Vous êtes sur la page 1sur 170

Université de Yaoundé I

École Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé


Département des Génies Électrique et des Télécommunications

UE : GTEL 412 
Radiocommunication mobile
Architecture du réseau 1G
et
Architectures des réseaux 2G

Professeur Emmanuel TONYE


tonye2018@hotmail.com
https://www.researchgate.net/profile/Emmanuel_Tonye

2022
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 1
Radiocommunication mobile
• Partie 1 : Objectifs et contexte
• Partie 2 : réseaux 1G, 2G
• Partie 3: réseaux 3G
• Partie 4 : réseaux 4G
• Partie 5 : réseaux 5G
• Partie 6 : réseaux 6G et IMS/NGN
• Partie 7 : travaux pratiques
• Partie 8 : exercices corrigés

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 2
réseau 1G

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 3
Réseau 1G

Le réseau de
communication sans fil
mobile de première
génération (1G) était
analogique utilisé pour les
appels vocaux seulement.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 4
réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 5
Architecture infrastructurelle du réseau 2G
Voici les normes de réseaux 2G :
GSM :     la norme de bande d’origine est appelée GSM primaire ou standard, ou encore P-GSM. Elle utilise les
fréquences autours de 900 MHz. Deux versions, qui occupent un plus large spectre radio, ont vu le jour  : l’E-GSM
(Extended GSM, soit GSM étendu) incluant la bande GSM primaire et plus récemment le R-GSM (Railways GSM,
soit GSM ferroviaire - 876 MHz - 880 MHz : pour l'émission de données (uplink) et 921 MHz - 925 MHz : pour la
réception de données (downlink)).
GSM-R* (Global System for Mobile communications - Railways) permet aux trains de communiquer avec les postes de régulation du
trafic ferroviaire, aux agents de conduite, de circulation et de maintenance de communiquer entre eux en mode conférence (appels de
groupe), et il autorise le support d'applications de type données comme l'ETCS (système européen du contrôle des trains). Les
normes EIRENE - MORANE spécifient une utilisation fonctionnelle et sans coupure de communication en GSM-R jusqu'à une vitesse
de déplacement de 500 km/h.
DCS :      cette norme se trouve autour de la bande 1800 MHz.
PCS :      norme de la bande 1900MHz pour les réseaux numériques Nord Américains.
GSM 400, GSM 480 et GSM 850 : bandes de fréquences pour offrir une solution alternative de remplacement des
réseaux analogiques TV par exemple.

*Source - https://fr.wikipedia.org/wiki/GSM-R

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 6
Architecture GSM
Global System for Mobile Communication

Um Abis

SGSN

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 7
Architecture GSM
BTS Base Transceiver Station établit le lien radio entre l'abonné et le réseau
BSC Base Station Controller attribue les canaux de communication et gère la mobilité des données
MS Mobile Station permet aux abonnés d'accéder aux services offerts par l'opérateur
Trans-Coder-Units. Ces unités permettent aux utilisateurs de réduire le nombre, et donc le coût, des liaisons PCM (Pulse
TCU
CodeModulation) nécessaires entre BSS et NSS
MSC Mobile Switching Center relie le réseau courant aux autres réseaux qui lui sont raccordés
VLR Visitor Location Register est le serveur d'informations des abonnés en mobilité
HLR Home Location Register est la base de données regorgeant les informations des abonnés
Equipment Identify Register contient l’Identifiant destiné à permettre de désactiver un téléphone mobile (GSM) qui aurait été
EIR
volé.
AUC Authentificate Center est la base de données des algorithmes d'authentification et de chiffrement
Operation and Maintenance Center est le sous-système d’exploitation et de maintenance, qui intègre les outils d’administration
OMC
et de supervision du système.
Network Station Subsystem est le sous-système réseau ou NSS, qui est garant de la gestion des appels (commutation) et de la
NSS
mobilité. OMC-R pour le sous-système BSS et OMC-S pour le sous-système NSS.
BSS Base Station Subsystem est le sous-système radio, qui assure l’accès au réseau à travers l’interface air
Network Management Center utilise des logiciels et du matériel pour collecter et analyser en permanence des données et
NMC imposer des modifications de configuration afin d’améliorer les performances, la fiabilité et la sécurité
GMSC Gateway Mobile Switching Center est utilisé pour acheminer les appels en dehors du réseau mobile.
RTCP Réseau téléphonique commuté publique ou réseau de téléphonie fixe
SGSN Serving GPRS Support Node est une entité réseau qui fournit la capacité de commutation de paquets aux réseaux mobiles

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 8
Type de Position Rôle Protocole Support
liaison
Um or Radio MS – BTS Transport de : LAPDm Ondes Electromagnétiques
- Voix à 13 Kbits/s pour chaque communication et codée à 22.8Kbit/s
- Signalisation pour la gestion du trafic et des mobiles
Abis BTS–BSC Transport de : LAPD Faisceau hertzien
- Voix à 16 Kbits/s pour chaque communication. Liaison fibre optique
- Signalisation pour la gestion. Liaisons de 2 Mbits/s et plus
- Signalisation pour la maintenance et la gestion des BTS.
Ater BSC – TCU Transport de : (SS7 basic) + Liaison fibre optique
- Voix à 16 Kbits/s pour chaque communication. BSSAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
- Signalisation pour la gestion. (BSSAP =
- Pour certains équipements de signalisation pour la gestion du TRAU (adapte les débits) BSSMAP+DTAP)
A TCU – MSC Transport de : (SS7 basic) + Liaison fibre optique
- la Voix à 64 Kbits/s utilisé pour la communication. BSSAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
- signalisation pour la gestion du trafic.
B MSC – VLR Signalisation pour Mobile Application Part (MAP) (SS7 basic) + Liaison fibre optique
MAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
C MSC – HLR Signalisation pour Mobile Application Part (MAP) (SS7 basic) + Liaison fibre optique
MAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
D VLR – HLR Signalisation pour Mobile Application Part (MAP) (SS7 basic) + Liaison fibre optique
MAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
E MSC-MSC Transport de : (SS7 basic) + Liaison fibre optique
- Signalisation pour MAP. MAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
- Voix à 16 Kbits/s utilisé pour la communication
F MSC – EIR Signalisation pour Mobile Application Part (MAP) (SS7 basic) + Liaison fibre optique
MAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
G VLR – VLR Signalisation pour Mobile Application Part (MAP) (SS7 basic) + Liaison fibre optique
MAP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
PSTN MSC – PSTN Signalisation pour Mobile Application Part (MAP) (SS7 basic) + Liaison fibre optique
TUP or ISUP Liaisons de 2 Mbits/s et plus
TRAU Transcoding Rate and Adaptation Unit. Unité de transcodage utilisée dans les réseaux
GSM pour convertir un signal de 13 [kb/s] en un signal de 64 [kb/s] et vice-versa.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 9
Caractéristiques techniques des réseaux 2G

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 10
Caractéristiques des réseaux 2G

Signal Numérique Numérique


Largeur de bande 200KHz 200KHz
Algorithmes de chiffrement et A5/1 et A3 A5/1 et A3
d’authentification
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 11
Avantages GSM
Communication sans fil (mobilité)
Bonne qualité de communication
Grande zone de couverture
Diminution du niveau d’interférences
Grande Portabilté
Services de Message court (SMS)
Autres services ajoutés
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 12
Exemples de canaux de
signaux échangés en
GSM

Canal AGCH utilisé par la station de base pour


analyser la requête du mobile et informer un
mobile du canal qui lui est réservé pour la com.
Un canal de signalisation est alors réservé avec
un message codé classiquement.
Canal PCH utilisé par l ’infrastructure pour
diffuser un message de recherche d ’un mobile.
Elle diffuse sur ce canal son identité.
Canal CBCH canal descendant de diffusion d
’informations : météo, trafic routier...

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 13
Interface Air - Couche 1
Différents canaux logiques
Broadcast Channel Frequency Correction Channel (FCCH) Calage Fréquence Porteuse
(BCH)
unidirectionnel Synchronization Channel (SCH) Synchro + Identification
en diffusion Broadcast Control Channel (BCCH) Information Système

Common Control Paging Channel (PCH) Appel du Mobile


Channel (CCCH) Random Access Channel (RACH) Accès aléatoire du mobile

accès partagé Access Grant Channel (AGCH) Allocation de Ressources
Cell Broadcast Channel (CBCH) Messages courts diffusés
Stand-Alone Dedicated Control Channel (SDCCH) Signalisation
Dedicated Control Slow Associated Control Channel (SACCH) Supervision de la liaison
Channel
(DCCH) Fast Associated Control Channel (FACCH) Exécution du Handover

Traffic Channel for coded speech Voix plein/demi débit


Traffic
Channel (TCH) (TCH/FS) (TCH/HS)

Traffic Channel for data Données utilisateur 11


Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 14
Canal SCH
• Il est utilisé pour la
synchronisation.
(contient des identifiants
de la station de base)
• séquence
d’apprentissage longue :

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 15
Canal RACH
• Grâce aux infos transmises
par le BCCH, le mobile sait
identifier ce canal.
• Il est utilisé pour demander
une connexion, l’envoi d’un
message,… Le burst est
court car on ne peut
compenser le délai de
propagation (position
inconnue à priori : délai de
garde max: 252µs
==37.8km) CRC (cyclic redundancy check) est un code de détection d’erreurs

