Vous êtes sur la page 1sur 45

Audit des Etablissements

touristiques et hôteliers
M2 MSIT / PR CHEGRI
Audit et Evaluation des projets touristiques et
hoteliers

 Audit financier et comptable


 Audit technique ou des éléments techniques (structures, poutres ponts et chaussées, routes, …ouvrages d’art)
 Audit des marchés
 Audit des budgets (des fonds publics et privés, fonds de concours, fonds de bailleurs …)
 Audit de la performance
 Evaluation économique des projets (ROE, ROI, …)
 Audit de la trésorerie
 Audit des recettes
 Audit RH
 Audit de la formation
Pourquoi AFC est utile dans les évaluations de
projets touristiques et hoteliers ?

 Il est opportun à l’occasion d’une évaluation de projets de s’assurer de l’efficience de ce dernier


 Economie, efficacité, efficience (3E de la performance)
 Relation entre les fins et les moyens est une relation saine = correcte (comptabilité, inventaire sont sincères)
 Exactitude, régularité et image fidèle
 Le bailleur ou le financeur est généralement demandeur d’une assurance raisonnable que les fonds ont été bel et bien
dépensés dans les affaires du projet ou du programme financé ou cofinancé !
 Autrement dit, pas dépassements, pas d’exagérations en termes d’estimation des prix (BPDE) ….
 Aspects techniques qui se prêtent à la mesure (METRE) : m² ; m 3 ; ML … (ARTICLE / ARTICLE = ITEM)
 Aspects financiers qui se prêtent à la comparabilité (BDD Prix, BDD fournisseurs, suivi du marché) = TARIFICATION
(subventionnées et non subventionnés)
Audit et Evaluation des projets

 Différence entre Inspection et audit  Classification des évaluations


 Distinction entre audit de processus / fonction  EX-ANTE
et évaluation d’un projet ou d’un programme  CHEMIN FAISANT
 Niveaux d’évaluation ou moments  EX-POST
d’évaluation
 Evaluation d’impact ou d’outcome
 Avant commencement des projets (CPS)
 Notion d’effets induits par le projet
 En cours d’exécution
 Notion d’externalités positives ou négatives
 En phase de clôture
 Notion de résultats LT
Orientation et planification de la mission 5

Prise de connaissance
Collecte d’informations
générale

Analyse des risques Seuil de signification

Lettre de mission
Planification de la mission
Programme de travail
TAF : Brainstorming
PRISE DE CONNAISSANCE AVEC L’ENTITE AUDITABLE

 TEXTES REGLEMENTAIRES DU SECTEUR / ETABLISSEMENT :


 Arsenal juridique
 Décrets, Circulaires, notes de service,
 Standards et normes / best practices
 Directives internationales et nationales / domestiques
 Chartes éthiques et code de déontologie
 CONTEXTES / ENVIRONNEMENTS EVALUES : PITEPOS
 Env Politique institutionnel, technique, écolologique et économiques politique organisationnel et social
 INFORMATIONS EXIGEES DANS LES MISSIONS D’AUDDIT DE PROJETS (PUBLICS EN L’OCCURRENCE)
 CA, Forme juridique, Staff, activité, risques de l’activité, SI, domaines significatifs
 Entretiens sur la stratégie, données, RH, vision globale sur l’entreprise
 Documents financiers, PV des CA, statuts, procédures
 Rapports d’audit interne
7

Prise de Connaissance Collecte d’informations


Générale

Activité de Organisation
Partenaires
L’entreprise administrative
8

Les facteurs de risques

Climat social Dégradation Situation Attitude de


difficile de la économique la Direction
structure défavorable Générale
financière
9

Collecte d’informations

Environnement Organisation Secteur d’activité

-Environnement réglementaire -Gouvernance


-Marché
- Référentiel comptable -Structure
-Environnement économique organisationnelle -Technologie
-Stratégie mise en œuvre
-Concurrence
10

Informations générales

Externes Internes

-STATUTS
-Stratégies du secteur
-Extrait Kbis du RCS
-Particularités fiscales et sociales
-Liste des usines
-… -…
11

