Vous êtes sur la page 1sur 44

LES MÉTHODES

D’EXPLOITATION DES
CARRIÈRES

Preparée par: Titafi Asmae, JHABLI Zineb


Plan

Définition
Les substances extraites dans les mines et
dans les carrières
Le choix d’une méthode d’exploitation 
Les méthodes d’exploitations
 
Définition

 Une carrière est le lieu d’exploitation des pierres de


sable et de minéraux non métallique et non
carbonifère, la pluparts des carrières sont a ciel
ouvert mais certain gisement peuvent être exploiter
en souterrain exemple ( marbre, sable, gypse,
granite, calcaire…)
Les notions de mine et de carrière sont
des notions juridique qui dépend à la
fois de la substance extraite et la loi sur
l’exploitation, la loi 27-13 de carrière et
la loi 33-13 de mine.
Les substances extraites dans les mines :

 Des combustibles fossiles (houille, anthracite, lignite,


hydrocarbures liquides ou gazeux  …).
 Des sels de sodium (sel gemme ou halite) ou de
potassium (sylvite).
 Des métaux (fer, plomb, zinc, étain, cobalt, cuivre,
argent, or…).
 Des éléments radioactifs (uranium…).
 Du soufre, sélénium, tellure, arsenic, antimoine,
bismuth…
 Du gaz carbonique.
Les substances extraites dans les
carrières :
 Les sables
 L’argile
 La pierre de taille
 L'ardoise
 Le calcaire
 Le gypse
 La barytine
Le choix d’une méthode d’exploitation :

Le choix d’une méthode d’exploitation, que ce soit à


ciel ouvert ou en souterrain, obéit à certaines
contraintes qui peuvent être :
 Critères de qualité :

 Récupération élevée ;

 Productivité et rendement élevé ;

 Sécurité.
 Contraintes techniques :
 La géomorphologie (la géométrie du gisement) ;
 Le comportement mécanique du massif ;
 Nature des terrains encaissant.
  Contraintes économiques 
 La valeur de la substance

 Le Marché (Les engagements en qualité et

quantité) ;
 Le coût de la production.
 Contraintes environnementales
 L’impact de l’exploitation et la réhabilitation des
sites ;
 La sécurité et la santé du personnel et du matériel.
La pluparts des carrières sont exploitée a ciel ouvert
mais certain gisement peuvent être exploité souterrain
exemple (marbre, gypse).
Carrière à ciel ouvert :

L’exploitation à ciel ouvert est la méthode


privilégie pour extraire le gisement prés de la
surface.
Le cout par tonne du substance extrait de cette
façon étant généralement inferieur à celui des
matériaux extraits par des méthodes souterraines.
 Carrière souterraine :
Cavités creusées dans le sous-sol pour permettre
l'extraction de matériaux de construction (calcaire,
craie, argiles, etc.). Différentes techniques d'extraction
ont été utilisées qui ont entraîné des cavités de taille et
de géométrie diverse. Après l'arrêt de l'exploitation, si
ces cavités souterraines n'ont pas été remblayées.
La dégradation de ces cavités par affaissement ou
effondrement, peut causer de graves dommages.
Les méthodes d’exploitations:

Méthode d’exploitation à ciel ouvert :


Exploiter une carrière a ciel ouvert c’est travailler
hommes et machines avec contact direct avec
l’atmosphère.
C’est une méthode plus avantageuse et moins
couteuse.
 Travaux d’exploitation sont :
 Méthode par tranchée
 Méthodes par fosse
Méthode par tranchée successive :

 Cette méthode appelé méthode par tranche


successive c'est-à-dire des terrains en place
recouvrent la couche minéralisée sont déplacé et
remis en arrière là ou on déjà enlevé du minerai.
Phases de la méthode:
 Foration : c’est une méthode qui consiste à forer
des trous à des profondeurs bien déterminées, afin
de recevoir des explosifs pour sauter le terrain dans
le but d’assurer une bonne fragmentation pour
faciliter l’opération de décapage.
Trou de foration
Foration
 Sautage : c’est une opération qui vient après la
foration. Elle permet le morcellement du terrain de
manière que les parties dures deviennent friable.
Cette opération est très importante vu son influence
sur les performances des machines.
Sautage
 Décapage : c’est une opération qui consiste à
enlever les morts terrains ( stérile).
Décapage par bulls
 Défruitage: c’est l’opération qui consiste à enlever
le substance une fois le décapage terminé.
Défruitage par chargeuse