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 16
Interface Air - Couche 1
Hypertrame – Supertrame – Multitrame - trame
Hypertrame = 2048 supertrames
3 h 25 m 53.76 s

Supertrame = 51 multi-trames de trafic


= 26 multi-trames de contrôle
6.12 s

Multi-trame de Trafic Multitrame de contrôle = 51 trames


= 26 Trames
235.4 ms
120 ms

Trame = 8 slots 4.615 ms

Slot = 156.25 bits 577s

Radiocommunication_mobile_P2_Pr
Bit = 3.69 s Tonye 17
Canal physique

• sur un canal physique (F, TS), on peut "mapper" 1 canal logique TCHF (full rate) et son canal
associé SACCH (Slow Associated Control Channel).
• Et sur un canal physique (F, TS), on peut "mapper" 2 canaux logiques TCHH (half rate) et leurs 2
canaux associés SACCH (Slow Associated Control Channel)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 18
Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et GP
RS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 19
Architectures protocolaires du réseau 2G

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 20
Architecture protocolaire du GSM

Source - C. DEMOULIN, M. VAN DROOGENBROECK. Principes de base du fonctionnement du réseau GSM. Revue de l’AIM,
pages 3–18, N 04, 2004.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 21
Piles de protocoles de différents sous-systèmes du réseau GSM
1) Le protocole Call Control (CC) prend en charge le traitement des appels tels que l’établissement, la terminaison et la
supervision.
2) Le protocole Short Message Service (SMS) qui permet l’envoi de courts messages au départ d’un mobile. La longueur
d’un SMS est limité à 160 caractères de 7 bits, soit 140 bytes.
3) Le protocole Supplementary Services (SS) prend en charge les compléments de services. La liste de ces services est
longue mais, à titre d’exemple, citons le Calling Line Identification Presentation (CLIP) (Service complémentaire de
téléphonie qui consiste à afficher le numéro du correspondant sur le terminal), le Calling Line Identification Restriction
(CLIR)(Service complémentaire de téléphonie qui empêche que le numéro du correspondant n’apparaisse sur le terminal
d’un utilisateur) et le Call Forwarding Unconditional (CFU).
4) Le protocole Mobility Management (MM) gère l’identification, l’authentification sur le réseau et la localisation d’un
terminal. Cette application se trouve dans le sous-réseau de commutation (NSS) et dans le mobile car ils doivent tous
deux connaître la position du mobile dans le réseau.
5) Le protocole Radio Ressource management (RR) s’occupe de la liaison radio. Il interconnecte une BTS et un BSC car ce
dernier gère l’attribution des fréquences radio dans une zone.
6) Le protocole CM est sur la couche supérieure de la pile de protocoles GSM. Ce protocole est responsable du contrôle des
appels, de la gestion des services supplémentaires et de la gestion des services de messages courts. Chacun de ces
services est traité séparement au sein du protocole CM.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 22
Principaux protocoles du GSM
CM

MM
BSSAP
RR

SCCP

MTP3
LAPDm LAPD MTP2

physique physique MTP1

MT BTS BSC MSC


BSSAP : Base Station Subsytem Application Part
SCCP : Signalling Connection Control Part
MTP Radiocommunication_mobile_P2_Pr
: Message Transfer Part (protocoles
Tonye du SS7) 23
Interface Air - Couche 2
■ Canaux de trafic : rien
■ Canaux de signalisation :
◆ DCCH : LAPDm
◆ BCH - BCCH (contrôle de la qualité et synchronisation) : rien
◆ CCCH + BCCH : transparent (message de niveau 3 mis dans des
trames sans en-tête ni acquittement
■ LAPDm : version mobile du LAPD utilisé dans le RNIS-BE
◆ Pas de fanion
◆ Longueur fixe : 23 octets sur SDCCH et FACCH, 21 sur
SACCH
Adresse Commande Longueur Information Bourrage

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 24
LAPDm
■ SAPI = 3 bits
◆ En fait seuls 0 et 3 sont utilisés : 0 sig, 3 SMS
■ Champ de commande
◆ LAPB : SABM, pas de SREJ
■ Champ de longueur (bit M: fragmentation)
■ Procédures de dialogue
◆ Mode sans connexion : trames UI sans acquittement
◆ Mode avec connexion : SABM/UA ; fenêtre de taille 1
◆ Multiplexage : SAPI (attention canaux dédiés)
◆ Pour SMS : SAPI 3, messages confirmés (mode connecté)
G usager en communication : SACCH associé, sinon SDCCH
◆ SDCCH et FACCH utilisé pour des messages de sig => cnx
◆ SACCH (SAPI 0) : utilisé pour des mesures => pas de cnx
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 25
Couche 3 sur l’interface radio
■ Comporte 3 sous-couches : RR, MM et CM
■ CM redivisée en CC (Call Control), SS(Supplementary
Services), SMS (Short Messages)
■ Pas de processus d’encapsulation entre les couches
■ Format de messages commun pour les sous-couches
Identificateur de
transaction Champs Champs
type de obligatoires Champs
obligatoires
Identificateur de message optionnels
de longueur de longueur
transaction fixe variable

■ Identificateur de transaction : éventuellement plusieurs


communications avec mise en attente
■ Discriminateur de protocole : Sous-couche à laquelle il se
rapporte. 15
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 26
Couche 3 sur l’interface radio
■ Couche RR :
◆ Gère la connexion radio
◆ Etablissement d’un canal dédié + rétablissement en cas de
handover
◆ Etablie entre MS et BSC
■ Couche MM :
◆ Gestion de la mobilité (échange MS et réseau - localisation)
◆ Sécurité
◆ Connexions MM : pas de message spécifique. Considérée
comme établie lors de l’envoi de messages de CM, SMS
■ Couche CM :

◆ Assez proche
Seuls les SMSdes fonctionnalités
sont spécifiques offertes dans les réseaux fixes (CC,
SS)
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 27
Interface Abis (BTS-BSC)
Canaux de trafic ~ Canaux B du RNIS

TCH
SDCCH

SACCH Canaux de signalisation ~ Canaux D du RNIS


BCCH
■ Débit = 16 ou 64 Kbit/s
■ Au niveau 2 (canaux D) : protocole LAP-D
◆ Messages de signalisation des niveaux supérieurs
◆ Messages de supervision et de maintenance de la BTS
◆ Messages internes de gestion de la liaison de données BTS-BSC
◆ Différents SAPI dans l ’adresse des trames
◆ 1 TRX (Transmitter/Receiver Module) gère une fréquence
 adresses TEI différentes pour les TRX ;
 numéro de slot - message de niveau 3
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 28
Interface Abis - niveau 3
CM

MM

Couches Supérieures
RR Message Message
transparent BTSM transparent BTSM
RR’
distribution distribution

LAPDm LAPDm LAPD LAPD

PHY PHY PHY PHY

Interface radio Interface Abis

■ Messages transparents : BSC <-> MS


◆ discriminateur, type de message, numéro de slot, canal logique, SAPI (0 ou 3) + message
■ Messages non transparents : Gestion de la BTS
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 29
Interface A
■ Interface BSC - MSC
■ Repose sur le SS7 :
◆ 3 couches basses
◆ SSCS (sous-système de commande des connexions sémaphores) ou SSCP
(Signalling Connection Control Part)
◆ BSSAP : Base Station Subsystem Application Part
 BSSMAP (BSS Management Part)
• Message de gestion d’un BSC ex: ressources disponibles ? (SSCP sans connexion -
classe 0)
• Messages liés à un canal dédié - handover, allocation, libération (SSCP avec
connexion - classe 2)
 DTAP : messages de sig transitant par le BSC (transparent)
• utilise SSCP avec connexion
 Discrimination : en-tête des messages BSSAP (distribution)
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 30
Interface A
CM CM

MM MM

BSSAP BSSAP
DTAP BSSMAP DTAP BSSMAP
RR
distribution distribution
RR +
BTSM
SSCP SSCP

MTP3 MTP3
LAPDm MTP2
LAPD MTP2
PHY PHY MTP1 MTP1

Interface Interface Interface A


radio Abis

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 31
Allocation canal signalisation
Exemple :
...