-PV conseils et AGO

Informations juridiques -Etat des conventions réglementées

-Contrats importants
12

-Manuel de procédures
-Plan comptable
Système comptable
-Système d’archivage
-Volume des écritures
13

1. Corporelles
 Politique d’amortissements
 Distinction charges et immobilisations
 Assurances
Immobilisations  Entretien et maintenance
2. Incorporelles
 Protection de licences et brevets
 Contrats de redevance
3. Financières
• Liste des participations
• Bilan des filiales
14

1. Schéma général du cycle de production


2. Volume de production
Cycle de production
3. Type de production
4. Calcul du coût de production
15

1. Chiffre d’affaires par produit


2. Nombre de comptes clients
Ventes/ clients 3. Principaux clients
4. Recouvrement et contentieux
5. Système de facturation
16

1. Nombre de comptes fournisseurs


2. Principaux fournisseurs
Achats/fournisseurs
3. Politique d’approvisionnement
4. Modalités de règlement
17

1. Liste des comptes bancaires


2. Budget de trésorerie
Trésorerie 3. Liste des Caisses
4. Les ERB

1. Contrat d’emprunt
2. Ligne de découvert et d’escompte
Financement
3. Engagements hors bilan
18

1. Montant des salaires bruts+ charges sociales


annuels
Paie du personnel 2. Conventions collectives
3. Règlement intérieur
4. Rotation du personnel
5. Système de paiement des salaires
19

Sources d’informations

Etats financiers Organismes


Exercices précédents Rapports de gestion
professionnels

Entretiens avec les Notes de services


responsables et manuels
de services de procédures
20

Sources d’informations

Contact avec Contact avec le


l’audit interne conseiller de l’entreprise

Visite des installations


(Magasins, Usines, logistique…)
Les risques d’audit
21

Planification d’un programme de travail

Programme de Raisonnement
travail standard par exception

Evénements récurrents Evénements particuliers

Notions d’anomalies significatives et de risques


22

Anomalies significatives

1. Information comptable et financière

2. Inexacte, insuffisante, omise, erronée

3. Incidence importante

Influence le jugement
de l’utilisateur de l’information
23

Le risque d’audit

 Le risque que le C.A.C exprime une opinion différente s’il

avait identifié les anomalies significatives est dénommé

« Risque d’audit »
24

Risques d’anomalies propres à l’entité

Risque inhérent Risque lié au contrôle


25

Risque inhérent

S’évalue en début de mission Le risque potentiel sans tenir compte


avant l’évaluation du contrôle interne
du contrôle interne existant au sein de l’entité

Risque d’anomalie lié:


•Au secteur d’activité
• A l’environnement réglementaire
•A l’environnement économique
26

Risque lié au contrôle

Anomalie significative
Lié au contrôle interne
non détectée par le contrôle interne
de l’entité
existant dans l’entité

Anomalie non corrigée


en temps voulu
27

Risque de non détection

Anomalie significative non détectée


Lié à l’auditeur non
par l’auditeur lors des
au système de contrôle interne
contrôles de substance

Propre à la mission d’audit


RECAP 28

Risque d’audit

Propre à l’entité Propre à l’auditeur

Risque
Risque
lié au Risque de non détection
inhérent
contrôle

Propre à la mission
Anomalies
Anomalies
non détectées
potentielles
par le contrôle
liées à l’entité
interne
Relation entre les trois composantes du Risque d’Audit
29

• La matrice N°2-301 de l’IFAC a estimé le risque de non détection


acceptable à partir du risque inhérent et du risque lié au contrôle.
Exemple:
Fixation d’un risque de non
Risque inhérent élevé détection faible
Risque lié au contrôle élevé
Contrôle de substance renforcé

Risque d’audit acceptable


Conclusion:
Relation inverse entre le risque de non détection et
les risques propres à l’entité.
Evaluation et Identification d’anomalies significatives
30

Lors de la phase
P. C.G

Au niveau des assertions Au niveau des comptes


par catégorie d’opérations pris dans l’ensemble

Au niveau des mouvements


Grandes masses du bilan
et des soldes des comptes
(Capitaux propres,
Au niveau des informations
Immobilisations, dettes…)
dans les annexes
31
Les assertions

