Absorption d’eau et d’électrolytes

 La réabsorption de l'eau et des électrolytes (Na+ et Cl-) se fait


principalement dans le côlon proximal,

 contrôle du volume et composition ionique des selles

 1,5 à 2 L de liquide isotonique arrive au colon, environ 90 %


de cette eau est absorbée par le côlon, laissant 100 à 150 ml
dans les selles.
Absorption d’eau

 Il suit le sodium: il est absorbée passivement le long d'un


gradient osmotique, activée par une concentration de sodium
luminal inférieure à celui des cellules épithéliales ;

 l'absorption d'eau se fait principalement par voie


paracellulaire, la voie transcellulaire est régulée par l’hormone
antidiurétique
Absorption d’électrolytes
1- Sodium: est le cation principal entrant dans le colon
- 95 % du sodium contenu dans le chyme liquide transporté dans
le côlon est conservée.

- Le côlon peut absorber jusqu’à 800 mmol/l/jour de sodium.


- La réabsorption du NA est couplé au CL- (NACL) au niveau
proximal .

- Le NA est échangé avec le K+ au niveau distal( régulé par


l’aldostérone)
Absorption d’électrolytes

2 - Potassium:
-Le transport du potassium est essentiellement un processus passif,
suivant le mouvement du sodium à travers les membranes
cellulaires. Elles se fait dans le côlon proximal

3- Cl et HCO3
- Absorption de chlorure est couplée à sécrétion concomitante du k
et des bicarbonates
- neutralise les acides organiques dans la lumière colique.
- La perte des ions HCO3- (basique) au cours des diarrhées
prolongées peut provoquer une acidose métabolique.
Rôles du microbiote intestinal
microbiote intestinal

Microbiote intestinal (flore intestinale), est l'ensemble des


bactéries, des champignons et des virus qui vivent dans le
tube digestif. Variables selon le segment du tube digestif
microbiote intestinal
 Au niveau du colon ,l’existence d’une flore abondante
anaérobie est favorisée par le transit ralenti

 Elle entraine la biotransformation des aliments non


assimilés au niveau du grêle

 Elle produit localement de nombreux métabolites et


enzymes ayant des effets métaboliques (bénéfiques et
défavorables) et des effets immunitaires
Rôle physiologique
A. Les effets métaboliques
les effets bénéfiques:
Dégradation des hydrates de carbone (sucres) non absorbés,
notamment la cellulose, l'amidon, la pectine et certaines
glycoprotéines qui aboutit à la production d'acides gras à chaînes
courtes assimilables par l'hôte (acétate, propionate, butyrate) et
des gaz (CO2 et H2).
Rôle physiologique

les effets bénéfiques:


-Hydrolyse des lipides alimentaires non absorbés grâce à des
lipases bactériennes.

-déconjugaison des AB primaire en AB secondaires


- Action sur les pigments biliaires: déconjugaison de la
bilirubine en urobilinogène et stercobilinogène selles
Rôle physiologique

les effets bénéfiques:


-Dégradation de certaines protéines et de certains acides aminés,
permettant la récupération de l'azote.
les effets bénéfiques
- Apport vitaminique :
- certaines bactéries sont capables de synthétiser des vitamines :

• riboflavine (vitamine B2)


• acide panthoténique (B5)
• pyridoxine (B6). (Le déficit en vitamine B1 et B6 chez les
alcooliques pourrait être lié à une perturbation de leur flore
digestive par l'alcool).
• biotine (B8 ou H)
• vitamine B12 (son déficit entraîne une anémie Maladie Biermer)
• vitamine K (synthèse des facteurs II, VII, IX et X de la coagulation)
 les effets défavorables:

- - Métabolisme des glucides: les B glucoronidases


libèrent à partir des B glucoronides des aglycones
à pouvoir cancérigène

- - Métabolisme azoté: la dégradation des nitrites et


amines aboutit à la formation des nitrosamines
cancérigènes
B. Les effets immunitaires
 La flore intestinale forme une barrière contre les
infections

 La plupart des germes ingérés(bactéries, virus,


toxines) sont éliminés par l’acidité gastrique, le reste
sera éliminé par la flore intestinale

 Joue un rôle trophique: augmente la taille des plaque


de payer et des cellules qui secrètent les
immunoglobulines
Motricité anorectale

Rectum vide
Motricité anorectale

 Au repos
Le rectum est normalement vide ,la
pression intrarectale est
inférieure à celle du canal anal
(contraction tonique
permanente du sphincter anale)

Rectum vide
Arrivée des matières dans le rectum:
-provoque une distension des parois
rectales et une sensation de besoin
exonérateur C

-le relâchement du sphincter anal interne (reflexe recto anal


inhibiteur (RRAI)) permet au contenu rectal de rentrer en contact
avec la riche innervation sensitive de la partie haute du canal anal,
renseignant sur la qualité du contenu rectal (liquide, gaz, solide)
-Le reflexe rectoanal excitateur prévient l’issue immédiate de matières
La continence :
repose sur un double système

-Le
système résistif: composée par l’appareil sphinctérien et
les muscles releveurs de l’anus , leur contraction volontaire
permet une continence initiale (dite urgente)

- Système capacitif du rectum :capacité du rectum à réduire la


pression intra rectale grâce à ses propriétés viscoélastiques
 La défécation
Résulte de la succession des phénomènes:

- - Réduction de la capacité de réservoir du rectum


- - Augmentation de la pression abdominale par contraction à
glotte fermée des muscles abdominaux
- - Baisse des résistances à l’écoulement du contenu intra rectal
par relâchement des muscles releveurs de l’anus et ouverture
des sphincters

relâchement des muscles


releveurs de l’anus

Vous aimerez peut-être aussi