MT BTS-A BSC MSC


RR - Channel Request
BTSM - Channel Required
RACH
BTSM - Channel Activation

BTSM - Channel Activation ACK

BTSM - Immediate Assignment Command


RR - Immediate Assignment
AGCH
SABM[MM CM_SERVICE REQUEST]
SDCCH BTSM - Establish Indication SCCP CONNECTION REQUEST -
[MM CM_SERVICE REQUEST] [BSSMAP COMPLETE Layer3INFO
[MM CM_SERVICE REQUEST]]
UA[MM CM_SERVICE REQUEST] SCCP CONNECTION CONFIRM

SDCCH Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 32


Exemple : Signalisation « paging
»

MT BTS-A BSC
RR - Paging Command RR - Paging CommandBTS-B
RR - Paging Request RR - Paging Req
PCH PCH
RR - Channel Request
RACH BTSM - Channel Required

BTSM - Channel Activation

BTSM - Channel Activation ACK

BTSM - Immediate Assignment Command


RR - Immediate Assignement
AGCH
SABM[RR Paging Response] BTSM - Establish Indication

SDCCH [RR Paging Response]

UA[RR Paging Response]


Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 33
SDCCH
Exemple : Appel Sortant

MT BTS-A MSC/VLR CA Cell allocation


Etablissement du canal dédié
MM CM_Service Request COMPLETE Layer3INFO [MM CM_Service Request]
MM Authentication Request

MM Authentication Response

RR Ciphering Mode Command BSSMAP CIPHER Mode Command

RR Ciphering Mode Complete BSSMAP Cipher Mode Complete


CC Set Up (num demandé)
CC Call Proceeding ISUP IAM

RR Assignment Request BSSMAP Assignment Request

RR Assignment Complete
BSSMAP Assignment Complete ISUP ACM
CC Alerting
ISUP ANM
CC Connect
CC Connect Acknowledge
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 34
• ISUP (ISDN User Part) une partie du protocole de signalization SS7
utilisée pour configurer des appels téléphoniques dans le réseau 2G.
• L’IAM est le premier message d’une configuration d’appel. Il inclut le
numéro appelé et d’autres paramètres importants pour la
configuration. Dans la plupart des pays, et dans le réseau international,
la signalisation d’adresse ISUP est en bloc (l’IAM comprend le
numéro complet appelé).
• ACM (Address Complete message) qui est traduit en un code de
réponse 100 par la passerelle.
• CA : Commutateur audio
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 35
Exemple : Appel Entrant

MT BTS-A MSC/VLR HLR GMSC CA


ISUP IAM (MISDN)
MAP_send_routing_info
MAP_provide_roaming_number
MAP_provide_roaming_n
umber.ack
M
ISUP IAM (MSRN)
Paging AP_send_routing_info ack

Authentification + Passage en mode crypté


CC Setup
CC Call Confirmed

BSSMAP Assignment Request


RR Assignment Command

RR Assignment Complete
BSSMAP Assignment
Complete ISUP ACM
CC Connect ISUP ACM
CC Alerting
ISUP ANM
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye ISUP ANM 36
Handover intra-BSC
Exemple :

MT BTS-A BSC BTS-B MT


RR Measurement Report
BTSM Measurement Result
SACCH
RR Measurement Report
BTSM Measurement Result
SACCH BTSM Channel Activation
RR Handover Command BTSM Channel Activation ACK
RR Handover Access
FACCH
Access burst sur TCH
RR Handover Access
BTSM Handover Detection Access burst sur TCH
RR Physical Info
UI - FACCH
RR Physical Info
UI - FACCH
SABM - FACCH
RR Handover Complete
UA - FACCH
BTSM RF Channel Release
FACCH
BTSM RF Channel Release ack
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 37
Mise à jour localisation
Exemple :

MT BTS MSC/VLR2 HLR VLR1


Etablissement d’1 canal dédié
BSSMAP
MM Location Updated Request (TMSI,LAI)
Complete Layer 3 info
[Location Update Request]
MAP Send Identification (TMSI)

MM Authentication Request MAP Send Identification ack (IMSI, Rand, Sres, Kc)

MM Authentication Response
MAP Update Location
MAP Cancel Location
MAP Cancel Location ack
MAP insert subscriber data

MAP insert subscriber data ack


MAP update location ack
Passage en mode crypté
MM TMSI Reallocation Command
MM TMSI Reallocation complete
MM Location Update Accept
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye
Libération connexions et ressources 38
Architecture Protocolaire SMS

SMS-GMSC
MT MSC/VLR SC SME
SMS-IWMSC

SM-AL

SM-TL SM-TL

SM-RP SM-RP
SM-CP
CM CM MAP MAP
MM MM

RR TCAP
BSSAP TCAP
LAPDm SSCP
PHY SSCP SSCP MTP1-3
MTP1-3 MTP1-3
SME : Short Message Entity – SC : Signaling commutator - La signalisation SMS est reçue d’un SMS-SC (GMSC/IWMSC)
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 39
Transfert d’1 SMS
depuis 1 mobile

MT BTS MSC/VLR HLR SMS-IWMSC SC


Etablissement d’1 canal
dédié
Authentification et passage en mode crypté

SMS CP-data [RP-data]

MAP Forward Short Message


SMS CP-ack Envoi du Message

acquittement
MAP Forward Short Message ack
SMS CP-data [RP-ack]

SMS CP-ack

Libération

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 40
Transfert d’1 SMS
vers 1 mobile

MT BTS MSC/VLR HLR SMS-GMSC SC


Transfert de Message
MAP send routing info for SM

MAP send routing info for SM ack

MAP Forward Short Message


Paging et réponse

Authentification et chiffrement

SMS CP-data [RP-data]

SMS CP-ack

SMS CP-data [RP-ack]

SMS CP-ack
MAP Forward Short Message ack Compte-rendu
d’expédition
libération MAP rapport délivrance
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 41
MAP rapport délivrance ack
Transmission d’1 SMS sur SDCCH

MT RR Channel Request BTS Channel Required


BSC MSC
SDCCH
Allocation canal dédié

SABM[CM Request Service] Establish Indication [CM Service Request]


SDCCH SCCP Connection Request [CM Service Request]
UA[CM Request Service]
SDCCH Authentification et chiffrement

SABM[SAPI=3] Establish Indication [SAPI=3]


SDCCH
UA[SAPI=3]
SDCCH
SMS CP-DATA + ACK
SDCCH Clear Command
RR Channel Release
SDCCH Deactivate SACCH
DISC[SAPI=0]
SDCCH Release Indication
UA[SAPI=0] SDCCH
RF Channel Release
RF Channel Release Ack
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye Clear Complete 42
QCM

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 43
• Quels sont les avantages d’un modèle de réseau en couches ?
(Choisissez deux propositions.)
• Il facilite la conception des protocoles.
• Il accélère la remise des paquets.
• Il empêche les développeurs de créer leur propre modèle.
• Il empêche qu’une technologie déployée sur une couche ne se répercute sur les
autres.
• Il garantit qu’un périphérique situé sur l’une des couches fonctionnera sur la
couche supérieure suivante.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 44
• Quels sont les avantages d’un modèle de réseau en couches ?
(Choisissez deux propositions.)
• Il facilite la conception des protocoles.
• Il accélère la remise des paquets.
• Il empêche les développeurs de créer leur propre modèle.
• Il empêche qu’une technologie déployée sur une couche ne se répercute sur les
autres.
• Il garantit qu’un périphérique situé sur l’une des couches fonctionnera sur la
couche supérieure suivante.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 45
Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 46
Architectures infrastructurelles des réseaux
GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 47
Evolutions de la 2G : GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
Le GSM (Global System for Mobile communications) est conçu pour de
la téléphonie mobile, autrement dit pour des communications en mode
circuit à faible débit et, si possible, au moyen de terminaux à coûts
réduits. Ceci fait en sorte que le transfert des données était pas possible.
C’est pour palier a ce problème que le GSM a d’abord introduit le
HSCSD (High Speed Circuit Switched Data) qui faisait le transfert de
données en utilisant les circuits voix, et ensuite il a évolué vers le
GPRS (General Packet Radio Service) et ensuite l’EDGE ( Enhanced
Data for GSM Evolution).
C’est avec le GPRS et l’EDGE qu’on a effectivement débuté le transfert
des données en mode paquet.
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 48
Architectures GSM et GPRS
General Packet Radio Services
Services de radiocommunication par paquets généraux

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 49
Architectures GSM et GPRS
General Packet Radio Services
Services de radiocommunication par paquets généraux
(Packet Control Unit) est responsable de la formation et de la
PCU transmission des trames contenant les paquets GPRS. C'est la carte qu'on
ajoute à la BSC 2G pour passer à la 2.5G.

(Serving GPRS Support Node), routeur permettant de gérer les


SGSN coordonnées des terminaux de la zone et de réaliser l'interface de transit
des paquets avec la passerelle GGSN.

(Gateway GPRS Support Node) passerelle s'interfaçant avec les autres


réseaux de données (internet). Le GGSN est notamment chargé de
GGSN
fournir une adresse IP aux terminaux mobiles pendant toute la durée de
la connexion.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 50
Nous remarquons dans l’architecture du GPRS, que le transport de la voix se fait suivant
la commutation circuit du GSM, et le transport des données se fait suivant la
commutation paquet qui est faite par les nouveaux équipements formant le réseau cœur
du GPRS.

