Vous êtes sur la page 1sur 52

LA CRISE FINANCIERE

INTERNATIONALE
… Quelques éléments
d’interprétation
I- Les facteurs à l’origine
de la crise

1) Les facteurs
macroéconomiques
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: la hausse de la
masse monétaire
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: la hausse de la
masse monétaire
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: la baisse de
l’inflation
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: une prise de risque
accrue
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: une euphorie
boursière
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: la bulle immobilière
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: des crédits de plus
en plus risqués
Il existe schématiquement deux grands
types de prêts :
- les prêts prime, donnés à des agents
économiques dont la solvabilité est forte,
le risque de non remboursement est nul.
- les prêts subprime, des prêts où le
risque d'insolvabilité et donc de non
rentabilité est élevé.
I- Les facteurs à l’origine de
la crise: des crédits de plus
en plus risqués
I- Les facteurs à l’origine
de la crise

2) Le développement de la
titrisation
I- Les facteurs à l’origine
de la crise

a) Qu’est-ce que la
titrisation?
Définition: rendre liquide des
actifs illiquides en les
transformant en produits
financiers échangeables sur
des marchés financiers.
I- Les facteurs à l’origine
de la crise
I- Les facteurs à l’origine
de la crise

b) Pourquoi la titrisation?
L'activité d'une banque consiste
principalement à faire des prêts.
Problème: elle est limitée dans sa
capacité de prêt, car une banque doit
posséder 8°/ de réserve (« fonds
propres » par rapport aux crédits
qu'elle émet.
I- Les facteurs à l’origine
de la crise

b) Pourquoi la titrisation?
La titrisation permet alors de sortir
ces prêts du bilan des banques… et
donc de pouvoir continuer à prêter
plus qu’elles n’en ont théoriquement
le droit.
I- Les facteurs à l’origine
de la crise

c) L’évolution de la
titrisation
I- Les facteurs à l’origine
de la crise
I- Les facteurs à l’origine
de la crise
II- Le déroulement de la
crise

1) A l’origine: la montée
des taux d’intérêt et le
krach immobilier
II- Le déroulement de la
crise
II- Le déroulement de la
crise
L'origine de la crise arrive en
2004. Les américains dépensent
trop. Les Etats Unis est le pays le
plus endetté au monde.
Cette année-là, la FED augmente
ces taux d'intérêts. Ce qui pose un
triple problème.
II- Le déroulement de la
crise

Premièrement, les ménages s'étaient


endettés à taux variables,
l'augmentation des taux augmentent
les intérêts a payer, cela met une part
des ménages subprimes en
insolvabilité.
II- Le déroulement de la
crise

Deuxièmement, Si les taux d'intérêts


augmentent, il aura moins de crédits...
ce qui entraîne une baisse de
l'immobilier et donc une crise
immobilière.
II- Le déroulement de la
crise

Enfin, quand bien même les biens


immobiliers soient vendus, le
montant dégagé n'est pas suffisant
pour rembourser le prêt.
II- Le déroulement de la
crise
II- Le déroulement de la
crise
II- Le déroulement de la
crise

2) La crise bancaire
II- Le déroulement de la
crise

Première conséquence de cette insolvabilité


des ménages; difficultés financières pour les
banques, elles récupèrent des créances
douteuses.
Elles savent qu'une partie des crédits donnés
ne sera pas remboursée. Elle doivent créer
des réserves, mais vu que les créances ne
cessent d'augmenter les réserves sont
affaiblies ou nulles.
II- Le déroulement de la
crise
II- Le déroulement de la
crise
II- Le déroulement de la
crise

3) La crise de liquidité
II- Le déroulement de la
crise

 Quand une banque a des difficultés elle va


se financer sur le marché interbancaire. Les
banques a qui il reste de la liquidité ne
prêtent plus. Donc, il n'y a plus de liquidité.
 Cette crise n'est pas à l'origine des
problèmes, mais elle vient les multiplier.
II- Le déroulement de la
crise

4) La crise boursière
II- Le déroulement de la
crise
 Cette crise boursière a plusieurs origines, en
premier la crise bancaire, qui entraîne un
effondrement du cours des banques.
 Deuxième source, l'effondrement des
marchés de titres hypotécaires (les créances
pourris, douteuses).
 Troisième phénomène, on a un mouvement
de panique sur les marchés financiers qui
fait que les gens vendent des titres
d'entreprises qui fonctionnent très bien.
II- Le déroulement de la
crise

5) La crise économique
II- Le déroulement de la
crise

1- Crise bancaire: les banques donnent


moins de crédit donc nous avons un
tarissement du crédit.
Cela va se traduire pour les ménages par
une baisse de leur consommation, et une
baisse de l'investissement pour les
entreprises.
Ces deux phénomènes entraînent une
baisse de la croissance et donc une baisse
de la production et des emplois.
II- Le déroulement de la
crise
II- Le déroulement de la
crise

2- Crise boursière:
- entraine une baisse de la richesse des
ménages. Ce qui risque de se traduire
par une baisse de la consommation et
donc une baisse de la production.
- Les entreprises trouvent des liquidités
sur les marchés financiers, donc celles-
ci investissent beaucoup moins. De ce
fait, baisse de la production.
II- Le déroulement de la
crise

3- La perte globale de confiance des


agents économiques, les ménages
anticipent une baisse de leur revenu,
les entreprises de leur production.
Donc tous les agents sont poussés à
prendre moins de risque, à moins
consommer, à moins investir, à moins
innover…
II- Le déroulement de la
crise
II- Le déroulement de la
crise
III- Les solutions
possibles

1) A court terme
III- Les solutions
possibles

a) Les deux choix possibles


III- Les solutions
possibles

 Première solution: comme les libéraux


en 1929, il faut laisser faire. L'auto
régulation des marchés.
 Deuxième solution: faire intervenir la
puissance publique afin d’éviter que la
crise ne s’aggrave et ne s’étende.
III- Les solutions
possibles

 C’est cette deuxième solution qui est


aujourd’hui retenue.
 Elle amène à deux objectifs:
- Sauver les banques
- Redonner confiance aux marchés et
aux agents économiques
III- Les solutions
possibles

b) Sauver les banques


Le sauvetage des banques a pris trois
formes différentes:
III- Les solutions
possibles
 La solution américaine: le plan PAULSON, l'Etat
américain rachère aux banques tous leurs crédits
douteux. 700 milliards de dollars donnés au
banques. Une partie des crédits seront remboursés;
pour les autres, l'Etat est propriétaire des biens
immobiliers.
 La solution britannique est de nationaliser en partie
les banques en les recapitalisant.
 La troisième solution, celle de la France, a été de
dire aux banques: on vous assure tous vos crédits
douteux, mais sans les racheter.
III- Les solutions
possibles

c) Restaurer la confiance
Cette restauration se fait par des
injections massives de liquidité sur les
marchés financiers par les banques
centrales, afin de surmonter la crise de
liquidité.
III- Les solutions
possibles
III- Les solutions
possibles

c) Restaurer la confiance
Cette restauration se fait par des
injections massives de liquidité sur les
marchés financiers par les banques
centrales, afin de surmonter la crise de
liquidité.
III- Les solutions
possibles

2) A long terme
III- Les solutions
possibles
3 voies sont privilégiées:
 A moyen terme: plan de relance via les
investissements publics
 Mettre en place de nouveaux modèles de
régulation; cad trouver des règles pour
limiter les risques,e n particulier le risque
systémique.
 Réencadrer les marchés et redéfinir le rôle
de l'Etat.

Vous aimerez peut-être aussi