Vous êtes sur la page 1sur 24

Le Génie Civil

Le Génie civil représente l'ensemble des techniques concernant les


constructions civiles.

Très variées, les réalisations se répartissent principalement dans cinq grands


domaines d’intervention:
structures, géotechnique, hydraulique, transport, et environnement.

En France, génie civil est une expression désignant l'art de la construction en


général.
Le terme TRAVAUX PUBLICS s'applique, par
opposition aux travaux privés, aux infrastructures publiques :

•travaux routiers, ferrés, fluviaux ou portuaires ainsi que les ouvrages


liés (ponts, quais, etc.),

•réseaux divers, notamment assainissement et eau potable, avec les


usines de traitement associées.

•Certains bâtiments de très grande taille sont considérés comme des


ouvrages de travaux publics (aéroports, centrales nucléaire, ouvrages
militaires, stades ...).
Familles d'ouvrages d'art
Les principales familles d'ouvrages d'art liés à des voies de communication sont :

•les ponts et viaducs,

•les tunnels,

•les écluses et les ascenseurs à bateaux,

•les murs de soutènement ,

•les gabions, les jetées, les brise-lames, etc,

•les barrages,

•les digues, etc.


Différentes conceptions à travers le temps

prudentes

téméraires

Calculateurs
Les prudents
De nombreux édifices de
l’antiquité (ici le Colisée de
Rome) semblent défier le
temps.

Les architectes romain, peu


sûrs d’eux mêmes dans le
calcul de structures,
préféraient augmenter à
l’excès la taille des murs
porteurs, piliers et voûtes.
Les téméraires
Les cathédrales gothiques nous surprennent encore par la légèreté de leur
structure.

Confiants dans leur intuitions, mais dépourvus de bases théoriques solides, les
bâtisseurs du moyen âge durent parfois assister impuissants à l’écroulement de
leurs œuvres.
Les calculateurs
Dès le XVIIème siècle, des mathématiciens remplacent ou aident les architectes.
C’est le début d’une approche scientifique qui mènera à l’élaboration des théories
permettant des dimensionnements optimisés.
Une nouvelle profession apparaît : celle de l’ingénieur moderne, à la fois
technicien et mathématicien.
Fondations
Les fondations permettent à l’ouvrage de reposer de manière stable sur le sol.

Les murs d’un édifice sont posés sur une base plus large qu’eux (cas 2 de la
photos), ce qui en garantit la stabilité.

Parfois, il est plus avantageux de construire des pieux qui reposent sur un sol
profond et stable (cas 3).
Fondations
Les fondations sont calculées en fonction du poids ou charge qu’un terrain
particulier peut supporter.
 Un terrain marécageux pourra porter 1 tonne au m².
 Un sol rocheux pourra porter jusqu’à 300 tonnes au m².

Mais le dimensionnement des


fondations a parfois posé
quelques problèmes dans le
passé :
Stabilité d’un ouvrage

Des fondations mal calculées, un sol plus mauvais que


prévu et c’est tout l’ouvrage qui risque de basculer !!

Dans le cas spectaculaire de la tour de Pise, on peut


s’interroger sur l’équilibre de la tour…

Un fil à plomb, qui du centre de gravité de la tour


descendrait jusqu’à terre, tomberait à l’intérieur de la
base de la tour et non pas à l’extérieur. C’est la raison
pour laquelle la tour ne tombe pas.
Sollicitations des éléments

Les éléments d’une structure


travaillent de manière directe
ou indirecte à de la traction
et / ou de la compression
Une poutre soumise à la
flexion (dessin ci-après) a ses
fibres inférieures tendues et
ses fibres supérieures
comprimées
Effet de voûte
Utiliser l’effet de voûte (cas 1) permet de réduire les efforts de traction par
rapport à la flexion classique (cas 2).
Intéressant car le béton et la pierre résistent mal à la traction.
L’effet de voûte est utilisé depuis déjà bien longtemps : viaduc, cathédrale.
Les structures triangulées permettent de supporter de lourdes charges tout en
restant stables et indéformables.
Les structures triangulées sont largement utilisées en génie civil (ponts,
charpentes…) mais aussi dans la vie de tout les jours.

Vous aimerez peut-être aussi