GATEWAY GPRS PACKET CONTROL


SUPPORT NODE, passerelle UNIT, Il est responsable
s'interfaçant avec les autres de la formation et de la
réseaux de données (Internet). GGSN PCU transmission des
Le GGSN est notamment trames contenant les
chargé de fournir une adresse DEFINITIONS ET paquets GPRS.
IP aux terminaux mobiles ROLES DES
pendant toute la durée de la
connexion.
EQUIPEMENTS
AJOUTES DANS LES
GPRS

SERVING GPRS SUPPORT NODE ,


routeur permettant de gérer les
coordonnées des terminaux de la zone et
de réaliser l'interface de transit des
SGSN paquets avec la passerelle GGSN. 51
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye
Qualité de la transmission radio en GPRS
Contrairement à une communication vocale où un seul intervalle temporel (time slot) (TS) est
alloué pour la transmission de la voix, dans une liaison GPRS, le nombre de TS peut varier, entre
un minimum fixé à 2 et le maximum à 8 TS par canal, en fonction de la saturation ou de la
disponibilité de la BTS. Le débit de chaque TS est déterminé par le mode de codage (coding
scheme) (CS), qui caractérise la qualité de la transmission radio :
• CS1 = 9,05 kbit/s (équivalent du GSM « voix ») ;
• CS2 = 13,4 kbit/s ;
• CS3 = 15,6 kbit/s ;
• CS4 = 21,4 kbit/s (cas optimal du mobile à l'arrêt, au pied de l'antenne et seul dans le secteur
couvert par l'antenne).
Le débit théorique maximal est de 8 TS × CS4 = 171,2 kbit/s. Mais en pratique le débit maximal
est d'environ 50 kbit/s.
Le débit usuel de 2 TS × CS2 × 2⁄3 = 17,9 kbit/s, soit environ 2 ko/s.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 52
Caracteristiques techniques du GPRS

Mode connecté et non-


Partage dynamiqueIntegration
des
connecté de la notion de QoS
ressources (Qualite de Service)
Debit 171 Kbps Modulation GMSK(Gaussian
Minimum Shift Keying)

Possibilité d’utiliser plusieurs


Commutation par paquet canaux de transmission (time
slot) simultanément, max=8

GPRS
2.5G

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 53
Avantages GPRS
La possibilité de facturer en fonction du volume de données transféré
plutôt qu’en fonction du temps de connexion.

Des temps d’accès réduits, de l’ordre d’une seconde pour commencer un


transfert de données.

Un débit plus élevé allant jusqu'à 171,2 Kbits/s

Un mode de commutation par paquets permettant d’utiliser les


ressources radios

Accès au reseau Internet

Partage dynamique des ressources


Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 54
EDGE( Enhanced Data for GSM Evolution)
EDGE (Enhanced Data for GSM Evolution) propose des débits supérieurs par l’introduction
d’une modulation plus efficace, applicable à la fois au HSCSD et au GPRS. L’association du
GPRS et d’EDGE est souvent considérée comme un système 2,5 G et 2.75G, intermédiaire
entre les systèmes 2G (GSM) et 3G (UMTS, etc.).

Architecture EDGE
Source: Pierre Noel, Système de 1ere Generation, Page 68, 2015
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 55
Le déploiement de L’EDGE nécessite :
• La mise à jour du BSC et de la BTS.
• L’ajout d’un émetteur-récepteur (EDGE Transceiver) au niveau de la
BTS, capable de supporter la technologie EDGE

8 communications
simultanées disponibles Modulation 8-PSK

175 canaux de transmission Caractéristiques Debit theorique 473.6 Kbps et


techniques EDGE en pratique 384kbps

Langeur de bande 200KHz Uplink (880-915MHz)


Downlink (925-960MHz)

Duplex de separation 45MHz


Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 56
Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 57
Architecture des BTS 9100

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 58
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 59
Architecture des BTS 9100
Cet équipement a les fonctions suivantes:
-duplexage;
-Filtrage des signaux; Interface Air
-Couplage;
-Supervision des TOS
Cet équipement est un coupleur, il est
NIVEAU RÉSEAU ANC optionnel et permet d’étendre
ANC les capacité
D’ANTENNE de l’ANC.

ANY ANY

NIVEAU Le TRE est un équipement qui effectue les


traitement en bande deTRbase TR
et en TR
haute
TRANSCEIVER TR TR TR Carte
TR mèreTR
fréquence. de la TR TR TR TR
X X X X
BTS
X X X Contrôleur des souffleurs
X X X X X

Module regroupant Ce module collecte les


FACB
les interfaces
SUM de informations sur les
NIVEAU
connexion externes BTS-RI configurations et les états de
FONCTION DE Carte des alarmes fonctionnement de chacun des
CONTRÔLE COAR XIOB composants de la BTS

Interface Abis
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 60
Cartes ANC et TRE

Carte ANC
Carte TRE
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 61
Fonctions et caractéristiques des BTS 9100
• Les BTS Evolium Alcatel 9100 ont été conçues pour assurer une
qualité de service exceptionnelle aux travers de très bonnes
performances radio, d’un minimum d’interruption de service et pour
faciliter tout types d’évolutions (extension de site, sectorisation ou
implémentation de futures fonctionnalités. Les BTS assurent :
• La couverture des transmissions radio ;
• La gestion de l’interface air avec le mobile ;
• Les fonctions O&M.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 62
Fonctions et caractéristiques des BTS 9100
• Les principales caractéristiques des BTS 9100 sont les suivantes :
• Support de toutes les bandes de fréquences GSM ;
• Support des codecs FR (Full Rate), HR (Half Rate), EFR (Enhanced Full
Rate), AMR (Adaptive Multi Rate).
• Saut de fréquence. Le saut de fréquence est supporté par toutes les variétés de
BTS 9100.
• Support des techniques de diversité ;
• Support de configuration Dual-Band : Cette fonctionnalité permet d’avoir des
secteurs appartenant a deux bandes de fréquences différentes ;
• Support des algorithmes de chiffrement A5.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 63
Architecture fonctionnelle des BTS 9100

• L’architecture d’une BTS comprend trois niveaux :


• Le niveau Réseau d’antenne : Dans ce niveau nous retrouvons deux étages :
l’étage duplexeur (ANC) et l’étage combinateur (ANY).
• Le niveau Transceiver;
• Le niveau fonction de contrôle de la BTS.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 64
Architecture globale d’une BTS

Abis : Interface entre BTS et BSC TRE: Transceiver Equipment


SUM : Station Unit Module AN: Antenna Network
TRANS : Transmission BTS_TE: BTS Terminal
Clock : Horloge OMU : Operating and Maintenance Unit

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 65
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 66
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 67
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 68
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 69
Module ANY disponibles pour les
différentes BTS 9100

Composant Bande de Puissance


Fréquence
ANYG 900 Moyenne
ANYGH 900 Haute
ANYD 1800 Moyenne
ANYDH 1800 Haute

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 70
Variantes des équipements ANC

Équipement Variantes Bandes de fréquences

AGC9E 900
AGC AGC18 1800
ANCG 900
ANC ANCD 1800
AND 900
AND ANBG 1800
ANXG 900
ANX ANXD 1800

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 71
Variantes de ANY

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 72
Variantes de réseau d’antennes

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 73
Variantes de TRE
• Il existe plusieurs variantes de TRE qui peuvent être classés en
fonction de :
• Leur puissance (Moyenne ou haute) ;
• Leur bande de fréquences (850MHz, 900MHz, 1800MHz ou 1900MHz) ;
• Les types de modulations supportes (GMSK ou 8-PSK) ;
• Leur génération (3eme ou 4eme).

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 74
TRE de 3ème génération (Source : Alcatel-
Lucent, 2007)

NB:
HP: haute puissance
MP: moyenne puissance

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 75
TRE de 4ème génération (Source : Alcatel-
Lucent, 2007)

NB:
HP: haute puissance
MP: moyenne puissance
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 76
Les règles d’ingénierie d’Orange
• Règle 1 : Un même secteur ne doit pas contenir des TRE de hautes
puissances et des TRE de moyennes puissances.
• Les BTS 9100 sont configurées par défaut pour faire fonctionner tous les
TREs d’un même secteur à la puissance du plus faible. Ainsi, si sur un secteur
on recense 3 TRE de haute puissance et 1 TRE de moyenne puissance, tous les
4 fonctionneront à moyenne puissance.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 77
Les règles d’ingénierie d’Orange
• Règle 2 : Un secteur ou l’EDGE est implémenté ne doit pas
contenir uniquement des TRE de 3eme génération.
• Les TRE de 3eme génération ne supportent pas l’EDGE. Ainsi, pour que
l’EDGE soit disponible aux abonnés d’un secteur, il faudrait qu’il y ait au
moins un TRE de 4ème génération sur ce secteur.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 78
Les règles d’ingénierie d’Alcatel-Lucent
• Tous les équipements BSS et leurs composantes sont fournies par
l’équipementier Alcatel-Lucent. Ce dernier dans son document BTS
HARDWARE CONFIGURATION (Alcatel-Lucent, 2009) impose
certaines règles à respecter lors de l’installation et de la configuration
des équipements, afin :
• d’optimiser la performance des équipements ;
• de maximiser la durée de vie des équipements ;
• de faciliter la maintenance et la détection des défauts sur les équipements.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 79
Les règles d’ingénierie d’Alcatel-Lucent
• Dans Alcatel-Lucent, 2009, il est présenté les configurations de BTS.
Ces configurations dépendent des caractéristiques des BTS. Nous
pouvons citer entre autres:
• Le type de BTS : Il existe plusieurs types de BTS en fonction dans le réseau
d’Orange Cameroun.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 80
Les types de BTS