Défruitage par la Pell 280B


 Transport : c’est une opération qui consiste à
transporter la substance du lieu d’extraction jusqu’à
l’installation d’épierrage ou le stock.
Méthode par fosse :

C’est une méthode générale appelée excavation


globale, il s’agit d’un grand cratère dans le profil
est constitué de gradins.
l'extraction se fait par tranches inclinées pour
passer d'une fosse, Le remblayage ne peut se faire
qu'à la fin de l'exploitation.
Cratère:
Depression constituant le fond de la carrière qui résulte de
l’exploitation en gradins

Hauteur du gradin:
Distance verticale comprise entre les plans horizontaux de
deux gradins

Front de taille :
Surface verticale crée par le dynamitage du gisement pour
l’extraction
Rampe:
Voie de communication entre deux gradins, dont l’inclinaison
permet le passage de véhicule motorisés pour évacuer le
minerai extrait à chaque niveau.

Morts-terrains:
Partie du sol qui recouvre les couches de minerais et que l’on
déplace pour attendre le gisement

Terrain naturel:
Surface du sol qui couvre le gisement
Voie de transport:
Infrastructure routière d’accès à la carrière servant au transport du
substance vers le stock.

Gradin:
Chacun des niveaux de la carrière disposés en marches
d’escaliers, d’où s’effectué l’extraction du substance.
Méthodes d’exploitation souterraines :
Une carrière souterraine se caractérise par un puits
d'où partent des galeries , voies d'accès menant au
matériau . Le puits et les galeries sont établis au
rocher et doivent dure au moins aussi longtemps que
l'exploitation . On recherche à exploiter le matériau à
son maximum , mais c'est difficile : on doit laisser du
matériau pour le toit de protection de la galerie et
pour le soutènement par piliers . Cependant , les
vides ainsi créés entraîneront l'effondrement des
excavations qui peut se répercuter jusqu'en surface .
Le cycle d’exploitation souterraine constituée de
plusieurs opérations élémentaires :

Reconnaissance pré-abattage :
Cette opération est primordial puisqu'elle sert
d’outil pour suivre l’extension.
Foration :
L’exploitation se fait par tir à l’ explosif vu la
dureté et la consistance des terrains.
Les explosives utilisés pour les gisement à forte
cohésion et provoquent l'abattage d'une grande
quantité de matériaux éclatés.
Chaque tir doit être programmé selon un « plan de
tir » précis définissant les différents paramètres :
comme le diamètre de foration, le choix des
explosifs, le nombre de rangée, le rapport de
maille, la surprofondeur et l’inclinaison du trou.
foration
Purge :
Après le tir l’opération de purge est assez importante car
elle consiste à faire tomber les blocs non stables des
parements et des couronnes pour éliminer le risque et
sécuriser le milieu de travail.

Déblayage :
A la fin du déblayage les matériaux excavés par le tir
vont être évacués.
Déblayage :
Le remblayage : action de combler une cavité avec des
matériaux rapportés.

Soutènement des cavités qui sont déjà exploité


Le remblayage des chambres vides :
 Empêche la roche encaissante de s’effondrer ;

 Conserve au massif rocheux sa stabilité


intrinsèque ;
 Garantit la sécurité des mineurs ;

 Favoriser une meilleure exploitation des minerais.


Exploitation avec piliers :

Pour des matériaux résistants , afin d'éviter les


effondrements , on n'exploite qu'une partie du gisement ,
laissant ainsi une partie du matériau sous forme de
piliers . Les piliers ne doivent pas être trop étroits ou
localement trop écartés .
Quand on exploite plusieurs niveaux , les piliers doivent
être à la verticale l'un de l'autre . De plus ,il faut faire
attention à l'existence de grandes cassures , c'est-à-dire
laisser des piliers le long de ces fractures et ne pas les
suivre pour l'exploitation car il y a risque d'effondrement .
On utilise cette méthode si :
Le gisement et horizontal et pentus;
pendage entre 0 et 30;
gisement d’origine sédimentaire.
Fin de chapitre
II

Vous aimerez peut-être aussi