Vous êtes sur la page 1sur 7

régulateur et limiteur de vitesse

• histoire de inventions

• Inventé en 1945 par l'inventeur et ingénieur mécanicien américain Ralph


Teetor, le premier régulateur de vitesse a été installé dans la Chrysler
Imperial en 1958. Au XXIe siècle, la plupart des véhicules commercialisés aux
É.-U. en sont équipés .

• La Chrysler Imperial a été le premier modèle américain disposant du régulateur


de vitesse en série.
• Définition de la  Le régulateur et limiteur de
vitesse

• Le régulateur de vitesse est un dispositif qui permet d'atteindre une vitesse (après
sa programmation) ou de conserver une allure sans garder le pied en permanence
sur la pédale d'accélérateur.
•  Le limiteur de vitesse

• Cet équipement permet de ne pas dépasser la vitesse que le conducteur a


programmée. Avec l'accélérateur, il lui est possible de faire varier la vitesse de 0
jusqu'à ce maximum. Il limite donc le risque d'être en excès de vitesse.
• Fonctionnement

• Le système est constitué principalement d'un capteur de la vitesse du


véhicule, placé au niveau d'une roue (couplé éventuellement au détecteur de
blocage ABS), ou en sortie de la boîte de vitesse, d'un servomécanisme ou
actionneur commandant l'accélérateur en prenant le relais de la pédale
d'accélérateur (celle-ci " s'enfonce " ou se " relâche "), et d'un calculateur. Le
système effectue alors seul les corrections du régime moteur en fonction du
profil de la route, accélérant dans les côtes et ralentissant en faisant frein
moteur dans les descentes. Dans la mesure où ceci serait insuffisant par
dépassement des limites du système, il faut bien entendu soit rétrograder sur le
rapport inférieur et, le cas échéant, freiner par les moyens classiques. Le
conducteur dispose d'une ou plusieurs commandes, de préférence au volant sur
une seule manette, lui permettant d'activer le régulateur, de choisir sa vitesse
de croisière, et de revenir au mode classique. Différentes fonctions peuvent être
ajoutées, comme le retour en mode régulation après un passage en mode
classique, le choix du mode limiteur plutôt que régulateur, par exemple. Les
véhicules les plus récents n'ayant plus de câble d'accélérateur, c'est le
micromoteur de commande des gaz qui est directement commandé par le
calculateur général du véhicule, lequel assure désormais de nombreuses autres
fonctions en gérant toute l'électronique.
• LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS D’UN
RÉGULATEUR DE VITESSE
• Grâce à un régulateur de vitesse universel ou natif (c’est-à-dire propre au
constructeur du véhicule), le conducteur n’a plus à se soucier de la vitesse. Plus de
craintes à avoir concernant un éventuel risque de dépassement de la vitesse maximale
autorisée ! Qui plus est, il est prouvé qu’installer un limiteur de vitesse sur sa voiture
permet de réaliser des économies de carburant. On peut installer un régulateur ou
limiteur de vitesse par le biais d’un centre auto pour une centaine d’euros.

• Avantages et inconvénients du limiteur de vitesse.


• Le limiteur de vitesse a l'avantage d'être assez discret à l'utilisation. Il évite les
dépassements de vitesse et nécessite de rester attentif puisque c'est toujours
l'automobiliste qui accélère et freine. Le limiteur de vitesse pourrait d'ailleurs
prochainement devenir obligatoire sur toutes les voitures neuves. Une mesure qui va
dans le sens de la sécurité routière.
• Nouvelles fonctionnalités :Régulateur de vitesse adaptatif



Un développement récent permet, avec le couplage à un radar anticollision, des
avancées supplémentaires dans le domaine de la sécurité. Il est désormais possible de
fixer une distance limite de sécurité avec le véhicule précédent et d'en interdire le
franchissement. De plus, par la mesure du taux de variation de la vitesse du véhicule
précédent (décélération) une alarme peut être déclenchée, allant même jusqu'à l'
activation des freins du véhicule suiveur.

Vous aimerez peut-être aussi