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 81
Les règles d’ingénierie d’Alcatel-Lucent
• Le type d’alimentation : Les BTS peuvent être alimentées soit en
continu soit en alternatif. Dans le cas particulier d’Orange Cameroun
les BTS sont toutes alimentées en continu.
• La variante de cabinet : Il s’agit des socles de la BTS. Ils sont pour la
plupart de type ≪ AA ≫, mais on rencontre certaines de type ≪ AB
≫ dans le cas particulier des BTS MBI5.
• Le nombre de TREs par secteur : des configurations sont proposées en
fonction du nombre de TREs par secteur sur la BTS. Une convention
de nommage est mise sur pied comme le présente le tableau suivant.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 82
Convention de nommage

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 83
Les règles d’ingénierie d’Alcatel-Lucent
• Le nombre de secteurs : Une BTS 9100 peut contenir un nombre de
secteurs compris entre un et quatre sur une même bande. A Orange
Cameroun on retrouve des BTS ayant au maximum 3 secteurs.
• Le nombre de bandes : Une BTS peut fonctionner sous plusieurs bandes.
Par exemple elle peut avoir une seule fonctionnant sur la bande 900 et une
autre fonctionnant sur la Bande 1800.
• Le type de TRE : concernant le type de TRE que contient une BTS, on
dénombre 3 cas :
• Les BTS ne contenant que des TREs Single ;
• Les BTS ne contenant que des TREs Twin ;
• Les BTS qui mixent les TREs SINGLE et Twin.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 84
Super-règle et sous-règle
• Une super-règle contient des ≪ sous-règles ≫. Ces sous-règles
décrivent le positionnement des composants dans la BTS ainsi que la
configuration des TRE. C’est ainsi que nous pouvons rédiger les sous-
règles de cette super-règle :
• a) La configuration est 3x 1..4
• b) Les TRE occupent les positions Shelf 1 Slot 1, 4, 7 et 11
• c) Les TRE occupent les positions Shelf 3 Slot 4, 7
• d) La SUM occupe la position Shelf 3 Slot 1
• e) L’ANC secteur 1 occupe la position Shelf 2 Slot 10
• f) L’ANC secteur 2 occupe la position Shelf 2 Slot 7
• g) L’ANC secteur 3 occupe la position Shelf 2 Slot 4
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 85
Les règles d’ingénierie d’Alcatel-Lucent
• Une fois les super-règles et le sous-règles bien élaborées, nous
pouvons effectuer la détection. En effet, il suffira alors de déterminer
la (respectivement les) super-règles que doit (respectivement doivent)
respecter les BTS, et de vérifier si chacune des sous-règles est
respectée sinon une erreur sera déclenchée.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 86
Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 87
Architecture de la chaine antennaire
de station de base des réseaux 2G

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 88
TMA : Tower-Mounted
Amplifiers

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 89
La chaîne antennaire radio (1/2)
Feeder 7/8’’,
Antenne GSM: 1’’1/4 ou 1’’ 5/8:
amplification câémission
puis ble coaxial
Kits
La Connecteurs
Pinces
de de
mise
chaîne
Bretelle
7/16’’:
serrage:
à la
antennaire
basse ½’’: terre:
Permet
adaptés
permettent
permettent
d’unde
à
secteur
relier
chaque
de fixer leduà
d’assurer
d’un
le feedersite
Station de
permettant
Bretelle Base(BTS):
Haute
leutilise
transport
½’’: des permet
Permet d’établir
du signal
de relier
de le le lien
l’antenne
feeder
signal.
diamètre
la OCM
feederde
au
protection
GSM feeder
support
des et antennes
permettent
afin de
équipements Kathrein
de
minimiser
du relier
site enle de
les
cas
radio mono-bande
entreàl’abonné
la lase
à l’antenne
BTS et présente
BTS
et le
vice cœur
radio
Versacomme
du réseau suit:
différentesdeentités
desserrage 50deOhms
laélectrique
engendrant
surcharge chaîne
desentre
perteselles

Connecteur 7/16
droit pour
feeder 7/8

Connecteur 7/16
courbé de 90°
pour feeder 7/8

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 90
La chaîne antennaire radio (2/2)
Partie
identique Diplexeur:
Cette partie est
Bretelle
identique
commune:
à celle d’un site GSM
 combine
Chaîne ou sépare
antennaire les
d’un secteurded’un
signaux la bande
site bi du GSM
bande:
 Relie le diplexeur aumonobande
feeder
900 et 1800

Bretelle
basse ½’’

Bretelle
commune
½’’
BTS 900
Diplexeur
GSM BTS 1800
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 91
Exemple de mesure radio d’un secteur d’un site(2/3)
site(1/3)

Atténuation en fonction de la fréquence


Site
d’un secteur d’un master
site bibande (GSM 1800)

Pertes liées aux caractéristiques propres


des entités de la chaîne

Seuil maximal
admissible: -3dB

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 92
Exemple de mesure radio d’un secteur d’un site(3/3)
« Return Loss » en fonction de la
fréquence d’un secteur d’un site bibande
(GSM 1800)

Seuil maximal
admissible: -14.72dB

Pertes liées à la désadaptation


d’impédance sur la chaîne antennaire
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 93
Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 94
Architecture de système VSAT d’un
réseau mobile

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 95
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 96
Satellites couvrant entièrement le Cameroun
(Source: ART)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 97
Contrats par local proviser actif estimé

Source: ART
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 98
Réseaux satellitaires
Bande Up Link Down Link Classe de service

VHF 148 MHz 138 MHz


UHF 400 MHz
Band C Entre deux stations
6 GHz 4 GHz terrestres
Band X 8 GHz 7 GHz
Band Ku 14 GHz 12 GHz
Band Ka 30 GHz 20 GHz
Band L Positionnement
1,6 GHz 1,5 GHz mobile
Band S 2,6 GHz 2,5 GHz
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 99
Le réseau VSAT d’Orange Cameroun (Juin 2012)

Le réseau VSAT d’Orange


Cameroun était constitué en
KETTE
Site VSAT juin 2012MINDOURO
de 25 sites VSAT dont
BEKA
le Hub se(TOUROUA)
trouve
U
à Mbankolo
MOKOLO
KENZOU
Hub VSAT TIGNERE
(Centre). AKO
POLI
MOGODE YOKADOUMA
TCHOLLIR MER
LOMIE NWA
MBANG
E I MADINGRIN
BOURH G
DJOUM
LOKOMO
A NGOILA
MVENGU
E TOUBOR
O
MOLOUNDOU
MBANKOLO

Adamaoua
Est
Nord-Ouest
Extrême-Nord
Nord
Sud (8
(3(5
Sites
Sites
(1 (2
Sites VSAT)
Site
VSAT)
(4
Sites
VSAT)VSAT)
Sites
VSAT)
VSAT)
TIGNERE
KETTE
AKO
MOKOLO
BEKA
DJOUM(TOUROUA) YOKADOUMA
NWA
MINDOUROU
MOGODE
POLI
MBANG LOKOMO
TOUBORO
KENZOU
MERI
MADINGRING
MVENGUE NGOILA
LOMIE
BOURHA
TCHOLLIRE MOLOUNDOU

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 100


Réseau VSAT d’Orange Cameroun en
juillet 2004

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 101


Architecture du réseau VSAT d’un Telco
IS Connexion TDM lien Abis avec Modem
709/72.10 Memotec
Intelsat Connexion IP

VSAT BUC iDirect Memotec BTS

SSPA 200
W

Téléport
Mbankolo

Hub iDirect &


Memotec
ModemModem Memotec
iDirect(CX-U
(5000)1010)
Connexion à la BTS
Hub(haut débit) Terrasat BUC
TCP/IP
20 Compression
Upstream
Cartes et Optimisation
Bloc
lignes(D-TDMA; AbisElévateur
Convertisseur
4,2 Mbps) ; de
4 T1/E1
Downstream fréquence
(TDM;
Memotec CX-U 1280 (12 18 Mbps )
Mise de la charge
Modulation
T1/E1) Blocutile
BPSK, sous forme
Convertisseur
QPSK, 8PSK de paquets
faible bruit
E1 BSC Bande C ( 6/4(LNB)
GHz)
Mbankolo

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 102


Quelles interfaces?

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 103


Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et
GPRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 104
Architectures sécuritaires :
Procédures de sécurisation dans les
réseaux mobiles GSM et GPRS

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 105


Rappel: chiffrement symétrique vs asymétrique

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 106


Rappel: chiffement symétrique

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 107


Sécurité GSM

 Vulnérabilité des communications radio  Besoin de


- Confidentialité de l’IMSI

- Authentification
- Confidentialité des données de trafic et de signalisation

- Intégrité !

