Vous êtes sur la page 1sur 8

Gestion de trésorerie

Prof. Hamanae Adiawiakoye

Introduction
Définition et analyse de la trésorerie

ISTA
Définition et analyse de la trésorerie

 2 approches de la trésorerie

La trésorerie constatée
la trésorerie disponible à un instant t
Calcul :
Trésorerie disponible : Banque et CCP
+ caisse
+ Placements à très court terme (FCP – SICAV de trésorerie)
- Crédits bancaires à court terme : C.B.C. et E.E.N.E.
Intérêt  analyse du risque de cessation de paiement

La trésorerie analysée
Comprendre l’origine et les modalités de formation de la trésorerie.
2 outils d’analyse :
- Le bilan
- Les tableaux de flux de trésorerie
Définition et analyse de la trésorerie
 La trésorerie analysée
Approche par le bilan

2 analyses du bilan :

- Bilan financier : analyse du risque de liquidité et de solvabilité par rapport à


l’endettement de l’entreprise  capacité à rembourser les dettes et payer les intérêts ;
 Hypothèse de cessation d’activité
 Approche en terme de liquidité, financière
 Outil d’analyse du prêteur de deniers

- Bilan fonctionnel : outil d’analyse économique de l’entreprise


- Comment l’entreprise se finance-telle ?
- Comment l’entreprise utilise-t-elle ses sources de financement ?
 Hypothèse de continuité d’activité
 Approche économique
 Outil d’analyse du gestionnaire
Définition et analyse de la trésorerie
 La trésorerie analysée
Le bilan fonctionnel

Regroupement du bilan en grandes masses

 Haut de bilan : Ressources stables : capitaux propres et ressources financières à moyen et


long terme
- Emplois stables : investissements à MLT (immobilisations)
 Analyse du cycle d’investissement et de financement de l ‘entreprise
 Mise en évidence d’un agrégat : le fonds de roulement (FR) : excédent des ressources
permanentes sur les investissements destiné à financer le cycle d’exploitation

 Bas de bilan : Stocks


+ Clients
- Fournisseurs
 Analyse du cycle d’exploitation en terme de délai
 Mise en évidence d’un agrégat : le besoin en fonds de roulement (BFR) : « trésorerie »
nécessaire pour assurer la continuité de l’exploitation dans l’entreprise, trésorerie permettant de faire le lien entre
les décaissements et les encaissements
 Distinction entre BFRE (lié à l’exploitation) et BFRHE (hors exploitation – Inintéressant cas non
récurent)

 La trésorerie nette : différence entre trésorerie active et trésorerie passive


Définition et analyse de la trésorerie

 La trésorerie analysée
Le bilan fonctionnel

Outil de gestion de l’entreprise  Permet de comprendre et d’apporter des solutions à des


problèmes de trésorerie

Gestion du FR :  politique de cession d’actifs (actifs non stratégiques ou cession-bail)


 reconstitution des ressources permanentes

Gestion du BFR :  Diminution du délai de stockage : politique du J.A.T.


 Diminution du délai client : politique d’escompte, recours à une société
d’affacturage
 Augmentation du délai fournisseur : difficile à mettre en œuvre –
Transfert des difficultés de trésorerie chez le fournisseur
Définition et analyse de la trésorerie
 La trésorerie analysée
Le bilan fonctionnel

Outil de prévision : la notion de BFR normatif


Permet de prévoir le niveau de trésorerie lié à un projet ou à une hausse du niveau d’activité
Calcul à partir de la méthode des experts comptables, méthode reposant sur les délais d’écoulement et ratios de
structure
3 étapes dans la détermination du BFR normatif :
1 – Détermination des délais d’écoulement des postes du BFRE
Montant moyen du poste
Délai d’écoulement = ------------------------------------- x 360
Flux annuel du poste
2 – Détermination des ratios de structure
Montant annuel du poste
Ratio de structure = ------------------------------------
CA HT
3 – Conversion des délais et ratios en jours de CA HT et calcul du BFR normatif
Poste du BFR en jours de CA HT : Délai d’écoulement x Ratio de structure
BFR prévisionnel : CA HT x BFR en jours de CA HT/360
Définition et analyse de la trésorerie

 La trésorerie analysée
L’analyse par les tableaux de flux de trésorerie

Objectifs de ces tableaux : 2


1 – comprendre comment la trésorerie se forme dans l’entreprise
2 – comprendre l’utilisation que l’entreprise en fait
 analyse dynamique basée sur une étude des flux de liquidité, complémentaire à
l’analyse fonctionnelle

Plusieurs types de tableaux de flux :


- Le tableau de financement I et II du PCG : analyse en terme de variation du FR et
de BFR
- Le TPFF (pratiquement plus utilisé)
- Le tableau de flux de trésorerie de l’OEC
- Le tableau de flux de trésorerie de la Centrale des bilans de la BDF
Définition et analyse de la trésorerie
 La trésorerie analysée
L’analyse par les tableaux de flux de trésorerie

Étude du tableau de flux de trésorerie de l’OEC  analyse la plus pertinente

Schéma général du tableau :


Trésorerie initiale
+/- Variation de trésorerie de la période
= Trésorerie finale

3 angles d’analyse de la variation de trésorerie :


- Variation de trésorerie liée à l’exploitation : issue de l’activité même de l’entreprise
Élément le plus important
Il s’agit de l’ETE (Excédent de Trésorerie d’Exploitation)
ETE = EBE – variation du BFRE
- Variation de trésorerie liée à l’investissement : gestion des immobilisations
Politique de renouvellement et de croissance de l’entreprise
- Variation de trésorerie liée au financement : gestion des ressources financières permanentes :
capitaux propres et dettes financières à MLT

Vous aimerez peut-être aussi