Vous êtes sur la page 1sur 19

LE RYTHME

CARDIAQUE
FŒTAL
PA R D R B E N M E L L O U K H A J A R
INTRODUCTION

• L’enregistrement du rythme cardiaque fœtal permet l’évaluation du bien être du fœtus


• Il se fait a partir de 25 SA , Avant 25 SA , il est très difficilement enregistrable ,
• Il se fait grâce à un appareil qui enregistre de façon concomitante le RCF et le tonus utérin :
l’electrocardiotocographe ,
• Il est systématiquement réalisé pendant le travail,
• L’electrocardiotocographe permet l’enregistrement simultané :
 Du rythme cardiaque fœtal RCF
 Des contractions utérines maternelles
POURQUOI ENREGISTRER LE RCF PENDANT LA
GROSSESSE ET AU COURS DU TRAVAIL ?

• Le but de la surveillance fœtale pendant le travail est de prévenir la survenue d’une acidose
métabolique et d’une asphyxie fœtale perpartum , qui peut être à l’origine de complications
gravissimes telles qu’une encéphalopathie voire un décès néonatal
• L’existence d’anomalies sévères du RCF fait craindre l’existence d’une hypoxie fœtale
QUAND DOIT ON ENREGISTRER LE RCF
?
• Pour une femme dont la grossesse se déroule normalement , il est inutile d’enregistrer le RCF
avant qu’elle ne se mettre en travail
• Le RCF sera enregistré :
 Systématiquement au cours du travail
 A partir de 25 SA , devant tout signe faisant craindre une anomalie du déroulement de la
grossesse , diminution des mouvements actifs fœtaux ressentis par le mère , métrorragies ,
hypertension et prééclampsie , douleurs abdominales
LE RCF NORMAL

• Sur la ligne du haut s’inscrit l’enregistrement RCF et sur la ligne du bas le tonus utérin, le RCF
normal est caractérisé par :
 Un rythme de base normalement compris entre 120 et 160 battements par minute (bpm)
 Des oscillations dont l’amplitude est normalement comprise entre 5 et 25 bpm
 Une réactivité = périodes d’accélérations du RCF
ANOMALIES DU RCF :
Anomalies du rythme • Bradycardie fœtale : RCF < 120 bpm pendant une période de plus
cardiaque de base : de 10 minutes
• Tachycardie fœtale: RCF > 160 bpm pendant une période de plus
de 10 minutes
Diminution des oscillations • Rythme mini ou micro-oscillant = amplitude des oscillations inférieure à 5
du RCF bpm,un rythme plat correspond à une perte totale des oscillations

Diminution de la réactivité du • Diminution voir disparition des périodes d’accélération normales du RCF
RCF

Ralentissements transitoires • Décélérations dont on précisera la sévérité en fonction de la durée , de


du RCF profondeur , et de la situation par rapport à une éventuelle contraction utérine
(avant, pendant et après)
QUELQUES EXEMPLES DE RCF
PATHOLOGIQUES :
• Rythme de base à 150 bpm , mini oscillant , non réactif , avec 2 décélérations contemporaines
des contractions utérines
• Rythme de base à 150 bpm , normo oscillant , présence de 2 décélérations sévères
(ralentissement de 3 à 4 minutes jusqu’à 60bpm) contemporaines d’ épisodes d’hypertonie
utérine
POUR LES FUTURES GYNÉCOS =
SCORE DE MANNING
• Score biophysique mis au point par le professeur Manning , visant à évaluer le bien-être fœtal ,
il se réalise au cours d’une échographie , qui va rechercher 5 critères sur une période e 30
minutes , un critère présent compte pour 2 points et 0 s’il est absent
Paramètres Normal 2 points Anormal 0 points

Mouvements respiratoires ≥ 1 épisode Absent


Durant ≥ 30 sec

Mouvements fœtaux globaux ≥ 3 mouvements corporels ou des ≤ 2 mouvements en 30 min


membres en 30 min

Tonus fœtal ≥ 1 épisode d’extension active avec Absent


retour à la flexion des membres ou du
tronc , ex = ouverture fermeture de la
main

Réactivité du rythme cardiaque ≥ 2 épisodes d’accélérations de 15 Absent


fœtal bat/min durant au moins 15 sec
associés à des mouvements fœtaux

Quantité de liquide amniotique ≥ 1 citerne de liquide amniotique ≥ 1 Absent


cm dans 2 diamètres perpendiculaires
• Score de Manning normal ≥ 8/10
• Un score ≤ 4/10 est une indication à l’accouchement
• Un score de 0 est une urgence périnatale
A RETENIR +++
• Le RCF normal est compris entre 120 et 160 bpm , oscillant et réactif , sans aucune période de
décélération
• L’enregistrement du RCF se fait systématiquement pendant le travail , et après 25 SA devant tout
signe faisant craindre pour le bon déroulement de la grossesse
• Pour analyser un RCF , le plan à suivre sera toujours le même :
1- RCF :
 quel est le RCF de base ?
 Le RCF est – il oscillant et réactif ?
 Existe-t-il des anomalies ?
2- Contractions utérines :
 préciser leur fréquence
 leur durée et leur intensité
• Des anomalies sévères du RCF doivent faire évoquer la possibilité d’une hypoxie fœtale
• Le RCF normal comporte quatre critères : rythme de base compris en 110 et 160 battements par
minute pour la plupart des auteurs actuellement (110–150 pour la FIGO), variabilité normale ou
modérée entre 6 et 25bpm, présence d’accélérations et absence de ralentissements. L’activité utérine
est enregistrée simultanément et doit être normale en fréquence, intensité, durée et temps de
relaxation entre les contractions utérines. La tachycardie est définie par un rythme supérieur à 160bpm
(150 pour la FIGO) et la bradycardie par un rythme inférieur à 110bpm pendant plus de dix minutes. La
variabilité est dite minime lorsqu’elle est inférieure ou égale à 5bpm et absente ou nulle lorsqu’elle n’est
pas visible. Les décélérations sont classées en ralentissements précoces, ralentissements variables,
ralentissements tardifs et ralentissements prolongés. Les ralentissements précoces et tardifs débutent par
une pente lente et progressive. Les ralentissements précoces coïncident avec les contractions utérines, les
ralentissements tardifs sont décalés par rapport à la contraction utérine et persistent après la contraction.
Les ralentissements variables ont une pente initiale rapide et abrupte et sont variables dans leur
chronologie et leur aspect. Les ralentissements prolongés durent entre deux et dix minutes au maximum,
leur pente est souvent abrupte et leur chronologie variable. La surveillance du RCF est un moyen de
dépistage de l’asphyxie fœtale ; l’analyse en est difficile et les interprétations des anomalies du RCF ne
font toujours pas l’unanimité en raison d’un taux important de faux positifs conduisant à une
augmentation des césariennes et des extractions instrumentales. Les tracés à haut risque d’acidose
comprennent la bradycardie sévère persistante et les ralentissements répétés tardifs ou variables sévères
ou prolongés, associés à une variabilité absente ou minime. Les autres anomalies du RCF doivent tenir
compte également du contexte obstétrical et nécessitent d’autres moyens (comme l’étude de l’équilibre
acidobasique au scalp) pour préciser l’état fœtal dit « non rassurant ».
SOURCE :

• KB gynécologie obstétrique
• Rythme cardiaque fœtal pendant le travail : définitions et interprétation - EM consulte (em-cons
ulte.com)
A CONSULTER :

• Analyse visuelle du rythme cardiaque foetal : RCF (aly-abbara.com)

Vous aimerez peut-être aussi