 Les réseaux GSM assurent:


- La gestion des vols des équipements usagés

- Utilisation d'une identité temporaire TMSI attribuée par le VLR

- Authentification de chaque abonné auprès du réseau

- Chiffrement des communications entre le MS et la BTS

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 108


Procédures de sécurisation dans les
réseaux mobiles GSM et GPRS
• La sécurité dans les réseaux mobiles (GSM, GPRS) est implémentée à
travers quatre procédures à savoir :
- L’authentification de l’abonné;
- Le chiffrement de la signalisation, des données;
- La confidentialité des données de l’utilisateur et de la signalisation;
- La vérification de l’intégrité des messages de signalisation.
Rappel
Authentification (Vérifier la légitimité d’accès)

Confidentialité (Rendre l'information inintelligible à d'autres personnes)

Intégrité (Vérifier que l’information n’a pas été altérée)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 109


Authentification de l’identité de l’abonné
dans le réseau GSM

Le processus d’authentification est en partie basé sur une clé secrète d’authentification Ki.
Cette dernière est attribuée au mobile lors de la souscription de l’abonné et est stockée dans la carte
SIM.
Elle se trouve dans une zone de la carte où il est impossible de la lire. Du point de vue du réseau, la
clé Ki est stockée dans un centre d’authentification AUC (Authentification Center) qui peut être
implémenté avec le HLR.
Cette clé Ki n’est jamais transmise sur le réseau, elle ne peut donc pas être interceptée.
Le MSC est l’entité qui authentifie directement les stations mobiles.
La procédure d’authentification est ainsi qu’il suit.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 110


Le réseau GSM
Procédure d’authentification de l’identité de l’abonné dans le réseau GSM
1. Une clé Ki, jamais transmise sur le réseau est attribué à l’abonné et est stockée dans la carte SIM
côté abonné et dans le AUC coté réseau. Le MSC est l’entité qui authentifie directement les MS.
2. Pour identifier une MS, le MSC envoie l’identité ISMI du mobile au HLR/AUC
3. Le AUC génère un nombre aléatoire RAND
4. Le AUC calcule une réponse XRES à partir du nombre RAND, de la clé Ki et d’un algorithme A3
(aussi stocké dans la carte SIM de l’abonné)
5. Le AUC génère une clé de chiffrement Kc utilisée pour déchiffrer les données à transmettre à partir
du nombre RAND, de la clé Ki et d’un algorithme A8.
6. Le AUC envoie au MSC/VLR le triplet RAND, XRES et Kc.
7. Le MSC/VLR envoie le RAND comme un challenge à la MS.
8. La MS calcul à partir de ce RAND, de la clé Ki et de l’algorithme A3 une réponse RES ou SRES
9. La MS envoie le résultat RES ou SRES au MSC/VLR
10. Le MSC/VLR vérifie si SRES=XRES. Si la réponse est NON la MS n’est pas authentifiée. Si la
réponse est OUI alors la MS est authentifiée et on passe à la procédure de chiffrement dont un
algorithme est présenté ci-après
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 111
Le réseau GSM
Procédure d’authentification de l’identité de l’abonné dans le réseau GSM

MS MSC/VLR HLR/AUC

IMSI
RAND
triplet
Ki
RAND, XRES et Kc
A3
RAND RAND XRES
Ki
A3 RES
A8
RES RES=XRES:?
Kc

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 112


Remarques
• Transmettre un triplet d’authentification et non une clé d’authentification permet de réaliser le
roaming entre opérateurs différents. En effet, les algorithmes d’authentification sont présents
uniquement dans la carte SIM et dans le HLR/AUC mais pas au niveau du MSC/VLR.
• De ce fait, ce dernier n’a pas besoin :
• de supporter un algorithme d’authentification identique à celui de l’opérateur auprès duquel
l’usager est inscrit (abonné). Chaque opérateur peut avoir son propre algorithme
d’authentification spécifique) ;
• de connaitre la clé d’authentification Ki.
• Seule la connaissance du nombre aléatoire RAND est la réponse XRES dans le triplet suffisent
pour authentifier une station selon le mode ‘’chalenge-réponse’’.
• A3 – algorithme à sens unique (difficilement réversible) Ki= 128 bits, RAND = 128 bits, SRES =
32 bits XRES = 32 bits.
• Pour trouver Ki il faut plusieurs milliers de pairs RAND, RES ou SRES. Avec un couple (RAND,
RES ou SRES) n’importe quel équipement du réseau peut identifier (authentifier) un abonné.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 113


Authenfication des abonnés

 L’authentification est déclenchée par le réseau:


– L’abonné demande l’accès à un service (appel sortant, appel
entrant, activation/ désactivation de services supplémentaires,
etc.)

– Premier accès après le démarrage du VLR/MSC

– Mise à jour d’information de localisation , etc.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 114


15
Chiffrement de la signalisation, des données
Afin de protéger le segment radio contre les écoutes pirates les informations de parole et de données sont
chiffrées sur l’interface radio, cela est initialisé par le VLR et utilise une clé Kc qui est différente pour chaque
nouvelle requête. Pour ne pas la transmettre sur l’interface radio elle est calculée par l’AUC côté réseau et par
le mobile.
La procédure de chiffrement suit toujours la procédure d’authentification, le calcul de Kc prend en compte la
clé d’identité Ki seulement disponible dans l’AUC et dans le mobile, le nombre RAND de la procédure
d’authentification, un algorithme de calcul A8. L’opération de chiffrement est réalisée par un algorithme A5
initialisé par la clé Kc.
L’AUC calcule la clé Kc avec le nombre RAND de l’authentification et la transmet avec le nombre RAND et
la signature SRES au VLR qui transmettra à son tour la clé Kc à la BTS. Le mobile calcule également la clé Kc
avec le nombre RAND qu’il possède depuis la procédure d’authentification et signale au VLR qu’il est en
mode chiffrement en utilisant des éléments reçues de la BTS.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 115


Procédure de chiffrement et déchiffrement
des données dans un réseau GSM
1. La MS calcule la clé Kc à partir du nombre RAND (qu’il possède depuis la phase
d’authentification), la clé Ki et de l’algorithme A8 (contenue dans la SIM).
2. Le VLR transmet la clé Kc à la BTS
3. Pour transmettre les données sur le réseau, la MS chiffre ces données avec la clé
Kc grâce à l’algorithme A5 puis l’envoie les données chiffrées à la BTS. A la
réception de ces données chiffrées, la BTS les déchiffre grâce à la clé Kc qu’elle
a reçue de l’AUC.
4. Pour transmettre les données à la MS, la BTS chiffre les données en clair avec la
clé Kc (reçue de l’AUC) et envoie les données chiffrées à la MS. A la réception,
la MS déchiffre les données grâce à la clé Kc qu’elle possède via l’algorithme
A5.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 116


MS MSC/VLR HLR/AUC
RAND RAND
IMSI 1
triplet Ki
Ki A3
A3
RAND, XRES et Kc 2
XRES
XRES 3
RAND
4 A8
A8 RES
Kc
RES=XRES: ? BTS
Kc
Kc
5
Chiffrement: Déchiffrement:
Données Kc Données
en clair Kc
chiffrées
A5
A5
Données Données chiffrées Données
chiffrées
en clair
Déchiffrement: Chiffrement:
Données Kc Données
chiffrées en clair Kc
A5 A5
Données Données
en clair chiffrées

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 117


Chiffrement de la voix en GSM (A5)

Fn: numéro de trame


Protocoles standardisés: A5/1, A5/2 (A5/0 no encryption)
Illustration du A5/1: https://www.youtube.com/watch?v=LgZAI3DdUA4

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 118


Etablissement de clé de chiffrement et
chiffrement des données dans un réseau GSM

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 119


MS MSC/VLR HLR/AUC
RAND RAND
IMSI 1
triplet Ki
Ki A3
A3
RAND, XRES et Kc 2
XRES
XRES 3
RAND
4 A8
A8 RES
Kc
RES=XRES: ? BTS
Kc
Kc
5
Chiffrement: Déchiffrement:
Données Kc Données
en clair Kc
chiffrées
A5
A5
Données Données chiffrées Données
chiffrées
en clair
Déchiffrement: Chiffrement:
Données Kc Données Kc
chiffrées en clair
A5 A5
Données Données
en clair chiffrées

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 120


Distribution de la clé de session

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 121


Algorithmes cryptographiques A3 et A8

 La carte SIM réalise le calcul A3 / A8 dans un espace sûr.

 Même si la norme GSM ne recommande aucun algorithme, les


opérateurs utilisent la procédure COMP128.

 Les trois premières versions de COMP128 étaient initialement


secrètes mais obtenues par «reverse engineering
».
 Des chercheurs ont pu retrouver la clé grâce à environ 150 000
(challenge/response). Les algos COMP128 sont munis d’un compteur
limitant le nombre d’appels.
 Le code source est disponible.
 Anonyme. An implementation of the GSM A3A8 algorithm (
http://monge.univ-mlv.fr/~jyt/Crypto/3/GSM/ (consulté le 11 mai 2018)).
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 122
Quelques limites de sécurité dans les réseaux GSM

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 123


Quelques attaques contre les réseaux GSM

Source - https://moodle.insa-lyon.fr/pluginfile.php/47134/mod_resource/content/2/Cours_Sécurité_Réseaux_Cellulaires.pdf
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 124
Sécurité dans les réseaux GPRS (2.5G)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 125


Sécurité dans les réseaux GPRS (2.5G)

 Attribution d’un identifiant temporaire P-TMSI par le SGSN


 Procédure d’authentification très similaire à celle du GSM (GPRS-
Rand, GPRS-RES, GPRS-SRES)
 Génération similaire des clés de sessions GPRS-Kc

 Le chiffrement ne se fait plus au canal physique mais au niveau de


la couche LLC (trame logique): avant segmentation des trames
 Le chiffrement se fait entre l’utilisateur et le SGSN
 Des algorithmes GEA (GPRS Encryption Algorithm) sont utilisés
pour le chiffrement des paquets (très similaires aux algos A5)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 126