Critères de base dont le respect, conditionne


la régularité et la sincérité et l’image fidèle des comptes

1. Exhaustivité Opération non enregistrée


2. Exactitude Erreur arithmétique
3. Existence Réalité de l’opération
4. Droits et obligations Dettes et créances
5. Rattachement Coupures
6. Evaluation Règles d’évaluation
7. Présentation Classification
32

Risques d’anomalies significatives dans les comptes

Collecte d’informations

Demandes d’informations
Inspection et observation
Evénements inhabituels par des recoupements
physique
au sein de l’entité
Incidence sur la mission de l’auditeur
33

Cas des estimations comptables (amortissements, provisions…)

Opérations courantes Opérations non courantes


EX: Amortissement Immob EX: litiges en cours

Reposent sur des hypothèses


Référentiel comptable clair
et sur le jugement de la Direction
intégré au système

Risque d’anomalies Risques d’anomalies significatives


significatives
Risque inhérent

Faibles Elevé
34

Incidences sur la
Mission de l’auditeur

•Cas de cumul de fonctions


•Cas d’absence de manuel de procédures

•Risque d’abus au niveau des approvisionnement


•Absence de la formalisation: Applications aléatoires

•Risque d’anomalies significatives liées au Contrôle Interne

Elevé
Orientation de la mission
35

Mise en œuvre d’un


programme d’audit

Obtenir une assurance


élevée mais non absolue

Dénommée « Assurance
Raisonnable »

C’est-à-dire que les comptes


Publiés ne comportent pas
D’anomalies significatives

Définition d’un seuil de signification acceptable


36
Seuil de signification acceptable

Objectif: détecter les


anomalies significatives

Montant significatif Nature: Qualité significative

Atteinte aux assertions Méthode comptable mal décrite


dans les annexes
37
Le seuil de signification (définition)

Niveau à partir duquel

Les erreurs, omissions,


inexactitudes…

Remettent en cause la sincérité,


la régularité et l’image fidèle des comptes
38
Détermination du seuil de signification

Relève du jugement
Professionnel du Critères pertinents quantitatifs
CAC

•Résultat courant
•Résultat net
•Chiffre d’affaires
•Capitaux propres
Référence CNCC: Taux de détermination 39
du seuil de signification

Critères indicatifs

Il ne s’agit pas de
références absolues

Postes Seuil en %
Capitaux propres 1 à 5%
Résultat net ou courant 5 à 10%
Chiffre d’affaires 1 à 3%
40

Relations entre caractère


Significatif et risque d’audit

Relation inversement
proportionnelle

Seuil élevé Seuil faible

Risque d’audit faible Risque d’audit élevé


Risque d’audit élevé 41

Procédures d’ audit complémentaires


À mettre en œuvre

Affecter à la mission des


Renforcer la supervision des travaux
collaborateurs plus expérimentés

Mettre en œuvre des contrôles


supplémentaires de substance accélérés
42
Procédures analytiques

Lors de la planification de la mission

Examen analytique

Comparaisons des données sur


plusieurs exercices

Analyse des variations significatives

Identifier les variations anormales et


Inhabituelles.
Organisation de la mission
43

La lettre de mission

Elle est destinée à favoriser


le bon déroulement de la mission

Cette lettre adressée à l’audité


définit les termes et les conditions
d’intervention du CAC

Elle est établie par le CAC


La 1ère année de son mandat

Elle doit recevoir l’accord préalable de l’audité


Avant le début des travaux d’audit
44
Planification de la mission

Plan de mission

Le Calendrier Programme de Seuil de signification


travail
Délais, Planning
d’intervention

•Supervision de la mission,
•Budget temps
•Equipe des auditeurs
•Seuil global
•Seuil par rubrique, par
compte
45
Documentation de l’audit des comptes

Les dossiers de travail

Moyens de preuves, ils facilitent l’organisation de la


mission

Dossier permanent Dossier d’exercice


1. Fiche signalétique de l’audit 1. Feuilles de travail
2. Organigramme 2. Analyse par cycle
3. Pouvoirs et statuts 3. Feuille maîtresse
4. Contrats et assurances 4. Mémo de synthèse
5. Manuel de procédures 5. Correspondance avec
6. … l’entité

Vous aimerez peut-être aussi