21
Authentification de l’identité de l’abonné dans le réseau GPRS

1. Le SGSN transfert l’IMSI de l’abonné au HLR/AUC


2. L’AUC génère un nombre aléatoire RAND utilisé avec une clé Ki (également connue de la MS)
pour calculer via l’algorithme A8 (également connue de la MS) la réponse XRES.
3. Le nombre RAND et la clé Ki sont utilisés pour calculer via l’algorithme A8 la clé Kc de
chiffrement.
4. Le triplet RAND, XRES et Kc sont envoyés au SGSN pour effectuer la l’authentification de la
MS
5. Le SGSN envoie le nombre RAND comme un challenge à la MS
6. La MS calcul à partir de ce RAND, de la clé Ki et de l’algorithme A8 une réponse RES ou SRES
7. La MS envoie le résultat RES ou SRES au SGSN
8. Le SGSN vérifie si SRES=XRES. Si la réponse est NON la MS n’est pas authentifiée. Si la
réponse est OUI alors la MS est authentifiée et on passe à la procédure de chiffrement dont un
algorithme est présenté ci-après.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 127


Authentification de l’abonné dans un réseau GPRS
1 Le SGSN transmet l’IMSI de l’abonné au HLR/AUC.
2 L’AUC génère un nombre aléatoire (RAND) qui va être utilisé comme un challenge pour la station mobile.
3 Le nombre RAND et la clé d’authentification Ki permettent de calculer via l’algorithme A8 la réponse XRES.
4 Le nombre RAND et la clé d’authentification Ki sont passé à l’algorithme A8 pour générer la clé de chiffrement Kc.
5 Ces trois valeurs RAND, XRES et Kc forment le triplet qui est envoyé au SGSN pour valider l’authentification de la station mobile

MS SGSN HLR/AuC

IMSI RAND
Triplet : Ki
RAND, XRES, Kc A3
XRES
RAND RAND
Ki A3
RES
RES A8
RES = XRES : ?
Kc

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 128


Etablissement de clé de chiffrement
Kc dans un réseau GPRS

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 129


MS SGSN HLR/AUC

IMSI 1
RAND
RAND triplet
RAND, XRES et Kc Ki
2 A3
Ki
A3 XRES
3
XRES RAND

A8

A8
RES 4
Kc
RES=XRES: Oui
Kc
=> Utiliser le Kc

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 130


Chiffrement et déchiffrement des données
dans un réseau GPRS
1. La MS calcule la clé Kc à partir du nombre RAND (qu’il possède depuis la phase
d’authentification), la clé Ki et de l’algorithme A8 (contenue dans la SIM).
2. Pour transmettre les données sur le réseau, la MS chiffre ces données avec la clé
Kc, une information de la trame et la direction grâce à l’algorithme GEA puis
l’envoie les données chiffrées à la SGSN. A la réception de ces données chiffrées,
le SGSN les déchiffre grâce à la clé Kc qu’elle a reçue de l’AUC, une
information de la trame et la direction.
3. Pour transmettre les données à la MS, la SGSN chiffre les données en clair avec
la clé Kc (reçue de l’AUC), une information de la trame et la direction et envoie
les données chiffrées à la MS. A la réception, la MS déchiffre les données grâce à
la clé Kc qu’elle possède via l’algorithme GEA une information de la trame et la
direction.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 131


Chiffrement et déchiffrement des données dans un réseau GPRS

MS/SGSN SGSN/MS

Information Information
Direction de trame Direction
de trame

Kc Kc
Algorithme de Algorithme de
chiffrement déchiffrement

Données en Données
clair chiffrées Données en
Données clair
chiffrées

1- Génération de la séquence de bit pour le chiffrage à l’aide de la clé Kc de l’information de trame et de la direction;
2- l’information à chiffrer; 3- Processus de chiffrage de l’information; 4- Donnée chiffrée produite; 5- Transmission de la donnée chiffrée;
6- Donnée chiffrée reçue; 7- génération de la séquence de bit pour le déchiffrage à l’aide de la clé Kc de l’information de trame et de la direction;
8- Processus de déchiffrage de l’information; 9- Donnée déchiffrée produite et affiché en clair;

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 132


Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 133
Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 134
Architecture d’un terminal mobile

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 135


Schéma fonctionnel d’un terminal mobile GSM (1/2)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 136


Schéma fonctionnel d’un terminal mobile GSM (2/2)

La structure générale du mobile peut être décomposée en 4 parties


principales :
1. le codage/décodage de la voix appelé aussi traitement en bande de
base,
2. les circuits de modulation et d’émission,
3. les circuits de réception et de démodulation,
4. les circuits de contrôle (émission/réception, porteuse, puissance,
alimentations ...).

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 137


Schéma bloc de SDR (Software Defined Radio) TX et RX

Source: https://www.ijser.org/researchpaper/Enhancement-of-SDR-through-FBMC-Communication.pdf

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 138


Récepteur de radio logicielle

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 139


RÉCEPTEUR DE RADIO LOGICIELLE
Architectures de radio logicielle
2- La radio Logicielle Restreinte [3]
1- La radio Logicielle Idéale Certaines fonctions sont réalisées par du matériel dédié,
Numérisation au plus près de l’antenne [2] paramétrable, et d'autres programmables par logiciel.

Numérisation en FI ou en bande de base

[2] J. Mitola III, Software Radio Architecture: Object-Oriented Approaches to Wireless Systems Engineering, John Wiley & Sons, New York, NY, USA, 2000
STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 140
[3] Al-Safi, Amean, "Architecture, Simulation, and Implementation of Commodity Computer Components in Software Defined Radio Systems" (2017). Dissertations. 3118
RÉCEPTEUR DE RADIO LOGICIELLE
Choix de solution de radio logicielle
Coût élevé des composants classiques (USRP, KUAR, WRAP SSF-SDR; etc. :1.4K$ a 20K$
Solutions
RTL-SDR: Récepteur. Basé sur le tuner TV DVB-T RTL2832U
Adalm-Pluto: Emetteur/récepteur basé sur le circuit intégré AD9363 de
Analogue Devices et intégrant le FPGA Zynq Z-7010 de Xilinx.

•Meilleur compromis performance-cout . (<0.5K$ )


•Bandes 2G à 5G, bande passante
•Bonne resolution de CAN Processeur Quadricœur ARM Cortex-A53
Horloge et 1.2 GHz, 64 bits, 4 Coeurs
Le nano-ordinateur Raspberry Pi Architecture
RAM 1 Go
Mémoire Externe 32 Go Carte Micro SD
Capacité à réaliser les traitements numériques
Architecture du 2 Voies, 32Ko Niveau 1 et 52Ko
nécessaires sur les signaux issus du RTL-SDR cache Niveau 2
Jeu d’Instructions RISC
Autonomie du récepteur de radio logicielle Consommation 300mA (1.5W) en veille
1.34A (6.7W) maximum
Héberger et Exécuter les algorithmes Matlab et le Coût Faible
modèle Simulink pour le traitement numérique
des signaux IQ provenant du RTL-SDR
STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 141
RÉCEPTEUR DE RADIO LOGICIELLE
Choix de solution de radio logicielle
L’Emetteur – Récepteur ADALM PLUTO de Analogue Devices
•Caractéristiques

•Module radio autonome et portable pour


l’enseignement de la radio logicielle
•Plateforme d’expérimentation offrant un rapport
performance-coût optimisé
•Basé sur le circuit intégré AD9363 d’Analogue
Devices, émetteur-récepteur radio agile et ultra-
intégré + circuit FPGA Zynq Z-7010 Xilinx® 
•Couverture radio de 325 MHz à 3,8 GHz
•Jusqu'à 20 MHz de bande passante instantanée
•CAN et CNA 12 bits, à vitesse flexible
•Un émetteur et un récepteur, en duplex intégral ou
semi-duplex
•Incorporation de MATLAB® Simulink®
•Blocs source et sink GNU Radio
•Libiio, API C, C++, C# et Python
•Interface USB 2.0

STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 142


Le récepteur RTL-SDR
La RTL-SDR est une radio logicielle à faible coût qui utilise un « tuner TV DVB-T » basé sur le composant
RTL2832U.

En 2010 il a été démontré qu’il était possible d’accéder aux signaux I/Q du tuner, ce qui a permis de le convertir en
une radio logicielle large bande via un nouveau pilote logiciel.

Basé sur le composant RTL2832 qui réalise la conversion analogique numérique, la démodulation du signal DVB et
la connexion en USB vers un ordinateur hôte.

Tuner large bande

STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 143


Le récepteur RTL-SDR
Architecture

Connecteur ype-f - pour l antenne

Diode de décharge électrostatique (ESD) - protège le


tuner contre les décharges électrostatiques provenant de
l'antenne;

R820T2 - Sélectionne une partie du spectre RF et


convertit les signaux vers un IF;

RTL2832U - Puce de démodulation, qui convertit le


signal en bande de base, numérise le signal et réduit la
fréquence d'échantillonnage;

Cristal d'horloge 28.8MHz - fournit une référence pour


la synthèse de fréquence, et utilisé pour la génération de
l'oscillateur local et de l'horloge (ce composant est
commun à la R820T et RTL2382U);

Interface USB 2.0 - une partie du RTL2832U, utilisée


pour transférer les données IQ en bande de base vers le
PC hôte;

STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 144


Le récepteur RTL-SDR
La puce R820T2

R820T2 - Sélectionne une partie du spectre


RF et convertit les signaux vers un IF;

La puce R82032U

RTL2832U - Puce de démodulation, qui


convertit le signal en bande de base,
numérise le signal et réduit la fréquence
d'échantillonnage (décimation);

STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 145


Le récepteur RTL-SDR
Aspect fonctionnel

Le montage RTL-SDR est représenté sous forme de schéma fonctionnel ci dessous. Les signaux RF sont reçus à
l'antenne, et sont convertis par le RTL-SDR en des signaux numériques en quadrature. Lesquels échantillons de phase
In Phase/Quadrature Phase (IQ) sont présentés à l'ordinateur exécutant MATLAB. La conception du récepteur est mise
en œuvre à l'aide des algorithmes DSP appropriés pour démoduler le signal en bande de base et extraire le signal
d'information (audio, vidéo, images ou données)

STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 146


RÉCEPTEUR DE RADIO LOGICIELLE
Aspect fonctionnel

STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 147


RÉCEPTEUR DE RADIO LOGICIELLE ET MATLAB/SIMULINK
Flot de conception Orientée
Modèle [4]

•Flot de conception allégé et


articulé sur des modèles Simulink


•Tests divers sur des formes
d’ondes réelles
•Large gamme d’équipements
radio logiciels et RF

STM_Principaux_Concepts_Pr Tonye 148


[4] The MathWorks, Inc.5G Development with MATLAB. 2017.
Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 149
Architecture d’un Smartphone

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 150


Architecture d’un Smartphone (concentration de technologie)

Un système complet sur une seule carte,


pouvant comprendre de la mémoire, un
ou plusieurs microprocesseurs, des
périphériques d'interface, ou tout autre
composant nécessaire à la réalisation de
la fonction attendue.

Ce système comprend de la logique, de la


mémoire (statique, dynamique, flash,
ROM, PROM, EPROM, EEPROM), des
dispositifs (capteurs) mécaniques,
optoélectroniques, chimiques ou
biologiques ou des circuits radio.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 151


Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 152
Architecture de la Carte SIM

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 153


Carte SIM (Subscriber Identity Module) et USIM (Universal
Subscriber Identity Module) en UMTS et LTE)
• La carte SIM joue un rôle essentiel
pour le développement des
télécommunications mobiles
• Trois modèles de carte SIM les plus
répandus : la mini (GSM)), micro
(Smartphone) et nano (Apple, HTC
et Microsoft) SIM
• Carte SIM embarquée (e-SIM),
carte SIM intégrée directement au
smartphone

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 154


Source - https://www.monpetitforfait.com/toutes-les-aides/mini-sim-micro-sim-nano-sim-difference

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 155


Carte SIM (1)

• La carte SIM contient un numéro


IMSI, constitué du code pays
(MCC), de l'identifiant de
l'opérateur (MNC), et de
l'identifiant de l'abonné (MSIN)
représentés sur la figure ci-après.
• SIM désigne en fait l'application
GSM, définie dans la spécification
ETSI/3GPP TS 51.011, qui réside
sur une carte, nommée
UICC (Universal Integrated
Circuit Card).
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 156
Carte SIM (2)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 157


Anatomie d'une carte SIM téléphonique

• https://www.youtube.com/watch?v=xjvkHTeQJwU

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 158


Evolution carte SIM

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 159


Carte SIM, USIM et ISIM

• Identité unique de l’abonné


(IMSI - International Mobile
Subscriber Identity). C'est le
numéro de la carte SIM
attribué par le réseau mobile
• Numéro de téléphone de
l’abonné (MSISDN - Mobile
Station Integrated Services
Digital Network)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 160


Architectures des réseaux 2G
1. Architecture infrastructurelle du réseau 2G
2. Architectures protocolaires du réseau 2G
3. Architectures infrastructurelles des réseaux GPRS (2.5G) et EDGE (2.75G)
4. Architecture des BTS 9100
5. Architecture de la chaine antennaire de station de base des réseaux 2G
6. Architecture de système VSAT d’un réseau mobile
7. Architectures sécuritaires : Procédures de sécurisation dans les réseaux mobiles GSM et G
PRS
8. Architecture d’un terminal mobile
9. Architecture d’un Smartphone
10. Architecture de la Carte SIM
11. Evolution des antennes pour les terminaux mobiles
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 161
Evolution des antennes pour les
terminaux mobiles

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 162


Antennes pour les terminaux mobiles (1)

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 163


Antennes pour les terminaux mobiles (2)

• De nos jours, les


antennes fractales les
plus performantes sont
de la taille d'un carré
de circuit imprimé de
3,7 x 2 mm et sont
multifréquences :
GSM, GPRS, UMTS,
LTE, GPS, Bluetooth,
WLAN et même FM...

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 164


Antenne MIMO de 10 ports pour Smart-Phone 5G
couvrant le GSM 850/900, GSP 1575, DCS 1800, PCS 1900, UMTS 2100, and LTE 2300/2500

Géométrie et détail des


dimensions physiques du
système d’antenne MIMO
proposé (Unités : mm) :
a) Vue avant.
b) Vue arrière.
c) Vue de zoom de l’élément
d’antenne multi-bandes
de l’unité (Ant-1).
d) Vue de zoom de l’élément
d’antenne à bande unique
de l’unité (Ant-6).

Source: RIZWAN ULLAH, SADIQ ULLAH, RAZA ULLAH, FAROOQ FAISAL, ISMAIL BEN MABROUK, MUATH JODEI AL HASAN, A 10-Ports
MIMO Antenna System for 5G Smart-Phone Applications, DOI 10.1109/ACCESS.2020.3042750, IEEE Access

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 165


Antenne MIMO de 10 ports pour Smart-Phone 5G
Dimensions physiques

L’antenne proposée comprend deux modules : (1) module multibande se compose de deux éléments
identiques, chaque élément d’antenne dans ce module couvre les bandes 2G (GSM 850/900/1800/1900 MHz),
bande 3G (UMTS 2100 MHz) et 4G (LTE 2300/2500), et (2) module mono-bande se compose de huit
éléments identiques de forme L, chacun élément de ce module couvre la bande C (3400-3600 MHz) pour
l’application mobile 5G. Dans l’ensemble, les dimensions de l’antenne proposée sont de 150 × 80 mm2

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 166


Différentes positions d’utilisation de SHM et DHM.
a) vue avant de SHM (Single Hand Mode)
b) vue arrière de SHM (Single Hand Mode)
c) vue avant de DHM (Double Hands Mode)
d) vue arrière de DHM (Double Hands Mode)

Deux configurations typiques du smartphone poignée de


main: a) Mode de données (DM) et (b) mode lecture
(RM)..

Dans le module multi-bandes, chaque élément d’antenne se compose de deux couches métalliques, c’est-à-dire la bande métallique en
forme de L imprimée sur le substrat FR4, et la bande métallique en forme de U gravée dans le plan de masse. La bande en forme de L
agit comme borne d’alimentation, tandis que la bande en forme de U agit comme un plan de masse.

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 167


Références bibliographiques

1. https://fr.wikipedia.org/wiki/LTE_%28réseaux_mobiles%29 (consulté le 22 janvier 2022)


2. C. DEMOULIN, M. VAN DROOGENBROECK. Principes de base du fonctionnement du
réseau GSM. Revue de l’AIM, pages 3–18, N 04, 2004.
3. PIERRE NOEL, Système de 1ere Génération, Page 68, 2015
4. https://blog.netwrix.fr/2020/06/23/confidentialite-integrite-et-disponibilite-application-dans-l
e-monde-reel/

5. https://www.monpetitforfait.com/toutes-les-aides/mini-sim-micro-sim-nano-sim-difference
6. RIZWAN ULLAH, SADIQ ULLAH, RAZA ULLAH, FAROOQ FAISAL, ISMAIL BEN
MABROUK, MUATH JODEI AL HASAN, A 10-Ports MIMO Antenna System for 5G
Smart-Phone Applications, DOI 10.1109/ACCESS.2020.3042750, IEEE Access
7. W.C.Y. LEE "Mobile Communications design fundamentals", Wiley J., New York 1993
8. J. Mitola III, Software Radio Architecture: Object-Oriented Approaches to Wireless Systems
Engineering, John Wiley & Sons, New York, NY, USA, 2000
9. Al-Safi, Amean, "Architecture, Simulation, and Implementation of Commodity Computer
Components in Software Defined Radio Systems" (2017). Dissertations. 3118

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 168


Ressources documentaires

Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 169


Université de Yaoundé I
École Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé
Département des Génies Électrique et des Télécommunications

UE : GTEL 322 
Réseaux de Télécoms Mobiles : architectures des
réseaux 1G, 2G, 3G, 4G, 5G et 6G
La suite - Architecture Réseau 3G

Professeur Emmanuel TONYE


tonye2018@hotmail.com
https://www.researchgate.net/profile/Emmanuel_Tonye

2022
Radiocommunication_mobile_P2_Pr Tonye 170

Vous aimerez peut-être aussi